Game Of Thrones saison 1, épisode 2 : La Route royale


Retrouvez sur cette page le résumé complet de l’épisode 2 de Game Of Thrones, saison 1, écrit par David Benioff & D.B. Weiss et réalisé par Tim Van Patten. Il s’agit d’un résumé détaillé avec spoilers.

Si vous appréciez ces résumés, qu'ils vous aident à comprendre l'histoire ou à vous remettre en tête ce que vous aviez oublié, n'hésitez pas à faire un don via Paypal en guise de remerciement ou à acheter les Blu-Ray/DVD de la série sur Amazon en passant par ce lien. Ce sera un bonus apprécié ;)

Game Of Thrones saison 1 épisode 2

Et c’est parti pour le générique de l’épisode 2 de Game Of Thrones !

L’identité de Jorah Mormont

Daenerys a pris la route avec son frère Viserys, son nouvel époux Khal Drogo et ses hommes. Les Dothrakis se dirigent vers la capitale, Vaes Dothrak. Jorah Mormont veille sur la jeune femme, qui mange très peu et boit très peu. Elle n’arrive pas à s’habituer à la nourriture des Dothrakis mais comme le lui rappelle Jorah, ce peuple ne possède que deux choses en abondance : de l’herbe et des chevaux… et l’herbe n’est guère nourrissante !

La jeune femme est malheureuse. Jorah essaie de la réconforter en lui parlant des croyances des Dothrakis et lui promet que ce sera plus facile avec le temps d’accepter sa situation. Le soir venu, Jorah l’aide à descendre de son cheval : elle a les mains brûlées par la longue chevauchée et ses servantes s’empressent de l’emmener dans la tente afin de prendre soin d’elle.

Pendant ce temps, Jorah échange quelques mots avec Viserys. Voyant la souffrance de Daenerys, il laisse entendre au jeune homme qu’ils pourraient retourner s’installer chez Illyrio Mopatis, qui est prêt à les accueillir un peu plus longtemps à Pentos. Mais Viserys ne veut pas en entendre parler : il ne quittera pas les Dothrakis avant que Khal Drogo n’ait rempli sa part du marché en l’aidant à reprendre le contrôle de Westeros.

Viserys se méprend sur les intentions de Jorah Mormont : il est persuadé que c’est Jorah lui-même qui ne supporte pas cette vie nomade et lui explique que dans son cas, elle est préférable au fait de se faire trancher la tête. On apprend que Jorah a été envoyé en exil par Ned Stark pour trafic d’esclaves : l’homme avait surpris des braconniers sur ses terres et tenté de les vendre comme esclaves. Il a été condamné à l’exil, à quitter Westeros pour Essos. Viserys rigole devant une histoire aussi absurde et lui promet que ce genre de situation ne se reproduira pas sous son règne.

A Winterfell, on se prépare à partir

Lorsque Tyrion Lannister émerge de son sommeil à Winterfell, il est allongé sur la paille parmi les chiens tandis qu’un coq chante à deux pas de lui. Son neveu Joffrey est en train de le regarder et commente avec ironie en voyant les animaux que ce sont des « chiennes plus jolies que celles auxquelles il est habitué ». Le Limier, Sandor Clegane, qui garde le jeune prince, se tient à ses côtés sans mot dire.

Joffrey transmet à Tyrion un message de Cersei : ils vont prendre la route de Port-Réal aujourd’hui. Tyrion prend note du message et ordonne à Joffrey d’aller présenter ses hommages à la famille Stark avant de partir, comme l’exige une bonne éducation. Le prince ne voit pas l’intérêt de faire semblant mais Tyrion insiste, d’autant que l’absence de Joffrey a déjà été remarquée. « Le garçon ne signifie rien pour moi et je ne supporte pas les pleurnicheries de bonne femme », maugrée Joffrey. Il fait de toute évidence référence à Bran.

Sandor Clegane, Joffrey Baratheon et Tyrion Lannister
Sandor Clegane, Joffrey Baratheon et Tyrion Lannister

Face à son manque de compassion, Tyrion lui envoie une gifle retentissante. « Un mot de plus et je t’en remets une », annonce-t-il. Joffrey hurle aussitôt qu’il va le répéter à sa mère… et reçoit une seconde gifle. Tyrion lui répond qu’il peut tout à fait aller lui répéter mais qu’avant, il va aller voir les Stark, se mettre à genoux devant eux et exprimer sa compassion pour le drame qu’ils traversent avec leur fils. Joffrey proteste, reçoit une troisième gifle et finit par obtempérer.

