The Handmaid’s Tale saison 4 épisode 3 : le Passage



Retrouvez sur cette page le résumé détaillé de l’épisode 3 de la saison 4 de The Handmaid’s Tale (La Servante Ecarlate). Il est réalisé par Elisabeth Moss (l’actrice qui interprète le rôle de June) et écrit par Bruce Miller. L’épisode dure environ 1h.

Dans l’épisode précédent de la saison 4, June a mené une opération de résistance supplémentaire en essayant d’empoisonner des Commandants à la belladone avant qu’ils ne partent pour la ligne de front à Chicago. Elle devait fuir avec les autres Servantes et Esther pour se mettre à l’abri dans une ferme et échapper aux enquêtes sur la disparition du Gardien Pogue – qu’elles ont assassiné… mais elle a été capturée.

On ignore ce que sont devenues les autres Servantes mais Nick Blaine, impliqué dans la capture de June, laisse entendre qu’elles n’ont pas été attrapées. Il parvient à glisser discrètement à June qu’il essaie de lui sauver la vie.

Ce résumé complet détaille tous les événements de l’épisode 3 de la saison 4 donc lisez seulement si vous n’avez pas peur des spoilers !

La Servante Écarlate saison 4 épisode 3 : le début

Après sa capture brutale à la fin de l’épisode 2 de la saison 4, nous retrouvons June alors qu’elle est transportée dans un véhicule, bâillonnée et enchaînée. Le fourgon se dirige vers un grand bâtiment bétonné, qui ne laisse rien présager de bon quant au sort qui attend la Servante. Le véhicule s’engouffre par le sous-sol et les portes s’ouvrent à nouveau.

Le lieu d'incarcération de June dans la saison 4
Le lieu d’incarcération de June dans la saison 4

Nick s’approche de June et l’on ressent toute la tension et l’énergie qui circulent entre eux. Mais une fois de plus, il n’a que peu de temps pour lui faire passer des informations. Il lui précise qu’Esther est en garde à vue mais en sécurité et que les autres Servantes sont toujours en fuite, elles ont a priori pu rejoindre une autre maison pour se mettre en sécurité.

Nick se montre très franc avec June : si elle ne révèle pas à ses geôliers à quel endroit les filles ont pu aller se réfugier, il ne sera pas en mesure de l’aider. Et il souhaite vraiment l’aider.

Nick Blaine - The Handmaid's Tale saison 4
Nick Blaine – The Handmaid’s Tale saison 4

On entend des pas arriver et Tante Lydia se présente devant June. Elle remercie le commandant Blaine et indique qu’elle va désormais être « l’ange gardien » de June. Quand on sait les propos qu’elle a tenus au début de la saison 4 à l’encontre de June, on imagine qu’elle sera plus démon que ange.

Nick adresse à June un dernier regard lourd de sens avant qu’elle ne soit emmenée dans le labyrinthe de la prison. On entend des cris, les couloirs sont baignés d’une lumière rouge angoissante…

A peine June se retrouve-t-elle seule avec Tante Lydia que celle-ci explose dans une rage folle et la frappe, lui reprochant toute la souffrance qu’elle a fait endurer à tant de gens en arrachant des enfants à leur famille. « J’espère que tu es contente de toi », conclut-elle.

Des hommes arrivent ensuite pour ligoter June bien solidement sur une table avant l’arrivée du lieutenant, en qui l’on décèle déjà un talent certain pour la torture. L’homme se montre au départ très amical et tous laissent entendre à June qu’elle a un espoir de rédemption et d’éviter une punition trop douloureuse si elle parle rapidement et révèle où les autres servantes sont parties se cacher. Rappelons qu’elles sont l’un des biens les plus précieux de Gilead, étant les seules femmes fertiles de ce monde à présent.

Mais June refuse de répondre… alors le lieutenant conclut qu’il est nécessaire de passer à l’étape suivante, a fortiori quand Lynda confirme que June n’est pas de celles qui cèdent aisément à la pression. La Tante sort dans le couloir tandis que les hommes se préparent à une séance de torture : ils couvrent le visage de June d’un linge blanc portant une croix noire pour lui faire subir le supplice de la noyade, où l’on verse de l’eau sur le linge afin que le supplicié ait l’impression d’étouffer.

Dans le couloir, Lydia fait les cent pas et finit par sortir une broderie comme si cela allait lui permettre de se vider la tête.


