Game Of Thrones saison 8 épisode 2 : Chevalier des Sept-Couronnes


Après un épisode 1 qui posait les bases de cette saison 8, voici un résumé détaillé de Game Of Thrones saison 8 épisode 2, écrit par Bryan Cogman et réalisé par David Nutter. Il dure 58 minutes.

Attention : je raconte vraiment tous les détails de l’épisode dans ce grand récap donc je vous conseille de regarder la série d’abord si vous voulez conserver une part de mystère.

N’hésitez pas à lire le résumé de l’épisode 1 si vous voulez vous remettre en tête le début de la saison 8 de Game Of Thrones !

Si vous appréciez ces résumés, qu'ils vous aident à comprendre l'histoire ou à vous remettre en tête ce que vous aviez oublié, n'hésitez pas à faire un don via Paypal en guise de remerciement ou à acheter les Blu-Ray/DVD de la série sur Amazon en passant par ce lien. Ce sera un bonus apprécié ;)

Game Of Thrones saison 8 épisode 2

Générique de l’épisode 2 de la saison 8 !

Jaime Lannister face à son destin

À Winterfell, Jaime Lannister a été conduit dans la grande salle et se présente devant Daenerys Targaryen. Elle raconte que lorsqu’elle était petite, son frère lui racontait une histoire : celle de l’homme qui avait poignardé leur père dans le dos avant de l’égorger. Celle de l’homme qui s’était assis sur le Trône de Fer en regardant sa victime mourir dans son propre sang. Celle de Jaime, en somme, puisque c’est lui qui a tué le Roi fou Aerys Targaryen. Daenerys note que son frère racontait tout ce qu’il ferait subir au meurtrier une fois que les Targaryen auraient reconquis leur royaume…

Elle laisse l’idée en suspens et fait référence sans transition à l’intention de Cersei d’envoyer une armée au nord. Jaime confirme que sa sœur avait pris cet engagement. La Reine note qu’il n’y a aucune armée, seulement un homme à qui il manque une main. « Votre sœur m’a menti », commente Daenerys. « Elle m’a menti aussi », répond Jaime. « Elle n’a jamais eu l’intention d’envoyer une armée au nord. Elle dispose de la flotte d’Euron Greyjoy et de troupes fraîches de 20000 hommes. La Compagnie Dorée d’Essos, qu’elle a achetée et payée. Même si nous menons les Morts à la défaite, elle en aura plus qu’assez pour nous éliminer ». Face à cette information, Daenerys Targaryen ne retient qu’une chose : « Nous ? »

Effectivement, Jaime Lannister s’est exprimé comme s’il formait un tout avec les habitants de Winterfell. Il annonce que de son côté, il a l’intention de tenir sa promesse de se battre pour les vivants. Tyrion intervient et déclare : « Votre Grâce, je connais mon frère ». « Comme vous connaissez votre sœur ? », ironise Daenerys sur un ton qui coupe court à tout débat. Mais le nain ne se démonte pas. Il note que son frère a eu le courage de venir seul alors qu’il savait très bien comment il allait être reçu. Pourquoi l’aurait-il fait s’il mentait ?

Daenerys rétorque qu’il comptait peut-être sur son petit frère pour le défendre. Elle estime qu’on ne peut pas lui faire confiance, craignant qu’il ne saisisse la première opportunité disponible pour l’égorger. Sansa intervient et fait à son tour référence à la mort de son père Ned Stark, à la volonté de Jaime de détruire sa maison et sa famille. Jaime Lannister répond que si elle attend des excuses, il n’en présentera pas : ce qu’il a fait, il l’a fait en temps de guerre pour sa propre famille et il le referait.

« Ce que l’on fait par amour ! » glisse Bran en reprenant mot pour mot la phrase qu’avait prononcée le chevalier avant de le pousser dans le vide quand le petit Bran avait surpris Jaime en train de coucher avec sa sœur. Jaime reste muet de surprise, craignant peut-être que Bran ne révèle la vérité sur son accident et l’identité du coupable… mais le jeune homme en reste là.

Daenerys demande à Jaime pourquoi il a abandonné sa sœur. Il répond, en se tournant vers Brienne qui est présente dans l’assemblée, qu’il ne s’agit plus de loyauté mais de survie désormais.

Jaime Lannister face à son passé - Saison 8 de Game Of Thrones
Jaime Lannister face à son passé – Saison 8 de Game Of Thrones

Brienne se lève alors et se présente devant la Reine : elle reconnaît que celle-ci la connaît peu mais explique que de son côté, elle connaît Ser Jaime. « C’est un homme d’honneur », déclare-t-elle, contredisant ainsi l’idée qui plane dans la salle suite aux différentes prises de parole.

