Game Of Thrones saison 6, épisode 5 : La porte


Retrouvez sur cette page le résumé complet de l’épisode 5 de Game Of Thrones, saison 6, écrit par David Benioff et D.B. Weiss et réalisé par Jack Bender. Il s’agit d’un résumé détaillé avec spoilers.

Game Of Thrones saison 6 épisode 5

A Châteaunoir

Sansa reçoit un courrier dont le sceau porte un oiseau moqueur, indiquant qu’il a été envoyé par Petyr Baelish. Ce dernier demande visiblement à la voir car elle le rejoint à La Mole, une ville située dans le Don, non loin de Châteaunoir. Elle est accompagnée de Brienne et Baelish sent qu’il devra lui parler en présence de ce témoin. Il lui déclare donc qu’il est heureux de la revoir saine et sauve… mais Sansa n’a pas l’impression d’être « saine et sauve », justement, après tout ce que Ramsay Bolton lui a fait subir.

Baelish explique que les chevaliers du Val campent à Moat Cailin, ils sont venus la secourir. Mais Sansa n’a pas l’intention de se montrer douce avec lui. Elle lui demande s’il savait comment était Ramsay… et lui dit très franchement que s’il l’ignorait, cela fait de lui un idiot ; s’il le savait et a sciemment envoyé Sansa à ses côtés, il deviendrait alors son ennemi.

Elle laisse entendre que sa nuit de noces était un cauchemar et que Ramsay Bolton a détruit son corps, même si en apparence il a épargné son visage et fait en sorte qu’elle puisse encore avoir des enfants. « Selon vous, que m’a-t-il fait ? » répète Sansa à un Baelish qui reste muet. Brienne le presse de répondre. Il suppose que Ramsay a tailladé le corps de Sansa et prétend qu’il ne savait pas que l’homme avait en lui une telle violence. Sansa explique qu’elle doit taire, dans un souci de décence, ce qu’il lui a fait subir d’autre mais elle précise qu’elle a été traitée de manière plus terrible que l’est une prostituée… et qu’elle en sent encore les effets physiques.

Baelish assure que c’était une erreur de jugement de sa part et qu’il saura protéger Sansa mais elle n’a plus confiance en lui, elle laisse même entendre qu’il serait impuissant pour lutter si elle demandait à Brienne de le tuer. Il se dit prêt à la supplier, à faire tout ce qu’elle veut… même mourir. Elle lui reproche de l’avoir tirée des griffes de monstres qui ont tué sa famille, pour la remettre entre les griffes d’autres monstres ayant fait la même chose. Elle explique qu’elle se débrouillera sans lui, avec Jon Snow, pour faire face à Ramsay Bolton.

Baelish annonce à Sansa que son oncle Brynden dit « Le Silure » est parvenu à reprendre Vivesaigues, la demeure ancestrale de la Maison Tully. Il conseille à Sansa de prendre contact avec lui car elle aura besoin d’une armée… et il en profite pour rappeler à la jeune femme que Jon Snow, qu’elle appelle son « frère », n’est que son demi-frère…

Sansa et Petyr Baelish dans Game Of Thrones saison 6 épisode 5
Sansa et Petyr Baelish dans Game Of Thrones saison 6 épisode 5

A Braavos

La vie n’est pas devenue plus douce pour Arya Stark, qui poursuit son entraînement avec la jeune femme de la Demeure du Noir et Blanc, qui lui répète qu’elle n’est pas prête à rejoindre leurs rangs et lui conseille de rentrer chez elle. « Tu ne seras jamais des nôtres, lady Stark », assène-t-elle à Arya. Jaqen, qui est entré dans la salle, reconnaît qu’il est assez d’accord avec cette affirmation.

Il raconte à Arya que les premiers Sans-Visage étaient des esclaves dans les mines de Valyria… et qu’un jour, le Dieu Multiface apprit à l’un d’entre eux comment retirer son visage. L’homme transmit le savoir autour de lui, d’autres gens firent don de leur visage. Peu à peu, l’esclavage disparut et ces gens prirent la fuite. Leurs visages d’origine sont encore là, dans la Demeure du Noir et Blanc. Il déclare à Arya qu’elle peut les rejoindre si elle le désire. Elle répond qu’elle n’a pas de désirs. Voyant Jaqen lui tendre une petite fiole, elle demande « Qui ? », attendant le nom de la personne qu’elle devra tuer.

