Fear The Walking Dead saison 4 épisode 6 | Au cas où


Plongez ci-dessous dans le résumé de Fear The Walking Dead saison 4 épisode 6, un épisode réalisé par Daisy von Scherler Mayer sur un scénario de Richard Naing. Ce récap complet vous racontera toutes les péripéties importantes de la série à ce stade.

Si vous voulez vous remettre en tête les événements de l’épisode 5, vous pouvez relire son résumé.

Fear The Walking Dead saison 4 épisode 6

John veut des réponses

On découvre un homme en train de piller méthodiquement un magasin, emportant absolument tout ce qu’il trouve y compris des éléments de la structure même du bâtiment. Soudain, quelqu’un braque un pistolet sur lui et lui explique : « On ne se connaît pas. J’ai vu ton drapeau ». On reconnaît l’arme de John Dorie.

« Je sais qu’on a une connaissance en commun » poursuit John. Il a remarqué que l’homme portait une arme à la ceinture et note qu’il pourrait dégainer mais que dans tous les cas, il sera plus rapide que lui. John lui propose un marché pacifique : il le laisse en vie si l’homme accepte de se retourner et de répondre à une question simple.

John, aux côtés de Morgan, lui montre un drapeau… et alors que l’homme s’apprête à dégainer son arme malgré les avertissements de John, celui-ci tire sans attendre et lui coupe un doigt. Puis il lui jette le drapeau afin qu’il se fasse un garrot.

L’homme lui demande ce qu’il veut. « Des réponses », réplique John.

John Dorie et le policier qui sommeille en lui - Saison 4 épisode 6
John Dorie et le policier qui sommeille en lui – Saison 4 épisode 6

Vers le point de rendez-vous des Vautours

De son côté, Althea conduit à vive allure son véhicule aménagé, Luciana est assise sur le siège passager, Alicia et Victor à l’arrière et la jeune femme lui demande si c’est elle qui a réalisé tous ces aménagements. « C’est moi qui pose les questions, non ? » répond Althea.

Alicia veut en savoir plus : combien y a-t-il de balles, quelle est la portée des tirs… Althea se contente de réponses évasives, disant qu’il y a « assez » de balles par exemple. Elle finit par arrêter le véhicule en plein milieu de la route et se tourne vers Alicia pour faire le point : elle n’est pas une mercenaire et elle ne vend pas ses balles.

Alicia lui demande pourquoi et Victor lui-même s’étonne qu’elle pense pouvoir observer toute la situation « depuis le banc de touche » en restant derrière sa caméra. Elle répond que ce ne serait pas la première fois et rappelle les termes de leur accord initial, avant de redémarrer la voiture. Elle explique qu’elle ne connaît qu’un bout de l’histoire mais qu’elle veut tout savoir sur eux.

Luciana répond qu’elle est prête à tout raconter, à condition qu’Althea les conduise au point de rendez-vous des différents groupes qui forment les Vautours. Elle montre un papier sur lequel figure le détail de la composition des groupes et le lieu du rendez-vous.

Interrogatoire musclé

De son côté, John Dorie est en train de cuisiner l’homme qu’il a découvert car il veut savoir quel est le lieu de rendez-vous du groupe auquel il appartient. Il a reconnu le modus operandi. Mais l’homme prétend ne pas faire partie du groupe auquel pense John (les Vautours). Ce dernier finit par découvrir un papier dans la poche de l’homme et explique qu’il en a déjà vu un similaire sur un type qui conduisait une El Camino. Une preuve évidente que le captif fait lui aussi partie des Vautours.

John lui demande ce qu’il cache d’autre et veut savoir ce qu’est devenue Naomi dans le stade. L’homme affirme ne pas savoir, d’après ses dires il est arrivé après. John, fou de rage, pointe son arme sur le visage de l’homme en hurlant, jusqu’à ce que Morgan vienne essayer de le calmer.

