Game Of Thrones saison 6, épisode 8 : Personne


Retrouvez sur cette page le résumé complet de l’épisode 8 de Game Of Thrones, saison 6, écrit par David Benioff & D.B. Weiss et réalisé par Mark Mylod. Il s’agit d’un résumé détaillé avec spoilers.

Game Of Thrones saison 6 épisode 8

A Braavos

L’actrice qu’Arya Stark appréciait et avait renoncé à tuer a suivi ses conseils : elle prononce une tirade absolument magnifique tandis qu’elle interprète Cersei pleurant son fils Joffrey. Elle mêle, comme Arya le lui avait recommandé, la douleur et la colère. La foule, très émue, l’applaudit à tout rompre. Tandis que la pièce se poursuit, elle revient dans sa loge et s’apprête à se servir un verre de rhum quand un bruit attire son attention. Elle croit distinguer quelque chose qui bouge, derrière des costumes. Lorsqu’elle écarte les vêtements, elle découvre Arya à demi-assise, se tenant le ventre avec les mains, le sang s’écoulant toujours abondamment de sa plaie.

Plus tard, on retrouve les deux comparses ensemble : Lady Cigogne a soigneusement bandé le ventre d’Arya, qui la complimente sur la qualité du pansement. L’actrice explique qu’elle a toujours apprécié les bad boys, une attirance réciproque ! A chaque fois qu’elle sortait avec l’un de ces hommes, il finissait par rentrer à la maison en sentant le parfum d’une prostituée, ce qui l’énervait prodigieusement. Elle le frappait et, prise de culpabilité, le soignait. C’est comme ça qu’elle a appris à faire des pansements de qualité… et à donner des coups comme il faut aussi !

Arya demande ce qu’il est advenu de la jeune actrice qui avait commandité son meurtre, par jalousie. Lady Cigogne répond qu’elle s’appelle Bianca et aura du mal à retrouver du travail « après ce que j’ai fait à son visage ». Puis elle donne à Arya le dîner qu’elle a préparé… Elle est piètre cuisinière et Arya grimace. L’actrice explique que la troupe va bientôt poursuivre sa tournée à Pentos, elle lui propose de les accompagner et de devenir actrice à la place de Bianca. Arya refuse, expliquant que ce serait mettre la vie de Lady Cigogne en danger car elle est désormais traquée par les Sans-Visage.

Lorsque la femme lui demande ce qui la retient à Braavos, elle explique « Essos est à l’Est, Westeros à l’Ouest… mais qu’est-ce qui se trouve à l’Ouest de Westeros ? » La réponse, c’est que personne ne sait… car aucune carte ne l’indique. Arya déclare qu’elle aimerait bien savoir ce qui se cache dans cette zone. Lady Cigogne verse un peu de lait de pavot dans un verre et ordonne à Arya de le boire. La jeune fille est très méfiante, craignant d’être empoisonnée par les Sans-Visage. La boisson a des vertus narcotiques et sédatives. Arya décide de boire et s’endort rapidement.

Dans les bois, quelque part à Westeros

Un groupe d’hommes de la Fraternité Sans Bannière se trouve au milieu des bois, échangeant des plaisanteries grivoises. L’un taquine un plus jeune en lui expliquant comment embrasser une femme comme il faut : placer une main derrière sa tête, une autre qui lui étreint la taille… et en profiter pour lui mettre un doigt dans le c*l ! Oui, c’était la minute de poésie du jour…

Soudain, tous prennent peur en voyant un homme arriver à grandes enjambées. L’auteur de la « blague », dos à l’arrivant, n’a pas le temps de dire ouf qu’il est frappé en pleine tête par un Sandor Clegane furieux… et muni d’une hache. Sandor s’en prend ensuite aux autres membres du groupe, maniant la hache avec dextérité. Il finit par demander à l’un des hommes où est leur « chef ». Il cherche visiblement à retrouver celui qui a commandité le massacre des villageois avec lesquels il vivait, un homme portant une cape jaune (Lim Limonbure). L’homme l’insulte et Sandor lui demande si ce sont ses derniers mots. Il réitère ses insultes et Clegane commente : « Tu ne sais pas mourir comme il faut », avant d’abattre la hache sur lui.

