La Servante Écarlate : saison 1 épisode 3 – Retard


Retrouvez ci-dessous le résumé détaillé de l’épisode 3 de la saison 1 de la série La Servante Écarlate. Il a été réalisé par Reed Morano sur un scénario de Bruce Miller, à partir du roman de Margaret Atwood.

Il s’agit d’un récap complet comportant tous les détails de ce qui s’est passé dans l’épisode. Par conséquent, si vous ne voulez pas être spoilé, regardez l’épisode 3 avant de lire ce résumé ! Vous pouvez aussi relire le résumé de l’épisode 2 pour vous remémorer les événements importants.

La Servante Écarlate saison 1 épisode 3

Comment tout a commencé

L’épisode 3 débute dans ce qui ressemble à un hôpital. En voix-off, DeFred explique qu’elle a pu en savoir plus sur le sort de DeGlen par l’intermédiaire de Rita car les Marthas possèdent leur propre réseau. Un van noir est arrivé. Il y a eu des pas dans l’escalier puis quelque chose de rapide et brutal a empêché DeGlen de crier. On la voit, encadrée par deux hommes en noir dans des couloirs d’une blancheur immaculée, un masque sur la figure. Puis elle a disparu sans rien laisser derrière elle. DeFred ne connaissait même pas son véritable nom.

Elle explique que cet épisode l’a réveillée d’une certaine manière, la poussant à prêter davantage attention à son environnement. En marchant dans la rue, elle repère les hommes en armes et se souvient que la mise en place de ce nouveau régime s’est faite de manière très insidieuse. Lors du massacre du Congrès américain, personne n’a vraiment réagi, idem quand la Constitution a été suspendue, on parlait de terrorisme mais personne ne s’est vraiment alarmé… jusqu’à ce qu’il soit trop tard.

DeFred plonge dans les souvenirs du passé, quand elle faisait du running avec Moira. Elles avaient fini leur course du jour dans un café et au moment de payer, June s’était étonnée de l’absence de Claire, la femme qui les servait habituellement. L’homme au comptoir avait feint de ne rien savoir sur celle-ci. Lorsque June avait voulu payer, sa carte bancaire avait été refusée pour « fonds insuffisants » alors qu’elle venait de recevoir sa paye.

L’homme qui tenait le café les avait alors insultées en leur demandant de partir, refusant de réessayer de faire passer la carte. Il avait également refusé de donner son nom et avait simplement répété « Cassez-vous ». Le nouveau régime était en train de se mettre en place subrepticement…

Encore plus tard, sur son lieu de travail, elle essayait en vain de joindre le service client lorsque des hommes armés sont entrés sur les lieux, au grand étonnement de June. Elle a appris que Roger – son supérieur – avait demandé l’organisation d’une réunion exceptionnelle. L’objectif est vite devenu très clair : Roger a annoncé à l’équipe qu’il devait « se séparer » de toutes les femmes, que ce n’était pas sa décision mais qu’il était obligé de ne plus travailler avec elles… car la loi le lui interdisait désormais.

Les femmes avaient seulement 10 minutes pour préparer leurs affaires et quand June avait essayé d’interroger Roger sur la loi, il s’était contenté de répéter « Je n’ai pas le choix ». Sous la surveillance des hommes armés, June était allée récupérer ses affaires à son bureau, certaines collègues féminines disaient adieu à leurs homologues masculins et en peu de temps, elles s’étaient toutes retrouvées escortées vers la sortie munies de leurs petits cartons contenant toutes leurs affaires.

« Merci », avait murmuré June à un homme armé qui gardait la porte d’entrée. « Il veille sur nous », avait répondu l’homme, une salutation rituelle qui lui avait semblé si étrange à l’époque.

Certaines de ses collègues se demandaient pourquoi l’armée avait été envoyée pour les expulser ainsi mais June avait vite compris qu’il s’agissait d’une tout autre forme d’armée.