La nouvelle de la capture de June se diffuse

Au Canada, Luke apprend la nouvelle de la capture de June. Trois sources fiables ont confirmé l’information et l’on sait aussi que June est encore vivante. Rachel Tapping, qui lui transmet la nouvelle et qui est, rappelons-le, une employée du consulat des États-Unis à Toronto, explique également qu’il est peu probable que d’autres informations leur parviennent. S’il y a un quelconque procès, il se déroulera en privé et le sort réservé à June sera a priori difficile à connaître.

Elle prépare Luke à l’idée qu’il ne saura probablement jamais ce qui va advenir de sa femme. Appelée par d’autres obligations, elle glisse à Luke avant de partir que sa grand-mère conjurait le mauvais sort en enterrant un kaki vert pour porter chance. « A toutes fins utiles », commente-t-elle…

Une solution qui paraît bien dérisoire compte tenu du drame auquel Luke se sait confronté.

Parler ou se taire, le mot d’ordre de la saison 4

À Gilead, June a tenu bon pendant la première partie de sa séance de torture et n’a rien révélé sur les plans de ses amies. Lydia la met en garde quant au fait que le lieutenant est un homme tenace qui ne reculera devant rien pour la faire parler. La Tante ajoute que si les fugitives sont en danger, c’est uniquement par la faute de June elle-même.

Lydia l’incite à parler pour les « ramener à la maison ». June rétorque que ce n’est pas leur maison, ici. « Parce que tu les as perverties ! » s’emporte Lydia. June rappelle à Lydia ce qui se passe vraiment à Gilead : on envoie des femmes dans des familles pour qu’elles soient battues, violées et humiliées. « Vous les avez abandonnées », conclut June.

C’en est trop pour Lydia, qui lui ordonne de fermer sa bouche en la projetant violemment au sol.

June, se sentant alors en position de force sur le plan psychologique, répète ce qu’elle vient de dire : Lydia a échoué à protéger ses petites filles chéries et c’est entièrement de sa faute. « De votre faute. De votre faute », répète June. Lydia, hors d’elle, fait appeler le lieutenant afin qu’il reprenne la torture.

June paraît galvanisée par le pouvoir qu’elle exerce sur Lydia. Elle se permet de l’appeler seulement « Lydia », et de lui dire qu’en une fraction de seconde, Janine, que Lydia avait bizarrement prise sous son aile et à qui elle semblait vouer un attachement particulier, a changé d’avis sur Lydia. La femme paraît un instant décontenancée mais ordonne que la torture reprenne.

Le lieutenant se prépare à arracher à June un maximum d’ongles mais soudain, elle parle : elle affirme que les filles sont allées dans une bibliothèque dans le Vermont, à Burlington, où elles attendent de pouvoir passer la frontière. Aussitôt, le lieutenant interrompt la torture et laisse entendre que June va pouvoir bénéficier de vêtements secs et d’un endroit où dormir.


Luke face aux décisions de June

Au Canada, Luke est en train de s’occuper de Nichole quand Moira annonce qu’elle part à une manifestation, organisée pour manifester un soutien à June et prier pour elle. Il préfère rester à la maison, prendre le temps de donner un bain à Nichole et de la coucher tôt. Il souligne aussi l’incongruité de la situation : June est en danger mortel et tout ce qu’ils peuvent faire, c’est allumer des bougies en guise de soutien. Cela paraît si dérisoire.

Luke pense que June a fait un choix : celui de rester à Gilead en sachant très bien qu’elle risquait d’être arrêtée. Elle aurait pu monter dans l’avion. Luke se dit que June a fait ce choix en sachant qu’elle risquait, de fait, de ne plus le revoir. Il se refuse à prier pour que June quitte Gilead, alors qu’il est convaincu qu’elle a fait le choix conscient et assumé de ne pas rejoindre le Canada pour le moment.

Luke Bankole, The Handmaid's Tale saison 4
Luke Bankole, The Handmaid’s Tale saison 4

Protéger les autres… mais à quel prix ?

A Gilead, Tante Lydia retrouve June dans sa cellule. « Mauvais choix », commente-t-elle. « Je ne vous dirai jamais où elles sont », répond June, qui leur a en fait transmis de fausses informations pour gagner du temps.

Tante Lydia et June, épisode 3 saison 4 - The Handmaid's Tale
Tante Lydia et June, épisode 3 saison 4 – The Handmaid’s Tale

Les bourreaux reviennent la chercher pour une nouvelle séance de torture. On l’emmène dans un ascenseur dont les éclairages ne cessent de vaciller puis sur un toit, sous une pluie battante, où deux femmes attendent au bord du vide.