Jaqen lui confie la mission de tuer une comédienne qui se produit sur une place de la ville. Jaqen l’informe que c’est sa dernière chance. « Quoi qu’il arrive, un nouveau visage rejoindra la salle », lui dit-il. En d’autres termes, soit elle tue la comédienne et son visage est récupéré pour l’usage des Sans-Visage, soit elle n’y parvient pas et son propre visage atterrira sur les murs de la Demeure du Noir et Blanc.

Arya se rend à la pièce… qui n’est autre qu’une reconstitution burlesque de l’accident de Robert Baratheon avec un sanglier. On voit une fausse Cersei, un faux Tyrion Lannister… et bien sûr le faux Ned Stark, le père d’Arya, qui est dépeint d’une manière plus que moqueuse. La pièce présente Ned comme un ambitieux qui achève son Roi parce qu’il convoite le trône. Jaqen a raison, Arya n’est pas encore prête à n’être « Personne » car parmi la foule qui rit, elle est visiblement la seule à ne pas trouver ça drôle ! Surtout quand elle doit assister à la reconstitution de l’exécution de son père, avec une fausse Sansa qui supplie… et un faux Tyrion qui annonce qu’il va l’épouser, dévoilant les seins de la jeune actrice à une foule ébahie.

Arya se glisse dans les coulisses à l’issue de la représentation. L’acteur qui joue Joffrey est en train de se plaindre d’avoir des verrues sur le pénis tandis que la fausse Sansa, les seins à l’air, se fait réprimander pour le « manque de justesse » de son jeu… enfin, des deux lignes qu’elle avait à prononcer ! Le faux Ned Stark jette des costumes à Arya pour qu’elle les lave. Elle apprend ce faisant que la comédienne qu’elle doit tuer aime le rhum et sait que c’est là qu’elle versera le poison.

Mais avant, elle a des questions à poser à Jaqen. Celui-ci répète qu’elle n’est pas prête à « prendre un visage » comme elle semble le désirer si ardemment. Arya laisse entendre que la dame qu’elle doit tuer est une bonne comédienne et de surcroît, semble gentille… mais Jaqen lui rappelle qu’il n’y a pas que les monstres qui meurent – et la mort de Ned Stark semble en être le parfait exemple. Arya veut savoir qui a commandité le meurtre mais Jaqen ne répond pas, il précise seulement que quelqu’un a payé pour ça. Rappelons-le, les Sans-Visage sont des tueurs à gage et le prix est élevé.

Arya suppose que le commanditaire est la jeune actrice réprimandée, qui est jalouse de son aînée… mais Jaqen lui rappelle qu’une servante n’a pas à poser de questions.

Arya Stark et Jaqen H'ghar
Arya Stark et Jaqen H’ghar

Au-delà du Mur

Bran Stark a une nouvelle vision et se rend, aux côtés de la Corneille à Trois Yeux, sur une sorte de site mégalithique avec des menhirs dressés. Là, il découvre que les Enfants de la Forêt se sont rassemblés autour d’un arbre où un homme est attaché, pour un sacrifice étonnant. Ils lui enfoncent un gros éclat de verredragon dans le corps tandis que la victime hurle à pleins poumons… et soudain, ses yeux deviennent bleu vif. On comprend que ce sont les Enfants de la Forêt qui ont créé les Marcheurs Blancs.

Bran reprend connaissance dans le présent et apprend que les Enfants de la Forêt étaient à l’époque massacrés par les hommes, qui abattaient leurs arbres sacrés. Ils ont créé les Autres afin de lutter contre ces massacres.

Bran aux côtés de la Corneille
Bran aux côtés de la Corneille

Dans les Iles de Fer

Dans les Iles de Fer, tout le monde s’est réuni pour élire le successeur de Balon Greyjoy sur le trône. Yara manifeste son désir de revendiquer le trône. Les Fer-Nés sont visiblement sexistes et ont du mal à accepter l’idée d’avoir une Reine, ce qui n’a jamais eu lieu dans l’histoire des Iles de Fer. Un homme, en particulier, interrompt le discours de Yara et lui dit qu’il est hors de question qu’ils soient gouvernés par une femme, surtout maintenant que Theon est rentré. Theon prend alors la parole… en tant que dernier fils vivant de Balon Greyjoy… et plaide la cause de sa sœur, expliquant que c’est une guerrière, une vraie… et qu’ils ne trouveront pas de meilleur leader. La foule exulte… mais c’était sans compter sur Euron Greyjoy !

