Game Of Thrones saison 7 épisode 7 : Le dragon et le loup


Retrouvez sur cette page le résumé complet de Game Of Thrones saison 7 épisode 7 de Game Of Thrones, écrit par David Benioff & D.B. Weiss et réalisé par Jeremy Podeswa. Il s’agit du dernier épisode de la saison, qui est plus courte que les précédentes. Prudence : il s’agit davantage d’un gros récap que d’un résumé à proprement parler, c’est donc rempli de spoilers ;) N’hésitez pas à relire le récap de l’épisode 6 !

Si vous cherchez un résumé de la saison 7 en entier, lisez plutôt cet article !

Game Of Thrones saison 7 épisode 7

Dernier générique de cette saison 7

A Port-Réal, la rencontre fatidique se prépare

On découvre le visage impassible de Ver Gris, yeux plissés, très concentré, qui se trouve avec toute son armée au pied des remparts de Port-Réal. Au sommet de ceux-ci, Bronn semble évaluer la situation. Les hommes préparent ce qui ressemble à de l’huile bouillante et de la poix. Bronn demande à un jeune soldat combien de tonneaux ont été préparés : 500, répond le jeune homme. Bronn lui ordonne d’en faire préparer 500 supplémentaires. « Oui, My Lord », répond-il. Bronn rejoint Jaime au sommet des remparts et confie qu’il adore qu’on l’appelle par son titre de Lord. Jaime rétorque qu’il s’en lassera. « Si nous vivons assez longtemps pour ça », commente Bronn… Il est vrai que l’armée impressionnante des Immaculés peut soulever quelques inquiétudes !

Bronn et Jaime face à une armée impressionnante
Bronn et Jaime face à une armée impressionnante

Les deux hommes échangent au sujet du fait de se retrouver face à une armée « sans b*te » (les Immaculés sont castrés). Bronn se demande ce qui les motive à se battre car de son point de vue, un soldat se bat toujours pour une femme. Jaime suggère « L’or ? » mais Bronn lui répond qu’à la lumière de son expérience, les hommes dépensent leur or pour avoir des femmes. Il a donc du mal à comprendre la motivation des Immaculés… et clairement, s’il était castré, il ne cache pas qu’il n’irait pas se battre !

Il note que Tyrion Lannister a choisi de s’allier avec ces personnes et Jaime répond que son frère a toujours soutenu les opprimés. Subitement, ils entendent des cris et une avalanche de bruits de sabots : les Dothrakis déferlent en direction des remparts, se faufilant entre les rangs d’Immaculés pour aller se placer devant eux. « Je crois que nous sommes sur le point de devenir les opprimés », note Bronn, non sans inquiétude.

Jaime reste muet, semblant éprouver une forme de lassitude et de résignation. On entend les archers se préparer à défendre les murs de la capitale si nécessaire.

Jaime Lannister - Game Of Thrones saison 7
Jaime Lannister – Game Of Thrones saison 7

Du côté de la mer, de nombreux bateaux sont rassemblés également. Sur l’un d’entre eux, Tyrion, Varys et Theon arrivent en vue du Donjon Rouge. On distingue aussi les silhouettes de Missandei et Jorah. Tyrion rejoint Jon et Davos… et Jon lui demande combien de personnes vivent à Port-Réal : « Un million environ », estime Tyrion.

Jon constate qu’il y a dans la capitale plus de population que dans le Nord tout entier, ils s’entassent tous dans la petite surface de Port-Réal et il ne comprend pas qu’on puisse vivre ainsi, sans espace. Tyrion explique qu’il est plus facile de trouver du travail à Port-Réal, et que les bordels sont aussi bien meilleurs qu’ailleurs dans le royaume.

Dans la cale, on voit Sandor Clegane s’approcher précautionneusement d’une caisse en bois fermée, une lanterne à la main. Il donne un petit coup sur la caisse et aussitôt, on entend les cris insoutenables du mort-vivant qui a été capturé au-delà du Mur et ramené à la capitale comme « preuve » de l’existence des Marcheurs Blancs. Sandor paraît satisfait d’entendre qu’il est toujours aussi vif… et s’éloigne.

Pendant ce temps, dans le Donjon Rouge, Cersei s’étonne que Daenerys Targaryen ne soit pas avec son peuple. Qyburn – derrière lequel se tient un Jaime toujours muet – répond qu’il n’en connaît pas l’explication. La Reine apprend que toute la suite de Daenerys est en route vers la fosse aux dragons de Port-Réal (« Fossedragon » en version française). Elle va voir La Montagne et lui donne un ordre très précis : si les choses tournent mal, il devra tuer en premier lieu Daenerys Targaryen elle-même (la « s*lope aux cheveux argentés »), puis « notre frère », puis « le bâtard qui se proclame Roi ».

Voilà qui a le mérite d’être clair ! Elle ajoute qu’il peut tuer les autres dans l’ordre de son choix.

En route pour Fossedragon

Missandei demande pourquoi on a construit une fosse aux dragons à Port-Réal et Tyrion explique que les dragons ne font pas la différence entre ce qui leur appartient et le reste (on se souvient bien de la fois où un dragon avait brûlé vive une petite-fille dans une saison précédente). Laisser les dragons se promener dans la capitale n’était pas envisageable à l’époque où il y en avait encore, on les avait donc parqués là. Tyrion note que lorsque Balerion « La Terreur Noire » (l’un des trois dragons d’Aegon Targaryen) s’y trouvait, ce devait être un endroit dangereux.

On voit alors des soldats Lannister arriver à la rencontre du groupe et Davos note : « Peut-être que ça l’est encore ».

Bronn souhaite la bienvenue au groupe et explique qu’il va les escorter pour la rencontre avec Cersei. Il ajoute que « leurs amis sont arrivés avant eux » et l’on voit Brienne de Torth et Podrick Payne parmi les soldats Lannister. Brienne et Sandor échangent un regard appuyé.

Les Dothrakis ouvrent la marche, suivis notamment de Jon, Tyrion, Varys, mais aussi Missandei et Jorah. Sandor ferme la marche.

