La Servante Ecarlate saison 1 épisode 9 : Le Pont


Voici le résumé détaillé de l’épisode 9 de la série La Servante Ecarlate (The Handmaid’s Tale) saison 1, réalisé par Kate Dennis sur un scénario de Kira Snyder adapté du roman de Margaret Atwood, The Handmaid’s Tale.

Ce récap complet comporte des spoilers donc lisez à vos risques et périls ;) Vous pouvez relire le résumé de l’épisode 8 Chez Jezebel si vous souhaitez vous remettre en tête les détails de l’intrigue.

La Servante Écarlate saison 1 épisode 9

L’adieu à Angela

De nombreuses Servantes se dirigent vers une superbe propriété, formant deux files parfaitement alignées. Elles sont réunies pour une occasion bien particulière : c’est le moment où Janine doit officiellement confier l’enfant qu’elle a mis au monde à la famille du commandant Warren Putnam.

Poussée par Lydia, elle s’approche de l’homme qui récite des paroles rituelles, avec le bébé dans les bras. Au moment où Janine est censée remettre l’enfant à Naomi Putnam, elle s’écarte brutalement en expliquant que l’enfant doit faire son rot une fois qu’elle a bu la moitié de son biberon. Naomi glisse à son mari qu’elle l’avait prévenu que la séparation serait terrible.

Janine doit dire adieu à son bébé - La Servante Ecarlate épisode 9
Janine doit dire adieu à son bébé – La Servante Ecarlate épisode 9

Il finit par s’adresser à Janine d’une voix ferme en lui promettant de chérir l’enfant et en lui adressant un petit sourire. Elle tend le bébé au couple et l’enfant se met aussitôt à pleurer, ce qui ne rend évidemment pas la séparation facile. Puis Lydia raccompagne Janine qui sort de la maison avec sa petite valise au milieu de la haie d’honneur formée par les autres Servantes Écarlates.

Elle leur sourit et va serrer June dans ses bras en lui glissant qu’il ne faut pas être triste pour elle, son commandant reviendra la chercher. June affiche un air peiné, persuadée sans doute que Janine se berce d’illusions sur son avenir.

Elle interpelle soudain Tante Lydia en lui demandant si Janine va bien. La Tante se tourne brièvement vers le véhicule qui va emporter Janine et répond qu’elle est sans doute plus forte que DeFred ne le pense. Elle devrait même être un exemple pour toutes les filles. Avant que les portes de la voiture ne se referment, Janine fait de grands signes amicaux à toutes les filles. Celles-ci rompent les rangs.

Les Servantes Ecarlates devant chez Janine
Les Servantes Ecarlates devant chez Janine

Entrer en résistance

DeFred s’empresse de rejoindre Alma, la jeune femme avec qui elle avait discuté lors de la soirée organisée en faveur de la délégation mexicaine. Elle lui glisse qu’elle veut aider « avec Mayday ». Alma prétend qu’elle ne sait pas de quoi elle parle.

Lydia conduit Janine vers une autre maison, occupée par le commandant Daniel et son épouse Mme Monroe. À peine a-t-elle laissé son bébé derrière elle que la Servante va devoir entrer au service d’une autre famille. Janine est désormais « DeDaniel ». Elle note qu’ils habitent très loin. « Très loin de quoi ? », demande Tante Lydia. On sent que Janine parle de son bébé mais elle répond simplement : « De tout ». Lydia la bénit et l’incite à rejoindre sa nouvelle famille, qui l’attend sur le perron de la maison.

On aperçoit Naomi Putnam en train de promener le bébé dans sa poussette aux côtés de Serena Waterford. Les deux femmes croisent soudain une Martha qui complimente Naomi au sujet de la petite Angela, vite écartée par un Gardien. On s’aperçoit alors que le Gardien marche juste derrière les deux femmes : Naomi ne percevait aucune menace dans l’attitude de la Martha mais Serena répond que l’on n’est jamais trop prudent. Les enfants sont très convoités dans le régime de Gilead.

Naomi explique que la petite a bien bu son biberon et qu’ils n’ont pas besoin de « cette horrible fille » (Janine) pour s’en occuper. Cette fois-ci, c’est au tour de Serena de la reprendre en répondant qu’il faut tout de même être reconnaissant. Naomi déclare qu’elle a l’impression d’entendre son mari. Elle ajoute que Serena a de la chance d’avoir une Servante si obéissante, elle est certaine qu’un miracle surviendra bientôt pour elle aussi.

