Des enfants trop parfaits, Peter James


Des enfants trop parfaits – Résumé

John et Naomi n’arrivent pas à se remettre de la mort de leur fils, emporté par une maladie génétique rare à l’âge de quatre ans. Lorsqu’ils rencontrent le mystérieux docteur Leo Dettore, ils voient en lui l’homme providentiel.

Le généticien connaît en effet une méthode infaillible pour que leur prochain enfant ne soit pas atteint de la même pathologie. Comment résister à la promesse d’un bébé en bonne santé ? John et Naomi décident de tenter l’expérience.

Ils auraient pourtant dû comprendre que quelque chose clochait quand ils ont vu la liste : choix de la couleur des yeux, des cheveux, des traits de caractère, des aptitudes sportives… Leo Dettore crée des enfants sur mesure ! Trop tard pour faire marche arrière. Naomi est enceinte, et déjà quelque chose ne tourne pas rond…


Auteur.
Taille du livre548 pages.
Note – ★★★★☆

Des enfants trop parfaits, Peter James

Des enfants trop parfaits – Critique

Ça vous est déjà arrivé d’envier certains traits chez vos parents ? Ou, au contraire, de regretter qu’ils vous les aient transmis ? Par exemple, vous êtes heureux d’avoir hérité des yeux bleus de votre père au lieu d’avoir les yeux marron de votre mère… Vous auriez aimé avoir la résistance physique de votre mère, qui ne dort que 6h par nuit alors que vous êtes un vrai loir…

Et si la science avait permis à vos parents de choisir les aspects marquants de votre personnalité et de votre apparence ? Dans le livre de Peter James, c’est possible !

Quand j’ai commencé ce roman, la description des personnages m’a fait peur. John, par exemple, est présenté comme grand, « mince, musclé, cheveux blonds coupés court, yeux bleus, regard doux mais déterminé » et évidemment, avec « le teint hâlé de ceux qui vivent en Californie ». Était-ce un livre très cliché avec une pointe d’eau de rose ? Il s’avère que passé ces moments qui font un peu grincer des dents, l’intrigue est passionnante et je n’ai pas pu lâcher le livre avant de l’avoir terminé.

On touche à un sujet très controversé : l’eugénisme, qui consiste à modifier le patrimoine génétique pour le rendre plus « performant ». Les deux héros de l’histoire ayant perdu un enfant d’une maladie génétique, ils veulent à tout prix éviter de revivre cette épreuve atroce et décident donc de faire appel à un scientifique qui leur promet d’éliminer les gènes défectueux.

Le problème, c’est qu’il leur soumet aussi une série de plusieurs milliers « d’options » que le couple peut cocher pour modifier différents paramètres de la santé et de la personnalité du futur enfant. Plus grand ? Plus sportif ? L’enfant parfait est à portée de main.

John et Naomi craignent les dérives, ils ne veulent pas d’un enfant « extraordinaire » au point d’en devenir une bête de foire. Ils aimeraient simplement un garçon, qui soit en bonne santé. Mais à la première échographie… ils se rendent compte que tout ne va pas exactement se passer comme prévu.

Les péripéties s’enchaînent sans discontinuer, mêlant le quotidien du couple au battage médiatique autour de leur décision, sans parler d’une secte de fanatiques religieux qui n’apprécie guère que l’Homme puisse ainsi intervenir sur une chose aussi sacrée que la vie. Grâce au talent d’écriture de Peter James, nous sommes peu à peu gagnés par les mêmes émotions que les héros, par la peur qui s’infiltre en eux.

Ce livre a un potentiel cinématographique énorme, je l’imagine tout à fait être adapté à l’écran. La fin, douce-amère, m’a laissé quelques questions… mais ces 550 pages pleines de suspense et bien écrites permettent de passer un moment très agréable !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

4 commentaires sur “Des enfants trop parfaits, Peter James

  • caramel

    Très bon livre. L’interrogation qu’il soulève: faut-il laisser jouer le hasard ou aller vers l’eugénisme.

    Répondre à caramel
    • Allée des Curiosités

      Oui absolument ! Et c’est un débat d’actualité à l’heure où il existe déjà aux USA des cliniques où les parents peuvent choisir le sexe de leur futur enfant.

      Répondre à Allée
  • toujoursalapage

    L’idée de ce roman m’attire. Je vais l’ajouter à ma liste. Merci

    Répondre à toujoursalapage
    • Allée des Curiosités

      C’est un bon « page-turner » :) N’hésite pas à revenir raconter ce que tu en as pensé ou à mettre un lien vers ta chronique !

      Répondre à Allée
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.