Game Of Thrones saison 6, épisode 7 : L’homme brisé


Retrouvez sur cette page le résumé complet de l’épisode 7 de Game Of Thrones, saison 6, écrit par Bryan Cogman et réalisé par Mark Mylod. Il s’agit d’un résumé détaillé avec spoilers.

Game Of Thrones saison 6 épisode 7

Les premières scènes de l’épisode 7 débutent avant même le générique de début…

Dans le Val d’Arryn

Des villageois sont en train de bâtir une grande tour que l’on devine être un septuaire, sous la direction bienveillante d’un religieux, portant des habits élimés et le pendentif emblématique de la religion des Sept. Les femmes, elles, préparent le repas qui nourrira tous les ouvriers.

Des hommes transportent à plusieurs, avec peine, de gros troncs d’arbre qui serviront à créer la charpente… et soudain, on découvre un homme qui porte un tronc tout seul en boitant. Il n’est autre qu’un personnage que l’on avait perdu de vue depuis la saison 4 : Sandor Clegane ! Arya l’avait laissé pour mort, grièvement blessé et appuyé contre un rocher, lorsqu’elle était partie pour Braavos. Il semble avoir survécu à ses blessures et s’être installé avec les villageois.

{Générique}

On le voit couper du bois avec une énergie retrouvée. Le religieux vient le trouver et s’émerveille de sa capacité à manier la hache. Il suppose qu’il a fallu beaucoup d’hommes pour le mettre dans le piteux état où il se trouvait. « Une seule personne », répond Clegane. « Ça devait être une sorte de monstre », suppose le religieux. « C’était une femme », rétorque Sandor. Sa rencontre avec Brienne de Torth a laissé des traces !

Quelqu’un agite une cloche, signalant qu’il est l’heure de déjeuner. Les ouvriers vont se servir et Sandor déjeune seul. Une solitude rompue par le religieux qui s’efforce d’engager la conversation avec lui. Il s’étonne que tout le monde craigne Clegane mais ce dernier répond qu’il a l’habitude. Le religieux explique qu’il a trouvé Sandor et le croyait mort depuis plusieurs jours : il sentait mauvais, on distinguait l’os au niveau de sa blessure à la cuisse et l’homme s’apprêtait à lui préparer des funérailles dignes de ce nom lorsqu’il a toussé.

L’homme lui a visiblement sauvé la vie et demande à Sandor ce qui l’a fait survivre, déjouant tous les pronostics. « La haine », répond-il avec franchise.

Evidemment, un homme de foi ne peut accepter une telle réponse et Ray – c’est son nom – parle à Sandor de « quelqu’un chose de plus grand qu’eux » qui préside à leur destin : les Dieux. Il déclare avec honnêteté qu’il ignore qui est exactement ce Dieu. Certains l’appellent le Maître de la Lumière, d’autres parlent des Anciens Dieux… Mais selon Ray, si Sandor a survécu, c’est parce que Dieu avait un projet pour lui. « Tu ne m’as pas connu à l’époque, tu ne sais pas les choses que j’ai faites », corrige Sandor. « J’ai entendu des histoires », répond Ray.

« Si les Dieux existent vraiment, pourquoi ils ne me punissent pas ? » demande Clegane, évoquant tous les péchés qu’il a commis. L’homme rétorque qu’ils l’ont déjà fait, ce qui laisse Sandor pensif.

Ray dans Game Of Thrones saison 6 épisode 7
Ray dans Game Of Thrones saison 6 épisode 7

A Port-Réal

Margaery est en train de lire un texte sacré, Le Livre de la Mère, lorsque le Grand Moineau vient la trouver et lui demande ce qu’elle lit. Elle connaît déjà des versets par cœur. Margaery revient à nouveau sur son passé et sur le soin qu’elle mettait à s’occuper des pauvres. Elle explique qu’elle avait de la pitié pour eux mais qu’il ne s’agissait pas d’un amour véritable. En réalité, ils la dégoûtaient. Le Grand Moineau s’assoit auprès de la Reine et lui explique que si les pauvres dégoûtent les gens, c’est parce qu’ils leur ressemblent. Les pauvres symbolisent ce qu’ils seraient s’ils n’avaient pas toutes leurs richesses, leurs beaux vêtements, etc.