DeGlen déclare à DeFred lors d’une promenade que Janine a de la chance, elle est tombée sur une nouvelle famille réputée gentille. DeFred confirme qu’elle « a de la chance »… avec tellement d’ironie que DeGlen ne peut pas s’empêcher de le remarquer. En arrivant au magasin, DeFred échange un regard avec Alma qui vient elle aussi faire les courses.

Alma l’entraîne brièvement à l’écart et lui demande si elle veut aider, en lui rappelant que les murs ont des oreilles. Alma lui donne alors une mission : retourner au club Chez Jezebel, essayer de trouver Rachel au bar car le groupe essaie de faire sortir un colis du club.

Soudain, DeFred réalise quelque chose et demande comment MayDay sait qu’elle se trouvait Chez Jezebel. Alma n’a pas la réponse. DeFred se demande déjà comment elle va bien pouvoir faire pour retourner dans le club et demande aussi ce que contient le colis mais Alma reste évasive : « Quelque chose d’important ». DeFred ne doit surtout pas l’ouvrir mais simplement le cacher jusqu’à ce que quelqu’un la contacte.

Elle paraît hésitante et Alma lui rappelle que c’est elle qui a fait la démarche de demander à rejoindre le groupe de résistance, elle ne peut pas à présent faire la fine bouche sur cette mission très importante pour le groupe. DeFred donne son accord pour tenter de relever le défi et Alma lui glisse qu’il faudrait idéalement y aller le soir même. Quel prétexte inventer ?

Une stratagème risqué

À la nuit tombée, June se glisse à l’entrée du bureau du commandant. Il est surpris de la découvrir ici et elle explique qu’elle voulait lui parler. Initialement, il semble laisser entendre que ce n’est pas le bon moment mais elle joue avec sa curiosité et il l’entraîne dans son bureau.

Elle prétend qu’elle n’arrête pas de penser à la sortie qu’ils ont faite, elle a adoré cette aventure qu’elle a trouvée terriblement excitante. Elle a adoré s’habiller pour lui, échapper aux gardes et vivre avec lui tout ce qu’ils ont vécu là-bas. Elle prétend qu’elle voulait simplement le remercier.

Alors qu’elle s’apprête à quitter le bureau, il glisse qu’ils pourraient retourner là-bas ensemble. « Quand ? » s’empresse-t-elle de demander. Il note son impatience mais l’interprète comme une marque d’intérêt… et décide qu’ils peuvent y aller le soir même à condition d’attendre que tout le monde soit couché.

DeFred a accompli la première partie de sa mission… et c’est terriblement difficile car elle doit mentir à tout le monde, à commencer par elle-même, puisqu’elle est loin d’apprécier les « attentions spéciales » du commandant à son égard.

Le commandant Waterford dans son bureau - Episode 9
Le commandant Waterford dans son bureau – Episode 9

La nuit venue, Nick les conduit à nouveau Chez Jezebel. Le visage toujours aussi fermé, surtout quand il la voit minauder avec le Commandant dans le rétroviseur. Sait-il à quel point elle joue la comédie ? Ils échangent des regards mais impossible d’en faire plus… DeFred déclare qu’elle va devoir trouver une manière de remercier le commandant et il répond qu’il va y réfléchir. Nick prévient qu’ils arrivent au checkpoint et Fred lui rétorque qu’il n’est pas marrant, en prenant DeFred à témoin.

« Non, Nick doit se détendre », confirme-t-elle, en véritable Reine du double-langage et en enfilant sa capuche. Voilà qui fait rire le commandant.

Ils arrivent au club sous une pluie battante et suivent le même chemin que la nuit précédente. Et le Commandant pose la même question que la nuit précédente : « n’est-elle pas ravissante ce soir ? » Mais contrairement à la nuit précédente où Nick avait répondu « Si, Monsieur », il reste cette fois-ci totalement muet et le Commandant note qu’il est tellement détendu qu’il a perdu sa langue… « Tu l’épates trop », dit-il à June, avant de prévenir qu’ils ne seront pas longs, ils vont aller directement dans la chambre.