Tyrion s’approche de Podrick et lui glisse que le retrouver est une « agréable surprise dans une situation désagréable ». Podrick avoue qu’il est content de le voir en vie et qu’il comprend tout à fait sa décision de soutenir l’ennemi. Tyrion s’attend à ce que sa sœur ne fasse pas preuve de la même compréhension ! Bronn interrompt ces retrouvailles chaleureuses en disant « Allez, tu suceras sa b*te magique plus tard ! »

Pendant ce temps, Sandor Clegane garde comme le lait sur le feu le prisonnier « pas très vivant » qu’ils transportent. Lorsqu’un soldat lui demande ce que contient la mystérieuse caisse, il l’incite cordialement à « aller se faire foutre ». Puis Brienne reste un peu en arrière pour marcher à sa hauteur et déclare qu’elle le pensait mort. Il avoue qu’il n’est pas passé loin de la mort et lui explique en peu de mots qu’il tentait lui aussi de protéger Arya. Brienne indique qu’elle est vivante et se trouve à Winterfell.

Sandor Clegane s’inquiète de savoir qui protège la jeune fille là-bas si Brienne est partie à Port-Réal mais Brienne répond, non sans justesse, que celui qui a besoin de protection est plutôt celui qui se mettra en travers du chemin d’Arya. Sandor note que ce ne sera pas lui et ils semblent tous deux retrouver un certain apaisement.

Ils arrivent finalement en vue du lieu de la réunion, eux, « les héros de la baie de la Néra », comme les appelle Tyrion. A Podrick qui l’appelle « My Lord », il répond qu’il devrait réserver ce titre prestigieux à Bronn. Il réitère son offre à Bronn, affirmant qu’il lui paiera le double de ce que lui paie Cersei s’il rejoint les rangs de Daenerys. « Et ce serait le double de quoi ? » ironise Bronn (on sait à quel point il a reproché à Jaime de ne pas être assez récompensé pour son engagement).

Il ajoute qu’il sert ses propres intérêts et que Cersei a promis une très forte somme à quiconque lui livrera les traîtres… et il y en a justement deux qui sont en train de venir à sa rencontre, servis sur un plateau. Et tout ça grâce à Bronn, qui a permis d’arranger le rendez-vous. Voilà en quoi il sert ses propres intérêts. « C’est bon de te revoir », glisse Tyrion. Bronn répond « Oui, toi aussi ».

Pour aller jusqu’au lieu du rendez-vous, Sandor est obligé de lâcher des yeux la caisse contenant le mort-vivant et il menace les soldats Lannister de les tuer s’ils osent y toucher. Ils arrivent à proximité des vestiges de Fossedragon, largement en ruines, au milieu duquel des sièges ont été disposés.

La fosse aux dragons de Port-Réal
La fosse aux dragons de Port-Réal

Tout le monde prend place sur l’estrade prévue pour la rencontre, on surprend des regards inquiets (et si ça se terminait en massacre ?) et Bronn suggère à Podrick qu’ils aillent boire un verre « avec les gens chics ». Brienne donne son assentiment à Podrick d’un signe de tête. Sandor vient voir Tyrion et lui dit qu’il a quitté cette ville de merde pour ne pas y mourir. Il se demande si au final, ce n’est pas là qu’il va mourir quand même… Tyrion reconnaît que ça pourrait se terminer comme ça. Sandor ajoute qu’il a l’impression que derrière chaque mauvaise idée se cache un Lannister et Tyrion répond que derrière chaque mauvaise idée, il y a aussi un Clegane pour aider le Lannister à la mettre en oeuvre.

Et justement, voilà Cersei et sa suite qui arrivent, la Reine étant protégée par La Montagne. Brienne regarde Jaime passer devant elle, ils échangent un regard mais pas plus, l’heure n’est pas à la fraternisation. Theon échange lui aussi un regard avec Euron Greyjoy… et Sandor Clegane avec son frère ressuscité, Gregor Clegane « La Montagne ».

Cersei et Jaime prennent place sur leurs sièges, Jon et Tyrion font de même… et Sandor va se planter en face de son frère et lui dit que maintenant, il est encore plus laid qu’il ne l’est lui-même. Puis il lui glisse que ce qu’on lui a fait subir pour qu’il devienne ainsi n’a pas d’importance, car « il sait ce qui vient pour lui maintenant, il l’a toujours su ».

Cersei ouvre la bouche et sans même souhaiter le bonjour à ses invités, elle demande où se trouve Daenerys Targaryen et note qu’elle n’a pas fait le voyage avec eux. Mais soudain, alors que tout le monde échange des regards tendus, les dragons arrivent en volant et Drogon dépose sa passagère royale au milieu de la fosse, avant de reprendre son envol, laissant Cersei bien muette ! Voilà une arrivée qui marque les esprits !

Daenerys Targaryen fait une arrivée remarquée sur le dos de Drogon
Daenerys Targaryen fait une arrivée remarquée sur le dos de Drogon

À peine Daenerys est-elle assise que Cersei retrouve sa langue pour lui faire remarquer son retard et Daenerys s’en excuse. Puis Euron va se planter devant Theon et l’enjoint à rejoindre leurs rangs en mettant en avant le fait qu’il détient Yara et n’hésitera pas à la mettre à mort s’il n’obtempère pas. Euron déclare ensuite à Tyrion que dans les Iles de Fer, les nains sont tués dès la naissance. Il semblerait que l’homme aborde cette réunion dans un esprit clairement guerrier… qui ne convient pas à tout le monde. Jaime l’invite sèchement à se rasseoir et Cersei appuie cette demande.

Tyrion ouvre la rencontre en déclarant qu’ils sont deux groupes de gens qui ne s’apprécient pas, qui sont capables de se faire la guerre sans même se faire face… Mais alors, quel est l’objet de cette rencontre ? Jon Snow prend la parole et explique qu’ils ont un ennemi commun : l’armée des morts. Mais Cersei ne prend pas du tout la menace au sérieux et a même le culot d’affirmer qu’elle pense que tout ceci n’est qu’une vaste blague. A Daenerys qui expose son souhait d’avoir un armistice, Cersei laisse entendre que ce serait trop facile car elle pourrait en profiter pour étendre son royaume pendant que les Lannister restent les bras croisés. Daenerys donne pourtant sa parole… mais Cersei n’accorde aucune confiance à la parole de quelqu’un qui veut s’asseoir sur le trône à sa place !

Tyrion précise alors qu’ils ont quelque chose à montrer à la Reine. Sandor amène sa caisse en bois, l’ouvre et… la réaction de Cersei est assez parlante :

Cersei Lannister en panique face au mort-vivant
Cersei Lannister en panique face au mort-vivant

Il faut dire que le mort-vivant a l’air particulièrement énervé d’être resté enfermé pendant si longtemps ! Il parvient même à se détacher de sa chaîne mais Sandor le coupe en deux d’un coup d’épée. Ça n’empêche pas la créature de continuer à ramper. Sandor lui coupe ensuite une main, ce qui ne parvient pas non plus à achever le mort-vivant. Jaime et Cersei assistent, pétrifiés et horrifiés, à la démonstration.

