Game Of Thrones saison 6, épisode 2 : A la maison


Retrouvez sur cette page le résumé complet de l’épisode 2 de Game Of Thrones, saison 6, écrit par Dave Hill et réalisé par Jeremy Podeswa. Il s’agit d’un résumé détaillé avec spoilers.

Game Of Thrones saison 6 épisode 2

Au-delà du Mur

Brand Stark a beaucoup grandi et poursuit sa formation aux côtés de la Corneille à Trois Yeux. Il a une vision de Winterfell dans laquelle son père et son oncle Benjen, jeunes, s’entraînent au combat dans la cour du château. « Ils étaient si heureux », remarque Bran. La Corneille lui dit qu’il l’était lui aussi, jadis. Bran voit également Lyanna, sa tante désormais décédée, sur son cheval.

Bran et la Corneille observent la scène depuis une coursive, comme s’ils étaient sur place… mais Bran peut se déplacer dans sa vision et il descend dans la cour.

Lyanna demande à Benjen qui il affrontera une fois que Ned Stark sera parti aux Eyrié. On découvre ensuite Hodor à l’époque où il était encore capable de parler et où on l’appelait Wylis. Il aurait, dit-on, du sang de géant. Il n’avait pas encore hérité de son surnom et on le voit qui s’apprête à s’entraîner au combat avec les garçons. Mais la vieille Nan vient le chercher en disant qu’il est palefrenier et qu’il n’a pas à se battre.

La Corneille à Trois Yeux tire Bran de sa vision malgré ses protestations et lui rappelle qu’il n’est pas bon de passer trop de temps dans ces évocations qui n’ont rien de réel. Il explique poétiquement que même si le fond de la mer est superbe, si l’on y passe trop de temps on se noie…

Bran voit Hodor assis par terre et l’appelle par son véritable prénom, Wylis. Il lui explique qu’il l’a vu et lui demande ce qui lui est arrivé et qui explique qu’il soit désormais muet. « Hodor », répond-il comme à son habitude. Puis Bran lui demande où est Meera et il tourne la tête dans une direction en répétant « Hodor ».

Bran sort de l’arbre avec l’aide de Hodor et retrouve Meera Reed. Il lui fait remarquer que ce n’est pas sûr de rester dehors dans les circonstances qui sont les leurs, avec la menace des Marcheurs Blancs qui plane. Elle lui répond qu’aucun endroit n’est sûr. Bran lui raconte sa vision et notamment ce qui l’a le plus marqué : avoir appris la vraie identité d’Hodor et l’avoir vu se comporter normalement. Meera se montre très froide. Bran se contente d’ajouter que la Corneille a prédit une guerre, puis Hodor le reconduit au creux de l’arbre.

Feuille, une Enfant de la Forêt, lui rappelle alors que Bran a besoin d’elle : il ne restera pas éternellement sous l’arbre et quand il partira, il aura besoin de l’appui de Meera. La jeune fille souffre visiblement beaucoup de la mort de son frère Jojen et reste à contempler sans mot dire l’immensité glacée qui se déploie face à elle.

Meera Reed - Game Of Thrones
Meera Reed – Game Of Thrones

A Châteaunoir

La nuit est désormais tombée aux abords du Mur et les hommes qui veillent le corps de Jon Snow savent que l’échéance approche. Ils vont devoir se rendre ou mourir… Alliser Thorne vient à nouveau trouver Davos et lui demande, derrière la porte, d’ouvrir et de se rendre. Il promet de relâcher le loup de Jon Snow au-delà du Mur. Ses archers sont positionnés face à la porte, prêts à tirer. Davos ne répond pas mais sort son épée de son fourreau et s’excuse auprès de ses compagnons, déclarant qu’il n’a jamais été un grand guerrier. Thorne ordonne donc à ses hommes de défoncer la porte.

Celle-ci, en bois, commence assez rapidement à céder mais soudain, des bruits lourds se font entendre… et avec un timing irréprochable, Edd revient. Il n’est pas seul puisqu’il amène avec lui de nombreux sauvageons, le géant Wun Wun ainsi que Tormund Fléau-d’Ogres.