Brienne raconte qu’elle a été sa captive et que lors de leur enlèvement, leurs geôliers ont tenté de la violer. C’est à l’intervention de Jaime qu’elle doit son salut… et qu’il doit la perte de sa main. Daenerys reste impassible. Brienne explique ensuite à Sansa que sans Jaime, elle (Sansa) ne serait pas en vie car c’est lui qui lui a donné une arme, une armure en lui confiant la mission de garder Sansa saine et sauve parce qu’il en avait fait la promesse à Catelyn Stark.

Sansa demande à Brienne si elle se porte garante de la probité de Jaime… et elle le fait. « Vous combattriez à ses côtés ? » demande-t-elle. « Oui, » répond Brienne. Sansa déclare alors qu’elle confierait sa vie à Brienne. Si Brienne fait confiance à Jaime, alors elle estime qu’il faut lui faire confiance également. Brienne s’éloigne et Daenerys demande « au gouverneur du Nord » ce qu’il en pense.

Sansa Stark - Saison 8 épisode 2, Game Of Thrones
Sansa Stark – Saison 8 épisode 2, Game Of Thrones

Jon Snow répond qu’ils ont besoin d’hommes… et Daenerys adresse un signe de tête à Ver Gris qui va rendre son épée à Jaime en lui adressant un regard lourd. Le chevalier remercie la Reine.

Celle-ci attend visiblement un échange avec Jon… mais, perturbé par les récentes révélations sur sa parenté avec Daenerys, il la fuit… à sa grande surprise. Brienne échange un regard fort avec Jaime avant de partir. Puis le chevalier croise à nouveau le regard de Bran.

De son côté, Daenerys Targaryen en veut à Tyrion de n’avoir pas su la mettre en garde contre Cersei. « Vous êtes un traître ou un imbécile », conclut-elle. « Un imbécile », précise-t-il. Elle est furieuse et lui rappelle que ce n’est pas la première fois qu’il manque à son devoir de conseil : s’il n’est pas capable de l’aider, elle trouvera une autre Main. Tyrion se tourne vers Jorah et Varys, qui le suivent, et leur prédit que l’un d’entre eux portera cet insigne avant la fin…

Connaître l’ennemi

Gendry, de son côté, est toujours à l’œuvre dans la forge, de la sueur lui coulant sur le corps. Arya arrive. Elle reste muette, ce qui pousse Gendry à lui demander un peu rudement ce qu’elle fait là… Elle veut savoir s’il a fini son arme.

Il répond qu’il s’en occupera quand il aura fini d’en forger quelques milliers comme celles qu’il a sous la main. Arya examine la hache et déclare qu’elle veut une arme plus solide que celle-là. Gendry répond en plantant la hache dans un billot avec toute sa force : visiblement, en matière de solidité, tout va bien !

Arya le questionne sur leur futur adversaire. Elle veut savoir combien il en a tué (« quelques-uns » selon Gendry) mais surtout, « comment ils sont ». « Vraiment affreux » est tout ce qu’il trouve à répondre. Tant d’imprécision ne contente pas Arya, qui lui explique qu’elle attend d’autres informations : à quoi ils ressemblent, quelle odeur ils ont, quelle démarche ils ont, s’ils sont durs à tuer…

Il évoque les mille menaces qui pèsent sur une jeune femme de leur monde : les violeurs, les assassins par exemple. Il ajoute que là, c’est différent. C’est la mort incarnée. « Comment sont-ils ? » répète Arya. « La mort, c’est à ça qu’ils ressemblent », finit par répondre Gendry.

Arya s’empare de couteaux et les jette avec une précision infinie dans la poutre en bois qui lui fait face. Elle explique que la mort a de nombreux visages et qu’elle a hâte de découvrir celui-là. Il est sidéré par son talent et son aplomb. Elle lui demande à nouveau : « Mon arme ? » et Gendry promet de s’y mettre immédiatement. Visiblement, il ne prenait pas au sérieux son aptitude à combattre jusqu’à cette petite démonstration !