Il entraîne ensuite la conversation vers un tout autre sujet, bien plus personnel. Il explique que Tommen lui a fait part du fait que depuis leurs retrouvailles, elle n’avait pas du tout effectué son devoir conjugal. Il lui rappelle à mots couverts qu’elle doit donner un héritier à Tommen. C’est important pour le peuple et pour les Dieux. Margaery avoue qu’elle n’éprouve plus les désirs qu’elle éprouvait jadis. Le Grand Moineau déclare que la femme n’a pas besoin de ressentir du désir, elle doit juste faire preuve de patience. La Reine s’excuse de ne pas suivre encore pleinement le droit chemin prescrit par la religion des Sept.

Le Grand Moineau la complimente cependant sur ses progrès… et laisse entendre qu’Olenna Tyrell devrait en prendre de la graine. Il explique que la grand-mère de Margaery est selon lui une pécheresse qui doit être convertie à la religion des Sept. Elle a appris le péché à Margaery, il revient donc à la Reine la mission de la convertir… ou bien il craindra pour l’intégrité physique et morale d’Olenna.

Lorsque Margaery revoit sa grand-mère, Olenna est furieuse qu’une religieuse, la Septa Unella, soit présente dans la pièce. « Ça bouge ou ça parle ? » demande Olenna avec son franc-parler habituel, en désignant la femme immobile et silencieuse dans ses habits religieux. Margaery explique que la sœur a été une conseillère de qualité. Olenna tente d’emmener sa petite-fille dans une autre pièce mais la Septa les suit. Elle se résout donc à parler en sa présence.

Margaery lui reproche d’avoir envoyé une armée contre les religieux, elle corrige en disant qu’ils ont envoyé une armée pour elle et pour Loras… Les Dieux auraient pu la punir pour ses actes mais ils ne l’ont pas fait. Margaery enchaîne en évoquant la situation de Loras : elle explique que sa seule porte de sortie est le repentir, s’il expie ses péchés il pourra retourner à Hautjardin, à condition de renoncer à son titre et à son héritage.

Olenna est furieuse car Loras est l’héritier de la famille Tyrell. Là où Margaery paraît ravie à l’idée que son frère connaisse un renouveau dans sa vie et une liberté retrouvée, Olenna ne l’imagine pas vivre comme un pénitent. Olenna répond à Margaery qu’elle doit quitter Port-Réal sur le champ pour retourner à Hautjardin. Mais la jeune femme la corrige en lui rappelant qu’elle est la Reine et que son devoir consiste à rester aux côtés de son époux Tommen. En revanche, Olenna, elle, doit rentrer à Hautjardin.

Margaery l’incite à partir en s’agenouillant près d’elle et, à l’insu de la Septa Unella, glisse un message dans la main de sa grand-mère. Elles se serrent dans les bras, il est difficile pour la Reine de retenir ses larmes mais elle parvient à garder une façade pieuse et presque indifférente tandis qu’elle salue Olenna. Elle propose à la Septa de prier tandis qu’Olenna sort et s’empresse d’ouvrir le message remis par Margaery. Il contient une seule chose : le dessin d’une rose, emblème de la maison Tyrell.

Margaery indique-t-elle ainsi qu’elle est toujours fidèle à ses origines et que tout ceci n’est qu’un vaste jeu d’actrice pour essayer de s’en sortir ?

Margaery Tyrell dans Game Of Thrones saison 6
Margaery Tyrell dans Game Of Thrones saison 6

Dans le Nord

Jon et Tormund vont trouver les Sauvageons pour les convaincre de se rallier à eux contre Ramsay Bolton. Sauf que ça ne se passe pas comme prévu car ils estiment que ce combat à mener n’est pas le leur. Ils veulent bien lutter contre les Autres mais pourquoi iraient-ils se battre pour Winterfell ? Tormund rappelle que sans Jon Snow, aucun d’entre eux n’aurait survécu. Un homme rappelle la taille gigantesque que faisait le campement de Mance Rayder, comparée à la taille de leur campement actuel. Il sait que s’ils perdent le peu d’hommes qui leur restent, c’est la fin de leur peuple, la fin de leurs tribus, la fin des Peuples Libres.

