Qui le sait ?, Lesley Kara : le cauchemar d’une alcoolique repentie



Qui le sait ? – Résumé

Depuis la mort de son compagnon, Simon, Astrid est retournée vivre chez sa mère dans la petite ville de Flinstead, loin de l’agitation de Londres. Elle s’efforce de lutter contre son alcoolisme en assistant avec rigueur aux réunions des Alcooliques Anonymes locaux.

Un jour, elle réalise que quelqu’un semble connaître son plus grand secret, un épisode honteux et tragique de sa vie que seul Simon était censé connaître. Et ce quelqu’un paraît déterminé à lui faire payer ce qu’elle a fait.


Auteur.
Taille du livre384 pages.
Note – ★★☆☆☆

Qui le sait ?, Lesley Kara

Qui le sait ? – Avis sur le roman de Lesley Kara

Le roman de Lesley Kara vous propose une héroïne sur le fil du rasoir. Astrid a dû retourner vivre chez sa mère. Sans emploi, sans ressources, elle se retrouve dans une situation de dépendance particulièrement déplaisante.

Une dépendance qui répond à une autre : Astrid a connu l’alcoolisme, le vrai, l’alcoolisme des beuveries, des trous noirs, de la honte, du réveil dans son vomi sans le moindre souvenir de ce que l’on a vécu ; l’alcoolisme des pulsions incontrôlables, des descentes au supermarché…

Elle est sobre depuis quelques mois, assiste aux réunions des Alcooliques Anonymes et est surveillée par sa mère comme le lait sur le feu afin de prévenir toute rechute. On ressent pourtant l’immense fragilité de l’équilibre psychologique d’Astrid. La mémoire du corps est puissante et la moindre pensée associée à l’alcool fait naître instantanément en elle des images, des sons, des goûts, des odeurs. Elle doit mobiliser toute son énergie mentale pour lutter.

Mais « Qui le sait ? » n’est pas un roman sur l’alcoolisme. C’est l’histoire d’un harcèlement. Astrid devient la proie d’un mystérieux harceleur qui, par des indices, laisse entendre qu’il connaît un pan de son passé qu’elle a caché à tout le monde. Tout le monde sauf Simon, son ex-compagnon, décédé brutalement.

Qui pourrait lui en vouloir ? A qui Simon aurait pu parler, et pourquoi quelqu’un chercherait-il à se venger de ce qu’a fait Astrid au cours d’une nuit alcoolisée ?

On retrouve, somme toute, les ingrédients classiques d’une histoire de harcèlement : le sentiment d’une intrusion malsaine dans sa vie, d’une menace diffuse sans vraiment savoir d’où elle vient. L’impossibilité de faire confiance car le coupable pourrait être n’importe qui.

La peur qui s’installe, partout et tout le temps, car le harceleur acquiert un statut tout-puissant : il peut s’introduire chez vous, il peut briser votre histoire d’amour naissante, il peut vous suivre dans la rue quand vous rentrez tard le soir…

Le roman de Lesley Kara joue sur cette dimension psychologique qui, couplée à la fragilité d’Astrid, installe un climat d’incertitude permanente.

Malgré ces caractéristiques qui semblent en faire un bon thriller, l’histoire m’a laissé un sentiment de vide. J’ai assez vite anticipé une partie du dénouement, assez vite eu l’impression qu’on se laissait porter sans qu’il se passe grand-chose.

Le décryptage des tensions intérieures d’Astrid vis-à-vis de l’alcool constitue peut-être le pan de l’intrigue que j’ai trouvé le plus intéressant. Le reste m’a paru très « attendu » : l’histoire d’amour naissante compromise, le mystérieux corbeau, des thématiques « classiques » mais qui n’ont pas été déclinées d’une manière suffisamment originale à mon goût pour que cela me laisse une empreinte marquante.

Le décor choisi, celui du village fictif de Flinstead, n’aide pas à apporter un peu de piquant à l’histoire : c’est une petite station balnéaire où tout le monde se connaît, avec ses cabines de plage, sa mer grise, son fish & chips, ses pubs et son dépôt-vente. Une ville on ne peut plus ordinaire, qui n’aide pas à créer une image mentale mémorable.

Peut-être que le livre vous conviendra davantage, c’est en tout cas ce que je vous souhaite !


Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.