Game Of Thrones saison 1, épisode 6 : Une couronne dorée


Retrouvez sur cette page le résumé complet de l’épisode 6 de Game Of Thrones, saison 1, écrit par Jane Espenson, David Benioff & D.B. Weiss et réalisé par Daniel Minahan. Il s’agit d’un résumé détaillé avec spoilers.

Si vous appréciez ces résumés, qu'ils vous aident à comprendre l'histoire ou à vous remettre en tête ce que vous aviez oublié, vous pouvez soutenir mon travail en passant par ce lien pour faire des achats sur Amazon. Grâce à vous, je toucherai une petite commission sur les ventes :)

Game Of Thrones saison 1 épisode 6

Les suites de l’attaque de Ned Stark à Port-Réal

Lorsque Ned Stark reprend conscience après sa grave blessure, il trouve à ses côtés le Roi et Cersei. Il s’excuse d’être incapable de se lever en présence du Roi mais Cersei le coupe en lui demandant s’il sait ce qu’a fait sa femme. Ned affirme qu’elle a agi strictement sous ses ordres. Le Roi s’étonne qu’elle ait été capable de tels actes.

Cersei est furieuse de l’enlèvement de son frère Tyrion, Ned rétorque qu’il est la Main du Roi. « Vous ETIEZ la Main du Roi » répond Cersei. Agacé, le Roi en question leur intime l’ordre de se taire. Il ordonne que Tyrion soit libéré et que Ned fasse la paix avec Jaime Lannister. Mais Ned rappelle que ce dernier a massacré ses hommes. Cersei défend aussitôt son frère : Ned rentrait ivre d’un bordel quand ses hommes ont attaqué Jaime.

Le Roi lui intime l’ordre de se taire, Ned demande quant à lui l’autorisation de capturer Jaime qui a fui la ville afin qu’il puisse être jugé. Le Roi soupire, visiblement en proie à une décision compliquée. Cersei, sentant son hésitation, siffle qu’elle « le prenait pour un Roi », sous-entendant qu’il n’est pas à la hauteur. Il lui ordonne de tenir sa langue. Elle répète que Ned a attaqué l’un de ses frères et kidnappé l’autre et finit par dire au Roi que c’est elle qui aurait dû porter l’armure et lui, une robe.

C’en est trop pour Robert Baratheon qui la gifle violemment, laissant une marque sur son visage. Elle affirme qu’elle la portera comme un signe d’honneur et il réplique qu’elle a intérêt à le faire en silence, sans quoi il lui fera à nouveau « honneur ». Elle sort en claquant la porte.

Resté seul avec Ned, le Roi se plaint de l’attitude de sa femme en se servant du vin mais reconnaît qu’il n’aurait pas dû la frapper, que ce n’était pas un geste très royal. Ned reste concentré sur la finalité de la discussion : il explique à Robert que s’ils n’agissent pas, ça va tourner à la guerre. « Alors dis à ta femme de ramener cette petite merde de Lutin à Port-Réal ! » répond le Roi.

Mais lorsque Ned aborde la question du sort à réserver à Jaime Lannister, Robert lui avoue la vérité : il a des dettes colossales envers le père de Jaime. Il se fiche des différends qui opposent les Stark et les Lannister mais est certain d’une chose : il ne peut pas gouverner au milieu d’une querelle entre les deux grandes maisons. Ned Stark annonce qu’il va rentrer à Winterfell pour calmer le jeu mais le Roi s’y oppose : il lui dit d’envoyer un corbeau et de rester à Port-Réal, sur ordre du Roi.

Robert confie qu’il n’a jamais aimé ses frères, si dur soit-il de le reconnaître. « Tu étais le frère que j’avais choisi », ajoute-t-il. Il jette sur le lit l’insigne de Main du Roi, le rendant à Ned… et ajoute qu’ils parleront quand il rentrera de la chasse, il a besoin de ça pour se vider la tête et en attendant, il confie à Ned Stark les clés du royaume.

Avant qu’il ne sorte de la pièce, Ned mentionne « la fille Targaryen » et le Roi s’énerve, il ne veut plus en entendre parler, elle mourra, un point c’est tout ! Il ordonne à Ned de remettre tout de suite son insigne de Main du Roi, sans quoi il l’épinglera sur le torse de Jaime Lannister ! Puis il sort en claquant la porte.

