J’aurais préféré vivre, Thierry Cohen


J’aurais préféré vivre – Résumé

Jérémy a 20 ans lorsqu’il décide d’annoncer à son amie d’enfance Victoria qu’il est fou amoureux d’elle depuis de nombreuses années. Hélas, la réaction de la jeune femme est une véritable douche froide : elle ne partage pas ses sentiments et est fiancée à un autre. Ce qui est pour Jérémy la passion de toute une vie n’est pour elle qu’une douce complicité de jeunesse, tendre mais sans lendemain.

Jérémy fait une tentative de suicide mais lorsqu’il revient à lui, une année s’est écoulée et Victoria dort à ses côtés dans une vie dont il n’a aucun souvenir. Et le phénomène ne fait que commencer : projeté dans le temps et l’espace, Jérémy se découvre à chaque réveil une existence dont il ignore tout… Comment lutter contre ce temps qu’on lui vole ? Et pourquoi subit-il ainsi son destin ?


Auteur.
Taille du livre219 pages.
Note – ★★☆☆☆

J'aurais préféré vivre, Thierry Cohen

J’aurais préféré vivre – Critique

Quand L’Instant Présent, le roman de Guillaume Musso, est sorti, certains lecteurs ont signalé qu’il présentait d’étonnantes similitudes avec un livre paru quelques années plus tôt : J’aurais préféré vivre, le premier roman de Thierry Cohen. Je l’ai donc dévoré et en effet, difficile d’ignorer la ressemblance ! J’aurais préféré vivre nous entraîne aux côtés de Jérémy, un homme projeté dans le temps et incapable de comprendre l’origine de cette mystérieuse malédiction.

Il tente de se suicider, célibataire et rejeté par la femme qu’il aime, le jour de ses 20 ans. Il se réveille le jour de ses 21 ans, aux côtés de la même femme avec qui il semble partager une vie idyllique et un appartement. Et il n’a pas le moindre souvenir de l’année écoulée ! Fascinant, non ? La journée s’écoule puis Jérémy, notre héros, perd à nouveau toute conscience du temps et de l’espace pour faire un nouveau bond dans le futur. Il se découvre alors père de famille, fâché avec ses parents qu’il adorait pourtant…

Au fil des pages, une étrange schizophrénie s’installe entre le « Jérémy des anniversaires », qui s’éveille sans souvenirs du passé et avec l’angoisse profonde de se voir vieillir sans avoir vécu… et le « Jérémy du quotidien », cet homme qu’il ne connaît pas et qui mène une vie surprenante. Ce Jérémy là semble impulsif et colérique, baratineur et charmeur… tout ce que Jérémy, en réalité, n’est pas. Pas facile, dès lors, d’assumer les décisions et les erreurs de son double.

L’intrigue elle-même confronte donc deux visions : Jérémy le père absent, l’enfant fâché avec ses propres parents, le mari volage… et le Jérémy qui aime passionnément Victoria, portant un jugement moral sur la façon dont « l’autre » la traite. Comme si le personnage et sa conscience étaient deux entités distinctes.

Le tout est tissé d’une dimension mystique car Jérémy s’interroge sur la nature « divine » de ce qui lui arrive : est-ce un châtiment infligé par Dieu pour le punir d’avoir voulu se suicider ? Pourquoi, avant chaque bond dans le futur, voit-il un vieil homme réciter le kaddish, la prière des morts dans la religion juive ?

J’avoue avoir trouvé certains passages du roman un brin « niais ». J’ai conscience que le terme est péjoratif mais le personnage principal m’a semblé simpliste. Il envisage le suicide comme porte de sortie après une déception amoureuse sans que l’on comprenne vraiment les raisons d’une décision si extrême et d’une fragilité psychologique si grande. A chacun de ses réveils, il est en proie au même désarroi et au fil des pages, je m’en suis lassée.

Comme on n’entre pas dans des considérations morales profondes malgré des sujets touchant à la foi, ma quête de lectrice s’est résumée à une seule chose : comprendre pourquoi Jérémy est ainsi projeté dans le futur… La réponse m’a semblé trop évidente et je suis restée sur ma faim !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.