Ces femmes, June les connaît et elles ont joué un rôle très particulier dans l’histoire : on reconnaît Beth, ancienne chef cuisinière, qui officie dans la résistance depuis la saison 1 et a flirté avec Nick à l’époque où elle était cuisinière chez Jézabel. Elle l’aidait à l’époque à faire passer de la marchandise de contrebande. Elle était ensuite entrée au service du commandant Lawrence comme Martha.

L’autre femme est Sienna, elle aussi au service du commandant Lawrence comme Martha. Elle était étudiante en radiologie avant le régime de Gilead et a contribué à organiser l’opération Mayday pour évacuer les enfants vers le Canada.

Beth et Sienna en danger dans la saison 4
Beth et Sienna en danger dans la saison 4

Si June résiste très bien à la torture quand elle est attaquée personnellement, elle tolère beaucoup moins que l’on s’en prenne à d’autres personnes et comprend que sur ce toit lavé par la pluie, c’est précisément ce qui risque de se produire. Le lieutenant lui demande à nouveau de révéler l’endroit où les Servantes sont allées se cacher.

« June », l’interpelle Beth. « Ne leur dis rien ». June n’a pas le temps de réagir que le lieutenant se dirige aussitôt vers la Martha et la précipite dans le vide, où elle chute vers sa mort dans un long hurlement d’effroi. Sienna, en larmes, comprend qu’elle risque de subir le même sort. « Tu peux la sauver », susurre le lieutenant à June d’une voix très douce qui contraste avec la gravité des tortures qu’il entreprend.

June attrape les deux mains de Sienna. Elles savent toutes deux qu’un choix doit être fait : sauver plusieurs vies de Servantes contre le sacrifice des Marthas. Elles échangent quelques regards très forts sans aucune parole mais le message passe. « June », commence Sierra.

Elle ne finira jamais sa phrase car le lieutenant la précipite à son tour dans le vide. « S’il te plaît, ne mens plus jamais », conclut-il.

Mais les supplices ne sont pas terminés. On enferme June dans une étroite caisse en métal.


Le chantage de Nick

Ailleurs, le commandant Lawrence commente au sujet de la Servante : « Elle n’est pas stupide mais elle est têtue et à mes yeux, c’est une forme de stupidité. Peut-être la forme la plus sévère ».

A qui parle-t-il ? A Nick, qui est venu le trouver et lui rappelle qu’il lui doit une faveur car c’est grâce à lui que Lawrence s’en est tiré à bon compte. Mais l’homme explique à Nick qu’il ne peut pas sauver June : « elle ne reviendra jamais vers vous, pourquoi le ferait-elle ? » Nick répond que malgré tout, il espère que June restera en vie. « L’espoir fait vivre », commente le commandant.

Nick lui dit que lui aussi, il avait de l’espoir à une époque, voulant faire changer les choses. Que June a changé Gilead, a changé certaines personnes autour d’elle. Lawrence l’admet mais estime que justement, elle a rempli son objectif et qu’il est « peut-être temps de tourner la page ». Nick admet avec émotion être incapable de tourner la page.

« Je le sais », lui confie Lawrence. « J’aimerais pouvoir vous aider ».

Le commandant note que Nick a l’air bien installé dans cette maison. Il répond que c’est la sienne, elle aurait dû revenir au commandant Cooper mais il a préféré une autre maison de style victorien. « Ca pourrait vous aider, de faire parler June. Vous aider à rester ici », annonce Nick. La menace est sous-jacente. C’est à lui que Lawrence doit sa survie. S’il choisit de rester les bras croisés, Nick pourrait bien décider de ne plus lui accorder son soutien.

La souffrance de Nick - The Handmaid's Tale saison 4
La souffrance de Nick – The Handmaid’s Tale saison 4

Pendant ce temps, enfermée dans sa petite caisse où elle ne peut ni se lever, ni bouger, June chantonne pour se donner du courage. « Ils disent qu’au paradis, l’amour passe avant tout. Faisons venir le paradis sur Terre ».

Les espoirs de Luke

Au Canada, Luke est pensif. On le voit, avec Nichole, planter un kaki vert dans le jardin. Superstition, peut-être, mais après tout, au point où ils en sont, cela ne coûte rien d’essayer.


