Comme toi, Lisa Jewell : le mystère d’une jeune fille disparue



Comme toi – Résumé

Alors qu’elle semblait promise à un bel avenir, Ellie Mack, adolescente de 15 ans, disparaît du jour au lendemain. Aucun indice, juste une hypothèse de la police à laquelle sa mère Laurel ne croit pas une seconde : elle aurait fugué.

Les années passent, Ellie ne réapparaît pas… et sa disparition fait imploser l’équilibre familial : Laurel divorce du père d’Ellie, Paul. Un fossé se crée avec ses autres enfants, Hanna et Jake, comme si aucun d’entre eux n’était à la hauteur pour compenser l’absence de la sœur absente.

Dix ans après le drame, Ellie fait la connaissance de Floyd dans un café et découvre que l’homme, séparé, a une fille de neuf ans qui est le portrait craché d’Ellie…


Auteur.
Taille du livre382 pages.
Note – ★★★☆☆

Comme toi, Lisa Jewell

Comme toi – Avis sur le roman de Lisa Jewell

Le roman de Lisa Jewell m’a interpellée car j’avais lu peu de temps auparavant celui de Michel Bussi, Rien ne t’efface, qui proposait un résumé assez similaire : une disparition inexpliquée et, dix ans plus tard, le « disparu » qui resurgit sous les traits d’un enfant lui ressemblant énormément. In fine, les deux romans se révèlent très différents l’un de l’autre !

Comme toi commence par une famille ordinaire de la banlieue londonienne, les Mack : Laurel et Paul ont eu trois enfants, Jake, Ellie et Hanna. Et même s’il est difficile pour un parent de se l’avouer, Laurel semble avoir davantage d’affinités avec sa fille Ellie qu’avec Hanna. Ellie est une adolescente lumineuse, très jolie, qui travaille bien à l’école, amoureuse d’un jeune homme aussi séduisant qu’elle…

Bien sûr, tout n’est jamais parfait : il y a parfois quelques disputes familiales, Ellie se plaint de ses notes en maths… mais cela semble être des broutilles face au drame qui va se produire. Un jour, Ellie disparaît. Les caméras de surveillance l’ont capturée une dernière fois à l’angle d’une rue de son quartier, puis plus rien.

Pas de corps, pas d’indice, pas de revendication, pas de demande de rançon… alors la police s’imagine qu’elle a fugué.

Ce type de drame exerce forcément un impact lourd sur une famille, agit comme un révélateur de certaines failles ou tensions. Certains les surmontent, d’autres pas. Pour Laurel, cela se solde par un divorce…

Des années après le drame, elle découvre que Poppy, l’une des filles de son nouveau compagnon, présente une ressemblance troublante avec Ellie.

Évidemment, en tant que lecteur, connaissant les faits (les âges des protagonistes, le timing et les circonstances de la disparition d’Ellie), on devine vite le lien entre les événements. La question qui nous préoccupe davantage est celle du « comment ». Comment Poppy a-t-elle vu le jour ?

Si l’intrigue de Lisa Jewell est sans grande surprise, elle reste plutôt bien menée et nous guide dans les méandres des sentiments qui animent chaque personnage à mesure que la situation évolue. Laurel est une femme intéressante dont les réactions sont tout à fait celles que l’on s’imagine avoir dans des circonstances comme celles qu’elle vit : celle d’une mère détruite par l’absence de son enfant mais qui pose malgré tout un pied devant l’autre. Celle qui se sent prête, un jour, à envisager d’aimer à nouveau, presque surprise que cela arrive mais suffisamment réfléchie pour comprendre le chemin mental qu’elle a accompli.

D’autres personnages m’ont paru moins réalistes et justifient en partie l’avis mitigé que m’a laissé ce roman : une petite fille qui se comporte en adulte au point que cela paraît irréel, par exemple.

On ajoute à cela un côté assez cheesy dans l’écriture de certains passages, comme ici :

— Bonsoir ! s’exclame-t-elle. Ça va bien ?
— Oui, très bien. Mis à part le trou béant dans mon cœur provoqué par ton absence, bien sûr.

On reste finalement dans le cas, assez habituel dans les romans, où la fille qui disparaît est toujours la plus belle, la plus brillante de la fratrie… sans doute parce que les drames qui affectent les gens « parfaits » semblent plus intenses, plus terribles que s’ils affectaient la fille impopulaire ou simplement ordinaire de la classe.

C’est un roman qui se lit bien… mais pas un roman qui sort du lot à mes yeux.


Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Comme toi, Lisa Jewell : le mystère d’une jeune fille disparue

  • Hedwige

    Merci pour tes avis que je trouve particulièrement pointus dans l’analyse, et j’adore !
    Avec cette auteure, je suis toujours captivée au début et puis il y a l’une ou l’autre incohérence et à la fin on frise le ridicule.
    Frustrant

    Répondre à Hedwige
    • Marlène

      Hello Hedwige, merci pour ton commentaire ! Je trouve aussi ça dommage, d’autant que ses livres sont plutôt divertissants. Ce n’est pas de la grande littérature quoi qu’il en soit mais ça se lit bien pour se détendre… et avec un peu plus de crédibilité, ça ne gâcherait rien !

      Répondre à Marlène


Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.