Des vies autour du monde : un récit de voyage pas comme les autres


Des vies autour du monde – Résumé

Un beau jour, Sébastien et Claudia, deux trentenaires français, vendent la maison achetée quelques années plus tôt pour partir faire le tour du monde. Loin d’être un simple voyage, cette décision est un vrai saut dans l’inconnu, à la rencontre de l’Autre. C’est aussi l’occasion de mener une véritable réflexion sur notre manière de vivre, de consommer et d’avancer.

En effet, Sébastien et Claudia n’ont pas choisi la facilité, le billet d’avion « tour du monde » permettant de faire des sauts de puce d’un pays à un autre en l’espace de quelques heures. Ils ont opté pour le « slow travel », se déplaçant essentiellement en auto-stop au gré des rencontres…

« Trop souvent, les livres de récits de voyage nous frustrent », écrit Sébastien Brégeon. « Quelques centaines de pages faisant naître en nous le désir, sans pour autant le satisfaire. Plusieurs années de vie passées sur les routes trop vite feuilletées. Des sentiments qui ne se découvrent pas, des pensées qui ne se laissent pas pénétrer, des récits refusant de se laisser effeuiller. Nous souhaitions un livre prenant le temps de caresser les émotions, les doutes, les interrogations ; un slow book ».


Auteur.
Taille du livre247 pages.
Note – ★★★★☆

Des vies autour du monde, S. Brégeon

Des vies autour du monde – Critique

Des vies autour du monde, Sébastien BrégeonLe livre Des vies autour du monde traduit une approche du voyage très différente de ce que j’ai pu lire jusqu’à maintenant. En effet, on nous présente souvent le tour du monde comme le voyage de rêve par excellence où l’on saute de pays en pays grâce à la magie de l’avion, avec une organisation plutôt planifiée. Sébastien Brégeon et sa compagne Claudia ont opté pour une tout autre perspective : celle du « slow travel », un voyage lent où rien n’est véritablement prévu à l’avance, pas même les pays qu’ils vont traverser.

Des vies autour du monde est le premier épisode de leur récit. Il raconte comment, en auto stop, ils ont gagné l’Italie depuis Paris. Vous allez sans doute me dire : comment écrire 200 pages sur un trajet si court ? Tout simplement en nous racontant ce qu’ils ont vécu, leur stratégie pour approcher les automobilistes, les phases de découragement et les rencontres, le temps de partager l’habitacle d’une voiture pour quelques kilomètres ou plus…

C’est un livre étonnant car le thème n’a rien pour faire rêver la lectrice que je suis. Avide d’évasion, d’un exotisme que l’on croit toujours trouver ailleurs que chez soi, on ne prend finalement jamais le temps de réfléchir au déplacement lui-même, à ce qu’il signifie, à cet énorme bouleversement qui consiste à tout plaquer. Non pas pour aller élever des chèvres dans le Larzac, comme on l’entend souvent, mais pour aller ouvrir son esprit plus grand loin de chez soi.

Et pourtant, j’ai été littéralement captivée par ce livre du début à la fin. L’écriture est très belle, à la fois franche et soignée. On partage le quotidien de Sébastien et Claudia, leurs incertitudes… et je crois qu’on peut tous se reconnaître un peu en eux. S’imaginer au bord de ces routes, le sac à dos nous sciant les épaules, une certaine angoisse au creux du ventre à l’idée de partir pour un Ailleurs dont on ne sait rien… et en même temps, on ressent comme eux ce formidable élan de liberté qui consiste à ne jamais savoir où l’on sera le lendemain, à accueillir les rencontres que l’on fait en chemin.

A la fin de ce premier tome, intitulé « Une aventure ordinaire », on reste bien sûr un peu frustrés de ne pas connaître la suite du voyage. On a parfois l’impression que tout n’est que déplacement et qu’il y a bien peu d’exploration. Mais l’on ressort aussi avec l’impression d’avoir fait une saine parenthèse dans une vie qui va souvent trop vite, le temps de réfléchir à ce qu’est un voyage. Une belle aventure dont j’espère lire la suite bientôt !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

2 commentaires sur “Des vies autour du monde : un récit de voyage pas comme les autres

  • L'épicière

    Je sens que ce livre pourrait me plaire… Je fais partie des « voyageurs » pour qui le déplacement est l’un des plaisirs du séjour (tout comme la planification d’ailleurs, même si on ne fait rien de ce qu’on a prévu par la suite). Mais je trouve le prix un peu élevé pour deux cents pages et seulement un premier tome… Je suis tellement souvent déçue par les récits de voyage, que j’hésite un peu à me lancer !
    (sinon, je trouve ça génial que tu classes les bouquins en fonction du nombre de pages, c’est super pratique!)

    Répondre à L'épicière
    • Allée des Curiosités

      L’édition ebook est moins chère, sinon… C’est l’inconvénient avec les publications indépendantes, le coût des livres s’en ressent. Bon, ceci dit, quand je vois le prix des nouveautés chez les grands éditeurs, je relativise…

      Pour ce qui est du nombre de pages, je me suis dit que ça permettrait sûrement à certains lecteurs de faire leur choix en fonction du temps libre qu’ils ont devant eux ou de leur vitesse de lecture, je suis contente de voir que ça plaît :)

      Répondre à Allée
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.