Confrontation dans le Bois sacré

Bran, assis dans sa chaise roulante, paraît méditer dans le Bois sacré, face à l’arbre-cœur. Jaime arrive derrière lui…

Bran Stark dans le bois sacré - Game Of Thrones
Bran Stark dans le bois sacré – Game Of Thrones

Jaime déclare à Bran qu’il regrette son geste à son égard. « Vous ne le regrettiez pas à l’époque », répond le jeune homme. Jaime lui explique qu’il n’est plus le même homme. Bran répond qu’il serait toujours le même homme s’il ne l’avait pas poussé de cette fenêtre et que de son côté, il serait toujours Brandon Stark. « Vous ne l’êtes plus ? » s’étonne Jaime. Bran répond par la négative mais ne donne aucune précision. Jaime s’étonne qu’il n’ait pas révélé la vérité à tout le monde le concernant, alors que la réunion à Winterfell ressemblait un peu à un « grand déballage » de griefs contre lui…

« Vous ne pourrez pas combattre si je les laisse vous assassiner avant », répond Bran, pragmatique. « Et après ? » demande alors Jaime. « Qu’est-ce qui vous dit qu’il y aura un après ? »

Le chevalier reste muet. Est-ce une prophétie ?

Loyautés

Tyrion retrouve son frère dans la cour de Winterfell, des retrouvailles qui poussent les témoins à cracher par terre car visiblement, voir deux Lannister réunis ne met pas le nord en joie… et ça se comprend ! Jaime demande à Tyrion si les gens aiment « sa Reine ». « C’est ta Reine aussi », rétorque-t-il, avant d’expliquer que les gens gardent un souvenir… « cuisant »… des dragons des Targaryen. Il faut leur donner le temps de voir que Daenerys est différente de son père. « Est-elle vraiment différente ? » questionne Jaime. Oui, selon Tyrion, qui se dit sûr de la Reine. Jaime note qu’à l’inverse, la Reine n’a pas l’air très sûre de lui.

Il explique que c’est légitime car il a commis une erreur fréquente : celle de sous-estimer l’adversaire. Il était persuadé que Cersei était sincère, que le fait d’être enceinte l’avait changée… mais d’ailleurs, était-elle vraiment enceinte ou était-ce une énième manipulation de sa part ? Selon Jaime, cette grossesse est bien réelle. C’est tout le talent de Cersei : mélanger le mensonge à des éléments de réalité afin de rendre l’ensemble plus crédible.

Jaime regrette de s’être laissé duper mais Tyrion ne voit pas les choses comme ça : il estime que Jaime a toujours été conscient de la personnalité réelle de Cersei… mais qu’il l’aimait quand même. L’idée le laisse pensif et il ne répond rien. Il préfère monter sur les remparts avec son frère et contempler la cour du château en notant que c’est sans doute ici, à Winterfell, qu’ils vont mourir.

Tyrion déclare que ce n’est pas comme ça qu’il s’imaginait sa propre mort : il se voyait mourir dans son lit, à 80 ans, plein de vin et « sa queue dans la bouche d’une fille ». Jaime récite en chœur avec lui cette partie de la phrase car visiblement, il connaît le discours ! Tyrion se dit heureux de ne pas laisser à Cersei le plaisir de le tuer elle-même. Il déclare que d’ailleurs, s’il se fait tuer, il marchera avec un certain plaisir jusqu’à Port-Réal parmi l’Armée des Morts pour l’écharper…

Jaime a l’esprit ailleurs… et il regarde une personne bien précise, au pied des remparts : Brienne. Elle est en train de superviser Podrick Payne, dont l’aptitude au combat s’est améliorée. Jaime la rejoint dehors. Il a appris qu’elle allait commander le flanc gauche. Brienne a déjà analysé toute la situation. Elle pense que la présence d’une butte va leur donner un avantage sur l’adversaire. Il approuve son analyse… ce qui la met en colère !

Elle est surprise qu’il soit capable de lui parler sans l’insulter. « Je dois vous insulter ? » s’étonne-t-il. « Non ». « Bien ». Jaime lui explique qu’il est revenu à Winterfell parce qu’il n’est plus le combattant qu’il a été par le passé et qu’il serait honoré de servir sous ses ordres. « Je dois rentrer », répond-elle sans accéder à sa demande.

Jorah Mormont, pendant ce temps, se retrouve lui aussi seul avec celle qu’il aime. Daenerys lui dit que s’il a commis une quelconque offense, elle est pardonnée depuis longtemps. Il déclare qu’il a eu le cœur brisé d’apprendre que Tyrion avait été nommé Main de la Reine. Elle déclare qu’elle l’a fait alors qu’elle pensait ne jamais le revoir.

