Fear The Walking Dead saison 1, épisode 6 : Un homme bien


Retrouvez sur cette page le résumé complet de l’épisode 6 de Fear The Walking Dead saison 1 (dernier épisode de la saison). Il s’agit d’un résumé détaillé avec spoilers. Cet épisode intitulé « Un homme bien » (« The Good Man ») a été réalisé par Stefan Schwartz à partir d’un scénario de Robert Kirkman et Dave Erickson.

Fear The Walking Dead saison 1 épisode 6

A Los Angeles, de nuit

La pleine lune brille sur la ville plongée dans l’obscurité. Des bâtiments brûlent quelque part. Les portes du stade où une foule d’infectés est enfermée peinent de plus en plus à résister à la pression de leurs assauts.

Chez les Clark

Alicia et Chris finissent par rentrer de leur virée chez les familles riches du quartier et trouvent Madison et Travis en train de faire les cartons. « Que se passe-t-il ? » veulent-ils savoir. Travis explique qu’ils doivent partir car ils ne sont plus en sécurité dans la zone fermée. L’armée est en train de se replier. Madison ajoute qu’ils en reviennent à leur plan de départ : partir vers l’Est. Ils ont assez de vivres pour tenir le coup quelques temps. Chris est inquiet pour sa mère, Travis répond qu’ils vont aller les récupérer, elle et Nick. Chris se demande comment ils vont parvenir à les retrouver.

Dans l’ancienne maison de Susan

Travis, Madison et Daniel vont trouver Andrew, le soldat prisonnier, à qui un bâillon a été remis. Daniel tient un revolver à la main et dit à Andrew qu’il est allé voir le stade dont il avait parlé, où des milliers d’infectés sont enfermés. « Ca pourrait servir », déclare-t-il sans que l’on connaisse ses intentions exactes. Une discussion houleuse s’engage entre Daniel, Travis et Madison sur le sort qu’il faut réserver au prisonnier. Daniel pense qu’il faut l’abattre car il pourrait prévenir les autres et qu’il a de toute façon dit tout ce qu’il savait (Andrew tente de faire « non » de la tête), Travis s’y oppose, expliquant que la quasi totalité des soldats sont partis.

Voyant qu’Andrew tente désespérément de parler, Madison lui arrache le bâillon. Il explique que même s’ils savent où est le bâtiment de l’armée, ils n’ont aucune idée de la manière dont il est conçu et de l’endroit exact où ils pourront retrouver Nick et Liza. Andrew affirme que l’endroit est un véritable labyrinthe et propose de leur dessiner une carte. Madison ordonne à Travis de prendre Andrew avec lui dans la voiture.

A l’étage, Daniel a rejoint sa fille Ofelia qui prépare son sac elle aussi. « On va rejoindre ta mère et l’emmener avec nous » lui promet-il. Ils ignorent tous deux que Griselda est malheureusement décédée. « J’ai besoin de ton aide », insiste-t-il. « Et Andy ? » rétorque-t-elle, évoquant le soldat dont elle est tombée amoureuse. « On l’emmène ». La tension est grande entre le père et la fille. Ofelia lui reproche de lui avoir menti durant toute sa vie, il répond qu’il l’a protégée durant toute sa vie.

« Je pensais que tu étais la victime », avoue-t-elle, dévoilant ainsi qu’elle n’a jamais soupçonné le rôle de bourreau que pouvait jouer son père. « Et tu préférerais que ce soit vrai ? » répond Daniel, lui posant la main sur l’épaule. Elle a les yeux pleins de larmes.

Madison jette un dernier regard à la maison qui a vu grandir ses enfants et où elle a inscrit, sur les murs, l’évolution de leur taille au fil des années. Ils se préparent à partir en voiture quand, soudain, des aboiements se font entendre. Brièvement, la peur étreint Madison jusqu’à ce qu’elle réalise que ce n’est que le voisin qui promène son chien. « Mes voisins ne savent pas », annonce-t-elle subitement à Ofelia. La jeune femme se contente de hausser les épaules et va mettre ses affaires dans la deuxième voiture, notant que les voisins, eux, n’ont pas bougé quand l’armée est venue emmener Griselda et Nick.