Thorne ordonne à ses hommes de se battre mais les frères de la Garde de Nuit ne font pas le poids… et en voyant Wun Wun s’emparer d’un homme et l’écraser contre un mur comme s’il s’agissait d’une petite mouche, ils ne sont guère rassurés sur leur sort. Ils jettent les armes sans attendre. Edd désigne les responsables de la mutinerie contre Jon Snow. Thorne campe sur ses positions en disant que personne n’a jamais aidé les Sauvageons, il estime que c’est la position que doit tenir un Lord Commandant… mais Edd ordonne qu’on les emprisonne tous, y compris le jeune Olly, dans les cellules de glace creusées dans le Mur.

Tormund se rend ensuite auprès du corps de Jon… et note qu’il a reçu beaucoup de coups de poignard. Puis il dit sobrement que ses hommes iront chercher du bois pour brûler le corps.

A Port-Réal

Dans une taverne, un homme totalement ivre se vante de s’être moqué de Cersei pendant qu’elle marchait, nue, dans les rues de Port-Réal pour expier ses péchés. Il prétend qu’elle l’a regardé d’un air charmeur et qu’il a alors sorti ses organes génitaux… Il ajoute qu’à en croire les rumeurs, elle couche avec son frère Jaime Lannister qui « en a une toute petite » contrairement à lui qui se vante d’être bien monté… Il prétend que Cersei, en le voyant ainsi dénudé, s’est léché les lèvres… Les autres clients s’esclaffent.

L’homme sort de la taverne en titubant et va uriner contre un mur… lorsqu’une silhouette massive, celle de Robert Fort (chevalier au service de Cersei, qui aurait selon Qyburn fait vœu de silence… et dont la carrure rappelle à n’en pas douter celle de Gregor Clegane « La Montagne »), se profile derrière lui. Le chevalier tue l’homme d’un seul geste en lui écrasant la tête contre le mur.

Puis il va chercher Cersei, sans mot dire. Lorsqu’ils redescendent ensemble, d’autres soldats sont là « sur ordre du Roi » qui ne veut pas qu’elle sorte du Donjon Rouge pour des raisons de sécurité. Cersei se voit ainsi empêchée d’assister aux funérailles de sa fille Myrcella.

Dans le grand septuaire de Baelor, Myrcella est étendue, on a posé sur ses yeux les pierres rituelles qui représentent des yeux ouverts. Jaime et Tommen sont à ses côtés.

Jaime Lannister et Tommen devant le corps de Myrcella - Game Of Thrones
Jaime Lannister et Tommen devant le corps de Myrcella – Game Of Thrones

« Elle a grandi », note le petit Roi, qui demande aussi si les assassins de Trystane ont été retrouvés. Tommen déclare qu’il pense que sa mère pourrait être derrière tout ça. Jaime tente de le contredire mais Tommen répond qu’elle en est selon lui parfaitement capable. Il explique ensuite qu’il a interdit à Cersei de venir car « on l’a informé » qu’on ne laisserait pas Cersei pénétrer dans le septuaire. Il ne veut pas qu’elle soit à nouveau emprisonnée.

Tommen confie à Jaime qu’il ne peut pas aller voir sa mère car lorsque sa mère et Margaery ont été arrêtées par les religieux de la Foi Militante, il n’a rien fait. Il culpabilise de n’avoir su protéger ni sa mère ni sa sœur, lui qui est censé être le « Protecteur du Royaume » de par sa position. Jaime le convainc d’aller rendre visite à Cersei.

Le Grand Moineau pénètre dans le septuaire, le Roi demande à voir sa femme mais l’homme répond qu’elle doit d’abord avouer ses péchés. Jaime ordonne à Tommen d’aller voir sa mère et il obtempère. Resté seul avec Jaime, le Grand Moineau lui explique le sens des pierres aux yeux ouverts qui sont posées sur le visage des morts. Elles constituent une invitation à ne pas craindre la mort car on raconte que les yeux se rouvrent dans l’au-delà. « Vous devez avoir hâte de le rejoindre », commente Jaime. Le Grand Moineau admet au contraire que la perspective l’effraie plus qu’autre chose.

Jaime Lannister en vient aux faits. Il reproche au religieux d’avoir emprisonné puis humilié sa sœur. Jaime note que la justice n’est pas la même pour tout le monde car elle, on l’a contrainte à expier ses péchés, tandis qu’on ne lui a rien fait pour avoir poignardé son Roi par derrière autrefois ou pour avoir tué son cousin… Il pose la main sur son épée, laissant entendre qu’il veut tuer le Grand Moineau pour se venger.