Ned Stark blessé - Saison 1 épisode 6
Ned Stark blessé – Saison 1 épisode 6

Daenerys et l’étrange pouvoir

A Vaes Dothrak, Daenerys Targaryen examine un œuf de dragon reçu en cadeau lors de son mariage avec Khal Drogo. Les dragons sont étroitement rattachés à la maison Targaryen depuis longtemps, ce sont ces créatures qui ont aidé les Targaryen à conquérir le Trône de Fer. Mais la race est considérée comme éteinte et les œufs sont devenus de simples reliques. Daenerys ressent une certaine connexion avec eux et en place un sur les braises, espérant le faire éclore.

La voyant ainsi toucher l’œuf brûlant à mains nues, l’une de ses servantes – Irri – tente de lui prendre l’objet des mains et se brûle sévèrement, alors que Daenerys est indemne.

A Winterfell

Bran rêve à nouveau de la corneille à trois yeux, un rêve dans lequel il marche et suit la corneille qui volète dans la cour de Winterfell, se dirigeant vers la crypte. Le jeune garçon est ensuite réveillé en sursaut par Hodor, qui fait irruption dans la chambre avec un air ravi, sa selle spéciale à la main.

Il l’essaie aussitôt, partant à cheval sous la surveillance de Robb et Theon. Les deux adultes échangent sur la situation tendue avec les Lannister et la mort de Jory, que Bran n’a pas encore apprise. Theon évoque une possible guerre, Robb parle plutôt d’une nécessaire justice, en rappelant que seul un seigneur de Winterfell peut mobiliser ses vassaux pour former une armée. Theon rappelle que Jaime a tout de même planté une lance dans la jambe de Ned Stark, avant d’aller se réfugier à Castral Roc, là où personne ne peut l’atteindre.

Robb s’emporte : Theon voudrait-il qu’il marche sur Castral Roc ? Theon lui répond qu’il n’est plus un petit garçon, ces gens ont attaqué son père, ce sont eux qui ont initié la guerre et son rôle devrait être de représenter sa Maison puisque son père n’est pas en mesure de le faire. « Et ce n’est pas le tien, puisque ce n’est pas ta Maison », répond froidement Robb.

Soudain, ils prennent conscience que le silence n’est plus troublé par les cris de joie de Bran sur son cheval. Il a disparu. « Où est Bran ? » s’inquiète Robb. « Je ne sais pas, ce n’est pas ma Maison », ironise Theon.

Bran s’est enfoncé à cheval dans la forêt lorsqu’il est pris pour cible par 4 Sauvageons qui tentent de lui voler son cheval. Il assure que son frère est dans les parages mais ne le voyant pas, les Sauvageons ne s’inquiètent pas. Ils ordonnent à Bran de descendre du cheval, il doit alors expliquer qu’il en est incapable et les attaquants découvrent qu’il est sanglé à la selle spéciale. L’un des hommes le traite alors d’infirme et il répond qu’il est Brandon Stark de Winterfell et qu’il va tous les faire tuer.

L’homme ordonne qu’on lui tranche le pénis et qu’on lui fourre dans la bouche pour le faire taire. Mais la femme raisonne ses compagnons de route : ce garçon a le même sang que Benjen Stark (le frère de Ned), imaginez ce que Mance leur ferait s’ils lui faisaient du mal ! Souvenez-vous, Mance Rayder était visiblement l’un des chefs de file des Sauvageons au-delà du Mur (on avait entendu son nom dans l’épisode 4). L’un des hommes répond qu’il se fiche de Mance Rayder et veut juste descendre le plus au sud possible. « Il n’y a pas de Marcheurs Blancs à Dorne », ajoute-t-il.

Alors que la situation devient tendue pour Bran, Robb arrive à la rescousse et sort son épée en ordonnant à l’homme de laisser tomber le couteau avec lequel il avait commencé à trancher les sangles. Les Sauvageons commencent alors à attaquer Robb : il tue un premier attaquant qui se jette sur lui avec une hache, puis un second.

Alors que Robb tient la femme sous la menace de l’épée, il se rend compte que Bran est lui-même sous la menace d’un couteau. Le Sauvageon qui le tient lui ordonne de poser son épée. A contrecoeur, pour protéger la vie de Bran, il obtempère tout doucement… mais soudain, l’homme s’écroule, touché par une flèche décochée par Theon, qui a finalement décidé d’intervenir.

Theon met en joue la femme tandis que Robb se précipite vers Bran, qui a une vilaine blessure à la jambe mais ne ressent pas la douleur. Theon déclare que dans les Iles de Fer, d’où il est originaire, on n’est considéré comme un homme qu’à partir du moment où l’on a tué son premier ennemi.