A Meereen

Une prêtresse rouge prononce un sermon devant la foule, présentant Daenerys comme un Don du Maître de la lumière à ses fidèles. Elle explique que s’ils restent tous fidèles à Daenerys et à ses conseillers, l’esclavagisme ne fera pas son retour à Meereen. Tyrion et Varys, les fidèles comparses, arpentent les rues et, entendant le discours, Tyrion se félicite que la négociation avec les maîtres des cités voisines semble porter ses fruits. En effet, la ville a retrouvé son calme et son activité habituelle. Varys reproche néanmoins à Tyrion d’avoir conclu un pacte avec des fanatiques. « Si vous rasiez votre barbe avec un coupe-choux, vous diriez que le coupe-choux fonctionne. Ça ne l’empêcherait pas pour autant de vous trancher la gorge », note le sage Varys.

Tyrion lui fait remarquer l’ironie de sa remarque, lui qui n’a jamais dû se raser (Varys étant un eunuque). On apprend alors qu’ils vont se séparer, sur une idée de Varys. Varys va quitter Meereen. « J’espère que votre idée d’expédition est bonne », commente Tyrion. « Si je ne reviens pas, vous saurez qu’elle était mauvaise », répond l’homme. Il poursuit en expliquant qu’ils ont besoin de trouver des alliés à Westeros mais aussi de trouver des navires. Tyrion ajoute qu’ils doivent aussi retrouver la Reine… Varys est convaincu qu’elle reviendra parce que tel est son devoir. Puis il dit à Tyrion qu’il va finir la route sans lui car s’il veut partir en mission secrète, autant ne pas le faire avec « le nain le plus célèbre de la ville ».

Tyrion le voit s’éloigner avec une émotion indéniable et lui crie « Le nain le plus célèbre du monde ». Varys se retourne et lui sourit avant de partir pour de bon.

Varys et Tyrion à Meereen dans Game Of Thrones saison 6 épisode 8
Varys et Tyrion à Meereen dans Game Of Thrones saison 6 épisode 8

A Port-Réal

Cersei est en train de boire un verre dans la pénombre du Donjon rouge lorsque Qyburn vient l’informer que plusieurs membres de la Foi militante se sont vus octroyer le droit de pénétrer dans le Donjon Rouge… et exigent de la voir. Cersei veut savoir qui a permis aux hommes d’entrer dans le Donjon. Qyburn ne répond pas. Cersei lui demande si le Roi est au courant et Qyburn répond que c’est le cas, Tommen est en train de prier dans ses appartements.

Cersei sort, suivie à la trace par La Montagne dans son armure massive. Elle se trouve face à Lancel Lannister – qui, rappelons-le, est devenu un fanatique au service de la Foi Militante – et à plusieurs religieux. Lancel lui annonce que le Grand Septon veut lui parler au septuaire de Baelor. Elle répond qu’il n’a qu’à venir lui parler dans le Donjon Rouge mais Lancel, qui l’appelle « Votre Grâce », note qu’il ne lui laisse pas vraiment le choix. Cersei, contrastant avec sa formulation très protocolaire, lui répond en l’appelant « Cousin Lancel »… et insiste sur le fait que si, il s’agit bien d’une demande de la part du Grand Septon. Lancel reformule alors sa phrase : « Le Grand Septon vous l’ordonne. Vous êtes sûre de vouloir refuser ? »

Cersei explique qu’on lui avait promis qu’elle pourrait rester à l’abri du Donjon rouge jusqu’à son procès. Lancel nie toute promesse. Cersei campe sur ses positions et leur ordonne de sortir. Lancel, voyant qu’il n’a pas le choix, se fait plus menaçant et un homme de la Foi militante commence à s’avancer vers elle mais La Montagne (alias Robert Fort) s’interpose. Cersei déclare qu’elle choisit la violence et La Montagne saisit l’homme par le cou, l’étranglant à moitié puis lui arrachant la tête sous le regard horrifié des autres religieux. « Dites à Sa Sainteté qu’il est toujours le bienvenu s’il veut me rendre visite », ajoute la Reine déchue.