Sandor Clegane, qui a la moitié du visage totalement brûlée, glisse au nain que Joffrey n’oubliera probablement pas cet épisode. Le Lutin répond qu’il l’espère bien. Puis il part rejoindre sa famille pour le petit-déjeuner. Il entre dans la salle en annonçant à haute voix ce qu’il souhaite manger et en réclamant de la bière pour faire descendre tout ça… puis s’attable, tandis que Cersei lui jette un regard noir face à son manque d’élégance.

Une petite fille blonde assise aux côtés de Cersei demande si Bran va mourir. « Apparemment non », répond Tyrion. Aussitôt, la reine est sur le qui-vive et lui demande ce qu’il veut dire par là. Tyrion explique qu’il a appris par le Mestre que le garçon avait des chances de s’en sortir. Jaime Lannister lance un regard appuyé à sa sœur car ils savent tout deux ce que ça signifie : leur secret risque à nouveau d’être exposé dès que Bran sera en mesure de raconter ce qui lui est arrivé. Cersei se contente de dire que ce n’est pas humain de laisser un enfant vivre dans une telle douleur. Elle aurait très certainement intérêt à ce qu’on l’achève !

Jaime Lannister apprend que Bran est vivant - Game Of Thrones saison 1 épisode 2
Jaime Lannister apprend que Bran est vivant – Game Of Thrones saison 1 épisode 2

On découvre ensuite que Tyrion Lannister a l’intention de ne pas rentrer tout de suite à Port-Réal. Il veut d’abord aller voir de ses propres yeux le gigantesque mur de glace, « le Mur » comme on l’appelle ici, qui sépare Westeros des terres septentrionales hostiles. Cersei ne comprend pas son engouement pour le sujet et Jaime taquine son frère : envisage-t-il de « prendre le noir », c’est-à-dire de devenir un frère de la Garde de Nuit ? L’idée-même amuse Tyrion, lui qui aime tant les plaisirs de la chair, comment imaginer faire vœu de chasteté ? Il répond à son frère que les prostituées de tout le royaume le supplieraient de ne pas le faire.

Il explique que son seul objectif est de monter au sommet du mur et de pisser de l’autre côté. L’idée fait rire le petit garçon qui se trouve à ses côtés, un blondinet souriant. On devine que lui et la petite fille sont probablement les enfants de Cersei. Celle-ci remet d’ailleurs en place Tyrion en lui disant de ne pas raconter de telles choses devant les enfants… et se lève pour quitter la pièce avec eux.

Resté seul avec son frère, Jaime Lannister remet Bran sur le tapis. Il déclare que si l’enfant survit, il sera probablement infirme… ou monstrueux. Si ça devait lui arriver, il préférerait mourir proprement et rapidement pour s’épargner un tel destin.

Tyrion, se sentant concerné par la notion de monstruosité, explique à son frère que ça n’affecte pas forcément le désir de vivre : « La mort est si… définitive, alors que la vie est pleine de possibilités ». Puis le nain ajoute qu’il a hâte que l’enfant se réveille et puisse raconter ce qui lui est arrivé. Sait-il ? Soupçonne-t-il la vérité ? Jaime lui susurre d’un ton amer : « Mon cher frère, parfois, je me demande dans quel camp tu es »… Tyrion répond que l’insinuation le blesse et ajoute « tu sais à quel point j’aime ma famille ».

De son côté, Catelyn Stark n’a pas quitté le chevet de son fils. Bran est immobile, yeux clos, pâle, enfoui sous des couches de fourrure qui le maintiennent au chaud. Cersei vient lui rendre visite et Catelyn s’excuse de sa tenue peu appropriée pour recevoir une reine. En regardant Bran, Cersei lui confie qu’elle a déjà perdu un enfant, un petit garçon aux cheveux noirs, emporté par une fièvre. Elle raconte que Robert avait perdu la tête en l’apprenant, frappant les murs de ses poings. Les larmes aux yeux, elle raconte comment il l’avait soutenue alors qu’elle était folle de douleur…

Est-ce vrai ? Robert qui la traite avec indifférence voire mépris a-t-elle un jour pris soin d’elle de la sorte ? Mystère… mais l’histoire a produit son petit effet : Catelyn est émue. Cersei lui glisse qu’elle prie chaque jour pour le salut de Bran, puis quitte la pièce.

Catelyn Stark écoute l'histoire de Cersei - Saison 1 de Game Of Thrones
Catelyn Stark écoute l’histoire de Cersei – Saison 1 de Game Of Thrones

Dans la cour de Winterfell, Jaime Lannister voit Jon Snow en train de superviser la fabrication d’une petite épée. Il évoque le proche départ de Jon pour le Mur et lui demande s’il a déjà manié l’épée. Évidemment, Jon acquiesce mais Jaime corrige sa question : a-t-il déjà utilisé son épée sur quelqu’un ? Jaime, voyant que Jon n’a jamais blessé ou tué qui que ce soit, lui explique que c’est une drôle de sensation, de celles qui font réaliser que l’homme n’est qu’un mélange de chair et de sang soutenu par quelques os.