Robb lui dit que son geste était de la folie pure, il aurait pu tuer Bran s’il avait mal visé. Theon répond que l’alternative n’était guère plus encourageante : la femme aurait tué Robb, l’homme aurait tranché la gorge de Bran. Ils finissent par se demander que faire de la Sauvageonne qui a survécu à l’attaque. Elle supplie qu’on lui laisse la vie sauve et Robb accepte.

Bran sauvé, dans les bras de Robb Stark - Saison 1 épisode 6
Bran sauvé, dans les bras de Robb Stark – Saison 1 épisode 6

La négociation avortée de Tyrion

Dans sa cellule aux Eyrié (capitale du Val d’Arryn), Tyrion se tourne en dormant… et manque de tomber dans le vide abrupt sur lequel débouche la cellule. Le vent glacial et la vision du vide achèvent de le réveiller tout à fait.

Il hurle pour appeler son geôlier, Mord. Il tente de négocier avec l’homme, lui promettant beaucoup d’or. Mord, un homme simple, voit vite qu’il n’a pas d’or sur lui et ressort de la cellule, non sans avoir frappé copieusement le prisonnier.

Pas aujourd’hui

A Port-Réal, Arya poursuit ses leçons d’épée avec Syrio Forel. Ils travaillent toujours avec des épées d’entraînement en bois. Arya déclare qu’elle ne veut pas s’entraîner, elle n’a pas la tête à ça à cause de la mort de Jory et de la blessure de son père.

Mais Syrio lui rappelle l’importance de continuer l’apprentissage quand le moral n’est pas au rendez-vous… car la nécessité de se battre ne coïncide pas toujours avec le moment où l’on se sent le mieux. Syrio lui rappelle en la faisant chuter à terre sous la « menace » de l’épée que si elle laisse ses soucis l’envahir, ça lui apportera bien d’autres soucis.

« Comment peux-tu être rapide comme le serpent, silencieuse comme une ombre, si tu es ailleurs ? » lui demande Syrio en la mettant en joue avec les deux épées. Il lui dit qu’il est normal qu’elle s’inquiète pour son père et demande si elle prie pour lui. Elle répond qu’elle le fait aussi bien auprès des anciens que des nouveaux dieux.

Syrio Forel lui répond alors qu’il n’y a qu’un seul dieu, la Mort. « Et il n’y a qu’une chose que l’on dit à la Mort : pas aujourd’hui ».

Puis il lui lance son épée et elle se remet dans une posture de combat.

La leçon d'épée d'Arya Stark
La leçon d’épée d’Arya Stark

Prédictions

A Vaes Dothrak, au cours d’une cérémonie rituelle, Daenerys Targaryen doit manger un cœur d’étalon. Viserys et Jorah discutent, Viserys espère que ce n’est pas le coeur de son cheval et est sûr que sa sœur n’arrivera pas à tout manger sans vomir. Jorah trouve pour sa part qu’elle s’en sort plutôt bien pour l’instant. Pendant ce temps, Khal Drogo la regarde et on prédit le destin de leur futur enfant.

Jorah traduit. « Ses ennemis trembleront devant lui et leurs femmes pleureront des larmes de sang ». Puis il annonce que Daenerys aura un garçon. Viserys réagit aussitôt : « Ce ne sera pas un vrai Targaryen. Ce ne sera pas un vrai dragon ».

Daenerys a fini de manger le cœur et ne peut réprimer un haut-le-cœur violent. Les chants s’interrompent. Mais elle se relève, avalant la dernière bouchée sans avoir vomi, la tête haute, le regard fier. La prêtresse qui anime la cérémonie annonce : « L’étalon qui montera le monde ». Jorah traduit et explique que l’étalon, chez les Dothrakis, est le khal des khals, celui qui les unira en un seul khalasar, rassemblant tous les peuples du monde.

Daenerys annonce en dothraki que l’enfant s’appellera Rhaego, en hommage à son frère aîné Rhaegar qu’elle n’a pas connu et qui a été assassiné par Robert Baratheon. Tout le monde se met à scander le prénom choisi tandis que Khal Drogo la rejoint.

Viserys note que tout le monde adore sa sœur en affichant un air jaloux. « C’est vraiment une Reine, aujourd’hui », constate Jorah, admiratif… avant de constater que Viserys s’est éclipsé.