Sauf que ses hommes de main, nombreux, arrivent en arrière-plan. Jaime sait qu’ils sont bien trop loin pour avoir le temps d’intervenir s’il tue le religieux et d’ailleurs, l’homme le sait aussi et n’en semble pas effrayé. Il note qu’individuellement, chacun n’est qu’un pauvre hère mais qu’ensemble, ils ont assez de force pour renverser un empire. Par son attitude, il met Jaime au défi de le tuer… ce qui semble le décontenancer profondément.

Pendant ce temps, Tommen rejoint sa mère dans le Donjon Rouge. Elle lui demande quelle robe porte Myrcella et se dit satisfaite qu’on lui ait mis la robe dorée, qui lui va mieux. Il s’excuse de l’avoir empêchée d’assister aux funérailles et explique qu’il ne veut pas la perdre. Il s’excuse également de ne pas être venu plus tôt, de ne pas avoir été fort alors qu’elle lui apprend à l’être. Ils finissent par se serrer dans les bras.

A Meereen

Varys, assis aux côtés de Missandei, se fait taquiner par Tyrion sur son statut d’eunuque comme à l’accoutumée. Il explique qu’il n’a toujours aucune idée du coupable de l’incendie du port et ajoute qu’Astapor et Yunkaï ne leur réclament plus d’aide. L’esclavage y a été rétabli et les Maîtres ont repris le contrôle de ces villes.

Missandei annonce ensuite que depuis le départ de Daenerys, les deux dragons enchaînés sous la pyramide (Rhaegal et Viserion) ne s’alimentent plus. Tyrion, qui semble en connaître un rayon sur le sujet (« C’est tout moi, je bois et je sais des choses » commente-t-il), explique que les dragons ne supportent pas bien la captivité. Il raconte qu’autrefois, ils survolaient Westeros et étaient beaucoup plus gros. Le fait de les enchaîner les a détruits peu à peu. Il pense qu’il faut absolument les libérer.

Il demande à Missandei combien de fois elle a approché les dragons. Elle explique que c’est arrivé très souvent et qu’ils ne lui ont jamais fait de mal. Tyrion conclut alors que les dragons sont des animaux intelligents, qui savent distinguer leurs ennemis de leurs amis… et il décide d’aller les voir.

Varys et Missandei - Game Of Thrones
Varys et Missandei – Game Of Thrones

Varys l’accompagne mais reste prudemment au sommet des marches tandis que le nain descend au plus près de l’endroit où les dragons sont enchaînés.

Ils réagissent en grognant et Tyrion décide de leur parler, sans les quitter des yeux. Il explique qu’il est ami avec leur mère et qu’il est venu les aider. Il leur raconte que lorsqu’il était petit, il avait demandé à son oncle un dragon en cadeau, un tout petit, comme lui. Ce faisant, Tyrion pose sa torche au sol. Il poursuit son histoire en expliquant que tout le monde avait trouvé sa demande très drôle et que son père lui avait alors expliqué que la race s’était éteinte il y a plus d’un siècle et qu’il ne restait aucun dragon. Ce soir là, il s’était couché en pleurant.

« Mais vous voilà », poursuit-il en détachant le premier dragon. Le deuxième se laisse faire sans encombre, ayant même l’air d’aider Tyrion à le libérer. Le nain ramasse sa torche et s’empresse de rejoindre Varys, à qui il glisse : « Si j’ai de nouveau ce genre d’idée, frappe-moi ».

A Braavos

Arya, toujours aveugle, est une fois de plus en train de mendier dans la rue lorsque sa tutrice au sein des Sans-Visage vient lui demander qui elle est. Comme elle l’a appris, elle répond « Personne »… et la jeune femme la frappe en lui répondant qu’elle ne la croit pas et qu’Arya ne le croit pas non plus. Subitement, la jeune femme disparaît tandis qu’Arya frappe vigoureusement l’air de son bâton. Une main s’en empare et l’immobilise.

C’est Jaqen H’ghar, qui lui pose à nouveau la question : « Qui es-tu ? » « Personne », répète-t-elle. Jaqen lui promet que si elle dit la vérité, il la laissera dormir au chaud sous un toit le soir. « Une fille n’a pas de nom », répond-elle. Il insiste, lui promettant à manger alors qu’elle meurt de faim. Elle tient bon. Il finit par lui ordonner de le suivre et lui annonce qu’elle n’est plus une mendiante. Elle a réussi cette nouvelle épreuve.