Il serre vigoureusement la main de Jon « pour le remercier à l’avance » des services qu’il va rendre en gardant le Mur… mais ce salut sonne faux, Jon le sent, a fortiori quand Jaime retient sa main alors qu’il essaie de se dégager de sa poigne. Le chevalier finit par lui glisser : « Je suis sûr que ce sera excitant de servir une telle force d’élite. Et si ça ne l’est pas… après tout, c’est seulement à vie ! »

Quel culot… et quelle méchanceté ! Jon Snow en reste bouche bée… et soupire sous le regard du forgeron, tandis que Jaime s’éloigne.

Il rejoint ensuite Arya qui est en train de préparer ses affaires dans sa chambre, avec « l’aide » de sa louve géante, Nymeria, qui a beaucoup grandi depuis l’époque où elle a été trouvée auprès de sa mère morte. Elle bougonne : la femme qui s’occupe d’elle, la Septa Mordane, lui a demandé de recommencer ses bagages car ses affaires n’étaient pas correctement pliées. Arya rétorque que ça n’a aucune importance, la route va de toute façon les froisser et les désorganiser !

Jon sourit devant le caractère rebelle de la fillette. Elle essaie de lui montrer qu’elle a appris à son loup à ramasser des objets sous ses ordres… mais Nymeria n’a visiblement pas envie d’obéir. Jon finit par dire à Arya qu’il lui a apporté un cadeau, un cadeau qui va devoir être empaqueté avec beaucoup de soin. Il lui ordonne de fermer la porte.

Puis il dévoile la petite épée que le forgeron était en train de finaliser. Elle est pour elle, une épée toute fine et toute pointue qui sied à sa petite stature.

Arya reçoit son cadeau : l'épée Aiguille - Game Of Thrones
Arya reçoit son cadeau : l’épée Aiguille – Game Of Thrones

Jon explique qu’elle ne permettra pas de trancher une tête mais qu’elle peut néanmoins faire pas mal de dégâts. Arya devra se montrer prudente car ce n’est pas un jouet comme ceux avec lesquels elle a l’habitude de s’entraîner en cachette.

« Première leçon : frappe-les avec le bout pointu », lui explique Jon. Elle lui répond qu’elle sait très bien quel bout utiliser.

Puis il lui fait ses adieux car en partant pour le mur, il ne sait pas quand, ni même s’il la reverra un jour. Il lui glisse au passage qu’elle doit donner un nom à son épée comme le veut la tradition et Arya, sans hésitation, répond : « Sansa peut garder ses aiguilles à coudre. J’ai une Aiguille bien à moi ».

Les adieux de Jon Snow et Arya Stark
Les adieux de Jon Snow et Arya Stark

Puis Jon se rend dans la chambre de Bran, où il reçoit un accueil glacial de Catelyn Stark. Il se sent obligé d’expliquer qu’il est venu dire au revoir à l’enfant avant de partir pour le Mur. « Tu l’as dit », répond Catelyn comme si elle voulait l’inciter à partir rapidement.

Mais Jon l’ignore et s’approche de l’enfant inconscient : il lui explique qu’il part avec l’oncle Benjen pour prendre le noir, il sait que Bran a toujours rêvé de voir le Mur en vrai… et lui dit qu’il pourra venir le voir à Châteaunoir quand il ira mieux. Il aura eu le temps de prendre ses marques et de prêter serment, il pourra le guider pour marcher au sommet du Mur si Bran n’a pas trop peur.

Catelyn a les joues ruisselantes de larmes et lui ordonne de partir. Ned Stark, qui vient d’arriver dans la chambre, assiste à cette scène de tension. Après le départ de Jon, il referme la porte… et Catelyn lui reproche le passé : il y a 17 ans, en pleine rébellion de Robert Baratheon, Ned Stark est parti avec lui… et un an plus tard, est revenu avec un fils. Jon Snow. Et maintenant, il s’apprête à partir à nouveau. Elle n’est pas sûre de le supporter. Il est certain qu’elle y parviendra.