Dans l’hôpital de l’armée

« Plus que 20 patients, dont 12 dans un état critique », annonce le Dr Exner dans sa radio, déclarant que tous les blessés qui restent ne sont pas infectés. Elle essaie de contacter un homme par radio et lui dit qu’un seul hélicoptère de l’armée permettrait d’évacuer les patients, le personnel ainsi que 20 soldats. Ils vont devoir se déplacer dans une base de l’armée de l’air qui a de la place pour les accueillir. Elle annonce à tout son personnel, dont Liza, qu’ils doivent se préparer à partir.

Liza demande alors ce que va devenir sa famille, le Dr Exner lui répond qu’elle pourra comme promis emmener son fils Chris. « Et le reste de la famille ? » insiste Liza. Exner, sans appel, lui déclare qu’elle ne parle que des liens du sang. « Mon fils a besoin de son père ! » explique-t-elle. « C’est vrai, mais le père va vouloir sa petite amie, la petite amie voudra ses enfants. Que veut dire le mot famille maintenant ? » Liza rappelle que le médecin lui avait promis de sauver Christopher. Exner confirme que ce sera le cas. Liza ajoute alors le nom de Travis mais c’est tout. Sans rien dévoiler de ses intentions, Exner la laisse retourner vaquer à ses occupations.

Le Dr Bethany Exner (Sandrine Holt) - Fear The Walking Dead
Le Dr Bethany Exner (Sandrine Holt) – Fear The Walking Dead

Près de la maison des Clark

Travis conduit Andrew (alias Andy), menotté, en direction de la voiture. Andrew supplie qu’on le laisse partir mais Travis pense avoir besoin de lui pour retrouver le reste de ses proches. Andrew déploie toute sa force de conviction pour le faire changer d’avis, rappelant que Daniel l’a mutilé alors qu’il s’est bien comporté envers sa fille, il déclare aussi qu’il n’y est pour rien dans l’enlèvement de Nick. Andrew promet à Travis de lui expliquer comment trouver sa famille, à condition qu’il lui rende sa liberté.

Il déclare qu’il sait très bien que Daniel veut le tuer et qu’il sent que Travis n’est pas dans le même état d’esprit.

Les voitures prennent le départ : Madison en conduit une première avec Chris et Alicia à bord, Daniel et Ofelia sont dans une deuxième et Travis est au volant de son pick-up. Ils passent devant des maisons aux fenêtres éclairées où une famille dîne sans se douter du sort qui l’attend et arrivent au barrage à l’entrée de la zone de sécurité. Les soldats semblent avoir déserté la zone et Daniel va ouvrir la grille sans que personne ne l’inquiète. Il laisse passer les voitures. Travis regarde le siège passager, qui semble vide. A-t-il donc accepté de laisser filer Andrew ?

En arrivant près du bâtiment de l’armée, des soldats postés sur place commentent le fait qu’il n’y ait plus aucun supérieur hiérarchique pour les commander, ils entendent cependant que la radio évoque la base d’Edwards (la fameuse base de l’Air Force située en Californie dont parlait Exner). Daniel s’approche d’un mirador de fortune gardé par deux soldats. Ceux-ci lui crient de ne plus bouger car il vient d’entrer dans une zone réservée. « Je ne veux pas avoir à vous tirer dessus », insiste le soldat en braquant son arme sur lui, prêt à faire feu. Daniel lui répond qu’il ferait mieux de garder ses munitions car une foule d’infectés arrive. La horde est tout simplement immense, sans doute plusieurs milliers de personnes qui déferlent en direction du mirador. Les soldats se mettent à tirer sur la foule tout en appelant des renforts par radio.

