La Servante Ecarlate saison 1 épisode 10 : Nuit


Vous pouvez lire sur cette page le résumé du dernier épisode de la saison 1 de la série La Servante Ecarlate, l’épisode 10. Il a été réalisé par Kari Skogland et écrit par Bruce Millar à partir du roman de Margaret Atwood, The Handmaid’s Tale.

N’hésitez pas à relire le résumé de l’épisode 9 pour vous remettre en tête les principaux éléments de la série. Je vous rappelle également que le résumé ci-dessous tient davantage du récap complet que d’un résumé succinct, il va donc vous révéler des événements importants de l’intrigue si vous n’avez pas encore vu l’épisode 10 de la série.

La Servante Écarlate saison 1 épisode 10

L’apprentissage de l’obéissance

On replonge dans une scène du passé, au Centre Rouge. Tante Lydia regarde les filles monter un escalier en commentant négativement leur look et leur attitude. Puis elle les incite à former un demi-cercle, à joindre les mains et à baisser les yeux. En voix-off, June explique que les filles avaient une façon particulière de se regarder quand elles étaient au Centre Rouge.

Pendant longtemps, elle n’a pas su mettre de mots sur cette expression… car elle n’existait pas dans leur vie d’avant. On découvre le visage d’Alma parmi les filles. Ce jour-là, June avait reçu une décharge électrique car elle n’était pas attentive aux consignes.

Tante Lydia lui avait alors demandé de définir l’humilité. Elle avait joint les mains plus fort… et Lydia l’avait forcée à baisser la tête. Puis elle avait ajouté que des excuses étaient nécessaires et June avait dû s’excuser. Plusieurs fois. Jusqu’à ce que sa formulation convienne à Lydia.

On avait entendu le bruit d’une grille puis Lydia avait fait signe à June de la suivre. Au bout du couloir, on distinguait une silhouette. Lydia avait conduit June dans une pièce et incitée à s’asseoir sur une chaise, tandis que l’on préparait une foule d’instruments autour d’elle. On l’avait prévenue que ce serait douloureux.

Cet air que toutes les filles affichaient, June l’avait réalisé à cet instant, était de la terreur. Une terreur à la fois exprimable et indicible. C’est dans cette salle qu’on lui avait marqué l’oreille avec une bague rouge pour indiquer son statut de Servante.

Elle explique que désormais, plus personne n’affiche ce regard. On la voit rentrer des courses, transportant dans son sac le paquet qu’on lui a remis. On la voit ensuite dans sa chambre, cherchant où le cacher pour qu’il soit en sécurité dans une pièce qui dispose de si peu de cachettes. Elle opte pour l’arrière de la baignoire.

Une nouvelle inattendue

Quand elle ressort de la chambre, elle reçoit une gifle monumentale qui la pousse à s’écrouler sur le sol. Serena est furieuse. Elle affirme qu’elle lui a fait confiance, qu’elle a essayé de l’aider. DeFred a du sang qui lui coule sur la tempe tant le coup a été violent. Serena sort la robe que June a portée Chez Jezebel et la jette près d’elle. Puis elle force June à se relever, l’entraîne vers la salle de bain et la jette sur les toilettes.

Elle sort un test de grossesse et lui ordonne de faire pipi dessus. Tout de suite. June obtempère, même si elle n’a pas envie et que la situation n’incite pas vraiment à se relaxer. Puis Serena récupère le test sans la laisser regarder le résultat, lui ordonnant de se mettre à genoux et de prier Dieu qu’elle puisse être utile.

Et l’on voit soudain Serena tomber à genoux, posant le test de grossesse près d’elle et joignant les mains.. puis elle revient dans la salle de bain avec le test et le montre à June : un gros « + » s’affiche sur le petit écran. Elle est enceinte. « Il a répondu à nos prières », commente Serena. « Vous croyez que j’ai prié pour ça », rétorque June. « Pour faire naître un bébé dans cette maison ? »

June, blessée, apprend qu'elle est enceinte - Episode 10 de La Servante Ecarlate
June, blessée, apprend qu’elle est enceinte – Episode 10 de La Servante Ecarlate

Elle sait que désormais, elle peut tout se permettre et surtout l’insolence. Serena récupère le test et ordonne à DeFred de prendre du repos. Le soir venu, elle est couchée dans son lit et essaie de s’endormir au son de la boîte à musique. Elle plonge aussitôt dans ses souvenirs.

Elle était sous les draps avec Luke et ils essayaient d’interpréter les mouvements du bébé qui commençait à bouger dans son ventre. « On dirait Serena Williams », avaient-ils conclu. Cette nouvelle grossesse est si différente.