Arya Stark, aveugle - Game Of Thrones
Arya Stark, aveugle

A Winterfell

Ramsay et Roose Bolton discutent avec Harald Karstark, héritier de la maison Karstark après la mort de Rickard Karstark (décapité par Robb Stark dans la saison 3). Ils ont retrouvé les corps sans vie des hommes qui avaient été envoyés à la recherche de Sansa et Theon. Ramsay est convaincu que Sansa et Theon ont été aidés pour les abattre car ils étaient une demi-douzaine, parmi les meilleurs… Il explique qu’il sait où va Sansa : elle part retrouver son frère à Châteaunoir. « Le dernier fils de Ned Stark en vie », note Karstark.

Roose Bolton rappelle avec dédain que Jon Snow n’est pas un fils légitime mais un bâtard. « Je l’étais aussi, père », souligne Ramsay. Karstark déclare alors qu’il ne tiendra jamais le Nord tant qu’un Stark sera en vie. Mais Ramsay n’a peur de rien. Il indique que Châteaunoir est mal protégé au Sud, il y a seulement quelques voleurs et fermiers dans les parages. Il émet l’idée d’attaquer et de tuer Jon Snow. Une idée qui choque son père : « Tuer le Lord Commandant de la Garde de Nuit ? Tout le Nord se retournerait contre nous ».

Ramsay réplique qu’ils n’ont pas besoin de « tout le Nord » et de fédérer toutes les maisons. Il veut seulement le soutien des Omble, des Manderly et des Karstark, les plus influentes. Karstark déclare que les Stark ont perdu le soutien de sa famille le jour où Robb a décapité Rickard. Roose Bolton tente à nouveau de donner une leçon à son fils : il déclare que s’il continue à se comporter comme un chien enragé, il sera traité comme tel, abattu et jeté en pâture aux cochons.

Soudain, ils sont interrompus par l’arrivée du mestre Wolkan qui vient annoncer que Walda, l’épouse de Roose, a accouché. La pire crainte de Ramsay se réalise car l’enfant est un garçon que l’on présente comme « vigoureux ». Il vient serrer son père dans ses bras et le félicite. Roose lui dit « Tu resteras toujours mon premier né »… mais soudain, Ramsay le poignarde en plein ventre et Roose s’écroule. Au mestre éberlué et choqué, Ramsay ordonne d’envoyer des corbeaux annonçant que Roose Bolton est mort empoisonné par ses ennemis. Karstark ordonne au mestre de montrer plus de respect à Ramsay, qui est désormais le nouveau Lord Bolton.

Il ordonne que l’on fasse venir Walda. Elle est épuisée par l’accouchement mais arrive, serrant son bébé dans les bras. Ramsay la rejoint dans la cour et demande à voir l’enfant, il se montre avenant avec elle. Elle explique qu’elle ne peut pas rester longtemps car « Lord Bolton » la demande. Ramsay, compréhensif, lui demande de le suivre. Il l’emmène dans le chenil, fermant la grille derrière eux, puis il calme ses chiens et ouvre les boxes dans lesquels ils se trouvent. Walda commence à s’inquiéter et répète « Où est Lord Bolton ? » Ramsay revient vers elle et lui dit : « C’est moi, Lord Bolton ». Puis il ordonne aux chiens d’attaquer et ils se jettent sur la pauvre femme.

Ramsay Bolton et Walda
Ramsay Bolton et Walda

Dans les bois, au cœur du Nord

Brienne raconte à Sansa le jour où elle a croisé Arya, en compagnie d’un homme qu’elle ne voulait pas quitter. Elle explique qu’elle l’a cherchée pendant 3 jours, en vain. « Elle allait bien ? » demande Sansa. Brienne acquiesce et note qu’elle n’avait pas l’air d’une dame. Sansa esquisse un bref sourire, reconnaissant bien là sa sœur. Pendant que Theon ramasse du bois pour le feu, Brienne demande à la jeune femme ce qu’elle a vécu avec Ramsay. Sansa hésite et répond qu’elle aurait dû la suivre la première fois que Brienne lui a promis sa loyauté. Brienne répond que c’était un choix difficile.