Jaloux, celui-ci a décidé de partir, non sans voler les œufs de dragon. Jorah Mormont décide de l’en empêcher, Viserys rétorque que les biens de sa sœur sont aussi les siens. Il déclare qu’il espère vendre les œufs pour se procurer un navire et une armée. Une grande armée. Le poids d’une dynastie repose sur ses épaules depuis qu’il a 5 ans, explique-t-il… et pourtant, personne ne lui a accordé le quart de ce qu’on accorde comme attention à Daenerys sous cette tente. Or, qui peut régner sans fortune, sans peur, sans amour ?

Viserys s’approche de Jorah et lui dit qu’il a bien vu le regard qu’il portait sur Daenerys. « Je m’en fiche, tu peux l’avoir. Elle peut devenir la Reine des sauvages et festoyer en mangeant les morceaux de cheval sanglants les plus nobles qui soient et toi, tu peux goûter à la partie d’elle qui te fait le plus envie. Mais laisse-moi partir ».

Jorah lui répond qu’il peut partir… mais sans les œufs de dragon. Viserys essaie de négocier, rappelant à Jorah qu’il a juré sa loyauté… mais devant l’impassibilité de Jorah, finit par céder, jetant le sac contenant les œufs au sol et quittant la tente.

Jorah Mormont s'oppose à Viserys Targaryen
Jorah Mormont s’oppose à Viserys Targaryen – Saison 1 épisode 6

La demande de Tyrion

Aux Eyrié, Tyrion tente à nouveau de négocier avec son geôlier, Mord. Il explique – entre deux coups de Mord – que lors de sa capture, on lui a pris sa bourse avec son or. Il ne sait pas où elle est mais quand il sera libre… Mord lui répond que pour être libre, il n’a qu’à sauter dans le vide.

Tyrion lui demande alors s’il connaît l’expression « riche comme un Lannister ». Il voit que Mord semble connaître et poursuit, en expliquant qu’il est Tyrion, fils de Tywin Lannister… et que Mord doit connaître l’expression « Un Lannister paie toujours ses dettes ». Percevant une vague lueur de compréhension dans l’esprit simple du geôlier, il parvient à le convaincre d’adresser un message à Lysa Arryn en échange de quoi il lui offrira tout l’or qu’il possédait sur lui au moment de sa capture. S’il survit, bien sûr, ce qu’il a l’intention de faire !

« Dites-lui que je souhaite confesser mes crimes ».

Tyrion Lannister aux Eyrié
Tyrion Lannister aux Eyrié

Conduit devant Lysa Arryn, en présence de Robin Arryn et de Catelyn Stark, il se dit prêt à confesser ses crimes… mais avoue simplement être un menteur, avoir déjà triché, parié, fréquenté les prostituées. Il n’est pas violent lui-même mais a déjà convaincu d’autres de l’être à sa place. Dans un coin, Bronn le mercenaire semble esquisser un sourire en l’écoutant.

Tyrion suppose que Lysa Arryn veut plus de détails alors il commence à raconter quelques bêtises de jeunesse. A 7 ans, quand il a vu une servante se baignant nue dans la rivière, il lui a volé ses vêtements, l’obligeant à retourner au château nue et en larmes. A 10 ans, il a rempli les bottes de son oncle de crottin de chèvre et a fait accuser un écuyer à sa place, échappant à la punition tandis que le pauvre garçon se faisait fouetter. Cette fois-ci, Bronn rit franchement.

Tyrion poursuit ses histoires jusqu’au moment où, excédée, Lysa Arryn le coupe en lui demandant où il se croit. Catelyn Stark prend à son tour la parole : elle lui rappelle qu’il est accusé d’avoir recruté un homme pour assassiner son fils Bran dans son lit et d’avoir conspiré pour assassiner le mari de sa sœur, la Main du Roi Jon Arryn. « Oh, je suis vraiment désolé », répond Tyrion, « je ne sais rien à ce sujet ».

Lysa estime que la plaisanterie a assez duré et demande à Mord de reconduire Tyrion dans sa cellule. Une autre cellule, plus petite et avec un plancher plus incliné. Tyrion prend alors à partie les personnes présentes : est-ce ainsi que l’on rend justice dans le Val d’Arryn ? On l’accuse de quelque chose, qu’il nie, et on le jette simplement dans une cellule glaciale, sans nourriture ? Où est la justice ? Il exige un procès.