Péripétie inattendue

A Gilead, June finit enfin par pouvoir sortir de sa caisse… et à son immense surprise, elle se retrouve attablée face au commandant Lawrence. Si celui-ci ne tient pas spécialement à elle, il tient en tout cas à ses privilèges et le discours de Nick semble avoir porté ses fruits. Elle reste muette, ne sachant si elle peut lui faire confiance.

Il lui conseille de manger et lui explique qu’elle ne craint rien. Elle finit par obtempérer et s’étonne de le voir ici. Il explique qu’on a encore besoin de lui, « surtout en ce moment ». June apprend que 9 Commandants ont été hospitalisés et 6 sont morts à cause de l’alcool frelaté distribué à la soirée juste avant son arrestation.

Mais soudain, le commandant Lawrence lui demande à son tour où sont les Servantes. June a l’impression d’avoir été manipulée, qu’on l’a fait venir lui aussi pour lui tirer les vers du nez, en lui faisant miroiter un repas « sans danger ». Lawrence ajoute que si elle ne parle pas, « ils s’en prendront à Hannah, ils lui feront du mal ».

Mais June n’est pas convaincue par l’argument, même si elle a peur de la menace. Gilead ne ferait pas souffrir un enfant car pour le régime, c’est ce qu’il y a de plus précieux. « Gilead se moque des enfants », rétorque Lawrence. « Gilead ne s’intéresse qu’au pouvoir ». Il laisse entendre que tout le reste, les valeurs du régime, ne sont au fond que des détails par rapport à cette quête de pouvoir.

June lui dit clairement qu’il peut aller se faire foutre. Il répond qu’à ses yeux, la maternité a toujours été quelque chose de mystérieux et qu’il aurait préféré « devoir éviter ça ».

De quoi parle-t-il ? On le découvre vite quand on voit June être conduite dans une pièce où sa fille Hannah a été emprisonnée dans une sorte de cage en verre. Dos à June, elle ne la voit pas arriver et quand elle la découvre, une June pleine d’amour et souriante, elle est terrorisée et se réfugie à l’autre bout de la cage. Ce n’est pas la réaction à laquelle June s’attendait. Elle parvient à apaiser Hannah, un peu.

June retrouve Hannah
June retrouve Hannah dans la saison 4

Elle finit par révéler l’emplacement de la ferme des Murrow. Tante Lydia paraît soulagée. « Ce fut un plaisir de te rencontrer, June Osborne », commente le lieutenant. « Merci pour ton aide ».

Lydia rassure June sur le fait que sa fille est « en sécurité », l’appelant « ma puce » comme si sa confession gommait subitement tout ce qui s’était produit auparavant.

June a parlé… donc les autres Servantes sont cueillies en pleine nuit alors qu’elles dormaient à l’abri de la ferme du commandant Murrow. Entendant l’agitation, elles ont le temps de se lever et c’est debout, main dans la main, dignes, qu’elles sont inondées par la lumière des torches.

L'arrestation des Servantes fugitives dans la saison 4
L’arrestation des Servantes fugitives dans la saison 4

Lydia vient annoncer leur capture à June, qui lui répond qu’elle est prête. Prête « pour que tout s’arrête ». Elle déclare qu’elle veut mourir. Lydia lui répond que ça n’arrivera pas, pas plus qu’à ses camarades d’infortune car les Servantes sont bien trop précieuses pour être sacrifiées. Elles ne seront pas replacées dans des familles, comme avant, mais vont être envoyées dans une colonie, la « Magdalene ».

Elles travailleront aux champs et, quand viendra leur période de fertilité, un Commandant et son Épouse viendront pour la Cérémonie directement dans la colonie. Puis elles reprendront le travail.

« Une colonie de reproduction », commente June. Lydia répond qu’elle n’était pas particulièrement favorable à l’idée mais qu’elle y voit aujourd’hui un certain avantage pour certains comportements. Tout en cajolant June avec une tendresse anormalement grande, elle lui rappelle que tout ce qui arrive – que ce soit à elle, à Hannah, aux Servantes, aux Marthas décédées – est entièrement de sa faute. « C’est le début d’une nouvelle aventure », conclut Lydia avant d’annoncer qu’elle va pouvoir aller se laver.

June est nettoyée au jet d’eau puis revêtue à nouveau de sa tenue rouge de Servante au bonnet blanc que Lydia ajuste avec délicatesse.

Puis June est conduite au milieu de la nature en fourgon, deux Gardiens lui ordonnent de marcher devant eux.