Il manifeste à son tour son désir de revendiquer le trône… et se moque de Theon, qui s’est fait capturer et « n’a pas de queue ». Yara est surprise de le voir et l’accuse du meurtre de Balon, déclarant que sa première décision de Reine sera de le faire exécuter. Mais Euron ne cache pas être l’auteur du meurtre. Pire, il l’assume totalement ! Il déclare que Balon les entraînait sur une mauvaise voie, vers des défaites, qu’il n’était ni apprécié ni suivi… et il s’excuse « de ne pas l’avoir tué des années plus tôt ».

Theon note timidement mais fermement qu’il n’aurait pas pu le faire de toute façon car il n’était pas là, il était parti sur les mers du monde tandis que Yara travaillait dur dans les Iles de Fer. Elle s’engage à bâtir une grande flotte… mais Euron renchérit en disant qu’il peut le faire aussi et qu’en plus, ayant justement vagabondé sur les mers du monde, il saura la conduire. Il explique que de l’autre côté de la mer, quelqu’un a une grande armée, trois gros dragons et déteste autant que les Fer-Nés les seigneurs de Westeros. Le projet d’Euron est de naviguer jusqu’à la Baie des Esclaves et d’offrir sa flotte… et sa petite personne à Daenerys Targaryen. L’objectif : conquérir Westeros à ses côtés.

La foule hurle le nom d’Euron… ce qui scelle son destin : un prêtre le noie… en récitant des incantations et en terminant par la formule sacrée « Ce qui est mort ne saurait mourir ». Euron est alors sorti des flots, mort… et est étendu sur la plage. Soudain, il se réveille et crache de l’eau puis se remet à respirer. Le prêtre pose sur sa tête une couronne de bois flotté en répétant « Ce qui est mort ne saurait mourir ». Le voilà officiellement Roi des Iles de Fer. Il remarque tout de suite l’absence de sa nièce et de son neveu et annonce qu’il veut les assassiner sur le champ.

Sauf que pendant ce temps, Yara et Theon ne se sont pas ennuyés. Ils se sont emparés des meilleurs bateaux et ont pris la mer. Bien joué ! Euron ne se laisse pas démonter pour autant et affirme que cette fuite ne les sauvera pas. Il ordonne aux hommes de construire 1000 bateaux pour partir à la conquête du monde.

A Essos

Daenerys retrouve Daario et Jorah. Elle est touchée que Jorah soit revenu la sauver alors qu’elle l’a banni deux fois. Il est revenu, les deux fois. Elle lui explique qu’elle ne peut ni le reprendre ni le renvoyer et s’approche de lui… mais il recule et lui dit « Vous devez me renvoyer ». Puis il relève sa manche et montre la léprose qui l’affecte. Daenerys lui demande alors s’il existe un remède et combien de temps il peut espérer vivre. Il ne connaît pas la réponse mais explique qu’il sait ce que deviennent les malades et qu’il en finira avant d’en arriver là. Elle a les larmes aux yeux. Jorah tente de la faire déculpabiliser et lui avoue ce faisant qu’il l’aime et l’aimera toujours.

Il lui dit adieu… sauf qu’elle lui ordonne de ne pas lui tourner le dos, lui rappelant qu’il lui a prêté serment et doit lui obéir. Elle lui ordonne de trouver le remède et de se soigner, où que soit cet éventuel remède dans le monde. Elle ajoute qu’elle le veut à ses côtés le jour où elle montera sur le trône.

Daenerys Targaryen écoute Jorah Mormont
Daenerys Targaryen écoute Jorah Mormont

A Meereen

Pendant ce temps, à Meereen, Varys demande à Ver Gris si des meurtres ont eu lieu depuis la conclusion du pacte avec les cités voisines. Ver Gris répond que seuls deux Maîtres ont été assassinés par des affranchis mais c’était le jour où le pacte a été conclu donc probablement pas significatif. Varys conclut que la paix règne et Tyrion précise « Pour l’instant ». Selon Tyrion, il faut maintenant que la population sache que c’est Daenerys qui est à l’origine de cette paix… et pour ça, ils ont besoin d’un émissaire que le peuple sait incorruptible, quelqu’un de confiance.