Ned Stark préoccupé dans l'épisode 2 de la saison 1 de Game Of Thrones
Ned Stark préoccupé dans l’épisode 2 de la saison 1 de Game Of Thrones

Robb et Jon se font leurs adieux. Jon assure que Catelyn s’est montrée bienveillante avec lui. On sait que ce n’est pas le cas mais Robb semble satisfait… peut-être parce qu’il est trop jeune pour analyser l’animosité de sa mère, peut-être parce que ça l’arrange de ne pas la voir. Ils échangent une accolade très chaleureuse. Un Stark, un Snow. Le même père, une éducation commune qui les a rapprochés. Et beaucoup d’émotion alors qu’il est l’heure de se dire adieu.

Tout le monde prend la route ensemble jusqu’à un croisement où il est temps de se séparer : les uns partent vers Port-Réal, les autres vers Châteaunoir… Ned en profite pour échanger quelques mots avec son fils Jon : Il lui dit que c’est un véritable honneur de servir la Garde de Nuit, ça fait des milliers d’années que les Stark gardent le Mur… et même si Jon ne porte pas son nom, il est un Stark, il a le même sang.

Jon a besoin de réponses. Il demande où est sa mère, si elle est encore en vie, si elle connaît son existence, le choix de vie qu’il s’apprête à faire… Ned lui promet que la prochaine fois qu’ils se verront, il lui parlera de sa mère. Il le promet. Puis leurs chemins se séparent…

Un peu plus tard, le Roi et Ned marquent une pause pour déjeuner face à face dans un champ. Après s’être soulagé contre un arbre, Robert Baratheon vient s’asseoir face à Ned et lui parle du passé. Ils se souviennent de l’époque où ils étaient jeunes et fougueux, de leurs rencontres amoureuses : Bessie et ses gros seins pour Robert… Wylla pour Ned, « la mère de ton bâtard » comme dit le Roi. Ainsi est-ce le nom de la mère de Jon Snow…

Robert note que Ned ne lui en a jamais dit plus sur cette femme, à quoi elle ressemblait par exemple. Mais il reste muet et dit clairement au Roi qu’il n’a pas l’intention d’en parler. Robert voit bien que l’histoire lui pèse et le rassure : c’était en temps de guerre, ils ne savaient même pas s’ils allaient rentrer chez eux… pas étonnant que Ned se soit laissé aller à tromper sa femme.

Robert Baratheon discute avec Eddard Stark
Robert Baratheon discute avec Eddard Stark

Robert finit par laisser de côté ces petites discussions légères et annonce à Ned qu’il a reçu un message d’un cavalier durant la nuit, annonçant le mariage de Daenerys Targaryen au chef d’une tribu. La nouvelle ne rassure pas le roi. Ned n’a pas l’air préoccupé : Daenerys n’est encore qu’une enfant, elle ne représente pas une grande menace d’autant qu’elle se trouve de l’autre côté du détroit sans aucun moyen de le franchir.

Mais Robert Baratheon voit les choses d’un autre œil : d’abord, puisqu’elle est mariée, elle donnera sûrement naissance bientôt à des enfants ; ensuite, l’armée de Khal Drogo compterait 100000 hommes d’après les rumeurs. Et surtout, Robert nourrit une haine profonde contre les Targaryen.

Par ses propos, on comprend que le père de Daenerys a causé un grand tort à Ned Stark, qu’il était Roi et que Robert lui a pris le trône (ce qui lui vaut encore aujourd’hui d’être surnommé « l’Usurpateur » par certains)… et que c’est Rhaegar Targaryen qui a tué Lyanna Stark, la sœur de Ned, dont Robert était fou amoureux. Robert Baratheon est convaincu qu’une guerre se trame.

Daenerys Targaryen cherche du réconfort

De l’autre côté du détroit, justement, Daenerys Targaryen subit les assauts sexuels de Khal Drogo… et n’arrive pas à s’accoutumer à sa brutalité. La seule chose qui lui donne du courage est de regarder les trois œufs de dragon qu’elle a reçus en cadeau lors de son mariage. Elle les garde précieusement dans leur coffre, entourés de bougies, et s’y accroche comme s’ils lui procuraient du réconfort.

Le vrai visage de la Garde de Nuit

Dans le Nord, l’expédition qui se dirige vers le Mur a marqué une pause pour la nuit. On amène trois prisonniers au coin du feu et Benjen leur annonce qu’ils seront nourris. Tyrion note que ce sont des violeurs. Jon a l’air surpris. Tyrion explique qu’on leur a sûrement donné le choix entre la castration et le Mur…

On apprend ainsi que la Garde de Nuit, ce « corps d’élite » que Jon imaginait sans doute, se compose en partie de repris de justice qui y sont envoyés en guise de punition pour leurs crimes.

