Fais-le pour maman, François-Xavier Dillard : thriller autour d’un drame familial



Fais-le pour maman, François-Xavier Dillard – Résumé

Claire a tué son mari en état de légitime défense dans un contexte de violences conjugales. Nommée commissaire dans une toute petite ville pour faire oublier sa réputation complexe, elle doit se plonger dans une affaire difficile.

Plusieurs patients sont décédés à l’hôpital local… et les circonstances laissent supposer une mort criminelle. Seul point commun entre les victimes : elles avaient le même médecin, un certain Sébastien Venetti.


Auteur.
Taille du livre320 pages.
Note – ★★★☆☆

Fais-le pour maman, François-Xavier Dillard

Fais-le pour maman – Avis sur le livre

Fais-le pour Maman est un roman riche en suspense, qui vous plonge dans les complexes ramifications d’un drame familial…

Alors que Sébastien, le protagoniste de l’histoire, est encore petit, une tragédie survient à son domicile : sa sœur Valérie est retrouvée ensanglantée dans la cuisine familiale, visiblement frappée de plusieurs coups de couteau. A l’arrivée de la police, c’est l’enfant de 7 ans qui s’auto-accuse du geste, une hypothèse qui paraît peu crédible pour les enquêteurs étant donné que le coup a été porté de haut en bas. Ils soupçonnent la mère, visiblement perturbée, d’avoir attaqué sa propre fille lors d’une énième dispute… et le petit d’avoir menti pour la couvrir.

Elle finit par être emprisonnée et Valérie en garde une haine profonde envers son petit frère… et de lourdes séquelles psychologiques.

Les années passent. Sébastien a grandi loin de cet environnement toxique et s’épanouit dans sa carrière de médecin. Veuf, père de 2 filles, c’est un homme apprécié dans son milieu professionnel.

Alors forcément, le jour où deux de ses patients meurent dans des circonstances suspectes, chacun peine à croire qu’il ait un lien avec les décès. Sébastien lui-même prend peur. Quelqu’un chercherait-il à lui faire porter la faute ? La rancune que nourrissait Valérie à son égard a-t-elle franchi un nouveau palier ?

Le roman vous entraîne tour à tour dans le passé de Sébastien, dans son présent et dans l’enquête elle-même… révélant peu à peu la complexité psychologique des liens qui unissent les personnages.

Il faut reconnaître que c’est divertissant, qu’il y a du rythme et quelques surprises au fil des pages. Néanmoins, l’écriture ne me restera pas en mémoire. Les dialogues m’ont souvent paru trop « littéraires » pour être crédibles et naturels. Les chapitres adoptant le point de vue de la fille de Sébastien m’ont eux aussi semblé en décalage avec la réalité de ce que peut analyser et éprouver une jeune fille à l’aube de l’adolescence.

Le thriller repose en grande partie sur des ressorts psychologiques et sur l’exploration de la notion de folie… mais paradoxalement, l’approche reste souvent un peu trop simple pour permettre à l’intrigue de se singulariser.

Ca reste un bon roman pour se vider la tête, mais pas de ceux dont je garderai un souvenir impérissable ! J’aurais tendance à le conseiller pour se détendre pendant les vacances ou dans les transports.


Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.