Né d’aucune femme, Franck Bouysse


Né d’aucune femme – Résumé

A la mort d’une femme au sein d’un asile, on demande au curé du village de venir bénir le corps… mais aussi de récupérer quelque chose qui se trouvera sous les jupes de la défunte : les « Carnets de Rose ».

Le curé ignore qui est Rose, et la demande heurte tous ses principes, mais la femme qui l’a supplié paraissait y tenir à un tel point que l’homme d’église obtempère.

Une fois seul, avec ces carnets entre les mains, il décide de se plonger dans leur lecture et y découvre l’histoire tragique de Rose, issue d’une famille pauvre et vendue par son père à l’âge de 14 ans.


Auteur.
Taille du livre334 pages.
Note – ★★★★☆

Né d’aucune femme, Franck Bouysse

Né d’aucune femme – Avis sur le livre

Né d’aucune femme de Franck Bouysse m’a déconcertée durant les premières pages, qui m’ont semblé bien mystérieuses… avant de me captiver par une intrigue passionnante et touchante, confiée à des personnages au parcours et à la psychologie riches.

Tout commence avec Gabriel. Il est prêtre et comme l’exige sa fonction, il reçoit régulièrement les confessions des paroissiens dont il a la charge. Une mission qu’il accueille avec l’humilité et le respect qui siéent à son rôle. Jusqu’au jour où une rencontre bouleverse ses habitudes

« Pardonnez-moi, mon père, parce que j’ai péché… », une injonction qui déjà porte un pardon. Aucune de leurs voix ne m’est plus inconnue, si bien que, lorsque, me promenant au village, je croise celui-ci ou celle-là, le regard honteux de lire ou de croire lire sur mon visage ce que je sais d’eux et que je m’efforce de cacher, je les vois baisser la tête, comme s’ils me demandaient de nouveau pardon, nullement certains qu’une seule confession ait pu suffire à les absoudre de leurs si grandes fautes.

Aucune voix, dis-je ? Non, ce n’est pas vrai, il fut une exception, une terrible exception ».

Une femme vient trouver Gabriel en confession, et l’informe qu’on va bientôt lui demander de bénir un corps à l’asile. Sous sa robe, il trouvera des cahiers. Les « cahiers de Rose ».

Le prêtre ignore qui est Rose, pourquoi l’on a caché ses cahiers sous la robe, ou ce qu’ils renferment. Soulever la robe d’une morte n’est assurément pas un acte très moral pour un homme d’église.

Mais Gabriel a sans doute perçu, au ton désespéré de la femme, que la requête avait une importance considérable. Alors il ose… et se plonge dans la lecture de ces mystérieux cahiers.

On découvre avec lui l’histoire de Rose, une jeune fille de 14 ans grandissant dans une ferme avec ses parents et ses petites sœurs. Une vie de labeur et de pauvreté, un père qui reproche à sa femme de n’avoir pas « su lui donner un fils » car, à l’époque, on pense encore que le sexe de l’enfant relève de la responsabilité de la mère.

Poussé par la nécessité, sans vraiment réfléchir, le père décide de vendre sa fille de 14 ans à un homme fortuné.

C’est ainsi que débute l’histoire de Rose. De chapitre en chapitre, chaque personne importante de son quotidien prend la parole tour à tour, avec son langage propre : Rose, peu éduquée, qui s’est formée toute seule à la lecture et à l’écriture, et dont l’écriture reflète sincérité et authenticité ; Onésime, son père, pas un mauvais bougre au fond mais un homme désespéré ; Edmond, qui joue le rôle d’homme à tout faire dans la maison où Rose se retrouve propulsée…

Les émotions sont fortes, tour à tour bouleversantes et glaçantes. Rose peut-elle espérer revoir sa famille un jour ? Est-ce vraiment souhaitable de rêver à ces retrouvailles quand on l’a ainsi livrée à un inconnu contre de l’argent ? Dans quel but l’a-t-on achetée ? Dans quel contexte a-t-elle rédigé ses cahiers et que renferment-ils ? Pourquoi les cacher ainsi sous une robe, comme s’ils étaient une chose honteuse ?

Autant de questions qui, peu à peu, trouvent réponse au fil des pages. Une belle découverte littéraire !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.