Colorado Kid, Stephen King : Le décès inexpliqué du « Gamin du Colorado »


Colorado Kid – Résumé

Stephanie McCann, jeune aspirante journaliste, effectue un stage au sein de la rédaction d’un petit hebdomadaire du Maine. Les deux « anciens » du journal, Dave Bowie et Vince Teague, décident de lui raconter une énigme irrésolue qui les hante depuis 25 ans.

Tout a commencé par la découverte d’un corps sur une plage locale, par deux jeunes. Un homme non identifié, visiblement mort d’étouffement alors qu’il déjeunait sur le sable. La police a vite opté pour la thèse de l’accident… mais des détails incohérents continuent à intriguer les deux journalistes.

Pourquoi l’homme – non fumeur – portait-il sur lui un paquet de cigarettes venant du Colorado ? Pourquoi n’avait-il pas de veste alors que les températures étaient fraîches ? Pourquoi avait-il une pièce russe dans la poche et pas de portefeuille ?


Auteur.
Taille du livre184 pages.
Note – ★★☆☆☆

Colorado Kid, Stephen King

Critique de Colorado Kid de Stephen King

Attention, Colorado Kid est un roman TRÈS particulier : si vous ne l’avez pas encore lu et que vous voulez garder une totale surprise, je vous conseille d’arrêter la lecture de ma critique ici ;)

Si vous n’aimez pas les romans qui se terminent en queue-de-poisson, Colorado Kid de Stephen King n’est pas pour vous. L’auteur l’explique lui-même dans sa postface : « je pense que pour beaucoup de gens il n’y aura pas de juste milieu ». Pourquoi ? Tout simplement parce que ce livre vous raconte un mystère… sans vous apporter la solution !

Vince Teague et Dave Bowie travaillent depuis plus de 40 ans à la rédaction d’un journal local, Le Weekly Islander. Des sujets, ils en ont traité des milliers… et parmi eux, quelques mystères ayant agité les conversations du village. L’empoisonnement du pique-nique paroissial, une vague d’incendies inexpliquée.

Pourtant, il y a une énigme qui continue à les hanter : celle du « Gamin du Colorado ». Les deux vieux briscards décident de la raconter à Stephanie McCann, stagiaire journaliste présente parmi eux pendant quelques mois.

« Sur le sujet du Gamin du Colorado, je suis un peu comme la Vierge Marie, juste après la naissance de Jésus. La Bible dit quelque chose du style : « Mais Marie garda le silence, et médita sur toutes ces choses au sein de son cœur ». Parfois, avec les énigmes, c’est ce qu’il y a de mieux à faire ».

L’histoire s’est déroulée dans les années 80. Deux ados amoureux prenaient le ferry une heure plus tôt que leurs camarades pour aller au lycée, ce qui leur permettait de partager un petit moment privilégié ensemble. Jusqu’à ce matin d’avril où ils ont découvert un homme mort sur la plage de Hammock. Âgé d’une quarantaine d’années, il était mort, adossé à une poubelle, vêtu d’habits élégants… mais sans manteau.

La police a conclu a un étouffement accidentel alors que l’homme déjeunait… mais une foule de détails intriguent les deux journalistes, qui ne sont pas parvenus à reconstituer l’enchaînement exact qui a conduit cet homme – originaire du Colorado – à venir mourir sur une plage du Maine…

A l’instant où l’on semble connaître tous les éléments étranges de cette affaire, le mot « Fin » apparaît dans le roman. Stephen King a-t-il perdu la tête ? En réalité, pas du tout : il a fait le choix de se concentrer sur la notion de mystère. Notre esprit aime recevoir des réponses (et ma frustration après la lecture de Colorado Kid en est la preuve !) et l’auteur veut nous inviter à retrouver l’habitude de nous poser des questions.

« Je ne veux pas enfoncer le clou, mais avant que je vous laisse, je vous demande de réfléchir au fait que nous vivons dans un réseau de mystères, et que nous nous sommes tellement habitués à cet état de fait que nous avons rayé ce mot de notre vocabulaire, pour le remplacer par un autre que nous aimons mieux, le réel ».

C’est sciemment que Stephen King s’est donc livré à un exercice de style où il nous laisse le soin d’imaginer la fin.

« C’est le mystère, mon sujet, ici, et j’ai bien conscience que certains lecteurs se sentiront floués, et même en colère, devant mon incapacité à leur fournir une solution à cette énigme. Est-ce parce que je n’avais pas de solution à leur donner ? La réponse est non.

Vous voilà prévenu de ce qui vous attend si vous lisez Colorado Kid. Et si vous êtes prévenu, peut-être que le roman vous plaira et stimulera votre imagination pour inventer la suite !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.