Dans les sous-sols du bâtiment de l’armée

Daniel rejoint le groupe et annonce qu’ils peuvent y aller maintenant. Il explique qu’il a orienté la foule d’infectés en direction de la porte Nord afin d’attirer les soldats de ce côté et de leur laisser le champ libre pour pénétrer dans le bâtiment pendant ce temps. Il réalise alors qu’Andrew n’est pas dans la voiture de Travis. « Qu’est-ce que tu as fait ? » s’exclame-t-il. Travis explique qu’Andrew lui a expliqué comment retrouver Nick et Liza… et qu’il le croit. Ignorant la colère de Daniel, Travis s’isole quelques instants avec son fils et on comprend qu’il souhaite le laisser dans le parking, à l’abri de toute menace. Ainsi, si Chris ne les voit pas revenir d’ici 30 minutes ou que la situation tourne mal, il pourra s’enfuir en direction du camping où ils prévoient de se réfugier dans le désert.

« On te trouvera ». « Mais je ne sais pas encore conduire ! » proteste Chris. Madison arrive derrière son compagnon et glisse d’une voix douce que si de pareilles circonstances devaient se produire, ils trouveraient une solution, Alicia sachant conduire. « Ça va aller », le rassure Travis. Madison serre sa fille Alicia dans ses bras et lui demande de prendre soin de Chris… puis les adultes s’éloignent ensemble. Daniel ferme la marche.

A l’étage, dans le bâtiment de l’armée

Les prisonniers attendent par dizaines, livrés à leur sort dans les enclos grillagés où ils ont été retenus. Seul Victor Strand semble conserver un calme olympien, le costume sans un seul faux pli et la chemise blanche impeccable. Nick arpente quant à lui la « cellule » improvisée, frappant les grillages. Strand le prie d’éviter d’attirer l’attention sur eux. Nick répond qu’il est en train de perdre la tête. Le manque de drogue se fait sentir. « Imagine-toi ailleurs, avec une aiguille dans le bras », lui dit Strand. Puis il demande au jeune homme où se trouve sa maison. « Pas loin, à El Sereno », répond Nick. Strand lui parle un peu du quartier, qu’il connaît : « La plus ancienne communauté de L.A. », affirme-t-il, parlant du coin comme d’un quartier animé, avec une population ouvrière et de la diversité. Il déclare que s’il le pouvait, il ferait en sorte que le quartier s’enrichisse.

Subitement, les lumières s’éteignent et l’on entend des rafales de mitrailleuse qui se rapprochent. Les gens commencent à paniquer. Strand se lève, avec une certaine rapidité mais sans précipitation, et déclare à Nick qu’il est temps pour eux de partir. Il commence à chercher la clé de leur prison dans ses poches mais sans la trouver. Nick la sort subitement de sa propre poche et la lui tend. Il est visiblement parvenu à lui faire les poches sans même que Strand s’en aperçoive ! L’homme paraît assez fier de son jeune protégé.

Le Dr Exner, elle, sort sur le toit du bâtiment et voit un hélicoptère les survoler dans une lumière aveuglante. Liza la rejoint. Les deux femmes constatent que les infectés sont en train d’envahir la zone et, plus préoccupant encore, que ceux qui organisent l’évacuation du bâtiment le savent aussi. Liza reste sans voix.

Dehors, la panique est totale. Madison voit des infectés s’engouffrer par dizaines dans l’enceinte du bâtiment, Ofelia parvient à couper une grille pour qu’ils s’y glissent tous et Travis, armé, la referme en la poussant comme si cela pouvait empêcher de futurs infectés d’entrer.