Podrick essaie désespérément d’allumer le feu, ce qui est loin d’être aisé dans la neige. Theon pense pour sa part qu’ils ne devraient pas faire de feu, pour ne pas attirer l’attention des Bolton. Sansa explique qu’ils seront en sécurité à Châteaunoir, Ramsay ne pourra plus rien contre lui… mais Theon a peur que Jon le fasse exécuter sur le champ car il le croit responsable de la mort de Bran et Rickon… et même s’il disait la vérité, il serait tout de même responsable du décès de deux enfants d’une ferme voisine, de la mort de Ser Rodrik Cassel et de sa trahison envers Robb. Sansa lui suggère de prendre le noir pour être pardonné de ses péchés mais Theon refuse. Il explique qu’il aurait pu mourir pour la conduire jusqu’au Mur mais maintenant qu’il sait qu’elle est entre de bonnes mains, il préfère la confier à Brienne et Podrick qui prendront davantage soin d’elle qu’il ne pourrait le faire.

Avec beaucoup d’émotion, il demande s’il peut prendre un cheval et quand Sansa lui demande où il compte aller, il répond « A la maison » (d’où le titre de l’épisode).

Dans les Iles de Fer

Yara Greyjoy informe son père que la maison Glover (liée aux Stark) a repris le contrôle de Motte-la-Forêt, tuant tous les Fer-Nés qui gardaient le château. « Ce qui est mort ne saurait mourir » psalmodie le vieux Balon. Yara lui rappelle la réalité : Motte-la-Forêt était le dernier bastion des Greyjoy sur le continent. Balon répond qu’ils continueront à se battre mais Yara, qui tente de lui faire comprendre la sévérité de la défaite, lui explique qu’il est désormais inutile d’envahir le Nord puisqu’ils n’ont pas la capacité à conserver les places fortes qu’ils attaquent. Les Fer-Nés sont bons sur l’eau mais mauvais sur les terres. Balon évoque des choix de missions « délirants » pour expliquer ces pertes humaines phénoménales… et Yara lui rappelle que l’objectif était de sauver Theon. Elle n’a pas l’intention de s’en excuser.

Yara campe sur ses positions : elle veut que son père abandonne l’idée d’une rébellion car s’ils ont réussi quelques conquêtes dans le Nord, c’est uniquement parce que les hommes du Nord étaient en train de se battre dans le Sud. Une guerre désormais terminée. Yara pense qu’il faut savoir reconnaître le danger que représente cette guerre : les hommes du Nord sont forts et lors de leur dernier affrontement, Yara a perdu ses deux frères aînés. Cette première rébellion avait été évoquée par Robert Baratheon dans la saison 1.

Balon finit par couper court aux discussions avec sa fille. Il lui rappelle que lui a perdu ses fils dans ces guerres, qu’elle fera ce qu’elle voudra si elle monte sur le trône un jour mais que pour l’instant, il est Roi et il prend les décisions. Si elle n’est pas contente, il n’hésitera pas à privilégier un autre héritier plus obéissant.

Balon sort et commence la traversée du pont de singe branlant qui relie les deux tours de Pyk alors qu’une tempête fait rage. Il aperçoit soudain un homme qui lui bloque le passage et lui ordonne de se déplacer. Soudain, l’homme révèle son identité : il n’est autre qu’Euron Greyjoy, son petit frère et oncle de Yara et Theon. Balon est stupéfait de le voir car il était persuadé qu’il était mort. Son accueil est glacial. « Je pensais que tu pourrissais au fond d’une mer étrangère », lui dit-il. « Ce qui est mort ne saurait mourir », rétorque Euron, s’étonnant que Balon ne répète pas la formule après lui comme le veut la tradition. Le vieil homme déclare qu’il ne se moquera pas du Dieu Noyé. « Je ne me moque pas », ironise Euron. « Je suis le Dieu Noyé ».

Euron note que Balon est vieux et a fait son temps. Balon explique avoir entendu une rumeur affirmant qu’Euron avait perdu la tête durant une tempête sur la mer de Jade, au point que l’équipage avait dû l’attacher au mât de son bateau pour l’empêcher de se jeter par-dessus bord. Sans démentir, Euron reconnaît aussi qu’il a coupé la langue à tous les membres d’équipage pour obtenir le silence. « Quel Fer-Né perd la tête pendant une tempête ? » s’étonne Balon. « Je suis la tempête », répond Euron. Tout se passe alors très vite… ils tentent de s’affronter mais Euron, plus fort, prend le dessus et précipite son frère dans l’abîme.