Cersei Lannister avec La Montagne
Cersei Lannister avec La Montagne

A Vivesaigues

Podrick Payne et Brienne de Torth arrivent sur les lieux du siège de Vivesaigues… et Brienne ressent une vive émotion en apercevant Jaime Lannister sur son cheval blanc. Elle avait visiblement eu un coup de coeur pour lui lors des moments qu’ils avaient partagés ensemble lorsqu’ils avaient été capturés dans la saison 3.

Brienne de Torth et Podrick Payne à Vivesaigues
Brienne de Torth et Podrick Payne à Vivesaigues

Des hommes de Jaime ont vite détecté l’arrivée de ces deux intrus, preuve s’il en est que Jaime a repris les commandes du siège avec succès puisque les Frey, eux, n’avaient même pas remarqué l’arrivée d’une armée de 8000 hommes dans leur dos ! Ils demandent à Brienne de décliner son identité. Elle explique qu’elle est venue rendre à Jaime Lannister l’épée qui lui appartient. Alors que Podrick, descendu de cheval, observe le camp, une main lui saisit le cou par l’arrière et commence à l’étrangler.

Il se débat et découvre que son « assaillant » n’est nul autre que Bronn, qui le taquine sur le fait qu’il soit encore écuyer à son âge et qu’il ne pensait pas le revoir vivant. On apprend que Jaime et Brienne se sont enfermés dans une tente. Bronn demande à Podrick si, selon lui, ils sont en train de s’envoyer en l’air. Podrick a l’air choqué mais Bronn, avec sa franchise habituelle, déclare qu’à la place de Jaime, il coucherait avec Brienne. Bronn déclare que toutes les femmes regardent Jaime avec la même envie – Brienne y compris – et qu’à cet égard, il préfère travailler avec Tyrion. Il s’étonne que Podrick n’ait pas cherché à coucher avec Brienne mais le jeune homme ne le conçoit pas car il est son écuyer.

Bronn demande à Podrick s’il se forme au combat, il explique que Brienne l’entraîne une heure le matin et une heure le soir à manier l’épée. Bronn s’étonne que Podrick, dans ce cas, se laisse encore surprendre par une tentative d’étranglement par derrière. Podrick explique que ce n’est pas le même genre de combat et Bronn propose justement de lui apprendre ce type de combat, plus sournois et à mains nues. Souvenez-vous, c’est un excellent combattant et c’est lui qui avait entraîné Jaime à manier l’épée de la main gauche suite à son amputation. « Attends-toi toujours à te faire frapper », commence Bronn…

Pendant ce temps, Jaime explique à Brienne qu’il était convaincu que Sansa était morte. Pourquoi de telles présomptions ? « D’après mon expérience, les filles comme elle ne vivent pas très longtemps », répond-il. « Vous ne connaissez pas beaucoup de filles comme elle », rétorque Brienne. Jaime lui annonce qu’il est fier d’elle car elle a respecté le serment qu’elle avait fait à Catelyn Stark. Jaime ajoute qu’évidemment, Cersei souhaite la mort de Sansa parce qu’elle est suspecte dans le meurtre de Joffrey. Puis il demande à Brienne ce qu’elle fait là.

Brienne explique qu’elle aimerait récupérer le Silure car Sansa souhaite reprendre aux Bolton le contrôle de Winterfell… avec l’aide de l’armée Tully. Sauf que les Tully sont très occupés à cause du siège de Vivesaigues, comme le lui rappelle Jaime. On a donc d’un côté Jaime, envoyé par le Roi pour prendre Vivesaigues aux Tully… et de l’autre, Sansa qui a besoin des Tully pour reprendre Winterfell. « Alors comme ça, les Tully sont des rebelles sous prétexte qu’ils se battent pour leur propre foyer ? » ironise Brienne. « Vivesaigues a été accordé aux Frey par décret royal », répond Jaime. « Comme récompense pour avoir trahi Robb Stark et massacré sa famille », assène Brienne. « Exactement », réplique Jaime. « On ne devait pas parler de politique », soupire-t-il, résigné.