Le Dr Exner, l’air très inquiet, est en contact radio avec les équipes qui organisent l’évacuation. Elle affirme que ces dernières ont encore le temps de les évacuer si elles s’y mettent maintenant car le bâtiment n’a pas été touché par l’invasion des infectés. Les équipes répondent qu’elles sont en train d’évaluer la situation

Exner dit alors à son équipe de partir. Liza demande qui s’occupera des patients et Exner promet de rester sur place. « Et Chris ? » demande la jeune infirmière. Exner, d’une voix triste, lui avoue que si personne n’a ramené Chris, il est sans doute trop tard pour lui. Liza reste pétrifiée tandis qu’Exner voit l’hélicoptère s’éloigner. L’armée a visiblement estimé qu’il était trop tard pour secourir le bâtiment pris au piège au milieu d’une horde d’infectés. Exner comprend qu’ils vont devoir se débrouiller sans leur aide… et qu’ils sont vraisembablement condamnés. Elle laisse Liza partir et reste seule à contempler la salle où gisent les blessés graves.

Dans le parking du bâtiment

Chris et Alicia sont réfugiés dans la voiture. « C’est dingue », déclare Chris en sortant de la voiture. Alicia le rassure en lui disant que leurs proches vont revenir et ils se chamaillent brièvement, Chris lui dit qu’il ne veut voir personne mourir. Soudain, un coup de feu se fait entendre au-dessus de leurs têtes, coupant court aux discussions. « On ne peut pas sauver tout le monde », affirme Alicia.

C’est alors qu’ils semblent voir quelque chose derrière eux, au fond du parking. « Monte dans la voiture ! » ordonne Chris à Alicia. Ils s’empressent de se réfugier dans le véhicule.

Dans la zone où se trouvent les prisonniers

Strand, suivi de Nick, se fraye un chemin entre les cellules grillagées, ignorant les supplications des prisonniers qui lui réclament de l’aide pour sortir. Strand répond que la clé n’ouvre pas toutes les portes. Nick lui demande pourquoi ils n’essaient pas de sauver d’autres personnes et Strand répond que ça pourrait leur nuire. Avec le plus grand calme, il explique qu’ils doivent maintenant trouver une voiture puis rejoindre « Abigail ». Est-ce la femme à qui le mystérieux « A » gravé sur les boutons de manchette de Strand faisait référence ? Peut-être…

Victor Strand (Colman Domingo) et Nick Clark (Frank Dillane) - Fear The Walking Dead
Victor Strand (Colman Domingo) et Nick Clark (Frank Dillane) – Fear The Walking Dead

Dans le parking du bâtiment

Chris et Alicia se terrent contre le plancher de la voiture, paniqués. Ils se demandent si les quelques infectés entrés dans le parking vont s’intéresser à eux ou passer à côté d’eux sans les remarquer. Soudain, des soldats ouvrent les portes, les empoignent et tentent de les jeter à l’extérieur du véhicule, sans doute pour leur voler la voiture… car c’est évidemment un précieux ticket de sortie pour quitter le bâtiment attaqué par les infectés.

Les hommes exigent d’obtenir les clés du véhicule et Chris résiste tant qu’il peut. Face à leur violence, Alicia finit par céder sans trop de résistance et leur remet les clés. Ils ont les mains baladeuses et Chris essaie de la défendre mais sans aucun état d’âme, les hommes le frappent et il perd connaissance.

Dehors

Daniel et le reste du groupe explorent le bâtiment, à la recherche de Nick. Ils se fient aux instructions données par Andrew, qui pour l’instant se révèlent fiables. Dehors, les soldats se battent de toutes leurs forces contre les infectés, tirant en rafale sur la horde qui s’avance. Liza possède une carte qui lui permet de franchir les portes sécurisées, elle sort du bâtiment, l’air hagard, tandis qu’une agitation énorme règne à l’extérieur. Les soldats s’entassent dans les véhicules de l’armée et un homme tend la main à Liza pour qu’elle monte, lui criant que c’est maintenant ou jamais si elle veut s’en sortir. Certains essaient de lutter comme ils peuvent au corps à corps pour empêcher les infectés de s’introduire par une brèche du grillage mais un homme se fait mordre.