Jon Snow indique que de toute façon, les Bolton, les Karstark et les Omble savent bien que les Sauvageons se trouvent à cet endroit… et qu’ils comptent surtout dans leurs rangs des femmes et des enfants. Quand ils en auront fini avec Jon, ils s’occuperont à n’en pas douter des Sauvageons. Jon reconnaît que le deal qu’ils ont conclu n’incluait pas le fait de reprendre Winterfell mais il explique avec franchise que s’ils ne le font pas, les Sauvageons ne s’en sortiront pas vivants.

« Il est mort pour nous », rappelle Tormund. « Alors si on n’est pas capables aussi de mourir pour lui, ça fait de nous des lâches et on méritera d’être les derniers représentants des Peuples Libres ».

Le géant qui assistait à la scène se lève alors et, de toute sa hauteur, ne prononce qu’un seul mot : « Snow ». C’est suffisant pour pousser le Peuple Libre à se rallier à la cause de Jon. Oui, ils l’aideront à reprendre Winterfell.

A Port-Réal

Cersei vient trouver Olenna, elle a appris que celle-ci quittait Port-Réal bientôt. « Votre petit-fils est encore prisonnier », s’étonne-t-elle. « Ce ne sont pas vraiment vos affaires », rétorque la vieille dame… avant d’enchaîner en remettant Cersei à sa place comme il faut ! Elle lui rappelle que c’est sa stupidité qui est l’origine de tous les malheurs qui se sont abattus sur la ville et de la prise de pouvoir de la Foi militante à Port-Réal.

Cersei reconnaît qu’elle a fait une « terrible erreur » en laissant une armée de fanatiques prendre le pouvoir. « Bien », note Olenna. Cersei ajoute que maintenant, les Tyrell et les Lannister doivent s’unir pour les combattre. « On a besoin l’une de l’autre », explique-t-elle. « Je me demande si vous êtes la pire personne que j’aie rencontré », rétorque Olenna.

La Reine des épines explique qu’elle n’oubliera jamais ce que Cersei a fait. La Reine déchue répond qu’elle aime son fils Tommen comme Olenna aime ses petits-enfants. C’est à cette vérité simple qu’elles doivent se raccrocher. Olenna lui explique que de son côté, elle n’attend qu’une chose : quitter aussi vite que possible Port-Réal. Elle conseille à Cersei de faire de même mais cette dernière se refuse à abandonner Tommen.

Olenna lui demande ce qu’elle compte faire à Port-Réal : elle ne peut plus rien pour Tommen, le Grand Moineau a envoyé Jaime sur le champ de bataille, le reste de la famille Lannister l’a abandonnée, tout le monde la déteste… Elle n’est entourée que d’ennemis. Que peut-elle faire ? Les tuer tous à elle seule ? « Vous avez perdu, Cersei », assène Olenna.

Cersei Lannister - Game Of Thrones saison 6 épisode 7
Cersei Lannister – Game Of Thrones saison 6 épisode 7

Dans le Conflans

Justement, Jaime et son armée font route vers Vivesaigues… et le bon vieux Bronn a repris du service, chevauchant aux côtés de Jaime. La ville est assiégée mais de loin, le « siège » fait peur à voir car il se résume à quelques tentes. Il est grand temps que des renforts arrivent. Jaime laisse entendre que c’est à Bronn que va revenir l’honneur d’apprendre aux Frey à creuser de vraies tranchées… mais Bronn, qui est désormais chevalier et plus mercenaire, n’est pas très tenté par la perspective. Jaime lui dit que c’est lui qui a le meilleur instinct et qu’il le veut comme bras droit (au sens propre et au sens figuré !).

Ils se dirigent à pied vers l’entrée du château et découvrent les Frey en train de hurler : ils menacent d’exécuter Edmure Tully – qui a déjà la corde au cou et est dans un état pitoyable – si les occupants du château ne se rendent pas. La ruse est grossière et sur les remparts de Vivesaigues, Brynden « Le Silure » ne se laisse pas impressionner par ce coup de bluff. Il a raison car personne ne pend Edmure. On le détache et on le menace cette fois-ci de l’égorger avec un couteau… mais Brynden ne bouge pas davantage et finit même par dire « Allez-y, tranchez-lui la gorge ! » Bien entendu, personne n’en fait rien.