Il déclare qu’elle a fait le bon choix car même s’il n’apprécie pas Tyrion, dont le bavardage incessant l’épuise, il a beaucoup d’esprit. Daenerys répond que le nain a fait de graves erreurs… mais selon Jorah, tout le monde en fait. Et alors que d’autres choisiraient sans doute de les ignorer, Tyrion en tient compte et en tire des leçons. Jorah lui suggère de le pardonner… et a une autre suggestion.

Sans transition, on voit Sansa demander à ce que les portes de Winterfell soient fermées vraiment au dernier moment avant la bataille, car il y a encore des gens qui viennent de la campagne environnante. Daenerys arrive et réclame un entretien privé avec Sansa.

Daenerys Targaryen - Dernière saison de Game Of Thrones
Daenerys Targaryen – Dernière saison de Game Of Thrones

Les deux femmes évoquent les frères Lannister. Jaime, d’abord. Sansa confirme qu’elle a confiance en Brienne… et en ses décisions concernant Jaime. Tyrion, ensuite.

Sansa sait, plus que tout autre sans doute, que c’est un homme bon – il ne lui a jamais fait de mal pendant qu’ils étaient mariés, contrairement à des personnes comme Ramsay Bolton. Daenerys lui dit qu’elle a choisi Tyrion comme Main parce qu’il était bon… mais aussi parce qu’il était intelligent et capable de se montrer impitoyable si nécessaire. Elle note : « Il n’aurait jamais dû faire confiance à Cersei ». Sansa répond : « Vous non plus ». Elle souligne ainsi à quel point elle a mûri, considérant qu’une femme de pouvoir doit aussi être capable de tirer ses propres conclusions sans compter exclusivement sur ses conseillers.

Daenerys s’appuyait sur la capacité de Tyrion à connaître son frère mais Sansa lui répond que les relations familiales sont parfois compliquées, un point qu’elles ont en commun. Daenerys s’assoit à ses côtés et déclare qu’elles ont un autre point commun : elles dirigent des gens qui ont du mal à accepter l’autorité d’une femme et elles le font bien… mais la Reine sent néanmoins un désaccord chez Sansa. Quelque chose qui l’empêche d’accepter pleinement son autorité. Elle veut en savoir plus.

Sansa évoque Jon. Il aime Daenerys et elle sait que les hommes font parfois des choses stupides par amour, se laissent manipuler… Daenerys explique que toute sa vie a été orientée vers la quête du Trône de Fer, pour le reprendre aux mains de ceux qui avaient détruit sa famille et qui ont presque anéanti les Stark. Jusqu’au moment où elle a rencontré Jon. Et la voilà, à Winterfell, prête à se battre dans une guerre qu’elle considère comme étant celle de Jon. « Alors dites-moi, qui manipule qui ? »

« Je suis ici parce que j’aime votre frère. Je lui fais confiance, je sais qu’il est fidèle à sa parole », avoue Daenerys, en précisant que ce n’est que le deuxième homme au sujet duquel elle peut dire ça. Le premier « était un homme plus grand ». Voilà qui fait rire Sansa.

Mais elle veut savoir ce que Daenerys prévoit « après ». Après, quand ils auront vaincu l’armée des Morts. Quand Cersei aura été anéantie. « Je monte sur le Trône de Fer », répond Daenerys. « Et le Nord ? » demande Sansa. Elle explique alors avec une fermeté inouïe que le Nord leur a été volé, ils se sont battus pour le reprendre et ont juré de ne plus jamais se soumettre à quiconque. Que deviendra le Nord, après ? Daenerys comprend, en entendant la voix ferme et subitement froide de Sansa, qu’elle n’a pas gagné son allégeance.

Leurs échanges sont interrompus par l’arrivée d’un invité surprise : Theon Greyjoy. Il s’incline très bas devant Daenerys, qu’il appelle « Majesté ». Elle lui demande où est sa sœur et il explique que ses navires n’ont pas pu venir jusqu’ici, qu’elle est en train de naviguer jusqu’aux Îles de Fer pour en reprendre le contrôle au nom de Daenerys. Elle s’étonne qu’il ne soit pas à ses côtés et Theon se tourne vers Sansa, en lui disant qu’il veut se battre pour Winterfell. Elle se jette dans ses bras. Les relations familiales sont décidément compliquées ! Souvenez-vous : Theon était le pupille/otage de Ned Stark et a grandi à Winterfell.