Jon Snow s’empare de la main et explique à Cersei qu’il y a plusieurs moyens de détruire l’ennemi : par le feu (il met le feu au membre coupé)… ou avec du verredragon (il sort une lame et abat la créature). Il ajoute que s’ils n’agissent pas, voilà le destin qui attend tous les gens de leur monde.

Cersei est totalement pétrifiée et Daenerys commente en disant qu’elle aussi, elle n’y croyait pas avant de voir ça de ses propres yeux… « Combien ? » demande Jaime. « Des centaines de milliers au moins », évalue la jeune Reine. Euron s’approche du mort-vivant et lui touche les cheveux en demandant si les créatures peuvent nager. « Non », explique Jon. C’est une bonne chose, décide Euron… qui en a assez vu pour prendre une décision radicale : il annonce qu’il rentre se mettre à l’abri dans les Iles de Fer. Il a vu beaucoup de choses dans sa vie mais c’est la première fois qu’il voit une chose qui le terrifie autant… alors il va laisser tout ce petit monde se battre contre la menace et de son côté, il compte aller se mettre en sécurité en attendant que l’orage passe.

Cersei semble avoir été suffisamment impressionnée par la démonstration pour accepter immédiatement un armistice en reconnaissant que si l’armée des morts gagne, tout ce pour quoi ils se sont battus n’aura plus aucune importance. Mais elle demande une contrepartie : que Jon reste dans le Nord… et s’engage à ne pas prendre les armes contre les Lannister, à ne pas choisir un camp. Elle explique qu’elle demande ça à Jon parce qu’elle sait que Daenerys, de son côté, n’accepterait jamais une telle demande (et si elle le faisait, Cersei s’en méfierait !)… alors que selon Cersei, le fils de Ned Stark tiendra parole.

Sauf que Jon Snow n’est pas celui qu’elle croit. Il explique qu’effectivement, il tient parole quand il s’engage sur quelque chose… et justement, il ne peut servir deux reines… La sienne est Daenerys Targaryen. Daenerys a l’air très touchée par cette preuve de confiance, mais elle va se révéler lourde de conséquences.

Daenerys Targaryen touchée par les paroles de Jon Snow
Daenerys Targaryen touchée par les paroles de Jon Snow

Cersei déclare que dans ce cas, les Lannister laisseront le Nord se débrouiller avec les morts… car ils passeront d’abord par le Nord avant de descendre vers Port-Réal, ils feront face à la menace en temps et en heure, quand elle descendra plus au Sud. Puis elle se lève et s’en va, sans même laisser le temps à ses interlocuteurs de répondre. Jaime ne dit rien mais n’en pense pas moins, visiblement. Brienne le rattrape et il lui glisse qu’il est heureux de l’avoir revue… et imagine que la prochaine fois, ce sera sur un champ de bataille. Brienne essaie de le convaincre d’agir, rappelant ce qu’ils viennent de voir…

Il reconnaît qu’il n’est pas impatient de rencontrer d’autres créatures de ce type mais il laisse entendre qu’il a les mains liées par sa loyauté à Cersei, tandis qu’elle est loyale à Sansa et à son frère. « Au diable la loyauté ! » s’énerve Brienne, l’interrompant dans sa marche. Voilà une phrase inhabituelle dans sa bouche ! « Parlez à la Reine ! » ordonne Brienne, sous le regard de Cersei qui assiste à l’échange un peu plus loin. « Pour lui dire quoi ? » rétorque Jaime, avant de s’éloigner.

Après le départ de Cersei

Jon regrette d’avoir réagi comme il l’a fait. Daenerys vient trouver Jon et le remercie de sa loyauté, tout en rappelant que l’un de ses dragons est mort au-delà du Mur pour qu’il soit là, il ne faut pas qu’il soit mort pour rien. Tyrion paraît lui aussi agacé que Jon n’ait pas su mettre sa loyauté de côté un moment : même s’il est content que Jon ait ployé le genou face à Daenerys, c’est ce qu’il aurait conseillé à Jon de faire. Mais il aurait aimé qu’il mente pour parvenir à un accord avec Cersei afin de lutter contre l’armée des morts. Jon répond avec une grande franchise qu’il n’est pas capable de prononcer un serment qu’il se sait incapable de tenir.

« Parle de mon père si tu veux, dis-moi que c’est cet état d’esprit qui lui a valu d’être tué, mais quand trop de gens font de fausses promesses, les mots cessent d’avoir un sens. Il n’y a plus de réponses, seulement des mensonges de plus en plus élaborés… et les mensonges ne nous aideront pas dans ce combat ».

Tyrion reconnaît que c’est vrai à long terme. Mais ils ont un problème bien plus pressant : « Nous sommes foutus », déclare-t-il.

Il faut absolument inverser la vapeur tant qu’il est encore temps de le faire… et Tyrion ne voit qu’une solution pour ça : il doit aller lui-même parler à sa sœur. L’idée ne plaît guère à Daenerys qui ne veut pas qu’il soit assassiné… mais Tyrion sait que c’est la seule solution pour espérer infléchir l’opinion de Cersei. Daenerys le regarde s’éloigner avec émotion car sa démarche pourrait fort bien lui coûter la vie.

Une confrontation délicate

C’est escorté par La Montagne que Tyrion se dirige vers les appartements de Cersei… et tombe soudain sur Jaime.

Tyrion escorté par La Montagne dans l'épisode 7
Tyrion escorté par La Montagne dans l’épisode 7

« Tu as parlé avec elle ? » demande Tyrion à son frère. « Je LUI ai parlé », corrige Jaime qui laisse entendre ainsi qu’il s’agissait davantage d’un monologue que d’une discussion. « Jusqu’à ce qu’elle me mette dehors », termine-t-il. Il ajoute que Cersei le prend pour un idiot d’avoir tenté de négocier avec Daenerys et sa suite. Tyrion déclare que de son côté, il est sur le point d’aller trouver l’une des femmes les plus meurtrières de l’histoire… De quoi se demander qui est le plus idiot des deux ! Jaime lui glisse alors qu’ils devraient se dire au revoir, entre idiots.

Puis Tyrion entre dans les appartements de la reine et La Montagne referme la porte derrière lui. Cersei lance les hostilités verbales immédiatement, disant qu’elle ne devrait pas être surprise qu’il s’acoquine avec « une p*te étrangère qui ne sait pas quelle est sa place » (allusion aux prostituées que Tyrion affectionnait à une époque, Shae en particulier !). Sauf que cette « prostituée »-là, Cersei ne peut pas l’enlever et la manipuler comme elle le souhaite.