Jaime décide de prendre les choses en main. Frey est surpris de le voir arriver et Jaime souligne son incompétence en lui disant qu’il n’a pas pris en compte tous les paramètres de la situation et a laissé approcher 8000 hommes sans réagir. « Heureusement qu’on est amis, parce que sinon on serait en train de vous b****r bien profondément maintenant », commente Bronn avec poésie.

Jaime explique qu’il est ici sur ordre du Roi pour reprendre le château. Il commence par apprendre aux Frey qu’il faut toujours mettre ses menaces à exécution, sinon on perd toute crédibilité. Il ordonne qu’Edmure soit lavé et nourri, que l’on bâtisse des tranchées afin d’offrir une véritable armée face à Brynden Tully et non un groupe d’hommes informe. Il prend les commandes du siège de Vivesaigues… et il a l’intention de négocier plutôt que de se battre.

Jaime Lannister en tenue de combat
Jaime Lannister en tenue de combat

Dans le Nord

Sansa et Jon Snow vont à présenter trouver la famille Mormont sur l’Île-aux-Ours. Ils font la tournée de toutes les familles de la région pour tenter de réunir une armée assez puissante pour lutter contre Ramsay Bolton. La chef de famille, en l’occurence, semble être une petite fille, Lyanna Mormont… qui n’a pas sa langue dans sa poche. Sansa lui explique qu’elle se souvient de sa naissance et qu’elle a été prénommée Lyanna en mémoire de sa tante, une grande beauté « comme vous le serez un jour j’en suis sûre ». L’enfant rétorque qu’elle en doute car sa mère n’était pas une grande beauté, c’était plutôt une guerrière, qui est morte en se battant pour Robb Stark.

Jon prend la parole à son tour pour évoquer le souvenir de Jeor Mormont, ancien commandant de la Garde de Nuit… mais Lyanna le coupe en disant qu’elle a assez entendu de bavardages, elle veut savoir exactement ce qui les amène. Jon raconte qu’avant de partir pour Winterfell où il a été tué, Stannis Baratheon a séjourné à Châteaunoir. Il a alors contacté les familles du Nord en leur demandant de le soutenir et les Mormont avaient répondu qu’ils ne reconnaissaient qu’un seul « Roi du Nord » et que son nom était Stark. Lyanna s’en souvient parfaitement. Jon explique que Robb est mort et qu’il est venu avec sa sœur demander l’allégeance de la maison Mormont à leur cause.

Lyanna échange quelques mots avec son conseiller et déclare ensuite à Jon qu’il est un « Snow » et que Sansa est maintenant une « Bolton » puisqu’elle a épousé Ramsay. Sansa la corrige en disant qu’elle a fait ce qu’elle devait faire au vu des circonstances mais qu’elle reste une Stark envers et contre tout. Lyanna rétorque : « Si vous le dites »… La petite a du caractère, il faut l’avouer ! Elle se tourne ensuite vers Jon et lui dit qu’en réalité, il ne demande pas seulement l’allégeance des Mormont, il veut surtout leurs forces armées. Jon confirme qu’il est impossible que Winterfell reste entre les mains de Bolton, à plus forte raison parce qu’il détient Rickon qui, lui, est un Stark et non un bâtard.

Mais Lyanna veut savoir pourquoi elle devrait sacrifier des hommes pour cette cause. C’est alors Davos qui prend alors la parole pour plaider la cause de Jon et Sansa.

Il se présente et explique qu’il sait ce qu’elle ressent car ils ont une chose en commun : ils ne pensaient pas un jour se retrouver dans la situation dans laquelle ils sont actuellement. Davos, issu d’un milieu modeste, ne pensait pas avoir l’occasion de s’adresser à une dame de haut rang dans un contexte de guerre… et Lyanna n’imaginait sans doute pas se retrouver à la tête d’une maison si jeune. Il explique que ce n’est pas « la guerre d’autres personnes » mais une guerre qui les concerne tous.

Davos explique que la vraie guerre ne concerne pas un affrontement entre plusieurs maisons mais un affrontement entre les morts et les vivants, comme Jon l’a vécu au-delà du Mur. « Et ne vous y trompez pas, ma Dame, les morts arrivent », ajoute Davos. Lyanna demande confirmation à Jon, qui évoque brièvement la bataille du Poing des Premiers Hommes, confirmant les dires de Davos.