Dans la cour du château, Davos Mervault distribue à manger à tout le monde. Un homme lui dit qu’ils ne sont pas des soldats. « Maintenant, si », répond-il. Voyant le regard stupéfait de l’homme, Davos lui explique qu’il n’a rien d’un soldat non plus mais qu’il a pourtant survécu à la Bataille des Bâtards, à l’extérieur du château. S’il s’en est sorti, l’homme s’en sortira aussi. On leur donnera des armes à la forge.

Davos Mervault à Winterfell
Davos Mervault à Winterfell

On retrouve aussi Vère dans la cour du château. Elle explique aux femmes que le moment venu, elles devront se réfugier dans la crypte. Une petite fille haute comme trois pommes, qui a la joue toute brûlée, tend son bol à Davos en lui demandant où elle devra aller, elle. Elle explique que les enfants sont censés descendre dans la crypte mais que ses frères étaient soldats… et qu’elle veut se battre elle aussi.

Vère, touchée par ses mots, lui dit qu’elle sera dans la crypte avec son fils et qu’elle se sentirait plus en sécurité si la petite était là pour la protéger. Un moyen habile d’écarter l’enfant d’un champ de bataille où elle n’a rien à faire. « Très bien, je défendrai la crypte alors », dit l’enfant avec une détermination touchante.

Vère à Winterfell - Game Of Thrones saison 8 épisode 2
Vère à Winterfell – Game Of Thrones saison 8 épisode 2

Soudain, on sonne l’alerte. Jon se précipite… et retrouve ses compagnons de la Garde de Nuit : Edd, Tormund, Béric… tout ce qu’il reste de la Garde, en réalité. Ils expliquent que les Omble se battent maintenant pour le Roi de la Nuit, qu’ils ont réussi à les contourner pour rejoindre Winterfell et donner l’alerte. « Ceux qui ne sont pas là sont avec lui », commente Tormund. Jon demande de combien de temps ils disposent. « D’ici le lever du soleil, demain ».

Puis Tormund cherche à savoir si « la grande » est encore là. Visiblement, il n’a pas oublié son coup de cœur pour Brienne.

Les préparatifs de la bataille s’accélèrent. Ils ont du verredragon et de l’acier valyrien. Ils sont bien armés… mais en face, l’ennemi est une armée gigantesque, une armée qui ne s’épuise jamais, ne s’arrête jamais, ne ressent rien. Ce n’est pas une armée que l’on peut battre comme une armée humaine.

Jon explique que c’est le Roi de la Nuit qui les a tous créés… et qu’ils obéissent donc tous à ses ordres. Détruire le Roi de la Nuit est tout simplement la seule chance de détruire l’armée des morts. Mais viendra-t-il ? Bran sait qu’il viendra. Il viendra même spécifiquement pour lui, car il s’en est pris à bien des Corneilles à Trois-Yeux avant. Il veut « une nuit sans fin », effacer ce monde dont Bran représente désormais la mémoire.

« C’est ça, la mort », commente Samwell Tarly. « Oublier. Être oublié. Si nous oublions ce que nous avons fait, nous ne sommes plus des hommes mais des bêtes ».

Jorah demande comment le Roi de la nuit saura où trouver Bran. « Il m’a marqué », explique-t-il en montrant son bras qui porte la trace de cette rencontre. Jon déclare qu’il devra se réfugier dans la crypte, en sécurité. Mais Bran refuse. Il explique qu’il faut attirer le Roi de la Nuit dans le bois sacré… En d’autres termes, il servira d’appât.

Face à Sansa et Arya qui ne veulent pas le laisser seul, Theon propose de l’accompagner avec les Fers-Nés. Ce n’est que justice, après tout : il lui a pris ce château par le passé… alors il est légitime pour lui maintenant de le défendre. Idée validée.

Tyrion veut se battre mais Daenerys lui ordonne d’aller dans la crypte, avec les femmes et les enfants. « Vous êtes unique », note-t-elle, ne voulant pas qu’il devienne de la chair à canon sur un champ de bataille. « Vous vous battez moins bien, mais vous pensez mieux ». Elle déclare que s’ils survivent, elle aura besoin de son esprit. Il acquiesce.

Il faut trouver un juste équilibre entre protéger Bran… et ne pas s’approcher trop près pour que le Roi de la nuit vienne sans méfiance. Bran ne sait même pas si le feudragon peut tuer le Roi de la Nuit car « personne n’a jamais essayé ».

« On va tous mourir », conclut Tormund. « Mais au moins, nous mourrons ensemble », ajoute-t-il en regardant Brienne.