Tyrion met alors les points sur les i avec énergie : il explique qu’au départ, Daenerys ne voulait pas négocier mais aborder la situation dans le sang et dans le feu, c’est grâce à lui qu’ils ont opté pour une approche plus pacifique. Il explique aussi qu’il n’a jamais voulu détruire sa famille, il n’a tué son père que parce que celui-ci l’avait placé dans une situation où il risquait de mourir pour un crime qu’il n’avait pas commis. Cersei peut le détester pour ça, d’ailleurs il s’en veut lui-même énormément d’avoir dû en arriver à de telles extrémités… malgré tout ce que Tywin Lannister lui a fait subir.

Mais pour Cersei, la mort de Tywin est allée bien au-delà d’un simple coup d’arbalète : elle a laissé les Lannister vulnérables. Et de toute façon, Tyrion n’a peut-être pas tué Joffrey mais c’est à cause de lui, selon Cersei, que Myrcella et Tommen sont morts eux aussi. Elle estime en effet que si Tywin avait été en vie, personne n’aurait jamais osé s’en prendre à eux. Tyrion lui dit qu’il est désolé… puis finit par admettre son incapacité à apaiser sa souffrance. « Alors mets un terme à ma vie », ajoute-t-il.

Il commence ensuite à rappeler tous les griefs que Cersei a contre lui : il est à l’origine de la mort de leur mère, de celle de leur père, de deux de ses trois enfants, il a même envisagé de la tuer plusieurs fois. « Alors fais-le ! Donne l’ordre ! » conclut-il, tandis que La Montagne s’approche, menaçant. Mais Cersei n’en fait rien… et l’on s’aperçoit que les larmes roulent sur son visage.

Tyrion file se servir un verre de vin, qu’il boit d’une traite, avant d’en servir un à Cersei, qui ne le prend pas. Puis il répète qu’il est plus désolé pour ses enfants qu’elle ne le saura jamais. Il les aimait profondément. Et quelque part au fond d’elle, elle le sait. Elle rétorque qu’elle se fiche de ses sentiments, elle ne voit qu’une chose : ça leur a coûté leur avenir. Puis elle demande à Tyrion ce qui l’a poussé à venir négocier à Port-Réal. Il explique que selon lui, Daenerys ferait une bonne reine… Qu’elle a choisi un conseiller capable de tempérer ce qu’il y avait de pire en elle, au lieu de l’encourager. Et c’est la grosse différence entre elle et Cersei.

Confirmant d’une certaine manière ses propos, Cersei répond qu’elle ne cherche pas à contrôler ses pires impulsions. Elle se fiche de faire du monde un endroit meilleur… et soudain, elle se pose une main sur le ventre. Puis elle poursuit et laisse entendre que lorsque la créature a attaqué, dans la fosse aux dragons, la seule idée qui lui a traversé l’esprit était la protection de sa famille… et suggère qu’au final, Euron Greyjoy a peut-être pris la bonne décision en fuyant.

« Tu es enceinte », devine Tyrion, stupéfait.

A Fossedragon, l’attente enfin récompensée

Jon ramasse un os qui traîne au fond de la fosse… et Daenerys vient le trouver en lui disant qu’elle respecte la décision qu’il a prise, même si celle-ci a des conséquences complexes à gérer. Elle lui prend des mains l’os qu’il tenait et explique que cet endroit représente le début de la fin pour sa famille. Un dragon n’est pas un esclave, c’est une créature fascinante et selon elle, il ne fallait pas enfermer les dragons dans cet espace confiné. Ils ont dépéri, sont devenus petits… et le peuple a lui aussi perdu de sa superbe car sans les dragons, les hommes n’étaient plus aussi extraordinaires. Ils sont devenus ordinaires.

Jon note qu’elle n’est pas comme tout le monde, elle. Et l’histoire de sa famille n’est pas terminée puisqu’elle est encore là. Elle répond qu’elle ne peut pas avoir d’enfants, une idée qui semble la préoccuper. Jon lui demande comment elle le sait et elle explique que c’est la sorcière qui a tué son mari qui le lui a dit. Jon lui demande si elle s’est déjà interrogée sur la fiabilité de cette source d’information, qui pourrait être plus que douteuse. Ils rediscutent ensuite de l’échec des négociations avec Cersei quand soudain, on entend des pas approcher…

Echange intimiste entre Jon Snow et Daenerys Targaryen
Echange intimiste entre Jon Snow et Daenerys Targaryen

À la surprise de tous ceux présents à Fossedragon, Tyrion revient bien vivant de sa rencontre avec sa sœur… et plus surprenant encore, Cersei est elle aussi revenue. Elle a une nouvelle étonnante à annoncer : elle ne retirera pas ses armées… mais les enverra se battre dans le Nord aux côtés de celles de Daenerys. Elle espère que l’on se souviendra qu’elle a proposé son aide lorsque l’armée des morts sera vaincue.

Cersei Lannister annonce sa décision
Cersei Lannister annonce sa décision

A Winterfell, Baelish s’amuse

L’hiver est clairement bien installé dans le Nord et un corbeau vole vers Winterfell sous une tempête de neige. Dans le château, Sansa paraît inquiète. Littlefinger essaie de la rassurer en disant qu’il est difficile pour les corbeaux de voler dans un tel climat… mais Sansa a une autre vision de la situation : elle pense que Jon n’a pas cherché à connaître son avis parce qu’il est comme ça, il ne s’est jamais soucié de son opinion. Baelish est persuadé que Jon ne renoncera pas à sa couronne sans consulter Sansa au préalable.

Mais il note que Jon est « jeune et pas marié »… tout comme Daenerys. Il laisse entendre qu’une alliance pourrait être très profitable… sans forcément impliquer que Jon Snow renonce à une couronne qui lui a été attribuée d’office.

Sansa reste rongée par l’inquiétude… et ce qu’elle a appris sur Arya ne la rassure guère. Au point qu’elle parle à Baelish des Sans-Visage. Il les connaît de réputation… et quand il apprend qu’Arya faisait partie de leurs rangs, il reste muet. Il explique alors à Sansa que lorsqu’il ne parvient pas à cerner les intentions de quelqu’un, il joue à un petit jeu : il imagine le pire. Quelle pourrait être la pire raison pour ces gens de dire ou de faire ce qu’ils disent ou font ? Ensuite, il se demande si la raison en question peut vraiment expliquer les propos ou le comportement de la personne.