Brienne lui fait remarquer qu’il est chevalier, elle sait que c’est un homme d’honneur et elle en a été témoin. « Je suis un Lannister. Ne me demandez pas de trahir ma propre maison », l’interrompt Jaime. Brienne explique qu’elle ne demande rien de tel. Elle a un plan : entrer à Vivesaigues comme « négociatrice », tenter de convaincre le Silure d’abandonner le château pour joindre ses forces à Sansa Stark… Jaime pourra ainsi récupérer Vivesaigues après le départ de l’armée Tully, sans aucun bain de sang… à condition qu’il s’engage à laisser les forces Tully partir vers le Nord sans les massacrer. « Vous avez déjà rencontré le Silure ? » demande Jaime. « Il est encore plus obstiné que vous ».

Jaime l’incite à aller négocier avec le Silure en expliquant que si lui ne se laisse pas convaincre, ses hommes auront peut-être un avis différent. En effet, le Silure défend SON château… mais Vivesaigues n’est pas le château de toute l’armée Tully et peu d’hommes aimeraient mourir en défendant un lieu qui n’est pas LEUR maison. Certains pourraient bien voir dans la proposition de Brienne un moyen efficace d’éviter la guerre. Jaime lui donne jusqu’à la tombée de la nuit pour mener à bien sa tentative de négociation.

Brienne lui tend l’épée que Jaime lui avait confiée dans la saison 4 avec pour mission de mettre Sansa en sécurité. Elle explique à Jaime qu’il la lui avait donnée dans un but précis et qu’elle a atteint son objectif. Elle souhaite donc lui restituer l’épée. Jaime lui dit de la garder, il lui en fait cadeau. Brienne est très émue… Elle note cependant qu’étant au service de Sansa, elle devra se battre pour Sansa… ce qui signifie aussi se battre contre Jaime, par honneur. Il en est conscient. Une émotion très forte circule entre eux et elle est de toute évidence réciproque. Jaime conclut en disant : « J’espère qu’on n’en arrivera pas là » et Brienne sort précipitamment de la tente.

Brienne de Torth - Game Of Thrones
Brienne de Torth lors de son arrivée à Vivesaigues

Dans le château de Vivesaigues, Brynden confirme qu’il refuse toute négociation et a déjà dit non trois fois. Brienne lui indique qu’elle a une lettre de sa nièce Sansa. Mais le Silure rétorque qu’il ne l’a pas vue depuis son enfance, n’a aucune idée de sa signature et ne la connaît pas, pas plus qu’il ne connaît Brienne. Il ne se rendra pas. Il ordonne à ses hommes de renforcer leur présence sur les remparts de Vivesaigues. Il est persuadé que Jaime veut les mettre à l’épreuve.

Au-delà de son refus d’abandonner son propre château, il refuse surtout de faire confiance à un régicide lorsque ce dernier promet que ses hommes pourront s’en aller sains et saufs s’il abandonne Vivesaigues. Brienne lui dit qu’il ne pourra pas lutter contre les forces combinées des Frey et des Lannister. « On peut tenir plus longtemps que ce que pense votre ami qui n’a qu’une main », rétorque Brynden Tully. « Ce n’est pas mon ami ! » s’insurge Brienne. « Ah bon, qui vous a donné la permission de franchir la ligne de siège et d’entrer dans le château ? Qui vous a donné cette épée avec un lion d’or sur le pommeau ? » rétorque Brynden. Brienne lui répond avec une grande fermeté que Jaime n’a fait que tenir une promesse.