Lysa Arryn lui rappelle qu’en vertu des lois, s’il est jugé coupable, il le paiera de sa vie. Il répond qu’il connaît la loi. Lysa ordonne que l’on ouvre la Porte de la Lune. Robyn paraît surexcité par la nouvelle et bat des mains tandis qu’une ouverture circulaire apparaît au centre de la pièce, s’ouvrant sur un vide abyssal. Lysa lui annonce que c’est Robyn qui va écouter ses arguments et prendre une décision. Il pourra ensuite partir, par une porte ou par l’autre…

Mais Tyrion répond qu’il ne sera pas nécessaire d’embêter Robyn. Il exige un procès par combat. Tout le monde se met à rire, estimant sans doute que ses chances de gagner sont minces. Les hommes forts se portent aussitôt volontaires pour se battre contre le nain au nom de Lysa Arryn. Un homme, Ser Vardis Egen, paraît silencieux donc Lysa l’interpelle. Oui, explique-t-il, il est lui aussi prêt à se battre mais estime que le combat contre un nain serait trop déséquilibré pour que l’on parle de justice.

Tyrion est d’accord et explique alors que la loi l’autorise lui aussi à nommer quelqu’un prêt à se battre pour lui. Ser Vardis Egen est prêt à se battre contre l’homme que Tyrion choisira… et Tyrion annonce qu’il nomme son frère, Jaime Lannister. Murmure dans les rangs, car Jaime est réputé pour ses aptitudes au combat. Mais ce choix ne convainc pas, il faudrait trop de temps pour le faire venir et Lysa Arryn veut régler l’affaire au plus vite, le jour-même.

Tyrion se tourne alors vers les gens des Eyrié et demande s’il y a un volontaire, ce qui fait rire tout le monde. Comment peut-il espérer qu’un vassal des Arryn se batte pour lui ? Soudain, Bronn s’avance et annonce qu’il va « se battre pour le nain ». Stupéfaction générale.

Une décision lourde est prise à la cour du Roi

A la chasse, le Roi boit sans relâche le vin que lui sert Lancel Lannister. Il évoque le passé, ses conquêtes féminines et taquine Renly Baratheon, également présent, sur le fait qu’il ait couché avec une seule fille du Conflans. Il déclare que quand il était jeune, on était considéré comme un homme seulement une fois que l’on avait couché avec une fille de chacun des Sept Couronnes et du Conflans. Ils appelaient ça « faire les huit ».

Robert demande à Barristan Selmy, qui les accompagne, s’il a déjà réussi à faire les huit. Ce n’est pas le cas. Le Roi rigole en se souvenant de cette époque.

Excédé, Renly finit par s’énerver en demandant si on parle bien de l’époque où la moitié de Westeros s’est battue avec l’autre moitié de Westeros, faisant des millions de morts. Il laisse ainsi entendre que le Roi fait preuve d’une légèreté déplacée compte tenu du contexte historique auquel il fait référence. Une époque où le Roi fou a massacré des tas d’innocents parce que des voix dans sa tête lui disaient de le faire. Une époque où des dragons ont brûlé des villes entières au point de les rayer de la carte.

Robert le remet en place, en lui rappelant qu’il est son frère mais est aussi son Roi. Renly ose une dernière réflexion outrée sur les priorités du Roi en temps de guerre. Gêné, Lancel Lannister propose à nouveau du vin à Robert Baratheon, qui accepte, vidant la gourde d’une traite.

Pendant ce temps, à Port-Réal, Ned Stark siège sur le trône en l’absence du Roi. Il reçoit des villageois qui ont été victimes d’une attaque. Leurs maisons, leurs champs ont été détruits et leurs femmes massacrées. Les assaillants sont allés jusqu’à mettre le feu aux enfants. Le mestre Pycelle, présent, affirme qu’il s’agissait probablement de brigands. Mais le villageois répond par la négative : il ne s’agissait pas de voleurs, ils n’ont rien dérobé. Il ajoute que les assaillants ont laissé quelque chose derrière eux, s’adressant à Ned Stark comme s’il était le Roi (ce à quoi Pycelle réagit violemment en rappelant à l’homme à qui il s’adresse).

Ned Stark sur le Trône de Fer - Saison 1
Ned Stark sur le Trône de Fer – Saison 1

Le villageois vide alors sur le sol un sac rempli de poissons. Petyr Baelish note qu’il s’agit d’une référence à la maison Tully, la maison à laquelle appartient Catelyn Stark. Ned demande si les assaillants avaient un quelconque drapeau avec eux. Aucun, a priori, mais le villageois est capable de décrire leur chef de file : un homme massif, capable de couper un homme en deux ou de trancher la tête d’un cheval d’un seul coup d’épée.