Il interroge Sansa : « quelle pourrait être la pire chose que désirerait Arya ? » Sansa répond : « Me voir morte parce qu’elle pense que j’ai fait du mal à ma famille ». Baelish lui demande ensuite pourquoi, selon elle, Arya est venue à Winterfell. Sansa pense qu’elle pourrait être venue pour la tuer parce qu’elle a épousé un ennemi et trahi sa famille. Baelish demande ensuite pourquoi Arya aurait exhumé une lettre écrite par Sansa, témoignant de sa pseudo-loyauté envers les Lannister. Totalement manipulée par Littlefinger, Sansa se met à imaginer des tas de choses : Arya a sûrement sorti cette lettre pour la décrédibiliser afin de la tuer puis de prendre sa place en tant que « Lady of Winterfell ».

Baelish hoche la tête comme si elle était parvenue à la bonne conclusion. Sansa semble avoir encore beaucoup à apprendre pour ne pas être si crédule !

A Peyredragon

Daenerys et son groupe sont revenus à Peyredragon et, au cœur de ce lieu noyé dans la brume, ils discutent de la suite des opérations. Pour se rendre dans le Nord, ils ont plusieurs alternatives : Jon suggère d’y aller en bateau afin qu’ils envoient un message fort au peuple en arrivant ensemble… mais Jorah serait plus favorable à une arrivée de Daenerys à dos de dragon car elle serait moins vulnérable. Combat de testostérone ;)

Daenerys réfléchit un instant puis elle explique à Jorah qu’elle ne va pas dans le Nord pour le conquérir mais pour le sauver. Elle se rendra donc là-bas en bateau, avec Jon.

Alors que Jon s’éloigne avec Davos, Theon l’interpelle et Davos les laisse seuls pour une petite conversation.

Theon Greyjoy
Theon Greyjoy

Theon déclare que lorsqu’ils étaient à Port-Réal, Jon aurait très bien pu mentir à Cersei en lui cachant le fait qu’il avait ployé le genou devant Daenerys. Mais il a été prêt à tout risquer pour dire la vérité à une ennemie. Jon répond qu’ils étaient allés là-bas pour faire la paix et que selon lui, il était donc important d’être honnête. Theon note qu’il a l’air d’avoir toujours su faire ce qui était juste. Toujours, même quand ils étaient plus jeunes.

Jon Snow lui explique qu’il donne peut-être cette impression de l’extérieur mais qu’en réalité, ce n’est pas le cas. Il a fait plein de choses qu’il regrette. « Comparé à moi, non », répond Theon. Jon confirme… Theon lui explique qu’il s’est toujours senti déchiré entre deux familles, les Stark et les Greyjoy (il a été élevé comme pupille de Ned Stark sans être son fils). Jon lui répond que Ned a été un père pour lui, bien plus que ne l’a été son vrai père, Balon Greyjoy. Et pourtant, Theon a trahi Ned.

Jon explique qu’il n’a pas le pouvoir de lui accorder un pardon pour ses actes mais que malgré tout, il doit garder à l’esprit que Ned fait partie de lui, d’eux. Il peut cependant lui pardonner certaines choses… et il est prêt à le faire. Jon ajoute que Theon n’a pas à choisir : il est un Greyjoy… ET un Stark.

Theon explique en reniflant que lorsqu’il était aux mains de Ramsay, Yara est la seule qui ait essayé de le sauver… et désormais, elle est aux mains de l’ennemi. « Alors que fais-tu encore ici à me parler ? » demande Jon, avant de tourner les talons. Voilà une conversation qui devrait pousser Theon à prendre enfin quelques décisions.

Et justement, il se rend tout droit vers la plage où les quelques rescapés de la bataille contre Euron Greyjoy sont en train de se préparer à reprendre la mer. Theon s’adresse à eux d’une voix déterminée bien qu’il manque encore un peu d’assurance : il leur rappelle qu’ils ont quitté les Iles de Fer pour Yara, qu’elle ne les abandonnerait pas… et qu’ils ne doivent pas non plus l’abandonner maintenant qu’elle a besoin d’eux. L’un des hommes, Harrag, laisse entendre que Yara est sans doute morte à l’heure qu’il est mais Theon dément. L’homme insiste : même si elle n’est pas morte au sens « biologique » du terme, elle n’a plus aucune possibilité d’agir.

Ils ont l’intention de partir, de s’emparer d’une petite île quelconque pour y vivre… sans se préoccuper du sort de Yara. L’homme n’a aucun respect pour Theon et lui crache même au visage… ce qui dégénère en bagarre à coups de poings, de tête et de genoux. Harrag finit par mettre Theon à terre et le menace de le tuer s’il ose se relever. Mais inlassablement, Theon revient au combat… jusqu’à ce moment fatidique où Harrag lui met plusieurs coups de genou entre les jambes, pensant l’anéantir pour de bon…

Mais les tortures de Ramsay étant passées par là, Theon, castré, n’en est pas plus affecté que ça et son regard exprime en un instant sa détermination à gagner ce combat. Il finit par écraser son adversaire en faisant preuve d’une pugnacité inattendue et, le visage en sang, tenant à peine debout, se relève en criant « Pour Yara ! » Les hommes lui répondent par un retentissant « Pour Yara ! » Aurait-il enfin conquis leur respect ?

A Winterfell, justice est faite

Sansa prend une décision : elle ordonne aux gardes de faire venir sa sœur dans la grande salle du château de Winterfell.

Sansa Stark à Winterfell
Sansa Stark à Winterfell

Arya est conduite devant elle… On ferme les portes de la salle… Arya constate que l’endroit est rempli de gardes en armure. Littlefinger affiche un petit sourire narquois, comme à son habitude…

« Tu es sûre de vouloir faire ça ? » demande Arya, très calme, à sa sœur.

Sansa répond que c’est l’honneur qui l’exige, elle doit faire ce qu’elle se prépare à faire pour défendre le Nord contre les traîtres. Elle regarde Arya droit dans les yeux et ouvertement, déclare qu’on l’accuse de meurtre et de trahison, lui demandant de s’expliquer. « Lord Baelish ? » interroge-t-elle soudain.

« Ma soeur vous a posé une question », ajoute Arya.

On comprend alors que l’accusation de Sansa ne s’adressait pas à Arya… mais à Baelish lui-même. Il exprime toute sa confusion face à ce retournement de situation improbable et Sansa se propose de clarifier pour lui les différentes accusations qui pèsent sur lui. Pour commencer, il a assassiné Lysa Arryn, la tante des deux filles Stark. Et Sansa en a été témoin. Baelish essaie de se défendre en affirmant qu’il l’a fait pour protéger Sansa. « Vous l’avez fait pour prendre le pouvoir dans le Val d’Arryn », corrige-t-elle.

