Les eaux troubles du mojito, Philippe Delerm : le manuel du bonheur


Les eaux troubles du mojito – Résumé

Quel point commun entre un écriteau « Peinture fraîche », un enfant plongé dans le plaisir délicieux d’un bon livre et une soirée d’été qui s’éternise sur une plage ?

Ce sont autant de petits bonheurs du quotidien, de fragments de vie ordinaires capturés par la plume sensible et poétique de Philippe Delerm.

« Les eaux troubles du mojito » est un véritable manuel du bonheur, pour apprendre ou (ré)apprendre à savourer la magie de ces moments que l’on ne remarque parfois même plus !

A mettre entre toutes les mains !


Auteur.
Taille du livre128 pages.
Note – ★★★★☆

Les eaux troubles du mojito, Philippe Delerm

Les eaux troubles du mojito – Critique

« Les eaux troubles du mojito et autres belles raisons d’habiter sur terre ». Voilà un titre original ! Il a tout de suite attiré mon attention dans le flot des nouvelles découvertes apportées par cette rentrée littéraire 2015. Derrière, se cache un recueil de petites histoires qui vous mettront du baume au cœur et vous donneront envie… de vivre, tout simplement !

Philippe Delerm a réuni des moments que l’on a tous vus ou vécus. Il les raconte, leur consacrant à chaque fois quelques pages, notant de petits détails avec un sens de l’observation teinté de sensibilité. On sourit, on se dit – souvent – « Ah, comme c’est vrai ! Comme il a raison ! » Et soudain, on réalise que notre quotidien peut être une source inépuisable d’inspiration et de bonheur.

Quelques exemples de petits bonheurs ?

Il nous parle de ce moment où l’on trouve enfin un refuge pour s’abriter d’une averse ; de l’apéro qui s’improvise chez des amis ; des rencontres impromptues que l’on fait au hasard d’un vide-grenier ; des musiciens fugitifs qui s’installent pour jouer quelques minutes sur l’un de ces pianos installés dans les gares ; de ces femmes qui coiffent leurs cheveux en public avec un naturel déconcertant…

Le livre doit son titre à l’une de ces tranches de vie où Philippe Delerm nous parle de la dégustation d’un mojito avec tant de finesse que l’on y lit soudain bien plus qu’un simple cocktail populaire. Il y a, bien sûr, ces moments où le ton se fait moins léger et où l’on sent poindre une certaine mélancolie… Ça n’arrive pas tout de suite, comme si Philippe Delerm nous laissait le temps d’absorber le bonheur de ses premières pages sans aucun nuage. Il nous parle par exemple d’Alzheimer la voleuse de souvenirs, glisse quelques ombres à des tableaux idylliques… Mais ça n’enlève rien à la beauté de ce livre.

« Les eaux troubles du mojito » est une jolie fleur de papier qui, pétale après pétale, exhale un parfum de bonheur dont on ne se lasse pas et que l’on veut garder dans sa bibliothèque pour les jours de blues !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

2 commentaires sur “Les eaux troubles du mojito, Philippe Delerm : le manuel du bonheur

  • Bouquiner

    Je reviendrai lire ta critique quand je l’aurai lu, mon homme me l’a justement offert ! :)

    Répondre à Bouquiner
    • Allée des Curiosités

      J’adore la manière dont il entretient ton addiction à la lecture ;) Hâte de savoir ce que tu en penses !

      Répondre à Allée
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.