Petyr Baelish souffle à Ned Stark que la description ressemble fort à Gregor Clegane, le chevalier brutal de la joute de l’épisode 4. Pycelle a du mal à imaginer que Clegane puisse se transformer en brigand, lui qui est chevalier. Baelish répond qu’il a déjà entendu Clegane être surnommé le « chien fou de Tywin Lannister ». Puis il chuchote, à l’attention de Ned : « Vous n’avez pas une petite idée de ce qui pourrait pousser les Lannister à être en colère contre votre femme ? »

Baelish laisse ainsi entendre que Clegane, garde attitré de Tywin Lannister, aurait pu agir ainsi sur ordre des Lannister en guise de représailles : en effet, les villages détruits se trouvent au Conflans, une région qui est le fief de la maison Tully à laquelle appartient Catelyn Stark. Pycelle a du mal à croire à l’hypothèse mais pour Baelish, ce n’est pas plus délirant que l’idée des Lannister attaquant la Main du Roi dans les rues de Port-Réal…

Ned Stark prend alors une décision forte au nom du Roi : il appelle un homme du nom de Beric Dondarrion, le charge de la mission, lui ordonne de rassembler 100 hommes et de partir arrêter Gregor Clegane. Puis il condamne Gregor Clegane à mort, le prive de ses titres et de ses terres. Sidéré par la décision, Pycelle estime qu’elle est peut-être un peu radicale et qu’il serait préférable d’attendre le retour du Roi de la chasse.

Mais Ned Stark poursuit : il ordonne à Pycelle d’envoyer un corbeau à Castral Roc afin de convoquer Tywin Lannister à la cour pour qu’il réponde des actes de ses vassaux. S’il ne se présente pas sous 15 jours, il sera désigné comme un ennemi de la couronne.

Le villageois paraît impressionné et satisfait par la décision. Baelish commente son audace mais demande à Ned s’il est raisonnable de tirer ainsi la queue du lion… Tywin Lannister est l’homme le plus riche des Sept Couronnes et selon Baelish, c’est l’or et non les soldats qui gagne les guerres. « Alors, comment se fait-il que Robert soit le Roi et non Tywin Lannister ? », répond Ned Stark avant de s’éloigner.

Un verdict aux Eyrié

Aux Eyrié, le procès par combat au nom de Tyrion Lannister et de Lysa Arryn est sur le point d’avoir lieu. Un duel va opposer Bronn à Vardis. Les Dieux sont censés décider du sort de l’accusé en aidant son représentant à gagner le combat si l’accusé est innocent.

Vardis est harnaché dans son uniforme de chevalier et muni d’un lourd bouclier, Bronn protégé plus légèrement au point que le combat paraît très inégal. La tension est forte dans la pièce. Robyn déclare le combat ouvert.

Les épées s’entrechoquent, Bronn est acculé dangereusement près du vide par son adversaire mais soudain, parvient à retourner la situation en sa faveur. Vardis reprend le dessus mais s’épuise à frapper dans le vide, Bronn lui échappant à chaque fois avec agilité, n’étant pas aussi alourdi par son équipement.

Le mercenaire finit par avoir le dessus malgré les encouragements que la foule donne à Vardis. Par pitié pour son adversaire, il lui tranche la gorge avant de précipiter son corps dans le vide par la Porte de Lune, lui épargnant une mort bien plus brutale. Tyrion a gagné le procès par combat.

Bronn victorieux sous le regard de Lysa Arryn et Catelyn Stark
Bronn victorieux sous le regard de Lysa Arryn et Catelyn Stark – Saison 1

Lysa reproche à Bronn de ne pas s’être battu avec honneur. Bronn répond que c’est ce que Vardis a fait, lui. Et on le voit, voilà où mène l’honneur.

Mord libère Tyrion, qui exige alors qu’on lui remette ce qui lui appartient. La mort dans l’âme, Catelyn Stark donne son consentement et l’on rend à Tyrion la bourse pleine d’or avec laquelle il était arrivé. Il la lance alors à Mord, avec la formule « Un Lannister paie toujours ses dettes ». Le geôlier en reste sans voix.

