Là-haut, Disney/Pixar : un film d'animation émouvant et fin

Là-haut, Disney/Pixar : un film d’animation émouvant et fin



Là-haut – Résumé

Après la mort de sa femme Ellie, l’amour de sa vie, Carl Fredricksen mène une existence solitaire et morne dans la maison qui abrite tous leurs souvenirs.

Jusqu’au jour où l’insistance d’un jeune scout, Russell, donne au vieil homme l’impulsion nécessaire pour tenir l’engagement qu’il avait pris avec sa femme : celui de partir en exploration dans la région des Chutes du Paradis, en Amérique du Sud.


RéalisateurDisney/Pixar.
Durée du film minutes.
Note – ★★★★☆

Là-haut, Disney/Pixar

Là-haut – Critique

Là-haut est un film d’animation comme on les aime : une belle palette de couleurs, des personnages multidimensionnels et une belle histoire qui n’est pas pour autant trop superficielle.

Réalisé par Pete Docter (qui a, entre autres, écrit les scénarii de Toy Story 1 et 2 et réalisé des films à succès comme Wall-E) et Bob Peterson (scénariste de films comme Le Monde de Nemo et Le Monde de Dory), le film Là-haut met à l’honneur une vraie rencontre des générations.

Carl Fredricksen, l’un des héros du film, est devenu un vieil homme esseulé et aigri, qui s’accroche à sa maison tandis que son quartier se peuple peu à peu de gratte-ciel.

Il faut dire que la petite habitation abrite les souvenirs de toute une vie. Lorsqu’il était enfant, Carl nourrissait une immense admiration pour un explorateur, Charles Muntz, qui parcourait l’Amérique du Sud à la recherche de créatures fantastiques. Un jour, Muntz a été accusé d’imposture : on a prétendu que les squelettes qu’il rapportait de ses voyages étaient faux. Il a alors juré de revenir avec un animal vivant, en capturant un oiseau exotique géant qu’il affirmait avoir vu aux Chutes du Paradis, au Venezuela.

Carl pouvait partager cet intérêt pour Muntz et ses exploits avec quelqu’un : son amie d’enfance Ellie, devenue sa femme. Ellie lui avait même confié son rêve le plus cher : déménager sur une falaise surplombant les chutes du Paradis.

Mais la vie a suivi son cours, pas toujours clémente avec nos deux héros… et ce grand voyage rêvé n’a pas eu lieu. Devenu veuf, Carl voit arriver le jour où il va devoir entrer en maison de retraite.

Poussé par l’imminence de cet ultimatum, il décide de réaliser le rêve de sa femme, en accrochant une foule de ballons d’hélium à sa maison pour l’emmener jusqu’à la destination promise… mais dans son évasion, il emmène accidentellement avec lui un jeune garçon scout, Russell.

Russell se rêve lui-même en explorateur… et malgré son jeune âge, il a déjà gagné pour ses petits exploits une foule de badges. Il lui en manque un seul : le badge d’aide aux personnes âgées. Et si ce voyage lui donnait l’opportunité de le gagner ?

Là-haut, Disney/Pixar
Là-haut – Carl Fredricksen et Russell

Là-haut aborde, à travers cette jolie histoire, bon nombre de thèmes complexes qui permettent à ce film de séduire toutes les générations.


Il évoque ainsi le deuil, les sacrifices que la vie oblige parfois à faire. Il montre que l’on peut vivre une merveilleuse aventure sans pour autant réaliser tous ses rêves (à l’instar de la belle histoire d’amour entre Carl et Ellie)… mais aussi qu’il n’est jamais trop tard, tant que l’on est en vie, pour faire ce que l’on a toujours souhaité.

Là-haut rappelle que deux générations peuvent se retrouver autour de rêves communs, se comprendre même si chacun a une maturité différente, des réactions différentes.

Il présente la vie comme difficile : il y a des décès, des épreuves, de mauvaises nouvelles et des écueils insoupçonnés, il y a de la solitude, de la jalousie, de la souffrance parfois… mais il y a aussi des moments de grâce, de belles rencontres, des instants où l’on se fait violence pour vivre des choses incroyables.

C’est ce qui rend ce film si riche : on est loin des simples histoires de bons et de méchants, des récits faciles où un enfant résout tous les problèmes sans l’aide des adultes, où « tout est bien qui finit bien » presque sans ombre au tableau.

Le scénario est plus complexe, avec plus de nuances, et permet par exemple aux parents d’aborder de nombreux sujets avec leurs enfants par le biais de l’histoire. Un film à voir !



Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.


Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.