La chaîne, Adrian McKinty - Critique et résumé du livre

La chaîne, Adrian McKinty : commettre un enlèvement vous paraît impensable ?



La chaîne – Résumé

Rachel ne s’imaginait pas capable d’enlever un enfant. De commettre un acte aussi abject. Pourtant, quand sa propre fille Kylie est enlevée à l’arrêt de bus alors qu’elle partait à l’école, Rachel va devoir revoir tous ses principes.

Elle apprend qu’elle fait désormais partie d’une chaîne. Pour que sa fille ne meure pas, elle va devoir payer une rançon mais surtout, enlever à son tour un enfant. Dès qu’elle aura obéi aux instructions reçues, sa fille sera libérée car un autre enfant aura pris sa place dans la chaîne…

Commence alors un glaçant marathon pour organiser l’impensable.


Auteur.
Taille du livre400 pages.
Note – ★★★☆☆

La chaîne, Adrian McKinty

La chaîne – Avis sur le livre

« La chaîne » d’Adrian McKinty propose un scénario original, qui vous rappellera peut-être les chaînes d’e-mail qui circulaient il y a déjà quelques années sur le web : vous deviez absolument transmettre un e-mail à d’autres personnes après l’avoir reçu, sans quoi on vous menaçait des pires horreurs.

Ici, justement, Rachel Klein va se retrouver prise dans le même engrenage… mais hélas, il ne s’agit pas d’un jeu innocent. Sa vie semblait pourtant prendre enfin une meilleure tournure : elle avait vaincu un cancer, réussi à trouver un emploi de professeur de philosophie, finalisé son divorce avec Marty O’Neill. Mais ce jour-là, à l’arrêt de bus, sa fille unique Kylie est enlevée.

Rachel reçoit rapidement des messages cryptés et anonymes qui lui communiquent des instructions : elle fait désormais partie de « la chaîne ». Pour que sa fille soit libérée, elle va devoir payer une rançon en bitcoins mais aussi enlever à son tour un autre enfant, qui prendra la place de Kylie dans la chaîne. Si elle n’obéit pas à ces instructions, ou si elle en parle à qui que ce soit, Kylie mourra.

Rachel se surprend donc à imaginer l’impensable : organiser un enlèvement. Comment choisir une cible qui ne lui causera aucun problème ? Une cible dont les parents seront prêts, à leur tour, à payer la rançon afin que Rachel et sa fille ne soient plus importunées ? Comment s’assurer que des gens ordinaires, comme elle, accepteront de commettre un enlèvement à leur tour ?

« Elle est tellement désespérément inquiète pour Kylie. Tous les choix qu’elle est susceptible de faire sont de mauvais choix. Agir, c’est mal. Ne pas agir, c’est mal. Cette situation est un zugzwang classique. On vous parachute au milieu d’un champ de mines et vous n’avez aucun moyen d’en sortir indemne ».

En effet, la menace est lourde : si les créateurs de la chaîne identifient le moindre maillon faible, des représailles sont à craindre sur plusieurs maillons… et ils sont synonymes de mort.

La chaîne, Adrian McKinty
La chaîne, Adrian McKinty

Le roman d’Adrian McKinty vous entraîne dans les préparatifs de cette invraisemblable opération qui tient à la fois du crime et du sauvetage… mais pose aussi d’autres questions : peut-on briser la chaîne ? Peut-on sortir de cette succession tragique d’enlèvements et surtout, qui se cache derrière un concept aussi machiavélique ? Et comment gérer le choc traumatique de l’enlèvement sans pouvoir en parler à personne d’extérieur ?

La première partie du roman vous raconte l’invraisemblable défi de Rachel, celui de devenir en quelques heures une ravisseuse capable de commettre un kidnapping bien huilé.

La seconde partie plonge dans l’histoire de « La Chaîne » et vous raconte comment cet engrenage machiavélique a vu le jour, tandis qu’au présent, Rachel tente de trouver un moyen d’y mettre un terme pour de bon.

J’ai trouvé le concept de l’intrigue créatif et divertissant, et la première partie du roman se parcourt rapidement. La seconde partie m’a moins convaincue : on y évoque le FBI, on y implique un mathématicien de génie, on élabore un plan très vite, très bien, pour faire tomber un dispositif criminel bien rôdé qui existe depuis des années…

On comprend vite l’origine de la chaîne et le roman prend une tournure beaucoup plus attendue et « trop évidente pour être honnête ». Une source de déception pour ma part, car Adrian McKinty proposait au départ une approche originale d’une thématique maintes fois traitée dans les thrillers : le kidnapping.


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.


Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.