Les promesses du prince Joffrey

Sansa est en train de broder aux côtés de sa Septa, qui note qu’elle porte désormais ses cheveux comme une vraie fille du sud. Sansa rétorque froidement qu’elle vit désormais dans le sud. La Septa estime qu’il est important de rester fidèle à ses racines, et laisse entendre que sa mère n’apprécierait peut-être pas de la voir coiffée ainsi. Mais Sansa répond que sa mère n’est pas du nord. « Je sais ça », répond la Septa.

Sansa, agacée, lui demande si elle a des cheveux puis, quand Septa Mordane répond par l’affirmative, refuse de les voir en prétendant que ça ne l’intéresse pas. Curieuse, elle lui demande néanmoins si elle est originaire du nord ou du sud. « Oh, je viens d’un tout petit village »… commence la Septa, avant que Sansa ne la coupe pour lui dire qu’en fait, elle se fiche de la réponse.

On entend une porte s’ouvrir tandis que Septa Mordane lui reproche sa grossièreté.

Le visiteur n’est autre que le prince Joffrey, qui vient s’excuser auprès de Sansa pour son comportement « monstrueux » des dernières semaines. Il lui offre un joli collier, similaire à ce que porte Cersei. Joffrey lui dit qu’un jour, elle sera Reine alors elle doit dès maintenant avoir l’air d’une Reine. Il lui demande de pardonner sa grossièreté, elle répond avec émotion qu’il n’y a rien à pardonner.

Joffrey lui dit alors qu’un jour, ils se marieront dans la salle du Trône, les gens viendront de tout le royaume pour assister au mariage et elle deviendra leur Reine. Joffrey s’engage à ne plus lui faire de mal, à ne plus être cruel envers elle. La Septa Mordane affiche une drôle d’expression, comme si elle doutait un peu de ses paroles.

Mais Sansa boit les paroles de son promis et se laisse embrasser par Joffrey.

Sansa et Joffrey
Sansa et Joffrey – Saison 1 épisode 6

Ros prend la route

Dans le nord, Theon croise Ros, la prostituée qu’il préférait au bordel, alors qu’elle prend la route pour Port-Réal, assise sur une charrette de navets. Elle a l’intention de rejoindre Blancport puis de trouver un bateau pour embarquer vers le sud. Sans finesse, Theon s’étonne qu’elle puisse se payer un tel voyage. « Certains de mes amis sont plus généreux que d’autres », note Ros.

Theon essaie de la dissuader de partir, il y a déjà des milliers de filles comme elle à Port-Réal, un jour elle risque de tomber sur un client qu’elle n’arrivera pas à satisfaire et qui, frustré par sa propre impuissance, lui cassera les dents. Elle rit puis lui demande ce qu’il adviendrait d’elle en restant à Winterfell : deviendrait-elle Lady Greyjoy, maîtresse des Iles de Fer ? Même s’il l’aime bien, elle a pleinement conscience de son côté qu’ils n’appartiennent pas au même monde.

Mais surtout, elle a appris l’attaque de Jaime Lannister contre Ned Stark et pense que ça n’augure rien de bon pour la suite. Elle pense qu’une guerre se prépare et que très bientôt, il n’y aura plus de travail pour elle dans le nord. Elle ordonne au paysan de faire avancer la charrette.

Theon la supplie de « le laisser la voir une dernière fois » et lui lance une pièce. Espiègle, elle soulève sa robe, révélant qu’elle ne porte pas de culotte. « Tu vas me manquer », lui crie Theon.

Une révélation pour Ned Stark

A Port-Réal, la nuit est tombée et Ned Stark, s’appuyant encore lourdement sur une canne suite à sa blessure, rejoint ses filles. Il a pris une décision : il va les renvoyer à Winterfell. Le choc est énorme pour Sansa, qui vient de se réconcilier avec Joffrey et s’imagine déjà reine de Westeros. Quant à Arya, elle est inquiète à l’idée que son père soit en train de mourir à cause de sa jambe et ne veut pas renoncer à ses leçons avec Syrio Forel.

Ned Stark explique que cette décision n’est pas une punition mais qu’il souhaite les mettre à l’abri. Arya veut que Syrio Forel vienne avec elle, Sansa la réprimande en estimant que son « prof de danse » n’est pas un sujet de grande importance par rapport à son cas à elle, qui doit épouser Joffrey, devenir reine et avoir plein de bébés.