Le Silure accepte finalement de prendre le courrier et, en lisant les quelques phrases qui y figurent, sourit car Sansa lui rappelle Catelyn Stark. Il explique qu’il n’a pas assez d’hommes pour aider Sansa à reprendre Winterfell. « Vous en avez déjà plus que ce qu’elle a actuellement », répond Brienne. Mais alors que le Silure semble être un peu radouci vis-à-vis de sa nièce, il confirme à Brienne qu’il ne changera pas d’avis. Il comprend le désir de Sansa de reprendre Winterfell mais de son côté, il veut sauver sa propre maison et si Jaime Lannister la veut, il devra venir la chercher comme tout le monde : par une bataille.

Brienne, dépitée, demande à Podrick de trouver le mestre des lieux et d’envoyer un corbeau à Sansa pour l’informer qu’elle a échoué.

A Port-Réal

Cersei, accompagnée par Qyburn et La Montagne, retrouve son oncle Kevan Lannister. Le Roi va apparemment faire une annonce et elle est étonnée de ne pas en avoir été informée. Kevan lui confirme que l’annonce va avoir lieu dans la Salle du Trône mais que sa place à elle n’y est pas, qu’elle devrait être dans la galerie sur le côté avec les autres femmes du royaume… et non au milieu de la Salle. Cersei voulait se tenir aux côtés de son fils.

Le vieux Pycelle chuchote dans l’oreille de Tommen puis le jeune Roi va s’asseoir sur le Trône. Tommen réitère le lien étroit entre la Couronne et la Foi, le fait que porter atteinte à l’un équivaut à porter atteinte à l’autre et que les coupables seront punis. Il annonce que le procès de Cersei et Loras débutera le premier jour du Festival de la Mère… et à la plus grande horreur de Cersei, il annonce aussi que les duels judiciaires seront désormais interdits car la pratique est brutale et, selon lui, est un moyen d’éviter le jugement des Dieux. Cersei comptait justement avoir recours à un duel judiciaire… A la place, elle sera jugée par sept septons comme à l’ancien temps.

Cersei voit s’éloigner Tommen sans pouvoir l’approcher. Qyburn lui chuchote à l’oreille : « Vous savez, la rumeur sur laquelle vous m’avez demandé d’enquêter ? » Cersei demande : « C’était juste une rumeur ou plus que ça ? » « Plus, beaucoup plus », répond Qyburn, énigmatique… Mais de quoi parle-t-il ? Mystère pour le moment.

Tommen sur le Trône de Fer
Tommen sur le Trône de Fer

A Meereen

Tyrion est enjoué et s’est remis à boire comme il en a l’habitude. Missandei et Ver Gris ne partagent pas son enthousiasme, ils ont hâte de voir revenir Daenerys. Tyrion leur demande pourquoi ils ne boivent pas. Ver Gris explique que les Immaculés ne boivent pas parce que ce sont les règles. Tyrion lui rappelle que les règles avaient été édictées par leurs maîtres et qu’ils ne sont plus esclaves. Missandei, elle, raconte qu’elle a un jour bu du vin et que ça lui a fait un drôle d’effet. « C’est comme ça qu’on sait que ça marche », plaisante Tyrion en leur servant un verre chacun. Ils portent un toast à Daenerys. Ver Gris est étonné par le goût de fermentation qu’a la boisson.

Tyrion raconte qu’un jour, quand Daenerys régnera sur Westeros, il aimerait bien avoir sa propre vigne et faire son propre vin, auquel seuls ses amis proches pourraient goûter. Il leur demande de raconter des blagues mais voyant leur mine sage et concentrée, il décide de prendre les devants. « C’est l’histoire d’un Stark, d’un Martell et d’un Lannister qui commandent de la bière dans une taverne. Ils trouvent une mouche dans leur chope. Le Lannister, furieux, se débarrasse de la chope et en réclame une autre. Le Martell en extrait la mouche et la gobe. Le Stark sort la mouche et lui hurle ‘Crache ce que tu as bu, vermine' ».