Des vérités sont dites

Pendant ce temps, au rez-de-chaussée, Fred entre dans son bureau et trouve sa femme à l’intérieur, devant les lettres du Scrabble. Il la prévient qu’il a une conférence dans cinq minutes et ajoute que trois Marthas de plus ont été arrêtées, elles préparaient une attaque.

« J’ai oublié, combien de lettres faut-il pour commencer ? » demande soudain Serena au sujet du jeu de Scrabble. « Sept », répond Fred. Elle lui propose une partie mais il répond qu’il a du travail et qu’elle connaît la loi (elle n’a pas le droit de jouer à ça). Elle rétorque que c’est le cas et qu’elle a même contribué à l’écrire. Il ne semble toujours pas réaliser où elle veut en venir.

« C’est une fille intelligente. J’imagine qu’elle est douée [à ce jeu] », enchaîne Serena. Elle révèle alors comment elle a découvert le pot-aux-roses : il y avait des traces de rouge à lèvres sur le col de sa cape… et elle devine que c’est en empruntant ses vêtements que DeFred a pu passer les contrôles sans être repérée.

Serena se met en colère contre son mari et explique qu’il doit arrêter de toucher à DeFred car elle ne veut pas la retrouver pendue ou renversée par un camion. Il doit se contrôler. Entendant ces mots, il lui reproche d’avoir fait entrer la tentation dans sa maison. C’est de sa faute s’il a péché.

Serena lui annonce alors que DeFred est enceinte mais ce n’est pas la seule chose qu’elle a à dire : elle révèle également qu’il n’est pas le père de l’enfant. Il est faible et Dieu ne l’aurait jamais laissé transmettre cette faiblesse à un héritier. Elle balance toutes les lettres du Scrabble par terre puis quitte le bureau à grandes enjambées.

Chantage

Le lendemain matin, quand DeFred descend dans la cuisine, elle découvre un petit-déjeuner généreux avec des œufs et du porridge et une Rita rayonnante. Rita la serre dans ses bras et on entend Serena l’appeler. DeFred reste seule devant son petit-déjeuner et soudain, Nick entre dans la pièce. DeFred explique que Serena a tout découvert et révèle qu’elle est enceinte. Elle évoque le test de grossesse et il se précipite pour poser la main sur son ventre, un bref moment de complicité dont Serena est témoin…

Nick apprend la grossesse de June - La Servante Ecarlate saison 1
Nick apprend la grossesse de June – La Servante Ecarlate saison 1

Dès qu’il se rend compte de sa présence, il se relève. Elle ordonne à DeFred d’enfiler sa cape et indique à Nick qu’elle n’auront pas besoin de la voiture, elle s’est « arrangée autrement ». Une longue route les attend…

On découvre une silhouette en train de courir dans la neige péniblement. C’est Moira. Elle finit par arriver dans un garage où une voiture est garée, avec une énorme couche de poussière sur les plaques d’immatriculation. En les frottant, Moira découvre l’endroit où elle se trouve : en Ontario. Elle a donc réussi à passer la frontière canadienne ! La voici désormais en sécurité. Elle s’écroule sur le sol et se met à rire sans pouvoir s’arrêter.

Moira la fugitive - The Handmaid's Tale saison 1
Moira la fugitive – The Handmaid’s Tale saison 1

Pendant ce temps, à l’arrière de la voiture, Serena est en train de tricoter un petit vêtement jaune, sans doute pour le bébé. Le chauffeur l’informe qu’ils sont arrivés à leur destination. DeFred demande où elles sont mais Serena ignore totalement sa question et la laisse dans la voiture pour entrer dans un bâtiment. Quand elle ressort, elle n’est pas seule. À ses côtés se tient une petite fille vêtue de rose : Hannah.

DeFred s’écroule en apercevant sa fille… mais elle est coincée dans la voiture. Hannah ne peut pas la voir… et elle se met à hurler, suppliant qu’on la laisse sortir et tambourinant furieusement contre la portière. Mais elle voit Serena faire rentrer l’enfant dans le bâtiment sans qu’elle ait pu lui parler.

Le supplice est cruel et Serena remonte à l’avant de la voiture pour le trajet du retour, laissant DeFred dans sa douleur à l’arrière du véhicule. Elle entrouvre simplement la vitre et explique à DeFred que ça ne fera de bien à personne si elle voit Hannah. Elle est heureuse, on s’occupe bien d’elle. Elle ne doit pas s’inquiéter.

« Tant que mon bébé est en sécurité, le tien le sera aussi ». La menace est bien présente derrière ces propos. DeFred n’a pas intérêt à se mettre en danger si elle veut revoir sa fille. Puis la vitre se referme… et DeFred insulte Serena de tout son saoul sans que celle-ci puisse l’entendre… enfin, jusqu’à ce que Serena se retourne et lui ordonne de ne pas s’énerver comme ça car « c’est mauvais pour le bébé ».