Ned Stark lui promet que le jour où elle sera en âge de se marier, il lui trouvera un bon parti, courageux, doux, fort. Mais – alors qu’Arya ricane à côté – Sansa ne veut pas d’un autre, elle veut Joffrey et lui donner des « fils avec de beaux cheveux blonds ».

Ned semble avoir une révélation. Il ordonne aux filles de faire leurs bagages et elles quittent la pièce en protestant. Resté seul, Ned Stark se replonge aussitôt dans le livre de généalogie répertoriant les naissances : il découvre que tous les Baratheon, sans exception, ont donné naissance à des enfants bruns… sauf Robert, dont les enfants sont tous blonds.

En d’autres termes, Joffrey, l’héritier du Trône, n’est probablement pas le fils légitime du Roi.

Ned Stark a une révélation
Ned Stark a une révélation – Saison 1

Une soirée brûlante

A Vaes Dothrak, une soirée est organisée en l’honneur de Khal Drogo et de son épouse. Viserys fait soudain irruption, visiblement ivre, s’invitant à la fête. A la demande de Daenerys, Jorah vient le trouver pour le faire partir. Viserys est furieux qu’on ose le toucher, lui, le dragon. Il interpelle Khal Drogo, disant qu’il est venu pour la fête.

Drogo répond qu’il y a une place pour lui, tout au fond de la salle. Mais ce n’est pas assez pour Viserys, qui estime être le Roi. « Tu n’es pas Roi », répond Drogo en anglais. Outré, Viserys tire son épée, ce qui est formellement interdit dans la cité dothrak. Il la pointe sur Jorah Mormont… poussant Daenerys à se manifester pour lui demander d’arrêter.

Il obtempère et Jorah l’invite à poser l’épée, c’est interdit ici et il pourrait mourir pour ça. Viserys ironise, qui va le tuer alors que les Dothrakis ne peuvent pas verser de sang dans leur cité sacrée ? Lui, en revanche, estime en avoir le droit. Il menace Daenerys avec l’épée et exige la couronne qui lui a été promise.

Il la laissera garder son bébé… mais il rappelle à Daenerys que Drogo l’a achetée… et n’a jamais payé pour son achat.

Viserys menace Daenerys
Viserys menace Daenerys – Saison 1 épisode 6

Khal Drogo écoute avec attention la traduction qui lui est faite de l’échange par Irri, servante de Daenerys. Drogo répond en dothraki et Daenerys traduit : oui, il aura sa couronne, une couronne devant laquelle les autres hommes trembleront. Drogo se lève, vient toucher le ventre de sa femme puis fait immobiliser Viserys par deux de ses hommes.

Il retire sa grosse ceinture en or et la fait fondre dans une marmite au-dessus du feu. Jorah incite Daenerys à détourner le regard, ce qui va se produire ne va pas être beau à voir. Elle refuse.

L’or ayant fondu, Khal Drogo soulève la marmite. Viserys comprend ce qui va se passer et supplie sa sœur d’avoir pitié. Elle ne réagit pas et il verse l’or bouillant sur la tête de Viserys, qui périt dans d’atroces souffrances sous le regard impassible de Daenerys.

Elle conclut que s’il a péri ainsi par le feu, c’est qu’il n’était pas un « vrai dragon » (car comme elle l’a montré, un peu plus tôt en touchant l’œuf brûlant, un véritable Targaryen n’est pas atteint par le feu).

Lire la suite dans le résumé de l’épisode 7 saison 1

Tous les résumés de Game Of Thrones saison 1

    Episode 1 : L’hiver vient
    Episode 2 : La Route royale
    Episode 3 : Lord Snow
    Episode 4 : Infirmes, Bâtards et Choses brisées
    Episode 5 : Le Loup et le Lion
    Episode 6 : Une couronne dorée
    Episode 7 : Gagner ou mourir
    Episode 8 : Frapper d’estoc
    Episode 9 : Baelor
    Episode 10 : De feu et de sang

Vous préférez un résumé de Game Of Thrones saison 1 plus global au lieu de lire le résumé de chaque épisode ? Consultez l’article dédié !

Sommaire : tous les résumés des épisodes de Game Of Thrones


Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Game Of Thrones saison 1, épisode 6 : Une couronne dorée

  • marion

    Merci beaucoup pour les résumés des épisodes! ils sont simples, bien faits et hyper pratiques ! bravo :)

    Répondre à marion
    • Marlène

      Merci Marion ! Il faut que je commence à réfléchir à mon organisation pour assurer la suite et fin de la série ;)

      Répondre à Marlène


Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.