June quitte son emploi lors de la mise en place du régime - La Servante Ecarlate saison 1 épisode 3
June quitte son emploi lors de la mise en place du régime – La Servante Ecarlate saison 1 épisode 3

Un comportement étrange

Retour au présent et à la maison des Waterford. Comme à son habitude, DeFred rapporte les courses et les pose sur la table afin que Rita s’en occupe. Celle-ci l’invite à s’asseoir et l’informe que son déjeuner est prêt. DeFred paraît un peu surprise de l’attention qui lui est portée, surtout quand on lui sert un déjeuner gargantuesque et qu’on lui annonce qu’il y aura des pommes au four pour le dessert. Et qu’il y a de la cannelle, obtenue en l’échangeant contre du fromage.

Rita repart en cuisine et revient avec un soliflore contenant une rose blanche. Dans le monde des Servantes Écarlates, les roses ont une signification très particulière. Rita explique que c’est Madame Waterford qui l’a choisie… et qu’ils sont tous plein d’espoir. DeFred comprend soudain l’origine de toutes ces attentions particulières : elle n’a pas réclamé de serviettes ce mois-ci et ses règles ont quelques jours de retard.

Serena Joy Waterford arrive à son tour et vient prendre de ses nouvelles. Elle lui demande comment elle se sent, si elle a des nausées, des douleurs aux seins. Serena Waterford demande si le gâteau est prêt et Rita, qui explique qu’il reste à l’emballer, s’empresse de repartir en cuisine tandis que Serena s’assoit aux côtés de DeFred.

Elle explique qu’elle va aller voir Angela, le bébé auquel Janine a donné naissance, et propose à DeFred de l’accompagner car ça lui ferait du bien de changer d’air. Elle acquiesce. Serena se lève et l’incite à finir son repas. On la sent particulièrement avenante et aux petits soins subitement…

DeFred face à un déjeuner inattendu - La Servante Ecarlate épisode 3 saison 1
DeFred face à un déjeuner inattendu – La Servante Ecarlate épisode 3 saison 1

Plus tard, les Epouses prennent plaisir à admirer la petite Angela et Mme Waterford la met soudain dans les bras de DeFred, malgré les inquiétudes des autres femmes : elle rappelle que DeFred a déjà fait ça avant. Serena en profite pour l’observer de près. Le bébé lui est rapidement repris des mains et elle reste les larmes aux yeux.

On apporte aux femmes de quoi déjeuner et Serena constate que Madame Putnam a une blessure à la main. Elle explique qu’Angela avait fini de téter le sein de sa mère biologique quand elle a voulu la récupérer ; c’est là que Janine l’a mordue. Elle explique qu’elle a hâte que la petite soit sevrée afin que la Servante Écarlate sorte de sa maison.

Laissant les femmes vaquer à leurs occupations, DeFred se met à explorer la maison à la recherche de Janine. Elle finit par la retrouver dans sa chambre et Janine s’extasie sur la ressemblance entre elle et son bébé, alors que son premier enfant Caleb ressemblait plutôt à son père. DeFred questionne Janine sur la morsure qu’elle a infligée à Mme Putnam et lui dit qu’elle ne peut pas se comporter comme ça.

Mais Janine se défend : elle explique que cette femme est « une conne », qu’elle essaie toujours de lui prendre « Charlotte », son enfant, même quand la petite n’a pas fini de manger. DeFred comprend que Janine ne vit pas totalement dans la réalité, elle a choisi un prénom à l’enfant et refuse d’accepter le sort qui est le sien. Janine explique par ailleurs qu’elle peut faire ce qu’elle veut car elle a eu un bébé en bonne santé et qu’on est donc prêt à lui passer tous ses caprices : si elle veut de la glace, on lui en donne… Elle ajoute qu’elle a un secret : son Commandant l’aime énormément.

Elle explique qu’ils vont s’enfuir ensemble : elle, le commandant et Charlotte. DeFred demande à Janine si c’est le commandant qui lui a dit ça. Sa réponse reste évasive mais elle insiste : « On va être une vraie famille ». DeFred est pensive.