Le procès de Putnam

Warren Putnam est en train d’être jugé et reconnaît sa faute. Le conseil qui le juge est présidé par le commandant Pryce… et parmi ses membres figure Fred Waterford. L’accusé se retire pour que les hommes puissent délibérer.

Waterford fait preuve d’une grande indulgence vis-à-vis de l’accusé : il explique qu’il est conscient de la gravité de la faute mais que rares sont ceux qui peuvent se vanter de n’avoir jamais fait d’erreur. Il rappelle également que le commandant Putnam a une famille, une femme et un nouveau-né. Naomi a d’ailleurs témoigné au sujet de son mari et si une décision dramatique venait à être prise, elle affecterait tout le monde.

Sauf que Pryce précise à Waterford que Naomi a au contraire réclamé la peine la plus sévère. On découvre peu après la punition réservée à Putnam : l’amputation de la main gauche.

Le soir, alors qu’il neige dehors, DeFred va tambouriner à la porte de Nick mais celui-ci ne lui ouvre pas. Elle va alors tout droit dans le bureau de Fred Waterford et lui dit très franchement qu’elle a besoin de son aide pour protéger sa fille. Il lui demande de quoi elle doit être protégée et DeFred explique qu’il s’agit de Serena. Le commandant estime que sa femme serait bien incapable de faire du mal à un enfant mais DeFred rétorque qu’il ne la connaît pas. Puis il ajoute qu’il doit la féliciter, qualifiant la grossesse de miracle. « Est-ce le mien », demande-t-il ? « Bien sûr », répond-elle dans un souffle.

On la découvre un peu plus tard dans sa chambre, devant la fenêtre entrouverte, en train d’écouter la boîte à musique en jouant avec la clé. Elle décide subitement de déballer le paquet que le boucher lui a remis. Elle découvre une pile de témoignages de Servantes qui ont été capturées, à qui on a pris leurs enfants. Des Servantes qui révèlent au monde entier ce qui se passe réellement sous le régime de Gilead. Le réseau de résistance est là, et bien là.

June pensive dans sa chambre chez les Waterford
June pensive dans sa chambre chez les Waterford

On découvre que Moira a été prise en charge au Canada. On lui a donné du café et on lui propose quelque chose à manger. Un drapeau canadien est accroché sur le mur de la pièce où elle se trouve. L’homme qui la reçoit lui demande si elle a de la famille au Canada afin de la prévenir si quelqu’un se présente et la réclame mais elle n’a personne en tête.

Il indique qu’il va tout lui expliquer et lui remet une carte de réfugiée. D’ici quelques jours, on lui affectera un(e) assistant(e) social(e). L’homme lui remet également un portable déjà payé pour les 12 prochains mois, 200$ pour les transports, 470$ en liquide, une carte de sécurité sociale, une carte de mutuelle… sans oublier des vêtements ! Il lui propose de prendre une douche, d’avoir un livre… Tant de sollicitude que Moira en reste totalement muette.

Pendant ce temps, aux États-Unis, Fred retrouve Serena dans la chambre que celle-ci est en train de préparer pour le bébé. Il lui demande si elle a besoin d’aide et elle refuse. Elle lui demande ce qu’il veut vraiment et il explique qu’il est venu s’excuser d’avoir dit des choses cruelles. Ils ont traversé beaucoup d’épreuves mais Fred lui rappelle que le plus important est la situation où ils se trouvent désormais : ils vont avoir un bébé.

Fred lui rappelle que DeFred va donner naissance à l’enfant et qu’ensuite, elle partira. Et ils formeront une vraie famille, sans elle. Il sort de la pièce, la laissant en larmes.

Un nouveau Salut… ou pas

De son côté, DeFred se réveille sur le sol de la salle de bain au beau milieu de toutes les lettres que contenait le colis clandestin. Elle entend l’Église qui sonne trois coups, signe qu’il y a un « Salut » prévu le jour même… c’est-à-dire une condamnation à mort. Elle ramasse les lettres éparpillées sur le sol de la salle de bain et rejoint DeGlen.

Le quatrième appel a déjà retenti et DeGlen a peur qu’elles ne se fassent punir. Elles se pressent en direction du terrain de rassemblement, où Tante Lydia les invite à se mettre à genoux. Des hommes apportent des pierres avec des brouettes et l’une des filles laisse entendre qu’une lapidation va avoir lieu.

Lydia s’adresse à elles en leur disant qu’elles sont « spéciales » et « tellement belles ». Elle a l’air très émue. Beaucoup plus que pour un « Salut » classique. Elle se lance dans un discours en expliquant qu’il n’y a pas de plus grand miracle que le miracle d’un enfant… et pas de plus grand péché que celui de blesser un enfant ou de le mettre en danger. Toutes les filles prononcent un « Oui, Tante Lydia » mais DeFred reste muette. L’ambiance est particulière et ça ne présage rien de bon.