Puis Morgan ordonne au prisonnier de s’enfuir et d’informer ses petits camarades qu’il serait préférable d’éviter le point de rendez-vous… De toute évidence, il veut éviter une confrontation sanglante entre le groupe d’Althea et les Vautours.

L’homme s’enfuit sans demander son reste. John a pris conscience qu’il avait perdu le contrôle et failli commettre l’irréparable donc il tend ses deux pistolets à Morgan afin que celui-ci les prenne et les garde en sécurité. Morgan accepte. Son plan est d’aller au point de rendez-vous, où John pourra obtenir des explications sur ce qui est arrivé à Naomi. John indique qu’il espère juste qu’elle n’a pas souffert.

Flashback : Naomi dans le stade

On voit Naomi en train de soigner une grosse blessure sur le bras d’Alicia. Madison arrive et prend de ses nouvelles et l’on constate à ses mots qu’il devient de plus en plus difficile pour les habitants du stade de s’alimenter : il n’y avait que trois boîtes de conserve pour 48 personnes. La faim menace plus que jamais mais Madison s’efforce de rester optimiste.

Elle remercie Naomi d’avoir pris soin de sa fille et indique qu’il y aura une autre sortie le lendemain, malgré les risques que ça représente (la blessure d’Alicia en est le témoignage direct). Ils n’ont guère le choix s’ils veulent manger.

Nick et Luciana échangent avec Victor sur le lieu de la sortie du jour. Nick explique qu’ils doivent absolument trouver des graines et de l’engrais afin de recréer des plantations à l’intérieur du stade pour se nourrir de manière plus durable que leurs sorties dangereuses et aléatoires. Luciana suggère de laisser Cole et Strand décider du lieu où aller car « ils ont du flair » pour dénicher des réserves.

Luciana met justement le doigt sur le sujet qui fâche : elle demande à Victor où il a déniché une voiture pleine de provisions. Strand ne dit pas que c’est lui qui a constitué cette réserve secrète. Il explique simplement qu’il a trouvé la voiture dans un garage, près d’un lotissement sur la route.

« Quelqu’un a dû remplir la voiture pour s’échapper, sans pouvoir l’utiliser » ajoute-t-il sous le regard mal à l’aise de Cole. « Je vais chercher des munitions », indique Cole avant de s’éloigner. Victor le rejoint et le remercie de le couvrir. « C’est moi qui devrais te remercier », répond Cole. « Tu m’as montré qui tu étais avant que je ne me fourvoie ». Victor lui demande pourquoi il ne révèle rien dans ce cas. Cole rétorque qu’il ne sait pas exactement ce que Victor pourrait lui faire s’il dévoilait son secret… puis s’éloigne.

Victor Strand - Fear The Walking Dead saison 4 épisode 6
Victor Strand – Fear The Walking Dead saison 4 épisode 6

Madison vient le voir et lui demande ce qui ne va pas, elle sent bien que la conversation avec Cole a dû être un peu tendue. Mais Victor met simplement la tension sur le compte de la faim. Elle a trouvé de l’alcool dans le garde-manger et ils se mettent à boire en observant les Vautours qui montent la garde devant le stade.

Victor finit par lui poser la question qui le taraude : pourquoi l’a-t-elle sauvé après l’explosion du barrage malgré ce qu’il a fait ? Madison explique qu’elle ne voulait pas le laisser se noyer mais il répond qu’elle est allée plus loin que ça : elle l’a conduit jusqu’à une grotte et l’a remis sur pied avec Alicia, puis Nick. Et il veut savoir pourquoi elle en a tant fait pour lui alors qu’elle aurait pu le laisser de côté…

Elle répond qu’elle sait qui il est et plaisante en ajoutant qu’elle aime bien boire avec lui.