Ce dernier poursuit en expliquant que tant que Ramsay Bolton tiendra Winterfell, le Nord ne sera pas uni… et si le Nord n’est pas uni, il n’a aucune chance contre le Roi de la Nuit. « Je comprends que vous souhaitiez protéger vos hommes mais on ne peut pas se cacher de ça », ajoute Davos. « On doit combattre… et on doit le faire ensemble ».

Lyanna est finalement convaincue… sauf qu’elle n’a que 62 hommes à mettre à leur service. Un coup dur pour Jon après de si âpres négociations ! Lyanna indique cependant qu’ils se battent chacun comme dix hommes ! Davos conclut avec humour que s’ils sont aussi féroces que Lyanna, les Bolton ne pourront pas lutter.

Dans le Conflans

Brynden Tully a accepté de rencontrer Jaime Lannister pour négocier. « Régicide », commente-t-il en accueillant Jaime. « Silure », répond son interlocuteur. « Vous êtes venu honorer la promesse faite à ma nièce ? » Rappelons qu’à l’époque où Jaime Lannister était tombé entre les mains des Stark, il avait promis à Catelyn Stark de lui ramener Arya et Sansa saines et sauves si elle le libérait. Brynden note qu’il ne voit ni l’une, ni l’autre et demande à Jaime s’il veut retrouver les cachots. La négociation s’engage.

Jaime explique qu’il est venu reprendre le château au nom du Roi Tommen. Brynden, pour sa part, note qu’il sait qu’Edmure Tully mourra quoi qu’il arrive, tout comme des milliers de soldats si l’armée Lannister attaque Vivesaigues. Jaime s’engage sur l’honneur à le laisser partir avec ses hommes sans être inquiété s’il rend le château… mais que vaut l’honneur de Jaime Lannister ? Brynden remarque avec ironie qu’il n’est pas vraiment en bonne posture pour jurer sur l’honneur !

Jaime finit par lui demander pourquoi il s’accroche autant à ce château et Tully répond qu’il y est né et qu’il est prêt à y mourir car c’est sa maison. Il a 2 ans de vivres à Vivesaigues et il est prêt à affronter un siège de cette durée… à moins que Jaime ne se décide à donner l’assaut avant. Mais dans tous les cas, il ne se rendra pas. Jaime ne comprend pas, dans ce cas, pourquoi il a accepté de négocier. « Je voulais vous jauger », répond Brynden Tully. « Je suis déçu ». Après ce verdict implacable, il rentre dans le château et relève le pont-levis. L’affrontement semble désormais inévitable…

Dans le Nord

Jon Snow et Sansa poursuivent leur tournée des familles du Nord… et se retrouvent cette fois-ci chez les Glover, qui ne veulent pas entendre parler d’une guerre. Ils expliquent qu’ils viennent de chasser les Fer-Nés grâce à l’aide des Bolton… et qu’ils devraient maintenant se retourner contre eux ! « Je finirais écorché ». L’homme a peur et veut savoir quelles autres maisons ont déjà soutenu Jon. Sauf qu’il n’y a pour l’instant que les Mormont… et une armée de Sauvageons. Glover répond qu’il ne se battra pas avec les Sauvageons, il a reçu Jon par respect pour son père disparu, Ned Stark…

Sansa prend alors la parole et lui rappelle qu’il est vassal des Stark et leur doit donc obéissance. Mais Glover s’approche d’elle, lui rappelle que sa famille a toujours soutenu les Stark et que le jour où ils ont été attaqués par les Fer-Nés, aucun Stark n’était là pour eux, pas même Robb qui se présentait pourtant comme « Le Roi du Nord ». Glover estime que Robb les a abandonnés… « Je servais la maison Stark mais la maison Stark est morte ». C’est un non franc et massif et Glover retourne chez lui, laissant Sansa dépitée.

Sansa Stark et Jon Snow dans Game Of Thrones
Sansa Stark et Jon Snow dans Game Of Thrones

A Volantis

Theon et sa sœur sont dans un bordel et Yara Greyjoy semble avoir très envie de goûter aux plaisirs de la chair avec une prostituée qu’elle a repérée. Elle taquine Theon en lui demandant : « Ça ne t’intéresse plus ? » Mais Theon, rappelons-le, a été mutilé… Yara s’excuse pour sa plaisanterie de mauvais goût. Elle le pousse à boire son verre cul sec mais il a du mal.