Elle poursuit en déclarant qu’il est à l’origine de la mort de Jon Arryn, c’est lui qui a donné à Lysa le poison qui a tué la Main du Roi Robert Baratheon. Baelish essaie une fois de plus de se défendre en affirmant que Lysa était une femme perturbée, elle a sûrement raconté des choses à Sansa mais… faut-il la croire ? Elle voyait des ennemis partout, après tout !

Sansa poursuit : Baelish a poussé Lysa à envoyer une lettre à Ned et Catelyn Stark, affirmant que c’était la famille Lannister qui avait assassiné Jon Arryn. C’est donc lui qui a initié le conflit entre les Stark et les Lannister. « Je ne connais pas de telle lettre », affirme Baelish.

Sansa poursuit : il a conspiré avec Cersei Lannister et Joffrey Baratheon pour assassiner leur père, Ned Stark. Cette fois-ci, c’est au tour d’Arya d’afficher un petit air narquois. Sansa ajoute qu’à cause de ce complot, Ned Stark a été emprisonné puis exécuté sur la base de fausses accusations de trahison. « Le niez-vous ? » demande-t-elle fermement. Et Baelish nie en bloc. Il prend à partie les soldats rassemblés dans la salle en affirmant que personne n’était présent pour attester qu’il a commis les actes dont on l’accuse.

Sauf que quelqu’un a quelque chose à déclarer. Ce quelqu’un n’est autre que Bran Stark, qui se tenait silencieux aux côtés de Sansa depuis le début de la conversation. Il rappelle à Baelish qu’il a tenu un couteau sous la gorge de Ned Stark en disant « Je vous avais bien averti de ne pas me faire confiance ». Baelish reste stupéfait en se voyant ainsi jeter à la figure des paroles qu’il avait effectivement prononcées, sans témoin. Les visions de Bran ont un effet radical…

Arya intervient à son tour et tire le poignard de sa ceinture en rappelant que Baelish a toujours affirmé que ce poignard (qui a failli tuer Bran) appartenait à Tyrion Lannister. Un autre de ses mensonges.

Baelish essaie de sauver sa peau en s’approchant de Sansa, en affirmant qu’il a toujours essayé de la protéger… « En me vendant aux Bolton », commente-t-elle. Il essaie de négocier une conversation en tête-à-tête avec elle, sans doute persuadé qu’il parviendra à la faire changer d’avis. Sansa le prend alors à son propre piège en lui répétant ses paroles exactes : quand elle veut deviner les intentions de quelqu’un, elle joue à un petit jeu… et là, elle a justement imaginé quelles pourraient être les motivations de Baelish à la monter contre sa soeur Arya.

Sansa reconnaît qu’elle met du temps à apprendre (quand il s’agit de manipulation)… mais elle apprend malgré tout. Pas si crédule que prévu, finalement ! Il essaie désespérément de sauver sa peau mais Sansa a pris sa décision… et Arya tranche la gorge d’un Baelish à genoux.

A Port-Réal, des vérités sont (enfin) dites

Jaime Lannister est en train de préparer la marche de ses armées vers le nord. Ils partiront pour Winterfell dans trois jours. Un homme répond qu’il faudrait au moins une quinzaine de jours pour rassembler les vivres nécessaires à l’expédition. Jaime explique qu’ils ne disposent pas d’un tel délai, il faudra se contenter de 3 jours de préparatifs. Une partie des hommes empruntera la Route de la Rivière vers l’Est et ils se rejoindront au niveau de Lord Herpivoie-Ville pour avancer ensemble jusqu’à Winterfell.

Soudain, Cersei arrive et interrompt les hommes, demandant à rester seule avec son frère un moment. Elle lui demande ce qu’il était en train de faire ; il répond qu’il commençait à préparer l’expédition vers le nord. « J’ai toujours su que tu étais le plus stupide des Lannister », commente Cersei. Elle révèle alors qu’elle n’a pas la moindre intention d’envoyer ses armées au Nord. Elle laisse même entendre que Jaime est soit un traître, soit un idiot de vouloir s’allier avec les Stark et les Targaryen.

Elle a fait une déclaration à Daenerys simplement pour assurer la survie de sa maison mais il n’y avait aucune sincérité derrière ses paroles. Elle n’a pas la moindre intention de faire confiance au meurtrier de son père. Elle n’a pas la moindre intention de mettre ses armées au service d’une Reine dragon, aux côtés de « racailles étrangères ».

Jaime Lannister face à Cersei dans l'épisode 7
Jaime Lannister face à Cersei dans l’épisode 7

Jaime lui rappelle ce qu’elle a vu, l’horreur de ce mort-vivant… sauf que Cersei a un raisonnement d’une logique implacable : le feu peut détruire les créatures… alors si Daenerys n’arrive pas à s’en débarrasser en ayant des dragons, des Dothrakis et des Immaculés à son service, que pourraient-ils faire de plus ?

Sa décision est claire : elle veut rester à Port-Réal avec Jaime pendant que Daenerys et ses alliés éliminent la menace au Nord… puis leur enfant régnera sur Westeros. Sauf que Jaime ne l’entend pas de cette oreille : il a un honneur, lui. Et il a fait une promesse qu’il a bien l’intention de tenir. Par ailleurs, leur enfant n’aura pas la moindre chance de rester en vie si l’armée des morts descend vers le Sud.

Mais Cersei ne démord pas de son idée. Jaime fait alors appel à sa logique : s’il y a un combat dans le Nord, sans eux, il y aura forcément un vainqueur. Si c’est l’armée des morts qui gagne, les Marcheurs Blancs descendront vers le Sud et tueront tout le monde. Si c’est le clan de Daenerys qui gagne, ils descendront aussi vers le Sud… et les Lannister seront alors ceux qui les ont trahis… et ils se feront tuer pareillement. Il commence à s’énerver mais Cersei reste profondément imperturbable : elle est persuadée qu’il y aura de nombreux morts dans le Nord, ce qui facilitera une victoire facile sur les Targaryen si c’est le clan qui finit par survivre. Jaime a vu les dragons et les Dothrakis sur le champ de bataille et il est persuadé que leur propre armée ne fait pas le poids face à ces combattants brillants.