« Oui, Monsieur », répond Nick en regardant ses pieds. Soudain, June ouvre la bouche : elle espérait qu’ils iraient au bar, comme la fois précédente. Ses propos semblent faire réagir Nick et aiguisent sa curiosité. Fred promet à la Servante qu’ils iront au bar après, s’ils ont encore le temps.

Avant qu’ils ne s’éloignent, Nick glisse au Commandant que la sortie a été décidée tellement à la dernière minute qu’ils ne savent absolument pas qui sera là ce soir. C’est risqué, il faudra donc qu’ils se montrent extrêmement prudent. « Tu es un homme bien, Nick », répond le Commandant. « Toujours à veiller sur moi ».

Puis il entraîne June… tandis que Nick affiche une tout autre expression, comme s’il avait compris que quelque chose se tramait.

Nick, pensif dans le club Chez Jezebel - The Handmaid's Tale
Nick, pensif dans le club Chez Jezebel – The Handmaid’s Tale

Confessions nocturnes

On voit Serena en train de coudre à la lueur d’une lampe, tandis qu’il fait nuit à l’extérieur de la pièce où elle se trouve. S’est-elle réveillée ? A-t-elle réalisé que son mari s’était évanoui dans la nature avec leur Servante Écarlate ? On la voit plier ce qui ressemble à un linge, peut-être pour langer un futur bébé. Elle glisse un objet à l’intérieur puis va déposer le tout dans un coffre qui abrite déjà d’autres affaires. Elle est en larmes. Elle se rend dans la cuisine et commence à fouiller dans un placard, on entend des bruits de bouteilles… et soudain, Rita entre dans la pièce et s’excuse de l’avoir surprise.

La Martha explique qu’elle pensait que le commandant aurait faim « en rentrant ». Serena répond qu’il se trouve dans son bureau et Rita paraît gênée, elle détourne l’attention de Serena en lui demandant ce qu’elle cherche et en lui proposant son aide. Serena prétend qu’elle cherche de la camomille et Rita s’empare d’une boîte posée sur le plan de travail de la cuisine.

Elle demande à sa maîtresse si elle a des problèmes de sommeil et Serena répond qu’elle n’a pas sommeil… avant de questionner Rita : DeFred a-t-elle réclamé des protections hygiéniques ce mois-ci ? Rita répond par la négative et explique que ce n’est pas encore le moment mais qu’elle prie pour une bonne nouvelle.

Puis elle se permet une suggestion « pour apaiser l’âme », quelque chose qui marchera mieux que la camomille. Elle va alors fouiller dans le placard que Serena était en train d’explorer et sort une bouteille d’alcool. C’est un produit de contrebande mais de toute évidence, ce n’est pas un problème (et l’on a déjà vu Serena fumer des cigarettes qui sont censées être interdites). Alors qu’elle s’apprête à prendre un verre dans le placard, Serena lui ordonne d’en préparer deux… si elle le souhaite. Rita accepte l’invitation.

Elle vide son verre rapidement et écoute Serena qui lui déverse son mal-être : elle entend Naomi Putnam se plaindre en permanence que son bébé la réveille la nuit au lieu de profiter de chaque instant. Rita semble la suivre dans son raisonnement et répond que tout peut basculer très vite, on peut perdre un enfant en un instant. Face au silence de Serena, elle explique qu’elle fait référence à son fils, Matthew. Serena avoue qu’elle ne savait pas que Rita avait un enfant. Rita explique qu’il avait 19 ans, il est mort à la guerre.

Serena répond qu’elle est touchée par le sacrifice de son fils mais revient rapidement à la parole religieuse et à un échange très ritualisé.

Les rêves tragiques de Janine

Dans la maison du commandant Daniel, Mme Monroe invite Janine à entrer dans la chambre et à s’installer sur le lit pour la Cérémonie. Elle n’a pas l’air très à cheval sur le protocole et se montre très gentille avec Janine en lui rappelant qu’elles sont dans le même bateau.

Janine a beaucoup de mal à garder son calme et Mme Monroe se montre rassurante… mais est obligée de lui maintenir fermement les bras. Daniel commence à faire ce qu’il a à faire… mais soudain, Janine craque et supplie qu’on la lâche, va se recroqueviller dans un coin de la pièce tout en répétant que Warren va venir la chercher.