Elle est convaincue qu’Euron les perçoit comme une menace et les traque, ça ne semble pas l’inquiéter outre mesure. Elle cherche surtout à tirer son frère de sa torpeur pour retrouver le Theon qu’elle connaissait. Elle veut le venger mais elle veut surtout qu’il tire un trait sur les tortures qu’il a vécues afin d’aller de l’avant. Elle finit par lui dire que s’il est brisé au point d’être irrécupérable, il doit se trancher les veines et en finir. Si, à l’inverse, il est prêt à vivre, elle a besoin de lui. Elle veut naviguer jusqu’à Meereen et conclure un pacte avec Daenerys pour reconquérir les Iles de Fer.

Elle demande à Theon s’il est avec elle et il acquiesce timidement. Elle l’embrasse sur le front avec tendresse et indique que comme c’est sa dernière nuit à terre avant longtemps, elle entend bien s’envoyer en l’air avec la prostituée jusqu’à l’aube. Elle laisse Theon seul, en proie à ses tourments intérieurs.

Dans le Nord

Jon et Sansa rentrent avec Davos à leur campement. Il se trouve que celui-ci a été établi à l’emplacement même où Stannis lui-même avait dressé son camp. Davos note que Stannis était un bon chef de guerre, qui savait où s’installer : il y a des montagnes qui les protègent, un ruisseau… Davos note juste qu’il faut attaquer avant d’essuyer une tempête car il indique que la neige a eu raison de Stannis autant que les Bolton. Leur armée compte un peu moins de 2500 hommes…

Davos s’éloigne pour aller régler une bagarre et Sansa demande à Jon s’il le considère comme son plus fidèle conseiller depuis qu’il a négocié 62 hommes de plus avec une enfant, Lyanna Mormont. Jon répond que sans Davos, il ne serait pas là. Sansa estime qu’il leur faut plus d’hommes avant d’attaquer, elle suggère d’aller voir d’autres maisons comme les Cerwyn. Mais Jon ne veut pas en entendre parler et pense qu’ils ne peuvent plus se permettre d’attendre.

Le soir venu, Sansa décide de rédiger un message, non sans hésitation… mais à qui va-t-elle l’envoyer ? Fait-elle finalement appel à Petyr Baelish ou adresse-t-elle ce message à quelqu’un d’autre ?

Dans le Val d’Arryn

On retrouve le village aperçu en début d’épisode, où un septuaire est en construction. Ray explique aux hommes qu’avant d’être religieux, il était soldat et suivait les ordres, même si ceux-ci consistaient à tuer des gens et incendier des villages. Jusqu’au jour où il a tué un enfant sous le regard de sa mère. Il estime que son comportement a été bien pire que celui d’un animal car l’animal agit en accord avec sa nature tandis que lui a trahi sa nature. Il en a éprouvé une telle honte qu’il a été incapable de manger et de dormir, il ne pouvait que regarder le ciel en songeant à cette mère et à son enfant.

Il explique qu’il ne peut pas ressusciter l’enfant mais qu’il n’est jamais trop tard pour la rédemption, pour se mettre à aider les gens autour de soi. Cette invitation à tirer parti de sa « deuxième chance » a un sens tout particulier pour Sandor Clegane… mais le sermon est interrompu par l’arrivée de trois hommes à cheval qui demandent à Ray ce qu’il fait là. Il les accueille avec bonté, leur proposant de manger avec eux. Les hommes, qui appartiennent à la Fraternité Sans Bannière, n’ont rien de fraternel et, sans honorer l’invitation, incitent les villageois à se protéger car « La nuit est sombre et pleine de terreurs ».

Plus tard, Ray rejoint Sandor Clegane tandis qu’il coupe du bois. Sandor pense qu’il est naïf de croire qu’il n’a rien qui puisse intéresser la Fraternité Sans Bannière : au contraire, il a des vivres, de l’acier – même s’il le nie – et des femmes… Sandor pense qu’il faudrait se battre contre ces hommes mais Ray se refuse à toute violence, même s’il s’agit de légitime défense. Il invite Sandor à venir dîner mais ce dernier indique qu’il va d’abord finir de couper du bois car la nuit s’annonce fraîche. Ray l’informe qu’il lui gardera une part de ragoût.