Un incident éclate aux abords du stade : Vivian essaie d’arrêter Naomi qui semble vouloir partir au volant d’une voiture, en pointant une arme sur elle. Madison intervient et explique à Naomi qu’elle peut partir avec la voiture car après tout, c’est elle qui l’a trouvée et elle n’est pas prisonnière dans le stade. Naomi explique qu’elle ne cherche pas à s’enfuir mais simplement à se rendre à un endroit précis. Elle tend un papier à Victor.

Apparemment, elle a en tête un endroit qui pourrait contenir des graines, de l’engrais, des rations militaires… Elle explique que c’est là qu’elle vivait avant que tout ne s’écroule. Elle assure également qu’il n’y a plus personne là-bas mais ajoute que c’est dangereux et qu’elle veut éviter un drame, elle préférait partir seule pour cette raison. « Personne ne sort seul », répond Madison.

Elle propose alors d’accompagner Naomi, avec Victor, tandis que les autres (Nick, Luciana, Alicia) restent au stade afin de garder un œil sur les Vautours et de préparer éventuellement le terrain pour pouvoir semer les graines.

Dans la voiture, l’atmosphère est tendue et Victor observe sa pierre fétiche qu’il tient dans la main. Ils avisent un panneau sur le bord de la route indiquant « Essence – Nourriture – Hébergement ». Trois choses dont ils auraient bien besoin. Ils décident de s’arrêter dans ce motel pour la nuit et vont explorer les lieux.

Des gens ont visiblement crocheté les serrures ou les ont détruites. Il y a des armes au sol et un infecté sur lequel tombe Madison en explorant le bureau du motel porte des traces de balles. Madison découvre des haricots en conserve et conclut que les gens se sont entre-tués pour un peu de nourriture.

Victor arrive, les bras chargés de provisions : il a déniché de quoi se restaurer. Tout en mangeant, ils partagent quelques souvenirs et Madison explique qu’ils sont partis de Los Angeles, une époque qui semble désormais terriblement loin. Victor note qu’ils ont parlé ouvertement de leur passé et qu’il est curieux de connaître celui de Naomi : où va-t-elle les emmener le lendemain ?

Naomi répond : « Dans un refuge de la FEMA » (Federal Emergency Management Agency, un organisme gouvernemental américain qui coordonne les secours dans les situations d’urgence). Elle explique qu’elle n’aime pas penser à cette période de son passé et qu’elle ne veut pas en parler. Madison lui demande alors comment elle sait qu’il y a toujours des vivres là-bas. Elle hésite longuement avant de répondre mais explique que ce n’est pas un endroit où l’on penserait trouver des graines, personne ne voudrait entrer dans cet endroit en le voyant.

« J’ai menti », ajoute soudain Naomi. Elle commence à expliquer que lorsque Viv l’a arrêtée, elle ne partait pas chercher des graines en réalité. Elle prévoyait de leur laisser la carte pour leur indiquer le chemin… Victor ne veut pas qu’elle essaie à nouveau de s’enfuir et lui demande donc de récupérer les clés du véhicule. Il est en colère contre elle.

Ils se couchent afin de prendre un peu de repos et au petit matin, Madison découvre que le lit de Naomi est vide : elle n’a pas eu besoin des clés pour s’enfuir et on la voit au volant, elle a créé un court-circuit avec les fils pour démarrer un véhicule… et elle se rend au bâtiment de la FEMA.

Elle constate que les portes principales ont été cadenassées grâce à de lourdes chaînes. En tapant sur la paroi vitrée, elle attire l’attention des infectés qui se trouvent à l’intérieur du bâtiment : ils sont nombreux et l’on voit Naomi s’éloigner. A-t-elle renoncé à son projet ?

Pendant ce temps, Victor et Madison prennent la route avec pour seule indication la carte laissée par Naomi qui indique l’emplacement du bâtiment de la FEMA. Madison est convaincue que Naomi est partie parce qu’elle tenait à l’idée que la mission était trop dangereuse pour entraîner d’autres personnes avec elle. Victor reste rancunier et Madison lui rappelle qu’ils font tous des erreurs et qu’il faut savoir saisir les opportunités de se racheter.

