Crains le pire, Linwood Barclay : disparition très inquiétante


Crains le pire – Résumé

Ce matin-là, lorsque Sydney part travailler, Tim Blake n’imagine pas que sa fille unique ne va pas rentrer. Lorsque les heures s’écoulent et qu’il ne la voit pas revenir, il se rend aussitôt à l’hôtel où elle occupe un poste… mais y rencontre une incrédulité totale : personne n’a jamais entendu parler de Sydney.

Pourquoi sa fille lui aurait-elle menti ? A-t-elle décidé de fuguer à cause de la petite dispute qu’ils ont eue le matin même ? Lui est-il arrivé quelque chose ?

Sydney ayant 17 ans, la police s’oriente vers l’hypothèse d’une fugue et ne semble guère s’investir dans l’enquête. Tim est donc bien obligé de faire équipe avec son ex-femme, Suzanne, et le nouveau compagnon de celle-ci, Bob. Ils découvrent rapidement que la situation dépasse de très loin ce à quoi ils pouvaient s’attendre. Dans quel guêpier Sydney s’est-elle fourrée ?


Auteur.
Taille du livre509 pages.
Note – ★★☆☆☆
Crains le pire, Linwood Barclay

Crains le pire – Avis sur le livre

J’avais passé un bon moment en lisant « Cette nuit-là » de Linwood Barclay, un roman divertissant même si je ne qualifierais pas la plume de très originale. Mais à l’inverse, j’ai eu du mal à venir à bout de « Crains le pire ».

Tout commence pourtant par un événement qui a de quoi aiguiser la curiosité : une disparition inquiétante. Celle de Sydney, 17 ans, la fille unique de Tim Blake, vendeur de voitures de son état. Comme beaucoup d’adolescentes, Sydney n’a pas un caractère facile et ce matin-là, elle s’est disputée avec son père au sujet d’une bête paire de lunettes de valeur.

S’étonnant qu’elle puisse se payer un tel accessoire de mode, Tim avait maladroitement laissé entendre qu’elle les avait peut-être volées et Sydney était partie de la maison furieuse, en laissant le ticket de caisse bien en évidence.

Le problème, c’est que Sydney n’est jamais revenue de son travail de réceptionniste dans un petit hôtel sans charme.

Évidemment, l’un des premiers réflexes de Tim a été de se rendre dans l’hôtel en question pour demander si on avait vu sa fille. C’est là qu’il est tombé des nues : absolument personne ne connaissait Sydney.

Un sacré mystère comme point de départ car on échafaude aussitôt toutes sortes d’hypothèses : Sydney a-t-elle caché son véritable job parce qu’il s’agissait de quelque chose de honteux ? Pourquoi aurait-elle menti à son père ? Est-ce à cause de leur dispute qu’elle a décidé de partir ou est-elle en danger ?

Tim se souvient avoir surpris une dispute au téléphone entre Sydney et sa meilleure amie Patty quelques temps avant la disparition, sa fille affirmait vouloir quitter son travail pour trouver autre chose.

Tim est évidemment, comme tout père dans une pareille situation, déterminé à tout essayer pour retrouver sa fille…

Le roman « Crains le pire » de Linwood Barclay m’a déplu dès les premières pages : un côté très cliché, avec des vendeurs de voitures baratineurs (Tim, tout comme le nouveau conjoint de son ex-femme, exerce cette profession), une fille paumée, un beau-père qui a eu le malheur d’émettre l’idée de faire poser Sydney pour un calendrier… Un décor de série américaine à épisodes multiples…

La suite du roman n’a pas réellement réveillé mon enthousiasme. Les péripéties ne cessent de se multiplier jusqu’au dénouement, au point que leur surenchère finit par manquer de crédibilité : on découvre des escroqueries, du grand banditisme, des secrets de famille ; il y a des meurtres, des vols, des courses-poursuites, des traces de sang inquiétantes et des règlements de compte…

C’est certain qu’il est difficile de deviner le dénouement dans la mesure où le roman semble réunir toutes les possibilités scénaristiques d’un policier… mais inévitablement, l’intrigue a fini par ressembler à mes yeux à un vaste méli-mélo narratif assez invraisemblable.

A l’arrivée, cette lecture est une déception pour moi… mais la bibliographie de Linwood Barclay est riche, avec déjà plus d’une vingtaine de livres à son actif. Je n’exclus donc pas de me plonger un jour dans un autre de ses romans !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.