Jon ordonne à tout le monde d’aller prendre un peu de repos et lui-même salue Daenerys un peu fraîchement avant de se retirer.

Tyrion reste seul avec Bran et commente son étrange parcours de vie. Il prend une chaise et demande au jeune homme de lui raconter ce qu’il a vécu. « C’est une longue histoire », répond Bran. « Ah, si seulement nous étions dans un château, au beau milieu de l’hiver, sans nulle part où aller », plaisante le nain, prêt à écouter cette « longue histoire ».

Bran Stark, silencieux - Game Of Thrones
Bran Stark, silencieux – Game Of Thrones

Chevalier des Sept-Couronnes

Dans la cour de Winterfell, Missandei salue des enfants qui ne lui répondent même pas. Visiblement, il y a ici une forme de racisme… ou de crainte contre « l’étranger ». Blessée, elle est rejointe par Ver Gris. Il déclare que lorsque Daenerys sera sur le Trône, il n’y aura pas de place pour eux ici. Il est loyal, donc il aidera sa Reine à vaincre ses ennemis… mais après… « tu veux vraiment vieillir dans cet endroit ? » demande-t-il à Missandei.

Il lui demande s’il y a un endroit où elle aimerait aller et elle finit par répondre « Naath ». L’île des Papillons. Missandei y avait été capturée par des esclavagistes quand elle était enfant. Elle y est née. Ver Gris promet de l’y emmener. Missandei lui dit que son peuple est pacifique, il ne pourra pas se défendre. « Mon peuple n’est pas pacifique, il vous défendra », répond Ver Gris. L’alliance étant ainsi scellée, ils sourient à la perspective d’un avenir meilleur…

Ver Gris et Missandei à Winterfell
Ver Gris et Missandei à Winterfell

La nuit est tombée sur Winterfell, peut-être la dernière qu’ils passent en vie. Sur les remparts, Samwell demande à Jon s’il a parlé à Daenerys de ce qu’il a appris. Son silence en dit long. « Tu es prudent, tu temporises, tu attends le bon… » Voyant le regard noir de Jon – ils ne sont pas seuls, Sam ne finit pas sa phrase.

« Et notre Garde commence », annonce Edd, reprenant du service aux côtés de Jon pour la garde la plus difficile de leur histoire. Jon demande à Samwell où seront Vère et le petit Sam, puis propose à Samwell de les rejoindre dans la crypte « pour les protéger ». Mais Samwell ne l’entend pas de cette oreille. Il rappelle qu’il est le premier à avoir tué un Marcheur Blanc, qu’il a tué « des Thenns ». « Un Thenn », corrige Edd. Sam énumère ses exploits et ses forfaits, comme le fait d’avoir volé des livres à la Citadelle, et ajoute qu’ils ont besoin de lui là-haut.

« Si on en arrive là, on est niqués », commente Edd, qui n’a aucun respect pour lui. « Niqués ? Pas toi ! » rétorque Sam, une référence au vœu de chasteté des hommes de la Garde de Nuit. Voilà qui détend un peu l’atmosphère ! Edd plaisante en disant que voir Samwell Tarly en tueur de Marcheurs Blancs et en homme à femmes est un signe que la fin du monde est proche ! Il déclare aussi que le dernier d’entre eux à survivre devra brûler les autres, afin qu’ils ne rejoignent pas l’Armée des Morts.

Tyrion a retrouvé Jaime et il déclare qu’il aurait aimé voir la tête de leur père Tywin en réalisant que ses deux fils s’apprêtaient à mourir pour Winterfell. Puis il se souvient de leur première visite à Winterfell, à l’époque où Jaime était un chevalier de la Garde Royale et lui, un « fornicateur aviné ». Tout était si simple, alors. Jaime le corrige : tout avait l’air simple mais ne l’était pas en réalité. Il couchait avec sa sœur et Tyrion avait pour seul ami un homme qui couchait avec sa sœur…

Brienne fait son entrée avec Podrick pour se réchauffer, Tyrion lui propose un peu de vin, déclarant qu’il n’est ni bon ni mauvais. Podrick accepte mais Brienne le rappelle à l’ordre : ça n’a rien de raisonnable de boire juste avant une bataille. Elle l’autorise néanmoins à boire une demi-coupe mais de son côté, elle ne consommera pas une goutte d’alcool. Elle déclare qu’elle devrait dormir mais en réalité, personne ne se sent capable de dormir. Elle accepte donc finalement de se joindre à eux… et de boire un peu de vin.

