Le Pôle Express : un film de Noël pour monter dans le train des fêtes !


Le Pôle Express – Résumé

C’est la nuit de Noël et tous les enfants se couchent, pleins d’impatience à l’idée de découvrir bientôt sous le sapin les cadeaux déposés par le Père Noël. Tous ? Non, parmi eux, un petit garçon doute… Le Père Noël existe-t-il ? Il n’en est plus très sûr !

C’est alors que sa chambre est agitée par des tremblements intenses, et qu’un train fait irruption devant sa maison : le Pôle Express est venu le chercher pour l’emmener tout droit au Pôle Nord.

Ce voyage marque pour lui le début d’une nuit pas comme les autres, à la fois effrayante et pleine de rencontres magiques qui vont changer à tout jamais sa vision de Noël…


RéalisateurRobert Zemeckis.
Durée du film minutes.
Note – ★★★★☆
Pôle Express, Robert Zemeckis

Le Pôle Express – Critique

Le Pôle Express de Robert Zemeckis est un joli film de Noël avec une musique enchanteresse, parfait pour cocooner sous la couette pendant la période des fêtes !

Le héros – dont on ignore le prénom ! – est à l’âge où l’on commence à avoir quelques doutes sur l’existence du Père Noël. Il a refusé d’aller voir le Père Noël du centre commercial, laissé sa petite sœur déposer le verre de lait et les gâteaux destinés à l’homme à barbe blanche… Et cette année-là, le soir du 24 décembre, il n’arrive pas à trouver le sommeil, bien déterminé à veiller pour lever le voile une fois pour toutes sur ce mystère.

Ses parents, qui le croient endormi, le contemplent avec émotion, conscients que la fragile candeur de l’enfance est peut-être sur le point de se briser. « Il est dans les bras de Morphée. Même un train express ne le réveillerait pas », murmurent-ils.

Et en parlant de train express… à peine ont-ils fermé la porte et regagné leur chambre que le sol de la maison se met à trembler de toutes parts. Un train, un vrai train avec une locomotive à vapeur, le « Pôle Express », fait irruption devant la maison ! Incrédule, le petit héros hésite à y grimper… mais il se laisse finalement tenter et découvre d’autres enfants qui, comme lui, sont à l’âge où l’on se pose mille questions.

C’est le début d’une route mouvementée vers le Pôle Nord, à la rencontre du secret de la distribution des cadeaux pendant la nuit de Noël. Un chemin peuplé de rencontres, avec d’autres enfants (le petit Billy, qui a failli rater le train ; la « héroïne », une petite fille pleine détermination qui s’aperçoit très vite qu’elle a perdu son billet pour le Pôle Express ; le « Monsieur-Je-Sais-Tout », un petit garçon qui ne peut s’empêcher de déballer tout son savoir à la moindre occasion) mais aussi avec des adultes, comme le chef de bord du train obsédé par les horaires ou un étrange sans-abri qui vit sur le toit du Pôle Express et confronte le héros à ses doutes…

Le Pôle Express, Robert Zemeckis
Le Pôle Express, Robert Zemeckis – Le chef de bord du train

Le Pôle Express de Robert Zemeckis est un film d’animation qui a été réalisé en filmant des acteurs bien réels, si bien que les mouvements des personnages sont teintés de réalisme, tout en gardant un côté « imaginaire ».

C’est l’acteur Tom Hanks qui prête sa voix à de nombreux personnages du film (le chef de bord, le Père Noël, le narrateur, le sans-abri).

On retrouve des scènes assez « classiques » pour ce type de film : l’épais manteau neigeux qui recouvre les rues, des descentes vertigineuses qui donnent envie de voir le film harnaché à un simulateur pour ressentir les mêmes sensations que les personnages… S’y ajoute un univers magique, plein de lumières.

Pour autant, le film n’est pas sirupeux. Il montre des réalités parfois difficiles, comme le fait qu’un petit garçon pauvre, n’ayant jamais reçu de cadeau à Noël, ait des raisons légitimes de ne pas croire au Père Noël. Il montre un Père Noël qui n’est pas un simple bonhomme jovial… mais un homme soucieux de bien faire son travail. Il montre toute la complexité de l’enfance à cet âge où l’on ne veut pas se faire embobiner tout en ayant envie, encore un peu, de croire…

Chaque enfant reçoit, dans cette épopée vers le Pôle Nord, une leçon de vie : l’humilité, l’amitié – plus précieuse que les biens matériels, l’importance de ne pas perdre son âme d’enfant et de ne pas devenir « trop rationnel ».

« Si parfois, on ne croit que ce que l’on voit, il y a d’autres fois où les choses les plus importantes au monde sont celles qu’on ne voit pas » (Le conducteur du train)

Le Pôle Express, Robert Zemeckis
Le Pôle Express, Robert Zemeckis – Le train

Les musiques du film sont particulièrement belles, je leur ai parfois trouvé un petit côté « Tim Burton » : les compositeurs Glen Ballard et Alan Silvestri ont d’ailleurs été nominés aux Oscars pour leur travail sur le film. Le Pôle Express mélange des compositions originales et des chants de Noël très connus, comme « Mon beau sapin », « Santa Claus Is Comin’ To Town » (chanté par Frank Sinatra), « White Christmas » interprété par Bing Crosby…

Alors si vous aimez les films de Noël, je vous conseille de monter à bord du Pôle Express… qui est, au fond, une belle métaphore de la vie en général : on ne sait pas forcément où elle nous mène, elle nous fait parfois traverser de sacrées montagnes russes… mais si on ne se donne pas la peine de la vivre, on risque de passer à côté de toutes les belles choses qu’elle peut aussi nous offrir.

« La chose formidable avec le train, c’est que c’est bien de savoir où il va… mais ce qui compte surtout, c’est de se décider à le prendre » (Le chef de bord du Pôle Express)


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.

Rejoignez la page Facebook du blog pour recevoir les derniers articles et échanger !