Je fais de ma vie un grand projet, Guillaume Fond : prenez votre vie en main !


Je fais de ma vie un grand projet – Résumé

Comment prendre soin de soi émotionnellement, physiquement, spirituellement pour se sentir bien dans sa vie, bien avec soi-même et avec les autres ? C’est là une question fondamentale à laquelle chacun de nous aspire à répondre, sans forcément le faire de manière volontaire.

Pourtant, il nous arrive fréquemment de nous retrouver prisonniers de situations malsaines, d’avoir des envies de changement sans pour autant savoir par quel bout commencer ou d’avoir le sentiment que nous vivons des événements en décalage avec nos valeurs.

Dans ce livre publié aux éditions Flammarion, le psychiatre Guillaume Fond nous propose des conseils très concrets pour apporter du positif dans sa vie, en apprenant à identifier ce qui nous bloque et à mettre en place des actions pour réagir !


Auteur.
Taille du livre256 pages.
Note – ★★★★☆
Je fais de ma vie un grand projet, Guillaume Fond

Je fais de ma vie un grand projet – Avis sur le livre

Nous sommes tous confrontés au cours de notre vie à des situations qui nous dérangent ou nous bouleversent.

Face à elles, Guillaume Fond nous rappelle qu’il existe différents stratégies, par exemple :

  • Continuer à se plaindre sans rien changer
  • Changer un élément de notre situation pour qu’elle devienne plus acceptable dans son ensemble
  • Changer toute la situation (ex : quitter un travail qui ne vous convient pas)
  • Accepter ce que l’on ne peut pas changer

Une petite piqûre de rappel au début du livre se révèle salutaire : on ne peut pas s’attendre à obtenir des résultats différents si l’on ne change rien. Ça peut paraître évident… mais combien de fois dans nos vies sommes-nous confrontés à des situations déplaisantes, sans pour autant mettre en oeuvre quoi que ce soit de concret pour y échapper ?

Pourtant, comme le rappelle l’auteur, nous sommes les premiers artisans de notre propre bonheur. Il est illusoire de mettre son bonheur entre les mains de quelqu’un d’autre. Qui mieux que vous-même sait ce qui vous rend heureux ? Personne !

Être heureux, un vrai projet de vie
Être heureux, un vrai projet de vie

Beaucoup de gens vivent dans une relative insatisfaction, persuadés que la « résolution » de leurs problèmes ou de leurs frustrations naîtra d’un événement extérieur. Par exemple, une personne de mon entourage dit souvent : « Quand je serai à la retraite, je ferai plus souvent de petites escapades le week-end ». Or, rien ne l’empêcherait à ce jour de partir en week-end : elle a plus de revenus qu’elle n’en aura à la retraite, elle travaille à temps partiel et profite régulièrement de 3 jours de repos consécutifs, elle est encore relativement jeune et en bonne santé… mais elle s’est fixé un jalon mental en se persuadant que seule la retraite lui permettra de voyager davantage.

Mais comment changer ? Guillaume Fond vous suggère d’abord de déterminer un objectif précis, réaliste et avec un jalon temporel bien établi. Je le dis souvent à mes lecteurs sur mon blog qui traite de marketing digital : il est primordial de bien cadrer son objectif au lieu de se contenter d’une vague ambition.

Si vous dites par exemple « Je veux me remettre au sport », la vie et ses multiples impératifs vous détourneront bien vite de votre résolution. Si vous dites à l’inverse « Je vais aller à la piscine une fois par semaine, le vendredi soir », ce rendez-vous sera planifié dans votre agenda et sera naturellement plus facile à honorer. Il pourra même devenir un rituel agréable pour distinguer votre semaine de travail du week-end.

Là où l’approche de Guillaume Fond va plus loin, c’est qu’elle vous invite à adopter une vision globale de votre bien-être. Il n’est pas facile de porter un regard critique sur soi pour identifier ce qui nous freine et ce qui pourrait faire évoluer notre situation. En revanche, il est très facile d’agir sur de petites choses pour prendre soin de soi au quotidien : faire un peu d’exercice physique, bien dormir, soigner son alimentation, nourrir sa vie spirituelle et son inspiration…

Nous sommes parfois habitués à raisonner comme dans un cours de mathématiques élémentaire : à un problème correspond une solution… et tout ce qui n’est pas la solution est considéré comme une faute, une erreur. On n’apprend que bien plus tard qu’il existe en fait une infinité de solutions…

J’ai aimé l’approche très concrète, qui convient bien aux êtres rationnels comme je le suis : des exercices pratiques, des encarts qui récapitulent les principaux points à retenir, des propos étayés par des références à des études scientifiques…

Par exemple, l’auteur partage une tournure de langage très simple pour désamorcer l’agressivité : utiliser le « Je » au lieu du « Tu ».