Et justement, il a quelqu’un en tête : Kinvara, la grande prêtresse rouge de Volantis. Comme Mélisandre, c’est une très belle femme avec beaucoup d’élégance et Tyrion la remercie de s’être déplacée. Il explique qu’ils ont besoin de son aide. Elle répond qu’il n’a pas besoin de la convaincre, elle pense que Daenerys est promise au trône, elle sait qu’elle a ressuscité au milieu des flammes, qu’elle a libéré les esclaves et crucifié les maîtres. Et pour elle, les dragons sont « un cadeau du Maître de la Lumière », ils purifieront les impies et leur feu dévorera les péchés.

Elle semble avoir parfaitement compris ce qu’attend Tyrion et s’engage à faire passer le message par le biais des prêtres du temple rouge qui prêchent à Meereen. Mais si Tyrion semble convaincu par le discours, Varys est plus suspicieux : il rappelle à la prêtresse que sa consœur avait prédit que Stannis Baratheon était l’élu… et qu’il a essuyé une première défaite à Port-Réal, avant d’être vaincu pour de bon à Winterfell. « Tout fanatique a du mal à reconnaître ses erreurs », ajoute Varys, qui est convaincu que les adeptes du Maître de la Lumière trouveront n’importe quoi pour justifier leurs fausses prédictions en disant que c’est la volonté du Maître.

Sans se démonter, la prêtresse rouge confirme que tout est la volonté du Maître mais que les hommes peuvent faire des erreurs d’interprétation même lorsqu’ils sont honnêtes. Varys lui demande pourquoi il devrait la croire plus que Mélisandre. Tyrion essaie à chaque fois de pacifier la situation pour qu’elle ne se vexe pas des doutes et critiques de Varys… mais elle ne semble pas s’en offusquer. Elle répond que tout le monde est là où il est pour une raison précise et que même les malheurs n’arrivent pas par hasard. Elle parle à Varys de sa mutilation par un sorcier de bas étage, qui lui a permis d’accéder à un savoir et à une position de pouvoir.

Varys semble stupéfait qu’elle sache ça sur lui. La prêtresse lui rappelle que lorsque le sorcier a jeté ses organes génitaux dans les flammes après la castration, Varys a entendu des voix dans les flammes. La femme laisse entendre à un Varys stupéfait qu’il s’agissait là d’une preuve de l’existence du Maître de la Lumière. Elle le rassure en lui disant qu’ils servent la même Reine.

Au-delà du Mur

Dans l’arbre où Bran vit, tout est calme et silencieux. Le jeune homme tente de faire réagir la Corneille, sans succès. Il décide donc d’avoir une vision en solo, sans que le vieil homme ne l’accompagne. On le voit dans une neige abondante et, face à lui, arrive toute l’armée des Autres. Une armée gigantesque. Bran s’approche d’eux et circule parmi eux, pensant ne pas être vu comme c’est le cas habituellement lorsqu’il est dans une vision. Sauf que cette fois-ci, c’est différent.

L’un d’entre eux, monté sur son cheval, le dévisage… et Bran réalise que tout le monde a remarqué sa présence. Le Marcheur Blanc lui saisit le bras… et Bran émerge de sa vision en hurlant, réveillant la Corneille et les Enfants de la Forêt. « Il m’a vu ! Le Roi de la Nuit m’a vu ! » hurle-t-il. « Il t’a touché », corrige la Corneille. Le vieil homme annonce à Bran qu’il porte désormais la marque des Autres… et qu’il n’est plus en sécurité au creux de l’arbre, les Marcheurs Blancs vont venir le chercher. Ils doivent partir, tous.

La Corneille annonce à Bran qu’il est temps qu’il prenne sa place et devienne la Corneille à Trois Yeux… même s’il n’est pas prêt.

A Châteaunoir

Jon Snow est face à une carte, en présence d’Edd, Davos, Tormund, Mélisandre Brienne et Sansa. Il explique qu’ils ne peuvent pas lutter sur tous les fronts, à la fois contre les Marcheurs Blancs et contre Bolton et ses troupes. Pour avoir une chance de reprendre Winterfell, ils ont besoin d’hommes.