Il est désormais temps pour elle de quitter la maison avec Serena. DeFred réalise qu’elle aurait dû lui demander la permission d’aller voir Janine mais Serena ne paraît pas s’en préoccuper. « DeWarren va bien ? » demande Mme Waterford. Avec honnêteté, DeFred reconnaît que Janine paraît avoir perdu pied. « Ça arrive parfois avec les plus faibles », répond Serena qui ajoute que ce qu’elles vivent est une situation terrible qui les oblige à rester très fortes.

« Va dire à Nick que c’est le chauffeur de Madame Putnam qui va me ramener », conclut-elle.

Serena Joy Waterford - La Servante Ecarlate épisode 3 saison 1
Serena Joy Waterford – La Servante Ecarlate épisode 3 saison 1

Dans le van qui ramène DeFred à la maison, elle déclare à Nick qu’elle a vu le bébé et qu’il est très beau. Elle ajoute qu’elle aime bien les gros bébés. Il ne réagit pas alors elle pose une autre question : sait-il que DeGlen est partie ? DeFred ajoute que Nick l’avait mise en garde contre DeGlen : que voulait-il dire par là ?

Il sort enfin de son silence : « Tu dois te souvenir de certaines choses. Tu ne peux rien y changer. Ça finira de la même façon peu importe ce que tu fais donc ça ne sers à rien d’être courageuse ou brave ». « Tout le monde craque », ajoute-t-il.

Ils arrivent enfin au domicile des Waterford et un van noir est garé devant la maison. DeFred ne comprend pas ce que ça signifie mais Nick lui donne un conseil : « Dis-leur tout. Peu importe ce qu’ils veulent savoir, dis-leur ».

Ce sont des Yeux qui sont là pour l’interroger. Nick lui glisse qu’il n’a pas pu l’empêcher.

On découvre un autre flash-back du passé de June. Moira était en train de lui expliquer que les comptes de toutes les femmes avaient été bloqués. June ne comprenait pas : elle avait 4000$ sur le compte, on ne pouvait pas les lui prendre comme ça ! Moira, plus fataliste, avait parlé d’une nouvelle loi dont elle avait eu écho par une copine, Alyssa : les femmes n’avaient plus le droit d’être propriétaires. L’argent était désormais aux mains de leurs maris, ce qui les empêchait aussi de fuir.

Suite à des attaques menées à Washington, le pays était soumis à la loi martiale ce qui donnait tous les droits au nouveau gouvernement en place. Il prétendait au départ que cette mesure devait leur permettre d’arrêter les terroristes… mais y avait-il vraiment eu des terroristes ou était-ce une vaste supercherie pour dissimuler la mise en place du nouveau régime ?

Luke, qui venait de réussir à endormir la petite Hannah, avait rassuré June : il s’occuperait d’elle et ne la laisserait pas tomber. Moira, trouvant ses propos assez condescendants, était partie dans un grand discours féministe lui rappelant que les femmes n’avaient pas besoin qu’on s’occupe d’elles. Mais Luke avait tout de même dû raccompagner Moira jusqu’à la station de métro car « c’était le bordel dans les rues ».

L’interrogatoire par les Yeux

Juste avant l’interrogatoire, DeFred adresse une prière à qui peut l’entendre : elle ne veut pas mourir… et pas souffrir. Si son sort n’est pas encore décidé, c’est moins certain pour ce qui est de la souffrance car avant même le début de l’interrogatoire, elle reçoit une violente décharge électrique par la Tante qui assiste à l’interrogatoire. Assis sur le canapé, l’Oeil qui va l’interroger l’incite à dire la vérité.

Il oriente immédiatement les questions sur DeGlen, la Servante qui sert de binôme à DeFred pour aller faire les courses. L’homme veut savoir de quoi elles discutaient : le shopping, le temps, des sujets anodins… L’homme la questionne ensuite sur le trajet qu’elles empruntaient pour revenir du supermarché : DeFred répond qu’elles rentraient directement, en s’arrêtant parfois au Mur pour prier. Il l’interroge justement sur ce détour passant par la rivière, un coin intime à l’abri des oreilles indiscrètes. Il veut savoir de quoi elles discutaient à cet endroit. Elle répète la même réponse : le shopping et la météo.