Voyant que personne ne rit à la blague, Tyrion note qu’elle était plus drôle à Westeros. « Je croyais que les Stark et les Lannister étaient ennemis », note Ver Gris. Missandei lui explique qu’une blague est une histoire, pas forcément vraie. Elle semble gagner en confiance à mesure qu’elle vide son verre et Tyrion lui demande de raconter une blague à son tour. Elle se lance : « Deux traducteurs sont sur un bateau qui est en train de couler. Le premier demande : ‘Tu sais nager ?’ Le second répond : ‘Non, mais je peux appeler à l’aide dans 19 langues' ».

Tyrion rit, un peu forcé, et Ver Gris ajoute que c’est la pire blague qu’il ait jamais entendue. « Tu ne sais même pas ce qu’est une blague », le taquine Missandei. « J’ai été un soldat toute ma vie, tu crois vraiment que je n’ai jamais entendu de blagues ? » répond-il. « Alors tu nous as menti ! » s’exclame Tyrion. « Je fais des blagues » note Ver Gris avec un immense sérieux qui fait rire tout le monde et lui arrache même un sourire.

Tyrion enchaîne mais sa blague suivante est interrompue par le son de cloches qui sonnent à toute volée. Ver Gris se lève précipitamment en criant en valyrien. Missandei et Tyrion montent sur les remparts de la ville et découvrent une grande flotte qui s’avance vers eux. « Les maîtres sont venus réclamer leur dû », commente Missandei.

A Vivesaigues

Jaime Lannister vient rendre visite à Edmure Tully et s’excuse de la manière dont les Frey l’ont traité. Il lui assure qu’à partir de maintenant, il a sa parole, il sera nourri et vêtu comme il sied à un homme de son rang. « J’ai votre parole », répète Edmure, épuisé et ironique. Il dit ensuite à Jaime que son oncle ne rendra jamais le château de son plein gré. Jaime répond que Brynden Tully est un homme âgé maintenant, tout ce qu’il peut espérer est une belle mort. Il ajoute qu’Edmure, lui, a un enfant, né de sa nuit de noces. Edmure répond qu’il ne le connaît pas et n’a vu sa femme qu’à cette occasion. « Vous devriez être avec eux », note Jaime. Il laisse entendre qu’il pourrait les accueillir à Castral Roc pour que son enfant reçoive une éducation appropriée.

Mais Edmure le remet en place sans attendre. Il souligne que Jaime semble se faire passer pour un homme bien alors que dans les faits, il a fait massacrer sa famille, l’a fait emprisonner pendant des années dans des cachots, a volé ses terres… Jaime lui répond que sa famille est en conflit avec la Couronne et que cette rébellion a des conséquences. Edmure commente : « Dit celui qui a planté une épée dans le dos de son Roi ». Décidément, cet épisode ne laissera jamais Jaime en paix ! Jaime lui dit que leur conversation n’est pas une négociation…

Edmure le met face à ses propres contradictions et finit par lui dire qu’il est bel homme… mais comment fait-il pour se supporter lui-même ? Comment fait-il pour dormir la nuit en sachant toutes les horreurs qu’il a commises ? Jaime lui avoue qu’il a un jour été le prisonnier de Catelyn Stark… qui l’a frappé sur la tête avec une pierre. « Elle aurait dû vous tuer », affirme Edmure. « Peut-être, mais elle ne l’a pas fait. Catelyn Stark me haïssait comme vous me haïssez. Mais je ne la détestais pas, je l’admirais, beaucoup plus que son mari ou que son fils ».

Edmure n’a pas envie d’entendre Jaime parler de ça mais l’homme lui répond qu’étant prisonnier, il n’a pas vraiment le choix. Jaime poursuit en racontant qu’il a été impressionné par l’amour de Catelyn pour ses enfants et que ça lui a rappelé sa sœur Cersei. Il explique que toutes les mères aiment leurs enfants mais qu’il y a(vait) chez ces deux femmes une sorte de férocité peu commune, une détermination extrême à protéger leurs enfants. Quitte à faire la guerre, à réduire des terres en cendre…

Jaime dit la vérité à Edmure. Il aime Cersei et s’il veut la retrouver, il doit reprendre Vivesaigues. Et s’il doit en passer par là, il est prêt à catapulter le fils d’Edmure sur Vivesaigues. Parce qu’il se fiche d’Edmure, de son fils, des habitants de Vivesaigues. Seule Cersei compte à ses yeux et s’il doit massacrer tous les Tully pour la retrouver, il le fera. (Quelqu’un pour répéter tout ça à Brienne ?)