Soudain, Victor lui révèle la vérité sur la voiture de provisions : « c’était mon plan de secours, si ça devenait trop difficile ». Il raconte qu’il remplissait régulièrement le véhicule et ajoute « les gens ne changent pas. Quand ils sont sous pression, acculés, les masques tombent ».

Il ajoute qu’à sa place, il l’aurait laissé se noyer. « Une chance que je ne sois pas toi », répond-elle avec son optimisme habituel. Puis elle démarre la voiture que Naomi a eu la gentillesse de leur laisser.

Victor et Madison Clark dans leur voiture
Victor et Madison Clark dans leur voiture

A l’intérieur du bâtiment de la FEMA

Naomi, justement, semble avoir trouvé une porte permettant d’accéder au bâtiment. Il y a ce qui ressemble à des traces de sang sur la porte et l’on voit un lit parapluie d’enfant dans la pièce. Est-ce ici que Naomi a perdu son enfant, un drame dont elle avait brièvement parlé à John ? On voit un lit et des affaires d’enfant.

Naomi finit par trouver ce qu’elle cherche : de grandes malles en métal, protégées car un cadenas à code. « JIC » indique la malle sur le couvercle, ce qui donne son nom à l’épisode (« Just In Case » en anglais, qui veut dire « Au cas où »).

La malle contient un carnet plein d’explications sur les sutures, les plantes et la façon de les cultiver, des armes, des clés avec la même inscription « JIC » dessus.

Naomi arrive par le fond du hall d’entrée et voit tous les infectés agglutinés devant les vitres, là où elle se trouvait un peu plus tôt.

Elle se glisse discrètement vers ce qui ressemble à une cuisine et un corps d’enfant attire son attention sur le sol, ainsi que des dessins d’enfant sur une porte. Elle s’écroule par terre et malheureusement, le bruit attire l’attention des infectés qui se dirigent tous vers elle. Il est trop tard pour s’enfuir, elle se précipite dans ce qui ressemble à un dortoir rempli d’infectés mais elle n’arrive pas à se résoudre à leur tirer dessus malgré le danger qu’ils représentent.

La seule solution qu’elle trouve pour se protéger est d’escalader une structure métallique qui se trouve dans la pièce. Depuis cet échafaudage, elle se met à leur parler : « Je suis désolée », leur dit-elle en pleurant.

Soudain, Madison et Victor entrent dans la pièce mais Naomi n’a pas l’air décidée à les laisser la secourir. Elle jette les clés « JIC » à Madison en précisant qu’elles ouvrent un camion sur le parking qui contient tout ce dont ils ont besoin. Mais ils ne veulent pas l’abandonner.

Victor a une idée et demande à Madison de le couvrir. Très discrètement, il se faufile dans un coin de la pièce pendant que Madison tape sur un lit avec une barre en fer pour attirer les infectés.

Victor attache une corde entre l’échafaudage où se tient la jeune femme et une autre structure, afin qu’elle puisse passer d’un côté à l’autre de la pièce en se suspendant à la corde, au-dessus de la horde d’infectés. C’est loin d’être simple, surtout avec un sac sur le dos et surtout quand Victor peine à maîtriser la tension de la corde.

Naomi finit par arriver sur le deuxième échafaudage et tous les trois s’enfuient de la pièce puis y enferment les infectés.

Naomi leur explique qu’elle voulait rattraper son erreur. « C’étaient des gens bien. Je nous croyais en sécurité ». Elle raconte à Madison qu’elle était ici avec sa fille, Rose… Elle raconte également que le père de Rose est mort au tout début de l’infection et qu’elle s’est juré que sa fille ne connaîtrait pas le même destin. A la FEMA, il y avait des provisions et des gens qui s’y connaissaient en matière de survie.

