Carol, Todd Haynes : amours défendues entre femmes à l’aube de Noël



Carol – Résumé

L’histoire se déroule à l’aube de Noël, en 1952. En plein divorce, l’élégante Carol Aird fait la connaissance de Thérèse Belivet, une jeune vendeuse dans un grand magasin de Manhattan où elle est allée acheter un cadeau pour sa fille.

Rapidement, une complicité se tisse entre les deux femmes… Thérèse dégage fraîcheur et innocence, elle qui aspire seulement à devenir photographe professionnelle mais n’a pas encore d’attaches solides dans la vie. Carol, de son côté, vit une séparation conflictuelle avec son mari, qui menace de dénoncer les penchants homosexuels de sa femme afin d’infléchir les juges pour obtenir la garde exclusive de leur fille.

Pour se changer les idées, elle décide de partir en voyage et propose à Thérèse de l’accompagner…


RéalisateurTodd Haynes.
Durée du film minutes.
Note – ★★★☆☆

Carol, Todd Haynes

Carol – Critique

Le film Carol de Todd Haynes est un film de Noël inhabituel… car au lieu de mettre en scène la traditionnelle romance hétérosexuelle feel-good où les héros noient leurs difficultés dans l’amour, il met ici en scène une relation homosexuelle entre deux femmes. Le tout au début des années 50, où cela est loin d’être accepté par la société !

L’une de ces femmes, Thérèse Belivet (Rooney Mara), est encore jeune et naïve quant à ses attirances. Elle a un petit ami (Jake Lacy) mais n’a encore « rien fait » avec lui. Elle travaille, à contrecoeur, au rayon jouets de Frankenberg, un grand magasin de Manhattan… et aspire à devenir photographe professionnelle, même si elle n’est guère convaincue de la qualité des clichés qu’elle prend.

L’autre, Carol Aird (Cate Blanchett), est plus âgée, plus sûre d’elle, et exprime une grande élégance. Sa vie personnelle est hélas un désastre : elle est en instance de divorce, et se dispute avec son mari Harge (Kyle Chandler) la garde de leur fille unique, Rindy. Harge menace d’utiliser contre elle un argument de poids pour l’époque : les penchants homosexuels de Carol, qui a eu par le passé une relation avec une femme, Abby.

Deux femmes, deux vies, qui se croisent un jour dans les rayons de Frankenberg et débouchent sur une complicité immédiate. Alors, quand Carol décide de s’offrir un voyage pour fuir sa situation personnelle douloureuse et ce Noël qu’elle passera sans sa fille, elle propose à Thérèse de l’accompagner.

Carol, Todd Haynes
Carol, Todd Haynes

Le film Carol (Carol étant à la fois le prénom de l’un des héroïnes et un terme qui signifie « chant de Noël » en anglais) montre ainsi la découverte progressive par Thérèse de sa sexualité, la manière dont cette relation défendue soigne chacune des femmes à sa manière : Thérèse, de sa solitude ; Carol, de ses tourments familiaux.

Elle semble apporter à Thérèse un souffle qui lui manquait pour faire avancer sa vie. Pour autant, Thérèse n’est pas simplement dépeinte comme une jeune femme candide, les quelques scènes qui la montrent avec ses amis ou son petit ami rappellent qu’elle ne manque pas de personnalité et de piquant.

J’ai aimé la manière de filmer. Ces plans rapprochés, qui nous donnent l’impression d’être assis aux côtés des personnages, dans les voitures par exemple. Ces moments où la caméra se fait subtile, captant un geste, un reflet dans un miroir… Ces gros plan sur un téléphone, des doigts nerveux, des détails qui n’en sont pas et expriment tellement de choses.

Le film s’inspire d’un roman de Patricia Highsmith (« The Price of Salt » si vous voulez le lire en VO !) publié à une époque où les sujets LGBT étaient soigneusement rangés « au placard »… On ressent profondément, dans le film, cette incapacité à vivre une histoire homosexuelle au grand jour. A devoir se contenter de huis clos, de moments volés dans des chambres de motels, de caresses éphémères…

Il en résulte un romantisme teinté de mélancolie et de retenue.


Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.