Cersei, elle, n’a pas pu s’empêcher de remarquer qu’il n’y avait que deux dragons et pas trois pour accompagner Daenerys Targaryen lors de sa venue à Port-Réal. Jaime suggère que le troisième était peut-être resté avec le reste des troupes. Mais Cersei est persuadée qu’il lui est arrivé quelque chose… et que Daenerys n’est pas aussi invincible qu’elle le paraît. Qu’elle est venue avec les dragons et ses armées pour montrer son pouvoir.

Jaime lui rappelle qu’ils sont en sous-effectif, qu’ils ne sont plus soutenus par aucune grande maison… mais elle s’accroche à l’idée qu’ils ont un soutien bien plus intéressant : celui de la Banque de Fer. Elle lui dit qu’il aurait dû être plus attentif lorsque leur père parlait d’argent. Lui, il se préoccupait juste de la chasse et de la bataille. Elle annonce que grâce à l’argent de la Banque de Fer, elle a pu acheter les services de la Golden Company, environ 20000 hommes d’Essos.

Jaime note justement qu’ils se trouvent à Essos. De là-bas, comment peuvent-ils leur être utiles ? Cersei révèle alors qu’en réalité, Euron Greyjoy n’est pas du tout reparti pour les Iles-de-Fer… mais pour Essos, où va aller chercher la Golden Company avec sa flotte pour la ramener à Westeros.

Jaime comprend alors qu’elle a tout arrangé dans son dos, sans même l’informer alors qu’il contrôle les armées. Elle rétorque qu’il a lui aussi conspiré dans son dos avec Tyrion… et que ça s’appelle de la trahison. S’il la lâche maintenant…

La Montagne s’avance, menaçant. Jaime est stupéfait. Ainsi, elle serait prête à le tuer alors qu’elle n’a plus personne ? Plus de parents, plus d’enfants ? Elle répond que si, elle a justement un enfant, maintenant.

Cersei Lannister - Dernier épisode de la saison 7
Cersei Lannister – Dernier épisode de la saison 7

« Alors donne l’ordre », déclare Jaime, faisant écho sans le savoir aux propos prononcés par Tyrion peu avant lui… Sauf que cette fois, Cersei ne se démonte pas et adresse un signe de tête à La Montagne qui tire son épée. Jaime décrète : « Je ne te crois pas » et s’en va… sans que La Montagne esquisse un seul geste contre lui. Elle le regarde partir et semble comprendre subitement qu’elle l’a peut-être bel et bien perdu, cette fois-ci.

On le retrouve un peu plus tard, sur son cheval, seul, laissant Port-Réal derrière lui. Alors qu’il enfile un gant, il découvre que la neige commence à tomber. L’hiver descend aussi sur le Sud… Jaime jette un dernier regard à la ville et s’éloigne au galop.

Retrouvailles à Winterfell

Un voyageur arrive à Winterfell : Samwell Tarly ! Il va aussitôt à la rencontre de Bran Stark, qui se souvient très bien de lui… comme il se souvient de tout, du reste. Bran note que Sam les a aidés à franchir le Mur et que c’est un homme bon. Répondant à une question de Sam, il explique qu’au-delà du Mur, il est devenu la Corneille à Trois Yeux. Sam avoue qu’il ne sait pas trop ce que ça signifie et Bran explique qu’il voit tout, le passé comme le présent. Samwell révèle que de son côté, il est venu prêter main-forte à Jon pour affronter l’ennemi.

Bran explique que Jon est en train de rentrer à Winterfell avec Daenerys Targaryen. Sam croit d’abord que le jeune homme a vu ça dans l’une de ses visions mais Bran montre un message qu’il a reçu.

Bran révèle alors que Jon doit connaître la vérité sur qui il est. Une vérité que lui, grâce à son nouveau statut, est le seul à connaître. Jon n’est pas le fils de Ned Stark. C’est le fils de Rhaegar Targaryen et de Lyanna Stark. Il est né dans une tour de Dorne. Il devrait en réalité s’appeler Jon Sand, pas Jon Snow.

Bran Stark dans Game Of Thrones saison 7 épisode 7
Bran Stark dans Game Of Thrones saison 7 épisode 7

Samwell Tarly répond « Non ». Bran pense au départ qu’il ne croit pas à ses explications mais ce n’est pas du tout ce que Sam voulait dire : il explique qu’il a transcrit un document lorsqu’il se trouvait à la Citadelle de Villevieille… et qu’il a appris par ce biais que le Grand Septon avait célébré le mariage de Rhaegar et de Lyanna. Il demande à Bran si celui-ci a un quelconque moyen de vérifier l’information à travers une vision… et Bran s’empresse de le faire. La vision confirme que le mariage a bien eu lieu. Contrairement aux légendes, Rhaegar n’a jamais kidnappé Lyanna… Il l’a aimée, passionnément.

Rhaegar Targaryen et Lyanna Stark lors de leur mariage
Rhaegar Targaryen et Lyanna Stark lors de leur mariage

Sauf que tout ça, Jon ne le sait pas. Il ne sait pas que Daenerys est en réalité sa tante… puisque Rhaegar était le frère de Daenerys. Et sur le bateau qui les conduit vers le Nord, il frappe à la porte de la cabine de la Reine… qui le laisse entrer.

Les scènes s’entremêlent alors : sur le bateau, Jon et Daenerys succombent au désir… tandis que Bran voit des images de la naissance de Jon, qui avait été appelé « Aegon Targaryen » et qui se révèle en réalité être l’héritier légitime du Trône de Fer car Rhaegar était l’aîné de sa fratrie. « Il a besoin de savoir », conclut Bran. « Nous avons besoin de le lui dire ».

Dans le couloir du bateau, Tyrion devine ce qui est en train de se jouer dans la cabine de la Reine.

Ambiance torride entre Jon Snow et Daenerys Targaryen
Ambiance torride entre Jon Snow et Daenerys Targaryen

A Winterfell, Arya et Sansa se retrouvent sur les remparts. Sansa déclare qu’au fond, elle est persuadée que Baelish l’aimait réellement. Les deux sœurs ont agi en commun : l’une a prononcé la sentence, l’autre l’a exécutée. Arya explique que Sansa fait une bien meilleure Lady qu’elle. Elle reconnaît aussi qu’elle n’aurait jamais survécu à ce qu’a vécu sa sœur. Sansa ne la croit pas et lui dit : « Tu es la personne la plus forte que je connaisse ». Arya prend le compliment à sa juste valeur car c’est sans doute la chose la plus gentille que Sansa lui ait jamais dite ! Sansa lui demande avec le sourire de ne pas s’y habituer car elle reste étrange et agaçante !

Elle cite leur père qui expliquait qu’en hiver, il fallait prendre soin des autres. « Le loup isolé meurt, la meute survit ». Elles avouent qu’elles souffrent toutes les deux de son absence.