Jaime Lannister - Game Of Thrones
Jaime Lannister

La nuit est maintenant tombée sur le château… lorsqu’Edmure Tully s’avance, libre, sur le chemin qui mène à Vivesaigues. Il demande qu’on le laisse entrer. Brynden refuse… sauf qu’Edmure est le Maître légitime de Vivesaigues. Donc les soldats veulent obéir à ses ordres. Brynden campe sur ses positions, convaincu que c’est une ruse de Jaime Lannister. Le soldat qui se trouve face à lui est déchiré car d’un côté, le véritable Maître des lieux demande l’accès à son propre château ; de l’autre, Brynden refuse d’ouvrir la grille. Sauf que Brynden n’a d’autre choix que d’accepter de laisser entrer Edmure.

Et à peine entré, Edmure ordonne que tous les hommes déposent les armes et ouvrent les portes aux Lannister et aux Frey. Jaime, justement, attend avec son armée, prêt à entrer. Edmure demande que l’on retrouve puis que l’on emprisonne le Silure pour le livrer aux Frey. Le Silure, justement, est en train d’escorter Brienne et Podrick vers un bateau qui leur permettra de fuir en toute sécurité. Pas question pour lui d’abandonner son château (têtu, n’est-ce pas ?). Même s’il sait qu’il sera un piètre combattant, il tient à se battre jusqu’au bout.

Quelques temps plus tard, alors que le jour se lève à peine sur Vivesaigues on apprend que Brynden est mort au combat et Jaime voit Podrick et Brienne s’éloigner dans une barque. Ils échangent un regard et se saluent mutuellement.

A Meereen

La ville est à feu et à sang, en proie à de gigantesques incendies. Tyrion doit reconnaître qu’il a eu tort. Ver Gris le remet durement en place quand Tyrion tente d’échafauder des plans. Le soldat lui dit qu’il doit arrêter de parler car ce sont ses paroles qui les ont menés là où ils en sont actuellement. « Vous ne savez pas ce que doit faire l’armée » indique Ver Gris avec fermeté. Tyrion lui demande donc son avis sur la question. Selon Ver Gris, ils ne doivent pas abandonner la grande pyramide car c’est le seul lieu qu’ils peuvent défendre efficacement. Selon lui, il faut attendre que leurs attaquants viennent les chercher au lieu d’aller vers eux.

On entend des pas, tout le monde se met en position de combat… sauf que c’est Daenerys qui fait son entrée, on distingue derrière elle la silhouette de son dragon préféré, en plein vol. Voilà qui promet une belle riposte ! Mais il faudra attendre pour y assister…

Dans les bois, quelque part à Westeros

Sandor Clegane entend des voix d’homme et tombe sur Béric Dondarrion et Thoros de Myr… qui s’apprêtent à pendre les trois hommes – dont Lim Limonbure – qui avaient attaqué le village. Il se trouve qu’en réalité, ils étaient des dissidents et non des membres « officiels » de la Fraternité Sans Bannière, ils ont massacré des villageois. Sandor explique qu’il recherchait ces trois hommes pour les mêmes raisons. Parce qu’ils ont tué l’un de ses amis.

Souvenez-vous, lors de sa dernière rencontre avec les deux hommes de la Fraternité, Sandor était parvenu à tuer Dondarrion lors d’un duel judiciaire mais ce dernier avait été ramené à la vie par Thoros de Myr. Sandor se charge de le lui rappeler et négocie pour avoir le droit de tuer lui-même les hommes. On finit par lui en accorder deux sur trois… mais on ne le laisse pas les abattre à la hache. Ce sera la pendaison ou rien. Sandor s’exécute et se charge notamment de pendre Lim Limonbure… L’homme n’est pas encore mort que Clegane récupère déjà ses bottes.