Nick prend des risques

Pendant ce temps, June est en pleine action avec le commandant, obligée de feindre le plaisir pour obtenir ce qu’elle est venue chercher Chez Jezebel. Le commandant lui rappelle qu’ici, elle n’a pas besoin de se montrer silencieuse, elle peut exprimer ce qu’elle ressent. DeFred répond qu’elle s’en souviendra « la prochaine fois », une référence à de futures escapades.

Après leurs ébats, DeFred suggère à nouveau qu’ils aillent prendre un verre… et elle manque visiblement de discrétion car le commandant remarque qu’elle attache beaucoup d’importance à cette histoire de bar et s’en étonne. Jouant sur son narcissisme, DeFred répond qu’elle aime voir la manière dont les gens le traitent, à quel point ils sont impressionnés. Soudain, il répond qu’il n’est pas bête et sait très bien pourquoi elle voulait revenir. « Pour retrouver quelqu’un ».

A-t-il découvert ses véritables motivations ? June est terriblement inquiète… mais il répond qu’il a tout arrangé… et ouvre la porte pour laisser entrer une femme : Moira. Elle est vêtue d’une petite robe rouge décolletée et le commandant explique qu’il a constaté lors de leur dernière visite que DeFred l’avait regardée avec insistance. Il en a déduit qu’elle était attirée par Moira (qu’on appelle « Ruby » dans le club) et que les deux filles se connaissaient. Le commandant explique qu’il la connaît bien lui aussi. DeFred dément être « ce genre d’amie » pour Moira et il décide de les laisser toutes les deux pendant qu’il va se laver.

À peine a-t-il refermé la porte de la salle de bain que Moira s’emporte contre son amie : qu’est-ce qu’il lui a pris de revenir ici ?

Pendant ce temps, dans les cuisines, Nick se fait servir à manger et retrouve la Martha qui lui faisait des avances la fois précédente. Il lui demande si elle a des informations, si elle s’est renseignée au bar. La Martha lui répond que les filles du bar font seulement deux choses : « se faire sauter et arnaquer les gens », elles n’ont plus le courage d’une rébellion. Voyant qu’il ne mange pas, elle s’étonne de son manque d’appétit mais il la questionne sur DeFred : quelqu’un a-t-il soupçonné quoi que ce soit concernant son identité ? La Martha répond par la négative.

Il ne tient pas en place et se lève. Elle lui fait remarquer qu’il pose trop de questions et qu’il risque de se retrouver sur le Mur des Pendus… On aperçoit un Gardien qui surveille les cuisines. Son commentaire pousse Nick à se rasseoir. Elle s’assoit en face de lui et son instinct féminin ne la trompe pas : « C’est la Servante, n’est-ce pas ? » Elle devine qu’il éprouve des sentiments pour DeFred et note que c’est dangereux. Sans répondre, Nick commence à manger les pâtes qu’elle a préparées afin de faire diversion, en notant qu’elles sont incroyables. Elle secoue la tête.

Nick dans les cuisines du club Chez Jezebel
Nick dans les cuisines du club Chez Jezebel

Pendant ce temps, dans la chambre, DeFred a visiblement raconté à Moira pour quelle raison elle était dans le club… et elle se lamente de ne pas pouvoir quitter la pièce. Moira lui répond qu’au contraire, c’est une très bonne chose car elle ne peut pas risquer sa vie juste parce qu’Alma lui a donné cette mission. Après tout, elle ne sait absolument pas ce qui se trouve dans le colis qu’elle est censée récupérer.

June émet l’idée que Moira pourrait récupérer le paquet pour elle mais celle-ci refuse catégoriquement : désormais, elle est une prisonnière… et une pute. Elle s’appelle Ruby. June doit retourner à sa vie et obéir.

June est choquée, elle ne reconnaît en rien l’amie qu’elle a connue. Elle explique à Moira qu’elle la croyait morte, pendue quelque part… Que ça l’a déchirée mais qu’elle n’a pas abandonné. Moira, elle, est une menteuse. Elle avait promis qu’elles retrouveraient Hannah. « Tu vas la trouver », répond Moira. June la corrige en lui rappelant qu’elle avait promis de l’aider. Elle supplie Moira de ne pas se laisser abattre et reprend des propos que Moira lui a tenus par le passé, en l’incitant à garder ses esprits et à se battre.