Une femme, Ellen, a appris plein de choses à Naomi sur la façon de s’en sortir. « Elle donnait des cours de ce qu’elle appelait JIC », explique Naomi. « Au cas où ». Pour apprendre à se préparer à tout.

Naomi confie que justement, elle n’était pas préparée à tout. Un matin, Rose s’est réveillée avec une toux. Ce qui ressemblait au départ à un rhume a rapidement dégénéré en pneumonie et la petite fille avait besoin d’antibiotiques. Naomi est partie à la recherche de médicaments et a caché Rose dans un garde-manger, en lui disant de fermer la porte si jamais il se passait quoi que ce soit.

Il a fallu trois jours à Naomi pour mettre la main sur des antibiotiques, trois jours sans dormir et sans manger mais elle a fini par en trouver. Sauf que lorsqu’elle est revenue avec les médicaments, c’était trop tard. Non, Rose n’avait pas été attaquée par les morts comme le pensait au départ Madison, Naomi n’avait d’ailleurs dit à personne qu’elle était malade car elle craignait trop qu’elles ne soient chassées. Rose était morte de sa maladie. Le premier soir. Elle s’est transformée… et a contaminé tous les autres.

C’est pour ça que Naomi se sent si coupable. Elle imagine qu’en aidant Madison et Victor, ça l’aidera peut-être à surmonter cette culpabilité.

Ils sortent du bâtiment pour aller récupérer le camion contenant le nécessaire pour survivre. Au volant, se trouve une femme infectée. Naomi explique qu’elle la connaissait, c’est cette femme qui avait justement préparé le camion au cas où ça tournerait mal. Ellen. Pendant que Madison frappe sur la vitre avec les clés pour attirer l’attention de l’infectée, Naomi se glisse derrière elle et l’élimine.

Un peu plus tard, Victor essaie de la réconforter en lui disant qu’elle n’avait pas le choix ; elle a fait ce qu’elle devait faire. Il explique que de son côté, c’est Madison qui lui a montré qu’il était possible de repartir de zéro. Désignant une plante qui émerge d’un sac en toile de jute, Victor ajoute : « On en est tous capables ».

Au cas où

Retour au stade. Nick, Alicia et Luciana vont voir Mel. Alicia lui demande de se pousser car un camion rempli de provisions et d’engrais arrive. Elle annonce en fanfaronnant un peu qu’ils vont refaire des plantations à l’intérieur du stade. Nick ajoute qu’ils ont tout dépouillé dans un périmètre de 80 km et que les Vautours vont eux aussi bientôt manquer de réserves !

Mel paraît plein de rage mais il ne lance qu’un seul ordre à ses hommes : « On remballe ! »

Dans le soleil couchant, Nick, Alicia et Luciana assistent à la scène avec bonheur.

Nick, Alicia et Luciana assistent au départ des Vautours
Nick, Alicia et Luciana assistent au départ des Vautours

En passant avec le camion, Madison s’arrête pour que Nick et les filles montent à l’arrière. Mel en profite pour dire à la conductrice : « Sois prudente, Madison. Je sais d’expérience que les plus grands drames, on ne les voit jamais venir« . Elle redémarre, prenant la direction du stade, suivie par la voiture qui abrite Strand et Naomi.

Les Vautours semblent partir… tandis que dans le Diamant, Nick déballe le chargement du camion dans une atmosphère de liesse. Madison retire les clés du contact et voit l’étiquette qu’elles portent : « Au cas où ».

Cole glisse à Strand qu’il n’y croyait pas vraiment et il avoue que lui non plus, que tout est arrivé grâce à Madison et qu’il s’est peut-être un peu trop avancé quand il a parlé à Cole de sa propre personnalité. Il lui donne une bourrade amicale puis rejoint Madison qui lui glisse qu’il y est pour beaucoup dans le succès de leur mission et qu’il n’est pas utile d’en dire plus.