Il se retourne, ensanglanté et abasourdi par ce qui vient de lui arriver, se met à marcher puis à courir… et se prend les pales d’un hélicoptère en pleine tête. Liza assiste à la scène, impuissante et choquée. Soudain, sous la pression des infectés, le grillage qui les retenait bascule et entraîne dans sa chute le mirador. Plus rien ne peut désormais freiner la progression des envahisseurs… Voyant la horde arriver, Liza préfère courir vers le bâtiment pour s’y mettre à l’abri.

A l’étage, dans le bâtiment de l’armée

Nick et Strand continuent à progresser dans le bâtiment et tombent sur une pièce où gisent plusieurs soldats, dont un mourant. Un infecté est en plein « repas ». Strand récupère dans la poche d’un soldat ses boutons de manchette… malgré les inquiétudes de Nick qui le voit s’approcher de près d’un infecté (« Ils sont encore lents », explique Strand pour le rassurer). On apprend que le soldat mourant était censé les faire sortir de là. Il supplie Strand de le tuer. « T’en as plus pour longtemps », lui répond l’homme, impassible. Soudain, une nouvelle vague d’infectés pénètre dans l’endroit et Strand n’a d’autre choix que de fuir. Il lui prend son revolver.

Le groupe de Daniel finit par découvrir l’endroit où se trouvent les prisonniers et ils sont horrifiés par le spectacle de tous ces gens enfermés. Ils disent aux prisonniers qu’ils recherchent un jeune homme de 19 ans se trouvant avec un « homme en costume ». Andrew ne leur avait donc pas menti. Ils apprennent que Nick s’est échappé mais ignorent où. Les prisonniers promettent de leur donner des informations à condition qu’on les libère… ce que Travis s’empresse de faire en aidant les prisonniers à franchir les grilles. Bien entendu, tout le monde s’empresse de s’enfuir sans leur donner d’informations, ils apprennent seulement qu’ils sont partis par l’arrière de la salle. Daniel leur crie qu’il n’y a pas le temps de s’attarder davantage.

Pendant ce temps, Strand et Nick courent comme des forcenés mais se retrouvent coincés par une double porte bloquée avec, à l’autre bout du couloir, les infectés qui avancent vers eux. Pendant que Strand leur tire dessus et que les lumières vacillent dans le couloir, Nick essaie d’ouvrir la porte dans une panique totale. Subitement, il voit arriver de l’autre côté le groupe de Daniel, avec Ofelia, Travis et Madison. Mais ils n’arrivent pas davantage à ouvrir la porte que lui. Nick sait à quelle fin il est promis et glisse à sa mère un mot : « Go » (« Pars »). Il souhaite qu’elle s’en sorte pendant qu’il est encore temps.

A la toute dernière minute, Liza arrive et parvient à secourir Strand et Nick en ouvrant la porte avec sa carte magnétique, ils échappent juste à temps aux infectés. S’ils ont eu la vie sauve pour le moment, la partie est loin d’être gagnée car en ouvrant la porte, ils ont aussi ouvert la voie aux infectés qui vont ainsi pouvoir explorer d’autres parties du bâtiment.

Liza guide le groupe et ils arrivent dans les cuisines… où elle se fait attaquer par un infecté tandis que d’autres, plus nombreux, tentent de s’en prendre à eux. Ils n’ont d’autre choix que de lutter comme ils peuvent dans une débauche de violence qui les horrifie eux-mêmes. Madison se fait à son tour attaquer et c’est Nick qui la tire d’affaire. Liza est inquiète sur le sort de Chris et Alicia même si Travis lui soutient qu’ils sont en sécurité à l’extérieur du bâtiment lui-même. Ils finissent par se débarrasser des assaillants.

Strand les suit et verrouille l’une des doubles portes similaires à celle qui a failli lui coûter la vie lorsqu’il était poursuivi par les infectés, afin de leur offrir un répit temporaire. Madison lui demande qui il est, Nick répond « Il m’a sauvé la vie ».