Moira lui répond qu’elle s’en sortait très bien jusqu’à ce que June revienne dans sa vie… puis elle sort en fermant la porte et June fond en larmes. Le commandant ressort de la salle de bain et demande à June si Ruby est partie.

Quand il apprend que c’est le cas, il commente en disant : « Très bien, c’est une dégénérée ». June est en larmes et il lui ordonne de se ressaisir, il est temps pour eux de partir. Ce soir-là, June a non seulement échoué à accomplir la mission qu’elle s’était fixée mais elle a aussi le sentiment d’avoir perdu une amie.

Lorsque Fred rentre du club, il monte l’escalier à pas de loup mais Serena l’attend sur le palier de l’étage. Elle note qu’il est tard et il lui répond qu’elle devrait prendre un peu de sommeil. Elle lui souhaite une bonne nuit mais son expression laisse entendre qu’elle a appris quelque chose le concernant.

Drame sur le pont

De son côté, June va aussi se glisser entre les draps en songeant au passé : le rire de Moira, sa fille Hannah en train de jouer dans les vagues avec Luke… Elle sombre dans le sommeil sans même s’en apercevoir et est réveillée par la voix de Serena qui l’appelle, penchée au-dessus d’elle. Serena l’enjoint à s’habiller très rapidement et elle est conduite par Nick dans un véhicule noir jusqu’à un lieu envahi par d’autres véhicules similaires.

À son arrivée, Tante Lydia se précipite vers elle, hystérique. Elle explique « qu’elle a fui son poste pour retourner chez les Putnam ». Pas de doute : elle fait référence à Janine. Celle-ci est debout sur la rambarde d’un pont, sa fille dans les bras… et semble prête à sauter. Le pont est particulièrement haut et il n’y a aucun doute sur le fait que la chute serait dramatique, à plus forte raison en plein cœur de l’hiver où l’eau doit être glacée.

Janine menace de se jeter du pont - La Servante Ecarlate épisode 9
Janine menace de se jeter du pont – La Servante Ecarlate épisode 9

Suivi de Serena et de Fred, DeFred s’approche du pont. Le couple Putnam est en train d’essayer de négocier avec Janine, de lui dire qu’ils ont besoin d’elle et qu’elle pourra vivre avec eux dans la maison. Ils la supplient de lui donner Angela… mais ça ne fait qu’envenimer la colère de Janine, qui rétorque que la petite s’appelle Charlotte. « Tu avais dit que nous serions une famille », reproche Janine au commandant. Elle laisse également entendre qu’elle lui a fait une pipe, et plein d’autres choses, juste parce qu’il lui avait fait la promesse qu’ils s’enfuiraient ensemble et formeraient une vraie famille.

C’en est trop pour Naomi Putnam, qui ordonne à Janine de se taire. Angela/Charlotte hurle… et Lydia ordonne à DeFred d’essayer de faire quelque chose pour sauver l’enfant. DeFred demande au couple Putnam de reculer. Warren refuse mais Fred l’enjoint à laisser DeFred essayer. Lydia précise que les deux Servantes sont amies. Warren accepte alors de reculer et DeFred s’approche tout doucement de l’endroit où se tient Janine.

Elle l’interpelle d’une voix douce. Janine explique que tout le monde la croit folle et DeFred répond que ce n’est pas son cas. Elle glisse à Janine qu’il y a de l’espoir, qu’un changement se profile à l’horizon et qu’un jour, tout reviendra à la normale. Elles iront boire un verre ensemble… avec Moira. Et Alma. Janine demande si elles pourront faire un karaoké et June approuve. Elle ajoute qu’elles seront même complètement bourrées, qu’elles pourront danser et regarder le lever du soleil.

DeFred essaie de négocier avec Janine
DeFred essaie de négocier avec Janine

Mais Janine, qui avait semblé un instant emportée par ce doux rêve, répond soudain : « Non ». Elle propose à June de venir avec elle. Après tout, ça ne doit pas faire bien mal. Une seconde de douleur pour une éternité de liberté. June répond qu’elle ne peut pas parce qu’elle a une fille et que ça l’empêche de penser au suicide. June supplie de Janine de penser elle aussi à son enfant, de faire ce qu’il y a de mieux pour sa fille, lui donner une chance de grandir. Janine acquiesce et serre le bébé contre elle, lui disant qu’elle l’aime énormément.