Brienne à Winterfell avant la bataille
Brienne à Winterfell avant la bataille

Davos les rejoint pour se réchauffer, Tormund aussi… Brienne lui dit qu’elle est heureuse qu’il ait survécu. Ses deux « prétendants » sont face à face… et évidemment, une tension toute masculine s’installe. « On t’appelle le Régicide », dit Tormund à Jaime. « On m’appelle Fléau-d’Ogres. Tu sais pourquoi ? » Il tire une chaise, s’assoit et explique qu’il a tué un ogre quand il avait 10 ans, avant de grimper dans le lit de sa femme. Quand celle-ci s’est réveillée, elle lui a donné le sein pendant 3 mois, persuadée qu’il était son bébé. C’est comme ça qu’il a gagné sa force, grâce au lait d’ogresse. Et visiblement, c’est précisément ce qu’il est en train de boire à la place du vin que lui proposait Tyrion.

Un léger malaise plane après cette révélation… et Davos conclut en déclarant que finalement, il va se servir une coupe de vin.

Dehors, Arya va s’asseoir à côté de Sandor Clegane, sans mot dire. Il note qu’avant, elle ne pouvait pas s’empêcher de l’ouvrir. « J’ai changé », déclare-t-elle. Elle lui demande ce qu’il fait ici. Depuis quand il se bat pour quelqu’un d’autre que lui-même. « Je me suis battu pour toi, non ? » Arya reste muette. Voilà qu’ils sont rejoints par Béric Dondarrion. « Oh putain, on se croirait à un foutu mariage », commente Clegane, qui demande à Arya si Béric a figuré sur sa liste. « Pendant un petit moment », admet-elle.

Pour Béric, le moment est venu. Celui où le Maître de la Lumière va se confronter à l’Armée de la Nuit. Arya se lève et s’en va, en déclarant qu’elle ne veut pas attendre la mort en compagnie de deux vieux cons. Elle va s’entraîner à tirer… et c’est là que Gendry la retrouve, lui apportant l’arme qu’il a confectionnée pour elle. Après l’avoir examinée, elle conclut : « ça fera l’affaire ».

Gendry lui dit qu’il a fini par venir à Winterfell, comme elle le lui avait demandé. « Que te voulait la femme rouge ? » demande Arya. Gendry explique que Mélisandre voulait son sang pour un sort. Il révèle alors à la jeune fille qu’il est le fils illégitime de Robert Barathéon, et qu’il l’a appris de la bouche de la prêtresse rouge. Il raconte qu’elle l’a déshabillé, couvert de sangsues et… « C’était ta première fois ? », demande Arya, allant droit au but. « La première fois qu’on me couvrait de sangsues, oui », répond Gendry. « Ta première fois avec une femme ? » précise Arya.

Il insiste sur le fait qu’il n’a pas couché avec elle et, répondant au questionnement insistant d’Arya, admet qu’il a couché avec 3 femmes dans sa vie, à Port-Réal. « On va sans doute bientôt mourir. Je veux savoir comment c’est », lui dit-elle…. avant de l’embrasser fougueusement. Elle se déshabille, son corps porte des cicatrices. « Je ne suis pas la femme rouge », annonce-t-elle. « Déshabille-toi ». Puis elle prend les choses en main…

Arya Stark couche avec Gendry - Game Of Thrones saison 8
Arya Stark couche avec Gendry – Game Of Thrones saison 8

Un lourd silence plane dans la salle du château et Tyrion, fidèle à lui-même, essaie de détendre l’atmosphère : il note que cette situation est assez étrange car ils ont tous – ou presque – combattu les Stark un jour ou l’autre et se retrouvent prêts à défendre leur château, ensemble. « Au moins nous mourrons avec honneur », déclare Brienne. Tyrion croit à leur survie. Après tout, Davos a survécu à la Néra et à la Bataille des Bâtards alors qu’il ne sait pas se battre. Jaime a survécu au siège de Pyk, « ser Brienne » au Limier…

Tyrion, qui a appelé Brienne comme si elle était chevalier, se corrige : « pardon, Lady Brienne ». Tormund est sidéré d’apprendre que Brienne n’est pas chevalier. « Les femmes ne peuvent pas être chevaliers », explique Brienne. « Et pourquoi ? » demande Tormund. « Parce que c’est la tradition ». Tormund juge cette tradition stupide et déclare que s’il était Roi, il l’adouberait dix fois !