Davos rappelle que les plus puissantes maisons du Nord sont les Omble, les Karstark et les Manderly. Les Omble et les Karstark soutiennent Bolton, les Omble lui ont d’ailleurs livré Rickon et Sansa souhaite leur mort. Quant aux Karstark, ils ont rejoint les rangs de Bolton sans savoir qu’ils avaient le choix, qu’il existait une autre voie. Davos rappelle à Sansa qu’un Stark a décapité leur père et qu’ils ne le pardonneront pas.

Sansa demande alors à Davos s’il connaît le Nord. Il reconnaît qu’il connaît peu la région… mais Sansa lui dit que selon elle, les hommes du Nord sont bien plus loyaux que la moyenne. Davos, pour sa part, est convaincu que les hommes sont plus ou moins les mêmes partout dans le monde et que même le plus courageux des hommes ne souhaite voir personne écorché vif pour une cause perdue. Il pense que les hommes du Nord se rallieront à Jon Snow s’il offre une meilleure voie que Bolton.

Jon intervient et indique qu’il y a d’autres familles dans le Nord. Une bonne vingtaine qui, réunies, auront le même poids que les trois maisons dominantes de la région. Sansa rappelle la célèbre formule « Le Nord se souvient »… mais Davos n’est pas convaincu, à plus forte raison parce que Jon Snow est un bâtard et non un Stark. Sansa déclare qu’il en va de même pour Ramsay, derrière son statut de « fils légitimé » il est lui aussi né bâtard, sous l’identité de Ramsay Snow. Par ailleurs, ELLE porte le nom de Stark.

L’air de rien, elle glisse les informations qu’elle a obtenues de Petyr Baelish : les Tully, famille de sa mère, ont une armée et ils ont repris Vivesaigues. Et ça, Davos l’ignorait. Jon demande à Sansa comment elle l’a appris et elle ment, prétendant que Ramsay a reçu un corbeau annonçant la nouvelle juste avant qu’elle ne s’enfuie. Elle ne veut pas impliquer Baelish dans l’histoire. Davos pense qu’en combinant leurs propres forces, celles des Tully et celles des familles de la région qui les soutiendront, ils auront une chance d’y arriver.

Mais comment contacter Brynden ? Envoyer un corbeau est trop risqué car Ramsay pourrait l’intercepter… Sansa ordonne donc à Brienne de partir pour Vivesaigues. La combattante n’est guère rassurée à l’idée de laisser Sansa. Elle ne craint pas Jon Snow, qu’elle pense fiable bien qu’un peu morne. Elle craint davantage Davos et Mélisandre. Elle rappelle qu’ils ont aidé un homme (Stannis) à tuer son propre frère (Renly, qu’elle servait) en utilisant la magie. Et que lorsque Stannis s’est trouvé en difficulté, ils étaient déjà en train de se chercher un autre chef.

Sansa interrompt Brienne quand elle se met ensuite à soupçonner Tormund. Elle lui dit qu’elle fait confiance à Jon et que tant que Jon est là, elle pense qu’il ne lui arrivera rien. Brienne lui demande pourquoi elle a caché la vérité au sujet de Brynden, pourquoi elle n’a pas voulu dire qu’elle tenait l’information de Baelish. Sansa ne répond pas.

Dans la cour de Châteaunoir, Sansa remet à son frère un manteau qu’elle a cousu elle-même, rappelant celui que portait Ned Stark. Il la remercie et retrouve le sourire. Il confie ensuite les clés de Châteaunoir à Edd, qui lui souhaite bonne chance. Puis ils se mettent tous en chemin : Jon, Sansa, Mélisandre, etc.

Un homme demande à Edd : « Lord Commandant, doit-on fermer les portes ? » Edd commence à lui répondre qu’il n’est pas le Lord Commandant… et soudain, réalise qu’en fait, Jon lui a explicitement donné le commandement et que tous les hommes le reconnaissent dans ce rôle. Il ordonne alors que l’on ferme les portes.

