J’arrête de râler, le défi de Christine Lewicki


J’arrête de râler – Résumé

Un jour, Christine Lewicki s’est lancé le défi d’arrêter de râler pendant 21 jours consécutifs.

Dans ce livre, elle retrace l’origine de ce challenge, la manière dont on peut le mettre en œuvre mais aussi tous les bénéfices que l’on retire en arrêtant de se plaindre à longueur de journée !

Elle tente aussi de répondre à l’idée que râler est utile, que cela sert souvent des objectifs nécessaires (râler pour défendre ses droits, pour ne pas se laisser marcher sur les pieds, etc).


Auteur.
Taille du livre224 pages.
Note – ★★☆☆☆

J'arrête de râler, Christine Lewicki

Avis sur le livre « J’arrête de râler »

Énorme succès populaire, le livre de Christine Lewicki prend sa source dans un constat : l’auteur réalise un jour qu’elle a toujours l’impression d’achever ses journées en étant vidée de toute énergie. Alors qu’elle a vécu des moments tout à fait ordinaires, sans aucune gravité, elle a l’impression de subir sa vie, que tout – ou presque – a été source de frustration et de mécontentement.

L’origine de ce sentiment ? Une certaine tendance – que nous sommes nombreux à avoir – à se percevoir comme une victime. Victime des enfants qui n’obéissent pas, des « autres » qui ne sont pas assez réactifs sur la route, nous interrompent dans en que l’on est en train de faire.

Comment mettre un terme à cette spirale néfaste ? Arrêter de râler, essayer de ne pas exprimer toutes les petites et grandes frustrations qui nous passent par la tête.

Cela part de l’idée que plus on se focalise sur quelque chose, plus on lui accorde de place, plus ce quelque chose prend effectivement de la place. Si vous exprimez une frustration en râlant à haute voix, vous lui donnez plus d’importance que si c’était resté une simple pensée passagère.

Le but du défi ne consiste donc pas à éliminer ces pensées négatives qui nous traversent parfois la tête, mais à apprendre à ne plus les exprimer à haute voix.

Pendant une large partie de son livre, Christine Lewicki vous démontre en quoi tout ceci est bénéfique, pour les autres (à qui vous ne ferez plus subir vos réflexions) mais aussi pour vous-même : quand on paraît plus positif aux yeux des autres, on attire davantage les gens vers soi.

Ca paraît évident, on reconnaît souvent soi-même que l’on n’aime pas la compagnie des gens qui se plaignent sans arrêt… et pourtant, parfois, ça ne nous empêche pas de le faire ! Alors le principe est simple : à défaut de pouvoir changer les autres, on peut agir sur son propre comportement.

Dans le dernier tiers du livre, Christine Lewicki présente plus concrètement la stratégie qu’elle a adoptée pour arrêter de râler, en proposant quelques exercices concrets à pratiquer.

Si j’apprécie l’idée de réfléchir à deux fois avant de râler (chose que je fais trop peu !), j’ai trouvé à ce livre un côté très « vu et revu » en matière de développement personnel. La citation de Les Brown « Visez toujours la lune. Même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles », l’histoire des deux loups, certains éléments – certes pertinents – sont devenus tristement banals au fil du temps. Peut-être n’aurez-vous pas le même ressenti si vous découvrez tout ça !

Pour ma part, j’en garderai surtout une prise de conscience de la nécessité de ne pas exprimer tout ce qui nous passe par la tête, notamment quand c’est négatif. On croit partager, créer du lien avec les autres, susciter de la compassion… alors qu’on passe juste pour la grognasse ou le grognard de service :)


Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.



Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.