June conduite en pleine nature - Saison 4 épisode 3, The Handmaid's Tale
June conduite en pleine nature – Saison 4 épisode 3, The Handmaid’s Tale

Elle a les mains liées et avance vers un pont sur lequel se tient un homme : Nick.

« Hannah est rentrée chez elle », lui dit-il en guise de salutations. « Elle est en sécurité. Je suis désolé, j’étais obligé de faire ça ». June fond en larmes et explique qu’elle a constaté que sa fille avait eu peur d’elle, qu’elle ne l’avait même pas reconnue.

Nick se précipite vers elle et essaie de la rassurer. « Elle t’aime. Je t’aime ».

Un fourgon arrive derrière eux alors qu’ils sont visage contre visage, sans s’embrasser, avec une certaine pudeur. Ils s’écartent l’un de l’autre à regret, June se dirige vers le fourgon et soudain, se retourne, court vers lui et l’embrasse avec passion. « Je t’aime », se disent-ils avec une infinie tendresse.

Instant d'amour entre June et Nick - The Handmaid's Tale saison 4
Instant d’amour entre June et Nick – The Handmaid’s Tale saison 4

June sait que c’est un instant volé à l’horreur, mais un instant qui va lui redonner du courage pour se battre. Après l’avoir embrassé sur le front, elle repart vers le fourgon.

Et l’on retrouve une situation que l’on n’avait pas vue depuis un moment mais qui paraît bien familière. Les Servantes, assises toutes ensemble dans un véhicule dédié de couleur rouge, en route pour leur nouveau destin.

Soudain, le trajet du fourgon est interrompu par la barrière d’un passage à niveau qui se baisse pour laisser passer un train. « Ca va durer un moment », commente le chauffeur qui indique qu’il doit aller aux toilettes.

L’occasion est trop belle… et le visage de June traduit immédiatement ses pensées.

June prépare un plan d'action - Saison 4, La Servante Écarlate
June prépare un plan d’action – Saison 4, La Servante Écarlate

Les filles se regardent, en silence. Elles n’ont plus besoin de mots pour se comprendre. Elles sautent sur Tante Lydia pour se débarrasser d’elle et fuient le fourgon. June s’attarde, prête à régler son compte à Lydia mais les filles la pressent. Elles peuvent encore devancer le train et fuir et à nouveau.

Elles se mettent à courir à toute allure vers la voie ferrée, espérant traverser avant que le train ne coupe le passage, leur offrant un peu de temps pour fuir et se cacher.

Le Gardien tire, touchant des Servantes qui s’écroulent. June parvient à franchir la voie ferrée aux côtés de Janine et, en se retournant, assiste aux premières loges au drame : Alma et Brianna, qui couraient juste derrière, n’ont pas le temps de passer et sont fauchées par le train lancé à pleine vitesse.

Ensemble, elles ont tout vécu. Sara, Elie, Brianna, Alma, Janine, Moira, June. Sept femmes. Deux à nouveau en fuite. Une en sécurité au Canada. Et les autres, détruites par Gilead d’une manière bien plus définitive.

Résumés de The Handmaid’s Tale saison 4 | La Servante Écarlate

    Episode 1 : Porcs (28 avril 2021)
    Episode 2 : Belladone (28 avril 2021)
    Episode 3 : Le passage (28 avril 2021)
    Episode 4 : Lait (5 mai 2021)
    Episode 5 : Chicago (12 mai 2021)
    Episode 6 : Vœux (19 mai 2021)
    Episode 7 : Retrouvailles (26 mai 2021)
    Episode 8 : Témoignage (2 juin 2021)
    Episode 9 : Progrès (9 juin 2021)
    Episode 10 : Sauvage (16 juin 2021)


Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “The Handmaid’s Tale saison 4 épisode 3 : le Passage

  • ssm

    Top le résumé
    épisodes très dur a la fin! la musique était prémonitoire
    Street spirits de Radiohead

    Répondre à ssm
    • Marlène

      On sent que cette saison continue à monter en « tension », c’est bien qu’ils parviennent à créer de nouvelles dynamiques dans des espaces qui sont finalement peu variés, c’est d’autant plus admirable. Je trouve que c’est la grande qualité de cette série : l’intrigue « dit beaucoup », rien n’est laissé au hasard que ce soient les choix musicaux, les éclairages, les cadrages, l’écriture… et pourtant, ça garde une forme de sobriété au premier abord.

      Répondre à Marlène


Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.