Pendant ce temps, près de l’arbre sacré, Bran est plongé dans une nouvelle vision… qui le conduit jusqu’au Mur. Il voit Tormund et Beric au sommet… et soudain, on aperçoit du mouvement à la lisière de la forêt. L’armée des morts arrive au pied du Mur.

Ils n’avancent pas bien vite mais ils sont nombreux et surtout, un dragon vole au-dessus de leur tête… et se met à souffler un jet bleu en direction du Mur. « Courez ! Courez ! » ordonne Tormund. Visiblement, il n’y a plus que ça à faire pour espérer sauver sa peau.

Attaque de dragon contre le Mur
Attaque de dragon contre le Mur

Une gigantesque brèche s’ouvre dans le Mur… et l’armée des morts commence à s’y engouffrer…

A suivre dans la saison 8, dernière saison de Game Of Thrones !

Un grand merci à tous ceux qui ont suivi avec moi cette saison 7, à travers ces résumés. C’est un plaisir de vous avoir vus si nombreux chaque lundi (et après) sur le site… et ce mois-ci, ça se compte en centaines de milliers de personnes à remercier ! Un merci tout particulier à mon ami Jon (pas Snow), qui a pris la peine de me mettre en ligne l’enregistrement de l’épisode chaque semaine depuis les USA.

Tous les résumés de Game Of Thrones saison 7

    Episode 1 : Peyredragon (16 juillet 2017)
    Episode 2 : Du Typhon (23 juillet 2017)
    Episode 3 : La Justice de la Reine (30 juillet 2017)
    Episode 4 : Le Butin de la Guerre (6 août 2017)
    Episode 5 : Fort-Levant (13 août 2017)
    Episode 6 : Au-delà du Mur (20 août 2017)
    Episode 7 : Le dragon et le loup (27 août 2017)

Sommaire : tous les résumés des épisodes de Game Of Thrones


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

16 commentaires sur “Game Of Thrones saison 7 épisode 7 : Le dragon et le loup

  • ahmedck

    c’est vraiment génial de faire savoir aussi par écrit, sa peut prendre suffisamment de temps mais sa ne compte pas puisqu’on aime… svp c’est quand la sortie de la saison 7, épisode 8 ou c’est dans la nouvelle saison qu’on verra la fin de la saison 7? merci pour la réponse…

    Répondre à ahmedck
    • Marlène

      Hello, il n’y a pas d’autres épisodes dans la saison 7. La saison 7, tout comme la saison 8, sont plus courtes en nombre d’épisodes car l’intrigue touche à sa fin…

      Répondre à Marlène
  • DiaDia

    Bonjour,

    Un petit message pour vous remercier pour ces résumés.
    J’ai pris beaucoup de plaisir à les lire et ce, malgré le fait que j’avais déjà regardé les épisodes.
    Bon travail franchement.

    Bonne continuation!
    DD

    Répondre à DiaDia
  • Thierry

    Coucou. C’est une très longue lecture, mais elle me conviendra pour mes soirées d’insomnie ! Je n’ai pas encore vu la série Game of Thrones et je ne sais pas si je vais la regarder. Cela dit, j’aime bien lire les articles que je trouve sur le sujet.

    Répondre à Thierry
    • Allée des Curiosités

      C’est comme ça que j’ai commencé à la regarder : en me disant « je vais juste voir les deux premiers épisodes pour décider si ça me plaît ou pas ». Et 7 saisons plus tard…

      Répondre à Allée
  • Salbet

    Bonjour,
    Un petit mot pour vous remercier de votre excellent travail (et dévouement !)
    Bon repos et a dans 2 ans :)

    Répondre à Salbet
  • TCHANTCHES

    Bonjour,

    Ce message pour vous remercier de votre admirable et titanesque travail.
    Vos résumés me permettent d’analyser encore plus en profondeur la trame de l’histoire.
    Il faudrait peut-être préciser que la brèche dans le mur se situe au niveau de Fort-Levant, si je ne m’abuse.
    Toutes mes félicitations! C’est un remarquable travail.
    Votre site fait partie de mes références!

    Répondre à TCHANTCHES
    • Allée des Curiosités

      Hello, merci pour le message… et maintenant, le plus dur reste à faire : attendre la suite (et fin) !

      Répondre à Allée
  • Alex

    Ça y est c’est fini, 2 ans ça va être long à attendre. Deux petites précisions par rapport à ce résumé :

    – Quand Dany évoque le nombre de morts vivants, dans la version VOSTFR que j’ai vue ils traduisent cent-mille il me semble, ce qui me parait plus probable que un millier
    – tu peux préciser que ce qui fait basculer le combat de Theon c’est lorsque qu’il se prend plusieurs coups de genou dans les parties, et que ça ne lui fait ni chaud ni froid (ce qui veut dire que Ramsay lui a vraiment tout coupé), il peut donc répliquer et prend le dessus.

    Sinon je me pose une question. Je pensais que le Dragonglass servait uniquement à tuer les marcheurs blancs, et non les morts vivants, vu que sur le lac les épées ne me semblaient pas noires comme la dague qu’utilise Jon pour faire la démonstration. Qu’en penses-tu ?

    Répondre à Alex
    • Allée des Curiosités

      Effectivement, ça m’avait surprise aussi pour le chiffre et je n’ai pas pensé à revérifier, j’ai regardé à l’instant et elle dit bien « hundreds of thousands at least », je corrige, merci :)

      J’ai aussi rajouté la précision pour Theon… et le nom de son adversaire, qui ne me revenait pas en tête hier matin !

      Pour les morts-vivants, il me semble qu’il y a une autre façon de les tuer : avec de l’acier valyrien… et Grand-Griffe, l’épée de Jon, est en acier valyrien.

      Répondre à Allée
  • jupaillette

    Merci beaucoup pour ces résumés. Je suis une fan inconditionnelle des livres et j ai peu regardé la serie! J ai donc pu apprécier grâce à vous en patientant ! Merci encore

    Répondre à jupaillette
    • Allée des Curiosités

      Merci d’avoir pris le temps de laisser un petit message !

      Répondre à Allée
  • Loufab

    Bonsoir,
    Grand fan des livres je n’ai jamais regardé un épisode…
    Toutefois j’ai suivi toutes les saisons non encore parues sur votre Blog avec le même plaisir que la lecture.
    Merci beaucoup

    Répondre à Loufab
    • Allée des Curiosités

      Merci beaucoup… et vivement le prochain livre :)

      Répondre à Allée
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.