Brienne et Sansa évoquent la stratégie de reconquête du Nord à Châteaunoir
Brienne et Sansa évoquent la stratégie de reconquête du Nord à Châteaunoir

Au-delà du Mur

Meera et Hodor préparent le départ tandis que Bran est reparti dans une vision. Meera paraît heureuse de quitter la grotte car elle en a assez de manger de la mousse et rêve d’œufs et de saucisses ! Hodor paraît lui aussi assez enthousiaste. Mais soudain, l’air devient glacé… et Meera comprend. Elle se rue dehors et constate qu’une immense armée de Marcheurs Blancs est arrivée face à l’arbre. Le Roi de la Nuit s’avance.

Les Enfants de la Forêt se retrouvent obligés de lutter contre ces Autres qu’ils ont créés pendant que Meera essaie de ramener Bran dans le présent… et qu’Hodor commence à paniquer. Bran, dans sa vision, s’imagine à Winterfell aux côtés de la Corneille… au moment où son père est envoyé dans le Val d’Arryn. Le père de Ned lui rappelle qu’il est un Stark et que s’il doit se battre, il doit gagner.

Les Marcheurs avancent vers l’arbre, les Enfants de la Forêt luttent comme ils peuvent en créant un cercle de Feu magique autour de l’arbre. Celui-ci bloque effectivement une partie de l’armée mais pas le Roi de la Nuit et ses bras droits, qui ouvrent un passage sans problème dans les flammes. Les Autres commencent à envahir l’Arbre et Meera se bat comme une folle sans parvenir à réveiller Bran de sa vision. Elle le pousse à prendre le contrôle de l’esprit d’Hodor comme il l’a déjà fait.

Dans sa vision, Bran entend un lointain appel qui lui dit « On va tous mourir ». C’est la voix de Meera. La Corneille conseille à Bran d’écouter son amie et, toujours dans sa vision, Bran voit Hodor, jeune, à l’époque où on l’appelait encore Wylis.

Le jeune homme a visiblement réussi à prendre le contrôle d’Hodor car dans le présent, ce dernier commence à s’éloigner en tirant le traîneau sur lequel Bran est couché. Un Bran toujours plongé dans sa vision, qui parvient donc à la fois à être dans le passé et à contrôler Hodor dans le présent.

Pendant ce temps, Été, le loup géant, se fait massacrer… puis le Roi de la Nuit élimine la Corneille tandis que l’homme est plongé dans la vision aux côtés de Bran. « Le moment est venu », lui dit le Roi de la Nuit avant de le tuer. Dans la vision du passé, à Winterfell, la Corneille qui se trouvait aux côtés de Bran disparaît.

Dans l’arbre, les Enfants de la Forêt luttent avec leurs dernières armes pour les aider à fuir… Feuille, l’Enfant de la Forêt, se sacrifie pour leur permettre de quitter l’arbre. Ils sortent à l’air libre et Hodor retient la porte tandis que les Marcheurs Blancs tentent de l’enfoncer pour les suivre. Meera lui hurle : « Tiens la porte » (« Hold the door » en anglais, qui, dit vite, ressemble aux sonorités de « Hodor »).

Dans le passé, à Winterfell, on réalise que Bran a en fait pris le contrôle de Wylis (et non d’Hodor adulte) tandis que la phrase « Hold the door » est répétée en boucle. On voit Wylis s’écrouler et convulser dans le passé en hurlant « Hold the door ! Hold the door ! »… et, dans le présent, Meera tire le traîneau où repose Bran. Hodor ne parvient plus à retenir la porte, qui cède… et Hodor se fait tuer à son tour par les Marcheurs.

On comprend alors que c’est parce que Bran a pris le contrôle de Wylis que ce dernier a perdu l’esprit, vivant sa propre mort par anticipation. Lorsqu’Hodor du futur meurt, attaqué par les Autres, Wylis émerge de ses convulsions dans le passé en ne sachant plus répéter que « Hodor », une version déformée de « Hold the door ».

RIP Hodor.

Tous les résumés de Game Of Thrones saison 6

    Episode 1 : La femme rouge
    Episode 2 : A la maison
    Episode 3 : Briseur de serments
    Episode 4 : Le livre de l’étranger
    Episode 5 : La porte
    Episode 6 : Sang de mon sang
    Episode 7 : L’homme brisé
    Episode 8 : Personne
    Episode 9 : La bataille des bâtards
    Episode 10 : Les vents de l’hiver

Consultez aussi un résumé entier de la saison 6 si vous voulez connaître en un seul article les rebondissements de la série !

Sommaire : tous les résumés des épisodes de Game Of Thrones


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.