Toutes les filles retirent leurs coiffes et sont invitées à ramasser une pierre et à s’avancer. Elles forment un cercle et l’on amène la personne condamnée à mort. C’est Janine.

Elle a visiblement survécu à sa chute dans la rivière et a été jugée coupable de mise en danger d’enfant. À ce titre, elle a été condamnée à mourir par lapidation. Tante Lydia explique qu’elle sait à quel point c’est difficile mais que c’est nécessaire… car Dieu exige ce type de sacrifice. Elle essuie ses larmes, on sent que la situation est terrible pour elle aussi.

Les filles sont abasourdies et Janine leur dit avec sa candeur habituelle : « [Ne lancez] pas trop fort ». DeGlen s’avance et se rebelle, expliquant qu’elles ne peuvent pas faire ça. Lydia lui ordonne de retourner à sa place. Elle répète qu’elle ne tuera pas Janine et un garde vient la frapper violemment d’un coup de crosse. « Ça va ? » demande Janine à la malheureuse DeGlen.

Lydia donne un coup de sifflet censé lancer les jets de pierres mais aucune fille ne se décide. Elle hurle plusieurs fois « Les filles ! » et finalement, DeFred s’avance. Un garde la met aussitôt en joue et lui ordonne de retourner dans la file avec les autres mais Lydia s’interpose, en déclarant que les filles sont sous sa responsabilité.

Puis DeFred laisse tomber sa pierre au sol, sans la jeter sur Janine… avant de murmurer un « Je suis désolée, tante Lydia ». Un exemple pour toutes les filles, qui s’empressent de faire de même. DeFred est fière de cette insubordination… et Janine elle-même paraît très touchée.

La rébellion de DeFred - Episode 10 de La Servante Ecarlate saison 1
La rébellion de DeFred – Episode 10 de La Servante Ecarlate saison 1

Lydia ordonne aux filles de rentrer chez elles. Elle prévient DeFred qu’il y aura des conséquences pour cette désobéissance mais pour l’heure, Janine est saine et sauve.

June rentre chez elle après le salut - The Handmaid's Tale saison 1
June rentre chez elle après le salut – The Handmaid’s Tale saison 1

Retrouvailles au Canada

Au Canada, Moira est prise en charge… et on la voit dans le couloir peuplé d’avis de recherche que Luke avait emprunté. Moira se retrouve nez-à-nez avec lui. Il explique qu’il l’avait marquée sur sa liste et qu’il a donc été prévenu lorsque son nom est ressorti. Elle n’en revient pas qu’il la considère comme faisant partie de sa famille et se jette dans ses bras en pleurant.

La punition

De son côté, DeFred attend dans sa chambre ce qu’elle pense être une punition. Parce qu’elle a refusé de faire son devoir et de tuer Janine. Pour ça, elle va être punie, elle en est certaine. Elle devrait avoir peur mais elle se sent très sereine.

Elle entend des sirènes hurler. Puis on entend des pas et Nick entre dans la chambre. Il lui pose brièvement la main sur le ventre et lui glisse à l’oreille qu’elle doit suivre les hommes qui vont venir la chercher et lui faire confiance.

June emmenée par les hommes en noir - La Servante Ecarlate saison 1
June emmenée par les hommes en noir – La Servante Ecarlate saison 1

Elle obtempère quand ils arrivent et sur le chemin, croise Rita, la serre dans ses bras et lui glisse « Derrière la baignoire ». Rita file dans la salle de bain et découvre le paquet de lettres. Pendant ce temps, DeFred descend l’escalier et les hommes la conduisent vers la sortie… en refusant de dire à Serena où ils l’emmènent. Le commandant essaie aussi de protester mais rien à faire. Elle suit les hommes, qui la font monter dans la camionnette noire.

Elle ne sait pas si c’est la fin ou si c’est un nouveau départ mais elle n’a pas le choix. Elle doit obéir. Les portes de la camionnette se referment.

A suivre dans la saison 2

Résumés de La Servante Écarlate saison 1 | The Handmaid’s Tale

    Episode 1 : DeFred (26 avril 2017)
    Épisode 2 : Jour de naissance (26 avril 2017)
    Épisode 3 : Retard (26 avril 2017)
    Épisode 4 : Nolite Te Bastardes Carborundorum (3 mai 2017)
    Épisode 5 : Fidélité (10 mai 2017)
    Épisode 6 : La Place d’une femme (17 mai 2017)
    Épisode 7 : De l’autre côté (24 mai 2017)
    Épisode 8 : Chez Jezebel (31 mai 2017)
    Épisode 9 : Le Pont (7 juin 2017)
    Épisode 10 : Nuit (14 juin 2017)

Sommaire : tous les résumés des épisodes de La Servante Ecarlate


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.