Jon demande à Tyrion – qui est plongé dans un livre – pourquoi il lit autant. Tyrion lui répond par une question : que voit-il en le regardant ? Jon pense à un piège, alors le Lutin lui répond : « Ce que tu vois, c’est un nain. Si j’étais né paysan, on m’aurait probablement abandonné dans les bois et laissé mourir. Hélas, je suis né Lannister à Castral Roc. On attend certaines choses de moi. Mon père a été Main du Roi pendant 20 ans… » Jon le coupe et finit sa phrase : « Jusqu’à ce que ton frère tue le Roi ». Tyrion confirme, comme à regret, que son frère a effectivement tué le Roi.

Tout se met donc en place : un Roi était sur le trône, le père de Daenerys Targaryen, servi par la famille Lannister et notamment par le patriarche qui était Main du Roi… jusqu’au jour où Jaime Lannister a tué le Roi. Robert Baratheon – avec l’aide de Ned Stark – est monté sur le Trône, a choisi Jon Arryn comme Main et Cersei Lannister comme épouse… à la place de la femme qu’il aimait, Lyanna Stark, tuée par un Targaryen.

On comprend mieux le lien tendu entre Cersei et Robert… l’amitié profonde entre Ned et Robert…

Tyrion poursuit son explication : son père, son frère, sa sœur et même son neveu Joffrey (qui sera Roi un jour) jouent tous un rôle clé dans le royaume alors il faut bien qu’il trouve sa place lui aussi. « Mon frère a son épée, j’ai mon esprit, et un esprit a besoin de livres comme une épée a besoin d’une pierre à aiguiser. C’est pour ça que je lis autant, Jon Snow ».

Puis il enchaîne en demandant au jeune homme : « Et toi, quelle est ton histoire, bâtard ? » Jon Snow n’aime décidément pas ce qualificatif et lui répond sur le même ton : « Demande-moi gentiment et je te raconterai, nain ». Mais l’échange en reste là : Tyrion laisse entendre que Jon est beaucoup trop intelligent pour croire à toutes les histoires de monstres racontées par sa nourrice, à l’idée un peu idéaliste qu’il va intégrer un ordre ancien et prestigieux pour défendre le Royaume contre de grandes menaces. S’il ne le dit pas ouvertement, il semble voir clair dans la décision de Jon : la Garde de Nuit lui offre l’opportunité de trouver sa place dans un monde qui, jusqu’à maintenant, n’a pas beaucoup voulu de lui.

La vie de Bran Stark en jeu

A Winterfell, ce soir-là, mestre Luwin vient rendre visite à Bran dans la chambre où il est toujours veillé par sa mère. L’homme explique à Catelyn qu’elle va devoir quitter son fils un moment car ils doivent faire le point sur les comptes ensemble pour évaluer le coût de la visite royale. Tout le monde est parti à Port-Réal donc c’est une tâche qu’elle ne peut pas déléguer comme elle comptait le faire.

Robb Stark, constatant la détresse de sa mère, se porte volontaire pour se substituer à elle pour les décisions importantes afin qu’elle puisse rester au chevet de Bran. Il est l’aîné et en l’absence de son père, il se sent capable d’assumer ce rôle. Mestre Luwin se retire et Robb va ouvrir un peu la fenêtre.

Mestre Luwin à Winterfell - Game Of Thrones saison 1
Mestre Luwin à Winterfell – Game Of Thrones saison 1

Il fait la morale à sa mère : elle n’a pas quitté cette chambre depuis une éternité… oubliant qu’elle avait un autre fils, Rickon, qui a seulement 6 ans et qui a besoin d’elle, bien plus que Bran qui est inconscient. Soudain, en regardant par la fenêtre, Robb réalise qu’un incendie a éclaté à Winterfell. Il quitte précipitamment la chambre pour aller donner l’alerte.

Catelyn se lève pour aller regarder par la fenêtre… et quand elle se retourne, elle se trouve nez à nez avec un homme qui a la tête couverte d’une capuche et lui dit avec un regard étrange : « Vous n’êtes pas censée être là ». Puis subitement, l’homme sort un grand couteau de son vêtement et se dirige vers Bran. Catelyn, déterminée à protéger son fils, lutte de toutes ses forces contre l’assassin, n’hésitant pas à se saisir de la lame à mains nues. Son désespoir devient un moteur qui décuple ses forces.

C’est finalement un soutien inattendu qui vole à son secours : le loup géant de Bran, qui massacre l’assassin avant d’aller se coucher sur le lit auprès de son petit maître inconscient. Catelyn reste pétrifiée par ce qui vient d’arriver, en état de choc. Si la chute de Bran avait pu sembler accidentelle, il est désormais certain que quelqu’un en veut à son fils.