La Tante intervient alors et lui demande si DeGlen était jolie à regarder. DeFred reconnaît qu’elle était plaisante. La Tante veut en savoir plus : qu’est-ce qui était plaisant exactement chez elle ? L’Oeil poursuit l’interrogatoire en demandant si elles ont fait autre chose que discuter pendant les moments où elles étaient seules ensemble. DeFred ne comprend pas où il veut en venir et il semble assez mal à l’aise puis finit par poser la question : « t’a-t-elle touchée ? »

DeFred, ébahie, répond par la négative mais reconnaît juste après qu’elle était au courant que DeGlen était attirée par les femmes… parce que DeGlen avait mentionné sa femme. La Tante n’en revient pas qu’elle n’ait pas rapporté cette information à sa maîtresse. DeFred répond qu’elle n’y a pas pensé. L’Oeil veut savoir si DeGlen lui a parlé d’une Martha avec qui elle était en couple… mais ce n’est pas le cas.

La Tante Lydia insiste : elle savait donc que DeGlen était lesbienne et a gardé cette information pour elle. DeFred reçoit une violente décharge électrique en guise de punition. « Cette fille était une offense envers Dieu », insiste Lydia en la regardant droit dans les yeux.

Tante Lydia face à DeFred lors de l'interrogatoire - Episode 3
Tante Lydia face à DeFred lors de l’interrogatoire – Episode 3

DeFred admet qu’elle n’a pas rapporté cette conversation à Serena parce qu’elle considérait DeGlen comme une amie. Tante Lydia approche dangereusement son bâton électrifié de l’œil de DeFred et lui demande si elle se souvient des Écritures. Elle commence à réciter une phrase « Bénis soient les débonnaires »… et DeFred la termine avec un air de défi car elle évoque « ceux qui souffrent pour la vérité ».

La colère de Tante Lydia est terrible et elle donne un coup de bâton si violent à DeFred que celle-ci s’écroule au sol. Lydia lui inflige une nouvelle décharge électrique mais subitement, Mme Waterford fait irruption dans la pièce et interrompt l’interrogatoire en s’exclamant « Elle est enceinte ! »

Nick, depuis le pas de la porte, a entendu cette révélation inattendue. L’Oeil, quant à lui, félicite Serena pour cette heureuse nouvelle et elle lui ordonne fermement de sortir de chez elle. L’homme obtempère.

Le procès de DeGlen

Dans le centre où elle est détenue, DeGlen est transférée ailleurs et porte toujours un bâillon sur le visage. Elle avise soudain une sortie de secours. Face à son geôlier, elle essaie de tenter quelque chose en lui caressant l’entrejambe mais l’homme la remet vivement en place. On réalise qu’elle a été conduite devant une cour de justice.

Un homme vient prendre la parole au nom de l’État et cite la Bible en déclarant que cette femme a été déclarée coupable de traîtrise à son genre (dans ce monde, on n’emploie pas le mot « gay »)… Il n’y aura pas d’autres témoins, pas d’autres analyses. DeGlen est reconnue coupable directement.

Une Martha est appelée à comparaître. Elle n’a pas de nom, juste un numéro : la Martha 6715301. Elle est condamnée à mort. Quant à la Servante 8967 – DeGlen elle-même, elle est graciée car elle est fertile et donc précieuse pour le nouveau régime. On la condamne simplement à « la Rédemption »… et la sentence sera exécutée immédiatement.

Châtiments et révélations

DeGlen, toujours bâillonnée, est conduite avec sa compagne vers un lieu inconnu. Elle a les yeux pleins de larmes et ne peut pas parler mais les deux femmes se tiennent les mains malgré les menottes.