En jetant un coup d’œil dans ses jumelles, elle constate que les Vautours ont abandonné le parking. Alicia vient la rejoindre et l’informe que les gens sont en train de manger, ils ont déchargé tout le camion. Soudain, Madison lui demande de lui rendre un service : elle ordonne à Alicia de mettre de côté de quoi manger, une trousse de secours, des fusils… et de cacher tout ça dans le Land Rover. « Personne ne doit le savoir », ajoute-t-elle. Alicia paraît incrédule car les Vautours sont partis… mais Madison insiste et ajoute : « Au cas où ».

Alicia prend les clés et accepte la mission que sa mère lui confie.

Madison - Fear The Walking Dead saison 4 épisode 6
Madison – Fear The Walking Dead saison 4 épisode 6

Au présent, au point de rendez-vous des Vautours

On retrouve Alicia, Strand et Luciana à proximité du point de rendez-vous des Vautours. Depuis les moments heureux vécus dans le stade, il s’est passé beaucoup de choses. Nick est mort et on ne sait toujours pas dans quelles circonstances ils ont tous dû abandonner le stade. Althea, de son côté, se prépare à filmer toute la scène tandis que les autres s’arment jusqu’aux dents et qu’Alicia fait le guet aux jumelles. Elle finit par repérer une camionnette.

Arrivent John et Morgan. Strand, Alicia et Luciana les mettent aussitôt en joue. Morgan annonce qu’il est venu pour discuter et explique que les Vautours ne viendront pas car il leur a dit de se tenir à l’écart du point de rendez-vous. Il essaie d’expliquer sa démarche et regrette de ne pas l’avoir fait avec Nick : il ne veut pas que la situation dégénère, il pense que réagir par la violence ne fait qu’aggraver les choses…

Mais il n’a pas le temps de poursuivre sa mise en garde car soudain, un convoi se profile à l’horizon et Victor le repère immédiatement.

Mel descend du bus, d’autres hommes de son clan également, tous armés jusqu’aux dents et menaçants. Mel demande à ses hommes qui a vendu la mèche sur la présence du groupe au point de rendez-vous. « La chemise bleue », lui répond-on, ce qui désigne Morgan.

« Hé, je suis désolé pour ton frère », prétend Mel à Alicia. « Je ne suis pas désolée pour le tien », rétorque-t-elle. Très clairement, si quelqu’un tire, la situation risque vite de dégénérer en bain de sang.

Morgan essaie alors de s’interposer en laissant entendre qu’il y a sûrement une autre solution que la violence mais Mel et Alicia ne veulent pas en entendre parler. Dans le talkie-walkie de la jeune femme, une voix demande où ils sont… et Mel s’étonne qu’Alicia ne l’ait pas dit à son interlocutrice.

Subitement, une Land Rover arrive… et Naomi en descend. John est évidemment stupéfait de la voir en vie. Alicia, elle, est furieuse, sans doute car elle pense que Naomi était elle aussi une membre des « Vautours » qu’ils ont accueillie parmi eux dans le stade et qui les trahit au final. Elle veut lui tirer dessus mais John Dorie fait le mouvement qu’il ne fallait pas faire et c’est lui qui reçoit la balle.

Naomi s’agenouille immédiatement aux côtés de John en comprimant la plaie et Morgan les rejoint.

Tous les résumés de Fear The Walking Dead saison 4

  Episode 1 : Quelle est ton histoire ?
  Episode 2 : Un jour de plus dans le Diamant
  Episode 3 : Du bon à l’extérieur
  Episode 4 : Enterré
  Episode 5 : Laura
  Episode 6 : Au cas où
  Episode 7 : Le mauvais côté de votre situation actuelle
  Episode 8 : Personne n’est parti
… et 8 épisodes supplémentaires.

Sommaire : tous les résumés des épisodes de Fear The Walking Dead


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.