Daenerys doit s’accoutumer à sa nouvelle vie

Par-delà le détroit, Daenerys se fait soigner les mains par ses servantes – Doreah, Irri et Jhiqui – à la fin d’une journée de voyage. Elle en profite pour demander si elles ont déjà vu des dragons mais les femmes lui expliquent qu’ils ont disparu depuis bien longtemps. « C’est connu », commentent-elles.

Doreah lui raconte une légende qu’elle a apprise d’un homme originaire de Qarth : elle prétend que les dragons viennent de la lune, que la lune est un œuf. Autrefois, il y avait deux lunes dans le ciel mais l’une s’est approchée trop près du soleil et à cause de la chaleur, a craquelé… et mille milliers de dragons en sont sortis et ont bu le feu du soleil.

Les autres femmes rigolent : la lune n’est pas un œuf, c’est connu ! La lune est une déesse.

Soudain, Daenerys demande à rester seule avec Doreah. Elle demande à la jeune femme pourquoi cet homme originaire de Qarth lui a raconté cette histoire. Elle répond que les hommes « aiment parler quand ils sont heureux » et ajoute qu’avant d’être achetée par Viserys pour entrer au service de Daenerys, elle était prostituée. Sa mère l’avait vendue à une maison de plaisir à l’âge de 9 ans. Pendant 3 ans, elle a été formée avant de toucher à un homme à son tour.

Daenerys saisit sa chance : Doreah pourrait-elle lui apprendre à rendre le Khal heureux ? La jeune femme accepte le défi… et promet qu’il pourra être relevé en moins de 3 ans.

Décisions dans le Nord

Dans le Nord, les yeux de Jon Snow se posent pour la première fois sur l’immensité du Mur. Il en reste muet.

Le Mur à Westeros - Saison 1 de Game Of Thrones
Le Mur à Westeros – Saison 1 de Game Of Thrones

Pendant ce temps, à Winterfell, après la tentative d’assassinat de Bran, Catelyn Stark ne tient pas en place. Cet épisode la pousse à remettre totalement en question ce qu’elle pensait être un accident et elle va explorer les abords de la tour depuis laquelle Bran a chuté. Elle se rend compte qu’il y a une fenêtre à l’aplomb de l’endroit où il est tombé et décide de monter dans la tour.

En scrutant le sol à la recherche d’un indice qui pourrait expliquer l’inexplicable, elle découvre soudain quelque chose : un cheveu, un long cheveu blond de femme. Un cheveu de Cersei.

Elle comprend alors que ses doutes étaient fondés : Bran n’est pas tombé de la tour, il a été poussé dans le vide et probablement par un Lannister.

Elle organise aussitôt une petite réunion confidentielle dans le bois sacré avec Robb Stark, Theon Greyjoy (pour rappel, Theon est un jeune homme qu’Eddard Stark a accueilli à Winterfell sous sa protection), Mestre Luwin et Rodrik Cassel. Elle leur dévoile ses soupçons concernant l’accident de Bran.

Robb Stark et Theon Greyjoy dans le bois sacré
Robb Stark et Theon Greyjoy dans le bois sacré

Luwin ne peut s’empêcher de remarquer qu’effectivement, le petit garçon a toujours eu le pied sûr. Ça ne lui ressemble pas de chuter ainsi. Catelyn ajoute qu’elle est persuadée qu’on a tenté d’assassiner Bran parce qu’il avait vu quelque chose qu’il ne devait pas voir. Quelque chose impliquant les Lannister. Mais elle ne sait pas quoi.

Rodrik Cassel confirme que c’est suspect… surtout quand on examine l’arme avec laquelle l’homme a tenté de tuer Bran : la lame est en acier valyrien, un matériau prestigieux, le manche est en os de dragon… une arme trop haut-de-gamme pour un vulgaire tueur. Le meurtre a clairement été commandité par une personne haut placée, susceptible de mettre dans les mains de l’exécuteur ce type d’arme blanche.

Robb et Theon sont fous de rages et parlent déjà de guerre… mais Luwin, dans sa grande sagesse, leur rappelle qu’il ne faut pas agir dans la précipitation, tant qu’ils ne connaissent pas tous les détails. Il explique à Catelyn que Ned Stark doit être informé de ces événements. Mais elle a trop peur d’envoyer un corbeau, le risque qu’il soit intercepté est énorme.

Robb propose d’aller lui-même porter le message jusqu’à Port-Réal mais Catelyn refuse : il faut qu’un Stark reste à Winterfell pour garder le château. C’est elle qui descendra à la capitale… et elle ne veut surtout pas être accompagnée par une garde rapprochée trop importante qui risquerait d’inquiéter les Lannister et d’attirer leur attention. Rodrik Cassel l’accompagnera.