Daniel finit par prendre Liza à part et lui demande où est sa femme. « Désolée, Daniel », dit-elle simplement. Ofelia demande où est sa mère. Liza est bien forcée de lui dire la vérité : l’infection l’a emportée, ils ont fait tout ce qu’ils pouvaient. Ofelia aimerait la voir mais Liza lui répond qu’il n’y a plus rien à voir et qu’elle est désolée.

Ofelia Salazar (Mercedes Mason) apprend la mort de sa mère - Fear The Walking Dead
Ofelia Salazar (Mercedes Mason) apprend la mort de sa mère – Fear The Walking Dead

Le groupe finit par arriver dans la salle de soins intensifs où le Dr Exner est en train d’abréger les souffrances des patients, l’air abattu. Madison profite de l’occasion pour fourrager dans les médicaments, peut-être essaie-t-elle de récupérer ce qu’il faut pour aider Nick à tenir. Liza lui explique qu’ils ont besoin d’un moyen de sortir d’ici. Elle répond que Liza aurait dû faire ce qu’elle conseillait. Exner finit par leur indiquer une sortie, un escalier qui mène au sous-sol mais leur rappelle aussi qu’ils n’ont nulle part où aller ensuite. Liza tente de la convaincre de les accompagner, elle sait très bien qu’Exner est condamnée si elle reste ici. Mais le médecin décide de rester sur place et empoigne son pistolet d’abattage.

Alors qu’ils s’apprêtent à quitter les lieux, Strand déclare à Madison qu’ils devraient partir vers l’ouest et non vers l’est. Il a une maison au bord de l’eau et il s’est « préparé », il a des vivres là-bas. Elle reste muette.

A l’extérieur du bâtiment de l’armée

Le jour s’est levé quand le groupe sort du bâtiment. Ils tombent sur un énorme tas de cendres encore fumantes. Des corps humains brûlés, dont il ne reste plus que quelques os. Ofelia réalise que c’est sans doute ce qu’il est advenu du corps de sa propre mère et que c’est sûrement la raison pour laquelle Liza leur a dit qu’il n’y avait plus rien à voir. Elle se met à pleurer.

Dans le parking

Le groupe rejoint enfin le parking et découvre avec soulagement que Chris et Alicia sont encore en vie… mais ils apprennent aussi que la voiture leur a été volée. Soudain, Andrew entre dans le parking et pointe un revolver sur Daniel. Ofelia tente de le dissuader de tirer mais il ne veut rien entendre… et tire soudain non pas sur Daniel mais sur Ofelia !

Furieux, Travis se jette sur lui, le plaque au sol et se met à le frapper avec une violence inouïe tandis que Chris, l’air hagard et le visage encore ensanglanté par les coups reçus par les soldats, assiste à la scène. Madison finit par demander à son compagnon de se calmer. Andrew est littéralement défiguré et s’étouffe dans son propre sang.

En bord de mer

Le groupe prend la route en direction de l’Ouest, comme le proposait Strand. Les routes sont désertes à l’exception de quelques infectés isolés qui déambulent. Strand conseille de ne pas passer par le centre ville, devenu trop dangereux. Il déclare avec humour que les autoroutes sont déjà bondées en temps normal, mieux vaut ne pas les emprunter. Madison finit par demander s’il faut faire demi-tour. Il lui répond qu’elle a de l’humour et ajoute « Je pense qu’on va bien s’entendre, maman de Nick ! » Il la guide sur une autre route qui emprunte le canal desséché où Nick avait vu avec horreur son ancien dealer devenir un infecté (cf épisode 1, saison 1).

Ils finissent par arriver dans la demeure de Strand qui a des allures de véritable bunker de l’extérieur. Strand explique que malgré la panne de courant, un générateur a pris le relais. On s’aperçoit qu’Ofelia a seulement été touchée au bras. La maison de Strand est luxueuse, il leur demande s’ils ont faim et leur propose de se servir.