« Lorsque nous sommes sous le coup de l’émotion, nous avons tendance à projeter nos émotions négatives sur l’autre (notre colère, notre agacement, notre angoisse, etc.). Ceci s’exprime par des phrases commençant par « tu », or c’est « le tu qui tue » ».

Qui n’a pas un jour exprimé sa colère en disant « Tu ne m’écoutes pas ! » « Tu es injuste ! » Une simple petite reformulation permet un changement de perspective radical : « J’ai l’impression de ne pas pouvoir exprimer mon point de vue » ; « J’ai l’impression de ne pas être jugé de la même manière que Marie-Micheline ».

Prendre sa vie en main
Prendre sa vie en main

L’approche de Guillaume Fond est aussi une approche profondément bienveillante et positive, comme l’illustre cette citation :

« Pour chaque croyance, il est possible de trouver des arguments pour ou contre cette croyance. Cela signifie que nous sommes entièrement libres de choisir les croyances qui nous arrangent ».

Pour prendre un exemple personnel, j’ai un jour été embauchée dans une société qui proposait 10 jours de congés en plus par rapport aux congés légaux. 6 jours pouvaient être posés n’importe quand et 4 jours étaient imposés par l’employeur, toujours pour permettre de « faire le pont » avant ou après un jour férié.

Pour ma part, j’ai considéré cet avantage comme un vrai bénéfice : l’opportunité de partir davantage en voyage ou de rester chez moi à me reposer ou à faire des activités de loisir dans ma région. Mais quand j’en ai parlé à une connaissance, elle a – à ma grande surprise – commencé à critiquer cet avantage : « Mais ils ont le droit d’imposer des choses comme ça ? C’est quand même lamentable de voir que l’employeur ne laisse même pas aux salariés la liberté de choisir quand ils posent ces jours de congés ».

Nos expériences personnelles, notre passé nous façonnent et peuvent nous conduire à percevoir une même situation sous des angles très différents. C’est probablement la notion qui m’a le plus séduite dans le livre « Je fais de ma vie un grand projet ».

Face à n’importe quelle situation, si terrible soit-elle, il y a toujours un moyen positif de la percevoir, même quand on n’y parvient pas soi-même. Bien sûr, la situation peut faire mal… mais cette idée que le positif existe quelque part, même si l’on ne le perçoit pas, est extrêmement encourageante à mes yeux.

« Le bouddhisme suggère que se plaindre est le signe d’une paresse de l’esprit, car lorsque nous nous plaignons, nous nous attachons aux choses telles qu’elles nous apparaissent (choses conçues) et non telles qu’elles existent (choses perçues) ».

Guillaume Fond s’attache à explorer une foule de domaines : bien-être physique, psychique, spirituel, relationnel… Il insiste sur les vertus du sourire et de la gratitude. Il explore plus en détail les domaines de la vie sentimentale et professionnelle qui sont souvent les principales sources de consultation d’un thérapeute.

Il présente enfin quelques formes de thérapie et évoque les molécules les plus fréquemment prescrites en matière de santé mentale, sans diaboliser le recours aux psychotropes, qui sont parfois un soutien précieux à un accompagnement psychologique.

Le tout est complété par des témoignages, la partie du livre qui m’a paradoxalement moins séduite alors que j’apprécie habituellement de prendre connaissance du parcours des gens. En effet, ces quelques témoignages sont ceux de patients du Dr Guillaume Fond et inévitablement, je me suis questionnée sur leur place dans le livre : s’agit-il de montrer que les principes proposés « fonctionnent » ?

Ce bémol mis à part, le livre de Guillaume Fond livre un discours profondément encourageant et bienveillant, dénué de jugement sur les choix et imperfections (inévitables) de ses lecteurs. Si les livres de développement personnel n’ont pas toujours le pouvoir de nous faire changer, leur vertu principale à mes yeux est de nous rappeler que le changement est possible… et de nous insuffler l’énergie positive nécessaire à une réflexion sur nous-mêmes. Défi relevé pour cet ouvrage !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.