The Lunchbox, Ritesh Batra


The Lunchbox – Résumé

Au cœur de Bombay, Ila mène une vie routinière de femme au foyer, mère d’une petite fille. Chaque matin, après le départ de son époux au travail, Ila prépare avec les conseils de la voisine du dessus la lunchbox qui lui sera livrée plus tard pour le déjeuner. Un jour, elle cuisine une nouvelle recette qui promet d’être inoubliable mais le soir venu, son mari ne la complimente guère et au fil de leur conversation, Ila comprend qu’il n’a pas reçu la lunchbox qui lui était destinée.

Les Dabbawalas, chargés de livrer le repas, se sont en effet trompés de destinataire et c’est un parfait inconnu, comptable dans une grande entreprise, qui a reçu la lunchbox. Peu à peu, une correspondance par lettres interposées se met en place entre Ila et cet homme…


RéalisateurRitesh Batra.
Durée du film minutes.
Note – ★★★★☆

The Lunchbox, Ritesh Batra

The Lunchbox – Critique

The Lunchbox est un film très simple mais étonnamment addictif et plein de sensibilité.

Ses deux héros évoluent dans des environnements où ils nous apparaissent finalement très enfermés.

Ila (Nimrat Kaur) semble passer sa vie entre les quatre murs de son petit appartement pendant que sa fille part à l’école et que son mari se dédie corps et âme à son travail, ne lui prêtant guère attention. Sa seule distraction passe par ses échanges avec la voisine du dessus, en criant d’une fenêtre à une autre et en s’échangeant des objets grâce à un panier. Saajan (Irrfan Khan), lui, est un homme au visage fermé qui termine une carrière de comptable dans une grande entreprise à laquelle il semble consacrer tout son temps.

Une erreur de livraison plus tard et ces deux personnages qui n’auraient jamais dû se croiser se retrouvent à échanger des lettres dissimulées dans le compartiment d’une boîte à déjeuner… C’est ainsi que se tisse peu à peu un lien entre eux, sans qu’ils ne sachent rien l’un de l’autre, sans même qu’ils ne se soient vus. C’est une perspective étonnamment romantique.

Irffan Khan dans The Lunchbox
Irffan Khan dans The Lunchbox

Le film ne joue pas réellement sur la perspective d’une rencontre, sur le suspense de savoir si les deux héros vont finir par développer une vraie relation amoureuse… Bien sûr, en tant que spectateur, ce sont des questions que l’on garde en tête mais The Lunchbox nous entraîne surtout dans la fine alchimie d’une relation épistolaire entre deux êtres blessés et seuls. La cuisine d’Ila, le grand open space où évolue Saajan, ses déplacements dans des trains de banlieue bondés créent de petits espaces clos où l’on prend le temps de s’imprégner de leurs personnalités respectives. Et une chose est sûre : le tandem fonctionne bien !

L’intrigue est aussi pimentée par un troisième personnage : un jeune orphelin débordant de dynamisme, Shaikh (Nawazuddin Siddiqui), qui doit remplacer Saajan à son poste à court terme. Son enthousiasme le rend aussi agaçant qu’attachant et il apporte au film une jolie note d’énergie.

The Lunchbox est une belle découverte en matière de cinéma indien. Si vous avez vu le film, partagez votre avis dans les commentaires !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

2 commentaires sur “The Lunchbox, Ritesh Batra

  • Mounia

    J’ai pu assister à l’avant-première de ce film en fin 2013 où était présent le réalisateur et l’actrice principale, Nimrat Kaur. J’avais beaucoup aimé ce film qui nous plonge, tout en simplicité, dans le mode de vie de la classe moyenne émergente indienne. Comme tu le dis dans ton article, le tandem fonctionne très bien. Cet échange épistolaire qui rythme le film m’a vraiment accroché et change des films que j’ai l’habitude de regarder. Je n’avais pas revu le film depuis 2013 mais ton article m’a donné envie de le regarder à nouveau !

    Répondre à Mounia
    • Allée des Curiosités

      Oh chanceuse, ça devait être intéressant de les écouter parler du film ! J’ai adoré l’idée de l’échange de lettres, peut-être d’autant plus que c’est une pratique qui a tendance à se perdre depuis l’arrivée des e-mails. Je suppose que je ne suis pas la seule mais je trouve ça follement romantique :)

      Répondre à Allée
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.