Tout va soudain très vite : les portes de la camionnette s’ouvrent, des hommes arrachent la Martha à son siège et elle est conduite vers une corde qu’on lui passe autour du cou. Puis elle est soulevée dans les airs… et la camionnette emporte DeGlen qui a tout vu.

Chez les Waterford, DeFred est seule dans sa chambre quand soudain, ça frappe à la porte. C’est Nick, il est venu voir comment elle allait. Elle a des contusions sur le visage mais elle répond que ça va. Il lui a apporté de la glace pour soulager sa douleur et lui dit qu’il aurait dû la conduire ailleurs. Il lui prend les mains, la tension entre eux est énorme mais soudain, il s’éloigne et quitte la pièce en soupirant.

Peu après, elle découvre un filet de sang dans sa culotte. Elle a ses règles. Ce n’est pas ce mois-ci qu’elle sera enceinte.

Dans un nouveau flash-back, on assiste aux événements qui ont suivi la mise à l’écart des femmes aux États-Unis. June était allée manifester aux côtés de Moira. Ça avait dégénéré en une émeute d’une violence extrême et June avait senti qu’il était temps de s’éloigner. A juste titre… car soudain, les hommes armés s’étaient mis à tirer sur la foule. Elle et Moira avaient pu fuir… mais ce jour-là, de nombreuses personnes étaient mortes, y compris des hommes qui participaient à la manifestation.

Les rafales semblaient s’être calmées et June avait voulu sortir du café où elle s’était réfugiée avec Moira… lorsqu’une grosse explosion avait retenti, clôturant cet épisode violent.

Retour au présent. Le lendemain, lorsque DeFred descend l’escalier, elle découvre Nick en train de déplacer des cartons et Serena, qui l’accueille avec un grand sourire. Elle est en train de débarrasser une pièce… en prévision du bébé à venir. Elle ne sait pas encore que DeFred a eu ses règles. Elle décide de lui confier un secret : elle explique qu’elle a essayé longtemps d’avoir un bébé avec Fred, que c’était terriblement difficile de garder la foi mais qu’heureusement, DeFred est arrivée. Elle est son miracle.

DeFred est bien obligée de lui annoncer la vérité : elle n’est pas enceinte. Elle a eu ses règles. Serena la traîne alors brutalement vers sa chambre et la jette sur le sol en lui disant qu’elle ne quittera pas cette pièce. Elle est aussi agressive qu’elle a été gentille quelques instants plus tôt. Puis elle sort, non sans avoir déclaré « Ta situation pourrait empirer ».

DeFred reste au sol, en larmes.

DeFred a annoncé qu'elle n'était pas enceinte - Saison 1 épisode 3
DeFred a annoncé qu’elle n’était pas enceinte – Saison 1 épisode 3

On retrouve DeGlen dans une grande salle entièrement blanche. Elle est vêtue d’une chemise de nuit d’hôpital, blanche elle aussi, et lorsqu’elle la soulève, elle découvre qu’elle porte une sorte de culotte filet avec une « couche » improvisée.

Tante Lydia entre dans la pièce et l’appelle par son véritable prénom, Emily. Elle explique dans un langage peu explicite que suite à l’opération qu’elle a subie, DeGlen pourra encore avoir des enfants mais qu’elle ne ressentira plus de plaisir. Elle a été excisée.

Tous les résumés de La Servante Écarlate saison 1 | The Handmaid’s Tale

    Episode 1 : DeFred (26 avril 2017)
    Épisode 2 : Jour de naissance (26 avril 2017)
    Épisode 3 : Retard (26 avril 2017)
    Épisode 4 : Nolite Te Bastardes Carborundorum (3 mai 2017)
    Épisode 5 : Fidélité (10 mai 2017)
    Épisode 6 : La Place d’une femme (17 mai 2017)
    Épisode 7 : De l’autre côté (24 mai 2017)
    Épisode 8 : Chez Jezebel (31 mai 2017)
    Épisode 9 : Le Pont (7 juin 2017)
    Épisode 10 : Nuit (14 juin 2017)

Sommaire : tous les résumés des épisodes de La Servante Ecarlate


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.