La décision lui en coûte car cela signifie qu’elle doit laisser Bran… mais un mois s’est écoulé depuis sa chute, elle a prié autant qu’elle le pouvait et désormais, le destin de son fils repose entre les mains des Dieux, les « Sept » comme elle les appelle.

Ce soir-là, elle va caresser les cheveux de son enfant en déposant auprès de lui l’amulette qu’elle a confectionnée.

Un cours particulier… particulier

Par-delà le détroit, Daenerys Targaryen reçoit un cours assez particulier : elle va apprendre à faire l’amour à son mari tout en prenant du plaisir.

Doreah lui enseigne l’importance de le regarder dans les yeux, d’oser le surprendre même si elle a l’impression au premier abord qu’il n’acceptera pas de se laisser dominer par elle. « Les hommes aiment ce qu’ils n’ont jamais eu ». Elle lui rappelle que si dehors, Drogo est un grand khal… dans cette tente, il lui appartient.

Puis elle la met en face de son statut : « Êtes-vous une esclave, Khaleesi ? » Daenerys secoue la tête. « Alors ne faites pas l’amour comme une esclave ».

Doreah enseigne à Daenerys les secrets de l'amour
Doreah enseigne à Daenerys les secrets de l’amour

Et ce soir-là, quand Khal Drogo la rejoint dans la tente, nu, prêt à la prendre comme il le fait à chaque fois… elle l’arrête… et prend les rênes. En donnant l’impression, pour la première fois, de prendre du plaisir.

Péripéties sur la route royale

Pendant ce temps, à Westeros, sur la route royale qui mène à Port-Réal, la colonne marque une pause. Sansa marche aux côtés de son loup géant, Lady, et tombe nez à nez avec un homme étrange qui ne prononce pas une seule parole.

Elle s’excuse de l’avoir heurté… et soudain, voit surgir derrière elle un autre homme qui semble la terrifier : Sandor Clegane et son visage à demi-brûlé.

Sansa s’excuse à nouveau auprès de l’homme silencieux, qui hoche la tête et s’éloigne. La jeune fille demande à Sandor pourquoi il n’a pas dit un mot. « Oh, il n’a pas été très bavard ces 20 dernières années », répond le Limier. « Depuis que le Roi Fou lui a coupé la langue avec des tenailles brûlantes ».

Joffrey arrive et surprend la fin de la conversation : « Mais il parle sacrément bien avec son épée ! » commente-t-il. Il explique à Sandra que l’homme muet est le bourreau officiel du roi, Ilyn Payne.

Sansa intimidée face à Joffrey
Sansa intimidée face à Joffrey

Voyant le visage fermé de Sansa, il lui demande ce qui se passe et si elle a peur du Limier, qu’il chasse en lui disant « Va-t-en, le chien ». Clegane obéit et Joffrey propose une balade à Sansa car le soleil brille.

Leurs pas les mènent au bord d’une rivière… où Arya est en train de s’entraîner au combat contre un jeune garçon avec des épées en bois.

Sansa et Joffrey arrivant près de la rivière
Sansa et Joffrey arrivant près de la rivière

Quand Sansa l’interpelle, choquée par ce comportement si peu digne d’une fille de son rang, Arya se retourne et le jeune garçon, encore en train de jouer, lui assène un petit coup d’épée en profitant de sa distraction.

Tout ceci n’est qu’un jeu… mais Joffrey n’a pas l’intention d’en rester là. Il demande au garçon de décliner son identité. Il explique qu’il s’appelle Mycah, c’est le fils du boucher. Joffrey se moque de lui : un fils de boucher qui rêve de devenir un chevalier ? Ridicule !

Le prince tire son épée. Une véritable épée. Qui risque de faire beaucoup de dégâts contre la pauvre épée en bois avec laquelle jouait Mycah. Mais le prince insiste : Mycah veut se battre ? Ils vont se battre. « Je ne te ferai pas de mal… pas TROP mal » susurre Joffrey, avant de dessiner sur la joue de l’enfant une large coupure avec son épée. Arya s’emporte contre Joffrey, Sansa défend Joffrey… et Arya finit par s’en prendre au jeune prince.

La situation dégénère très rapidement : Sansa hurle à sa sœur qu’elle gâche toujours tout, Nymeria vole au secours d’Arya quand Joffrey s’en prend à elle et mord violemment le bras du prince. Arya finit par s’emparer de l’épée de Joffrey, qu’elle pointe vers lui, menaçante. Le prince pleurniche comme un nouveau-né et elle décide de l’épargner… mais va jeter l’épée dans la rivière.