Il partage ensuite un repas avec les hommes de la Fraternité, qui tentent de le rallier à leur cause. Ils lui tiennent le même discours que Ray sauf qu’ils ne lui demandent pas de renoncer à sa nature de combattant.

A Braavos

Lady Cigogne continue à prendre soin d’Arya mais alors qu’elle monte sur une chaise pour récupérer une fiole, elle entend un bruit, se retourne et découvre quelqu’un derrière elle…

Arya s’éveille en entendant un bruit sourd. Elle se lève et découvre avec horreur que l’actrice a été assassinée violemment. L’auteur du meurtre n’est autre que la jeune femme des Sans-Visage qui avait tenté de tuer Arya. Elle lui dit que si elle avait fait son devoir correctement, Lady Cigogne serait morte sans souffrance. Elle ajoute que maintenant, elle doit s’occuper d’un autre nom qui figure sur sa liste : Arya elle-même.

La jeune femme des Sans-Visage
La jeune femme des Sans-Visage

Avant qu’elle n’ait eu le temps d’agir, Arya fuit à toute allure, bondissant dans les rues de Braavos, se faufilant dans un hammam, s’étalant de tout son long au milieu de corbeilles de fruits. Sa blessure au ventre s’est rouverte et elle souffre le martyre, peinant de plus en plus à avancer… Elle finit par se trouver face à son adversaire dans une pièce fermée. Elles vont devoir se battre.

Jaqen H’ghar, pendant ce temps, découvre une flaque de sang sur le sol. Il suit les traces… qui mènent à un visage : celui de la jeune femme. Arya arrive derrière lui et lui reproche d’avoir donné l’ordre de la faire tuer. Jaqen lui répond qu’il l’a bel et bien fait mais que c’est Arya qui est devant lui et la jeune femme dont le visage se trouve sur le mur. « Enfin, une fille n’est Personne » lui dit-il, saluant son entrée au sein des Sans-Visage. Sauf qu’Arya lui répond qu’elle est Arya Stark de Winterfell et qu’elle rentre chez elle. Elle s’éloigne…

Tous les résumés de Game Of Thrones saison 6

    Episode 1 : La femme rouge
    Episode 2 : A la maison
    Episode 3 : Briseur de serments
    Episode 4 : Le livre de l’étranger
    Episode 5 : La porte
    Episode 6 : Sang de mon sang
    Episode 7 : L’homme brisé
    Episode 8 : Personne
    Episode 9 : La bataille des bâtards
    Episode 10 : Les vents de l’hiver

Consultez aussi un résumé entier de la saison 6 si vous voulez connaître en un seul article les rebondissements de la série !

Sommaire : tous les résumés des épisodes de Game Of Thrones


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

2 commentaires sur “Game Of Thrones saison 6, épisode 8 : Personne

  • Issam

    Bonjour, vous terminez le paragraphe part « Elle finit par se trouver face à son adversaire dans une pièce fermée. Elles vont devoir se battre. » Mais vous oubliez un détail important du scénario et qui magnifiquement mis en avant par le plan ou Arya coupe la bougie avec Aiguille, Arya est avantagée dans le noir grâce à son expérience du combat aveugle (que n’a probablement pas la jeune femme).

    Répondre à Issam
    • Allée des Curiosités

      Bonjour Issam, merci pour le commentaire ! Ce n’est pas un « oubli », c’est plutôt que je laisse le soin à chacun d’interpréter les scènes comme il le souhaite. Effectivement, Arya a été formée au combat à l’aveugle… et elle l’a fraîchement été, ce qui lui donne un avantage indéniable. Mais comme vous le soulignez en disant « que n’a probablement pas la jeune femme », on n’a aucune certitude sur la formation reçue par celle-ci, je pense donc que ça n’a pas sa place dans le résumé.

      Répondre à Allée
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.