« On n’a pas besoin de Roi », intervient alors Jaime, expliquant que cette mission peut être remplie par un autre chevalier. « Je vais le prouver », dit-il alors, tirant son épée. Il demande à Brienne de s’agenouiller. Il est prêt à faire d’elle un chevalier. Après une longue hésitation, elle s’agenouille devant lui et il commence à prononcer les paroles qui feront d’elle un vrai chevalier… avec une charge émotionnelle intense. « Lève-toi, Brienne de Torth, chevalier des Sept-Couronnes ! » conclut-il.

Brienne a les larmes aux yeux et toutes les personnes présentes dans la pièce applaudissent. Elle s’autorise à sourire.

Dans la cour, Lyanna Mormont défend vigoureusement son droit à prendre part aux combats. Elle a beau être jeune, pas question pour elle d’aller se cacher dans la crypte, elle veut se battre pour le Nord même si Jorah Mormont lui rappelle qu’elle représente l’avenir de leur maison. « Je vous souhaite bonne chance, cousin », dit-elle à Jorah pour conclure leur échange. Puis elle s’éloigne.

Jorah repère l’épée que porte Samwell. Il explique que c’est Corvenin, l’épée de sa famille… trop lourde pour qu’il arrive à la soulever. « Votre père m’a appris à être un homme », explique Samwell à Jorah. « A faire ce qui est juste ». Puis il explique que l’épée est en acier valyrien, il aimerait que Jorah la prenne. « Je la manierai à sa mémoire », dit-il en acceptant le cadeau. « Pour protéger les royaumes humains », ajoute-t-il, référence au serment de la Garde.

Dans la salle de Winterfell, il n’y a plus de vin mais personne n’a vraiment envie d’aller se coucher. Podrick finit par entonner une chanson, mélancolique au possible… et c’est au son de sa voix que défilent les images de l’ultime nuit sereine de Winterfell. Samwell et Vère, entourant le petit Sam. Sansa et Theon. Arya, les yeux grands ouverts à côté de Gendry, nu. Missandei, embrassant Ver Gris avant qu’il ne parte au combat. Jorah, à cheval.

La vérité éclate

Daenerys, quant à elle, rejoint Jon Snow dans les cryptes de Winterfell. Elle lui demande « Qui est-ce ? » en voyant qu’il se recueille devant une tombe précise. « Lyanna Stark », répond-il.

« Mon frère Rhaegar… Tout le monde m’a dit qu’il était honnête et gentil. Il aimait chanter. Il donnait aux enfants pauvres. Et il l’a violée. »

Jon révèle alors ce qu’il sait. Rhaegar n’a pas violé Lyanna. Il l’a aimée. Ils se sont mariés dans le plus grand secret. Et après la mort de Rhaegar, elle a donné naissance à un fils. Ce fils, Robert Barathéon l’aurait tué s’il avait appris son existence… et Lyanna le savait bien. Alors, sur son lit de mort, elle a confié l’enfant à son frère, Ned Stark, pour qu’il l’élève comme son fils illégitime.

« Mon nom, mon vrai nom… est Aegon Targaryen », annonce Jon. Daenerys reste stupéfaite. « C’est impossible ! » s’exclame-t-elle, le souffle coupé.

« J’aimerais bien », répond Jon. Il explique qu’il l’a su par Bran, qui a eu une vision, vision que Samwell Tarly a confirmée. Daenerys paraît sceptique : ainsi, il existerait un secret que, comme par hasard, le frère et le meilleur ami de Jon sont les seuls à connaître… Elle semble douter de la réalité de cette révélation, suspectant peut-être un stratagème pour lui voler le Trône qu’elle convoite.

« C’est la vérité, Dany, je sais que c’est le cas », insiste Jon. « Si c’était vrai, tu serais le dernier héritier mâle de la maison Targaryen », déclare-t-elle. « Tu pourrais revendiquer le trône ». Leur conversation tourne court car dehors, on sonne l’alerte. L’armée des Morts est aux portes de Winterfell.

L’épisode 3 va-t-il massacrer 90% des personnages restants ? Verdict ici !

Tous les résumés de Game Of Thrones saison 8

    Episode 1 : Winterfell (14 avril 2019)
    Episode 2 : Chevalier des Sept-Couronnes (21 avril 2019)
    Episode 3 : La Longue Nuit (28 avril 2019)
    Episode 4 : Les Derniers des Stark (5 mai 2019)
    Episode 5 : Les Cloches (12 mai 2019)
    Episode 6 : Le Trône de Fer (19 mai 2019)

Sommaire : tous les résumés des épisodes de Game Of Thrones


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.