Tout a l’air calme, en particulier dans le patio qui donne sur l’océan. Nick contemple l’eau, bientôt rejoint par sa mère. Elle s’excuse d’avoir laissé l’armée l’emmener. « Je me sens bizarre », note Nick. « Ce n’est pas étonnant », répond-elle, « on ne sait pas où on va ». Il lui explique que justement, c’est ça qui est bizarre : lui n’a jamais su où il allait, il a le sentiment que ça faisait longtemps qu’il vivait dans une sorte d’apocalypse et qu’il a l’impression que tout le monde « rattrape son retard » par rapport à lui.

Nick Clark (Frank Dillane) - Fear The Walking Dead
Nick Clark (Frank Dillane) – Fear The Walking Dead

Liza, pour sa part, s’occupe d’Ofelia et explique à Daniel comment refaire son pansement. Les choses se présentent plutôt bien, la balle est ressortie de la blessure et le sang de sa plaie est en train de coaguler. Puis elle va voir Chris, lui dit que ça va aller et le serre dans ses bras en lui disant qu’elle l’aime. Elle a du mal à retenir ses larmes. Madison décide de la suivre.

Strand est en train de préparer une valise. « Qu’est-ce que tu fais ? » vient lui demander Nick. « Je dois rester en mouvement en permanence », répond l’homme, qui ramasse une petite photo sur un meuble. Strand explique que rien ne doit rester dans la maison, pas même eux. Nick demande où est Abigail et Strand lui répond « Pas ici ». Le jeune homme lui demande pourquoi ils sont venus dans ce cas… Strand l’entraîne alors à l’extérieur, l’invite à regarder dans une énorme paire de jumelles braquée sur l’horizon. Nick découvre alors qu’Abigail est le nom d’un yacht, au large.

Pendant ce temps, Travis voit Madison s’éloigner en direction de la plage. Madison suit Liza en direction de la grève, qui est en piteux état. « Liza, qu’est-ce qui ne va pas ? » demande-t-elle. Sans répondre, la jeune femme se contente de soulever son t-shirt, dévoilant qu’elle a été touchée par l’un des infectés. « Oh mon Dieu », soupire Madison. Liza sait qu’il n’y a rien à faire, elle sort un revolver de sa ceinture et demande à Madison de la tuer car elle n’a pas réussi à le faire elle-même et ne veut pas que Travis s’en charge. « Il ne s’en remettrait pas » selon elle.

Madison commence par refuser mais Liza lui rappelle qu’elle lui avait fait promettre la même chose (cf saison 1, épisode 3) et Madison accepte. C’est alors que Travis arrive : il voit le revolver dans la main de Madison et apprend que Liza est infectée… mais il refuse de voir son ex-femme finir comme ça. « On a des médicaments », persiste-t-il à dire. Mais Liza explique calmement que l’infection ne peut pas être soignée, qu’elle aboutit à la mort et qu’on finit toujours par revenir d’entre les morts… Elle supplie Travis de protéger leur fils, ils pleurent tous les deux et c’est finalement Travis qui prend le revolver des mains de Madison.

Alicia et Chris sont en train de déguster des sorbets sur la terrasse lorsqu’ils entendent le coup de feu. Daniel, lui aussi, reste coi dans le canapé où il est assis aux côtés d’Ofelia. Nick et Strand s’immobilisent également près des jumelles. Alicia et Chris se précipitent en direction de la plage et découvrent le corps sans vie de Liza tandis que Travis, à genoux au bord de l’eau, laisse éclater sa douleur, consolé par Madison…

Envie de connaître la suite ? Découvrez les résumés de la saison 2 de Fear The Walking Dead !

Tous les résumés de Fear The Walking Dead saison 1

    Episode 1 : Pilote
    Episode 2 : Si proches et pourtant si éloignés
    Episode 3 : Le chien
    Episode 4 : Ne pas disparaître
    Episode 5 : Cobalt
    Episode 6 : Un homme bien

Sommaire : tous les résumés des épisodes de Fear The Walking Dead


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.