Les funérailles ont lieu le jour venu, la tempête est retombée et le corps de Balon, dont le visage est protégé par des algues, est conduit sur l’eau. Yara est émue, elle déclare qu’elle retrouvera le coupable et le jettera aux requins. Elle le jure sur le Trône de Sel… mais Aeron, lui aussi un petit frère de Balon – le plus jeune – lui rappelle qu’elle n’est pas Reine. Il y aura une élection et peut-être qu’alors, elle sera élue. Yara paraît dépitée, elle explique que Balon voulait qu’elle monte sur le Trône. Aeron lui répond que ce n’est pas lui qui a écrit la loi.

A Châteaunoir

Mélisandre, toujours aussi abattue, se tient près du feu. Elle semble en proie à une profonde crise. Davos vient la trouver et s’excuse de la déranger. Davos lui dit qu’il est là au sujet du Lord Commandant. « De l’ancien Lord Commandant », corrige-t-elle. « Forcément ? » interroge Davos. Elle lui demande de s’expliquer. L’homme déclare qu’il aimerait savoir si un quelconque sortilège pourrait ramener Jon Snow à la vie. Mélisandre répond que s’il veut l’aider, il faut le laisser en paix. Davos insiste. Mélisandre répond qu’elle ne connaît pas le sortilège mais qu’elle a un jour vu un prêtre ressusciter un homme.

Davos retrouve espoir et tente de la convaincre d’essayer. Mélisandre, le visage fermé, refuse et affirme qu’elle ne peut pas. Davos souligne qu’il l’a vue boire du poison sans mourir, accoucher d’une ombre démoniaque… mais la prêtresse rouge lui avoue qu’elle a quelque peu perdu la foi. Elle pensait que le Maître de la Lumière lui envoyait des visions mais elles se sont avérées fausses car Jon Snow est mort avant de reprendre le contrôle de Winterfell. Davos déclare alors qu’il n’est pas un homme pieux et qu’il ne s’adresse pas à elle en tant que femme de Dieu mais en tant que femme qui est parvenue à accomplir des choses que tout le monde croyait impossibles. Mélisandre est touchée mais elle explique qu’elle n’a pas le don de ramener les morts à la vie. « Vous avez déjà essayé ? » insiste Davos.

Sa force de persuasion a payé car on voit Mélisandre aux côtés du cadavre de Jon Snow, désormais dénudé. Elle le lave soigneusement, retirant le sang qui le recouvre. Les plaies laissées par les poignards sont encore béantes. Puis elle lui taille les cheveux et la barbe et jette le tout dans les flammes en récitant des formules. Elle jette ensuite les ciseaux dans le feu puis verse de l’eau sur la chevelure de Jon Snow en continuant ses incantations. Enfin, elle appose les mains sur son corps et répète plusieurs fois la formule consacrée qui pourrait le ramener à la vie. Mais rien ne se produit.

Elle finit par arrêter, désespérée et se retourne vers Davos. Tormund, qui assistait à la scène, sort sans mot dire. Mélisandre sort à son tour, suivie peu après par Davos. Soudain, le loup géant Fantôme qui était resté dans la pièce se réveille et se lève… et l’on voit Jon Snow qui ouvre brutalement les yeux et respire bruyamment, comme s’il était resté longtemps en apnée.

Jon Snow ressuscité ?
Jon Snow ressuscité ?

Tous les résumés de Game Of Thrones saison 6

    Episode 1 : La femme rouge
    Episode 2 : A la maison
    Episode 3 : Briseur de serments
    Episode 4 : Le livre de l’étranger
    Episode 5 : La porte
    Episode 6 : Sang de mon sang
    Episode 7 : L’homme brisé
    Episode 8 : Personne
    Episode 9 : La bataille des bâtards
    Episode 10 : Les vents de l’hiver

Consultez aussi un résumé entier de la saison 6 si vous voulez connaître en un seul article les rebondissements de la série !

Sommaire : tous les résumés des épisodes de Game Of Thrones


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.