A Braavos

Arya se promène et écoute les ragots. Elle entend notamment un homme raconter que la flotte Fer-née se trouve dans la baie des Serfs. Interrompant la conversation, elle demande au marin de la ramener chez elle, à Westeros. Il lui propose un hamac à l’entrepont. Elle exige une cabine… et un départ à l’aube.

Arya Stark à Braavos
Arya Stark à Braavos

Soudain, alors qu’elle contemple l’horizon, songeant sans doute à son futur retour chez elle, une vieille dame l’approche et l’interpelle. Avant même qu’Arya ait le temps de parler, la vieille femme lui plante un couteau dans le corps. On découvre que sous le visage de la vieille femme se cache en réalité la jeune femme qui avait assuré la formation d’Arya chez les Sans-Visage. Elles se battent et Arya bascule par-dessus le pont où elle se trouvait, tombant à l’eau dans un bouillonnement sanglant. La jeune femme, pensant avoir accompli le meurtre, s’éloigne… et Arya ressort de l’eau, grièvement blessée mais en vie.

Elle commence à arpenter les rues de Braavos en quête d’une aide tandis que le sang coule abondamment de sa blessure…

Arya Stark - Portrait
Arya Stark – Portrait

Dans le Val d’Arryn

Sandor achève la découpe du bois lorsqu’un bruit attire son attention. En retournant au village, il découvre un véritable massacre : les gens baignent dans leur sang. Ils ont été abattus sauvagement et Ray a été pendu à son septuaire en construction. Voilà où mène la bonté… et Sandor, ramassant une hache, semble déterminé à reprendre sa route en solitaire…

Tous les résumés de Game Of Thrones saison 6

    Episode 1 : La femme rouge
    Episode 2 : A la maison
    Episode 3 : Briseur de serments
    Episode 4 : Le livre de l’étranger
    Episode 5 : La porte
    Episode 6 : Sang de mon sang
    Episode 7 : L’homme brisé
    Episode 8 : Personne
    Episode 9 : La bataille des bâtards
    Episode 10 : Les vents de l’hiver

Consultez aussi un résumé entier de la saison 6 si vous voulez connaître en un seul article les rebondissements de la série !

Sommaire : tous les résumés des épisodes de Game Of Thrones


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

6 commentaires sur “Game Of Thrones saison 6, épisode 7 : L’homme brisé

  • Marie

    J’ai juste une petite question qui me chatouille la langue depuis que j’ai lus les articles ; » comment vont- ils faire à vitre avis pour nous faire comprendre que Hodor s’appelle comme cela en français car en anglais sa fonctionne mais quand la version avec les VF vas sortir…? « 

    Répondre à Marie
    • Allée des Curiosités

      Si je devais doubler la série en français, je pense que j’opterais pour « Oh la porte, oh la porte » ^^ En le disant vite et en faisant traîner les syllabes, on peut se rapprocher du « Hold the door » anglais tout en gardant le même rythme sonore… et un sens voisin. Mais ça reste un sacré casse-tête de traducteur, ce genre de situation, surtout quand ça arrive une fois que le prénom du personnage est défini :)

      Répondre à Allée
    • Anaisb23

      J’aurais dit, ne vas pas au dehors, au dehors, au dors, hodor !

      Répondre à Anaisb23
  • L'âme au lyrisme

    J’ai le meme plaisir à suivre l’episode a la TV qu’à en lire le resumé sur ce blog. Merci
    PS:il y a aussi une nouvelle serie qui passionne les lecteurs OUTLANDER. Vous pourriez peut etre en faire des resumés…Enfin, simple proposition

    Répondre à L'âme
    • Allée des Curiosités

      Merci pour le petit message ! Je ne résumerai pas d’autre série sur le blog, ça représente beaucoup de travail (3h pour un épisode de 50 minutes) et j’ai plusieurs blogs donc pas le temps :) Bonne soirée !

      Répondre à Allée
    • Maloa

      Ah ah c’est dommage parce que c’est définitif, il y aura 8 saisons ^^

      Répondre à Maloa
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.