Arya révoltée au bord de la rivière - Saison 1 épisode 2 de Game Of Thrones
Arya révoltée au bord de la rivière – Saison 1 épisode 2 de Game Of Thrones

Évidemment, l’épisode fait scandale et ce qui n’était qu’une querelle d’enfants prend vite des proportions dramatiques : on lance une battue dans les bois pour tenter de retrouver le loup géant qui a mordu le prince et pour sauver Nymeria, Arya lui fait ses adieux et lui ordonne d’aller vivre sa vie loin d’ici, loin d’elle… car elle mourra si on la retrouve. La louve semble comprendre.

Le soir venu, une autre battue est organisée pour retrouver Arya qui était restée cachée dans les bois. On finit par mettre la main sur elle et les Lannister la conduisent tout droit devant le Roi. Quand Ned la rejoint, il s’inquiète de sa santé et elle s’excuse copieusement auprès de son père.

Cersei accuse Arya, le garçon boucher et la louve d’avoir attaqué son fils. Arya explique que ce n’est pas du tout ce qui s’est passé mais Joffrey a raconté une autre version de l’histoire, dans laquelle Arya s’en est délibérément prise à lui, ordonnant à son animal de l’attaquer.

Le Roi, ne sachant que faire des deux versions contradictoires, reçoit un conseil de Cersei : faire venir Sansa, qui pourra raconter la vérité. Elle doit choisir entre cette vérité… et l’amour qu’elle porte à Joffrey, son rêve de devenir une princesse. Dure décision… alors Sansa affirme qu’elle ne sait pas exactement ce qui s’est passé, que tout est allé très vite.

Sansa devant le Roi - Game Of Thrones saison 1
Sansa devant le Roi – Game Of Thrones saison 1

Arya est furieuse et se met à la secouer dans tous les sens en la traitant de menteuse. Cersei exige une punition… mais Robert rétorque que ce n’est qu’une querelle d’enfants, voudrait-elle qu’Arya soit fouettée à travers les rues pour ça ? La Reine lui répond que Joffrey gardera des cicatrices toute sa vie. « Tu as laissé cette petite fille te désarmer ? » lui demande alors le Roi.

Joffrey ressent clairement, à cet instant, le poids de l’humiliation.

Le roi ordonne à Ned de punir sa fille, il fera de même avec son fils. Mais ce n’est pas assez pour Cersei : et le loup alors ? Oublie-t-on le loup qui a attaqué son enfant ? On informe le Roi que le loup n’a pas été retrouvé. A ses yeux, l’affaire est donc réglée… mais Cersei insiste : il y a un autre loup à disposition, celui de Sansa. L’ordre est alors donné d’exécuter Lady à la place de Nymeria.

Les deux petites Stark sont folles de tristesse et de rage, Cersei est ravie et ordonne à Ilyn Payne de s’en occuper… Mais Ned demande à Jory Cassel, capitaine de la Garde de la Maison Stark et neveu de Rodrik Cassel, de conduire les filles dans leur chambre, il veillera lui-même à exécuter la sentence royale et à tuer la louve.

En sortant, Ned croise Sandor Clegane qui transporte un petit corps ensanglanté sur un cheval. Celui de Mycah, qui a tenté de s’enfuir… mais pas assez vite.

Ned va jusqu’à l’enclos où Lady est enchaînée, caresse avec affection son épaisse fourrure tout en tirant son épée… et l’abat à contrecœur d’un geste rapide et sûr, lui épargnant bien des souffrances. A l’instant même où il plonge la lame dans le cou de la louve, loin d’ici, à Winterfell, Bran Stark ouvre les yeux.

Bran Stark reprend conscience - Episode 2 saison 1 de Game Of Thrones
Bran Stark reprend conscience – Episode 2 saison 1 de Game Of Thrones

Vous voulez savoir ce que Bran va raconter ? Le résumé de l’épisode 3 est en ligne !

Tous les résumés de Game Of Thrones saison 1

    Episode 1 : L’hiver vient
    Episode 2 : La Route royale
    Episode 3 : Lord Snow
    Episode 4 : Infirmes, Bâtards et Choses brisées
    Episode 5 : Le Loup et le Lion
    Episode 6 : Une couronne dorée
    Episode 7 : Gagner ou mourir
    Episode 8 : Frapper d’estoc
    Episode 9 : Baelor
    Episode 10 : De feu et de sang

Vous préférez un résumé de Game Of Thrones saison 1 plus global au lieu de lire le résumé de chaque épisode ? Consultez l’article dédié !

Sommaire : tous les résumés des épisodes de Game Of Thrones


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

2 commentaires sur “Game Of Thrones saison 1, épisode 2 : La Route royale

Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.