Elle l’embrasse, serre son petit corps contre elle et se tourne pour la confier à June. Elle glisse à June : « Assure-toi qu’elle sache [que je l’aime], s’il te plaît ». June lui en fait la promesse et récupère le bébé. Janine embrasse DeFred sur le front, lui glisse un bref « Au revoir »… puis saute du pont. On voit Tante Lydia hurler un « Nooooooooon », tout se déroule comme dans un cauchemar. Serena est choquée, June aussi, Naomi Putnam s’empresse de lui arracher l’enfant des bras tandis que son mari reste pétrifié.

En bas, le corps de Janine est repêché par un bateau. Plus tard, on découvre Tante Lydia à son chevet, dans une chambre d’hôpital. Janine est reliée à une machine et Lydia lui caresse les cheveux en demandant au Seigneur de la garder dans Sa miséricorde, avant de s’asseoir à ses côtés.

Janine à l'hôpital après sa tentative de suicide
Janine à l’hôpital après sa tentative de suicide

Dans la maison des Putnam, on vient chercher le commandant, qui sort encadré par des Gardiens et doit monter dans une camionnette noire. Serena, aux côtés de Naomi, lui glisse qu’elle espère qu’il ne recevra qu’un blâme pour son comportement à l’égard de Janine et que de son côté, elle n’en subira pas les conséquences. « Tu penses que ce qui est arrivé est de ma faute ? », s’énerve Naomi.

« Bien sûr que non », rétorque Serena. Le bébé ne cesse de pleurer et Naomi le secoue d’une manière si énergique que ça ne le calme pas vraiment. Serena propose de s’en occuper mais Naomi la remet en place froidement. « J’essayais juste d’aider », se justifie Serena, en ajoutant que ça ne va pas être facile maintenant qu’elle est seule sans son mari.

Naomi lui rétorque qu’elle ferait mieux de s’occuper du sien car « tout le monde sait ce qui s’est passé avec votre première Servante ». « Les hommes ne changent pas », ajoute-t-elle. Serena rentre chez elle et pénètre dans le bureau de son mari sans son accord.

Pendant ce temps, DeFred est dans le supermarché et se fait servir par le boucher qui explique qu’il a reçu un bon morceau pour le commandant Waterford. DeFred répond par la phrase rituelle qui s’impose. Le boucher lui remet un paquet… mais pas seulement : il lui remet également un second colis qu’il a gardé pour elle. Elle s’empresse de le prendre. C’est le paquet qu’elle était censée récupérer auprès de Rachel au bar du club Chez Jezebel.

Le colis contient une petite carte signée… Moira. Qui lui adresse une « salutation rituelle revisitée » (suivie d’un « bitch ! » retentissant). Et ajoute dans son message : « Voici ton putain de colis ».

June n’en revient pas. Son amie n’a pas totalement abandonné la bataille, donc !

On découvre Moira dans une salle de bain Chez Jezebel, un homme que l’on suppose être son client lui demande ce qu’elle fabrique car elle prend du temps. Elle est vêtue d’un déshabillé et un soutien-gorge noir. Elle va s’emparer d’une lame qu’elle avait cachée dans le réservoir de la chasse d’eau (comme au bon vieux temps du Centre Rouge !).

On la retrouve un peu plus tard, du sang sur les mains, en train de s’évader de Chez Jézabel au volant d’une voiture noire. Moira n’a pas dit son dernier mot !

Résumés de La Servante Écarlate saison 1 | The Handmaid’s Tale

    Episode 1 : DeFred (26 avril 2017)
    Épisode 2 : Jour de naissance (26 avril 2017)
    Épisode 3 : Retard (26 avril 2017)
    Épisode 4 : Nolite Te Bastardes Carborundorum (3 mai 2017)
    Épisode 5 : Fidélité (10 mai 2017)
    Épisode 6 : La Place d’une femme (17 mai 2017)
    Épisode 7 : De l’autre côté (24 mai 2017)
    Épisode 8 : Chez Jezebel (31 mai 2017)
    Épisode 9 : Le Pont (7 juin 2017)
    Épisode 10 : Nuit (14 juin 2017)

Sommaire : tous les résumés des épisodes de La Servante Ecarlate


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.