The Handmaid’s Tale saison 4 épisode 4 : Lait



Retrouvez ci-dessous le résumé de l’épisode 4 saison 4 de The Handmaid’s Tale (La Servante Écarlate), baptisé « Lait ». Il est réalisé par par Christina Choe sur un scénario de Jacey Heldrich et a été diffusé sur Hulu le 5 mai 2021. Il dure 45 minutes environ.

Attention : cet article est un récap complet de l’épisode 4, ne lisez pas si vous souhaitez garder la surprise !

Dans l’épisode précédent de la saison 4

June, soumise à la torture, a fini par craquer et par révéler où les Servantes fugitives s’étaient cachées. Elle a brièvement revu sa fille Hannah mais a réalisé avec douleur qu’Hannah ne la reconnaissait pas et avait peur d’elle. Elle a surtout renoué avec Nick, qui continue à veiller sur elle avec amour.

Les filles doivent être envoyées dans une colonie de travail, où elles continueront à servir de « ventres » à des Commandants et à leurs Épouses mais dans un environnement où elles connaîtront des journées de labeur dans les champs. Mais alors qu’elles sont conduites vers leur nouvelle vie, elles saisissent une opportunité de s’enfuir : profiter du passage d’un train pour franchir la voie ferrée et, pendant que le train passe, s’évanouir dans la nature.

June et Janine, les premières du groupe, parviennent à s’échapper mais Alma et Brianna sont fauchées par le train, tandis que les autres Servantes se font tirer dessus par le Gardien qui les accompagnait.


Début de l’épisode 4 de la saison 4

Après le terrible épisode du train qui a vu disparaître les compagnes de fuite de Janine et June tragiquement, les deux femmes se retrouvent seules au bord de la voie ferrée. June aide Janine à se débarrasser de ce qui entrave ses poignets. Janine est paniquée, elle suggère de revenir sur leurs pas pour voir s’il y a quelque chose à faire pour aider les filles.

June se montre très ferme avec elle : elles sont mortes, il est inutile de revenir en arrière. Malgré toute l’émotion qui les habite à cette idée, elles doivent poursuivre leur fuite et décident de partir vers l’ouest en suivant la voie ferrée.

Générique.

La nuit est maintenant tombée. Les deux femmes croisent la route d’un train de marchandises. Mais où va-t-il ? Pas question de revenir à Boston se jeter dans la gueule du loup !

Fort heureusement, elles surprennent une conversation entre des hommes en train de charger un wagon sur un autre train, qui mentionnent que les colis doivent « arriver intacts à Chicago ». Elles en concluent que c’est ce train qu’elles doivent prendre, il emmène les soldats au front et June est convaincue que la ville n’a jamais cessé de se battre, que la Résistance y est particulièrement active.

Janine est paniquée, elle imagine le pire : aller à la guerre, finir estropié par une explosion… June lui promet de la protéger. Profitant que la voie soit libre, elles se fraient un chemin jusqu’à une échelle qui mène au sommet d’un wagon citerne. Elles vont devoir se faire aussi discrètes que possible pour que le train les amène au plus près de Chicago.

Le train vers Chicago - The Handmaid's Tale saison 4 épisode 4
Le train vers Chicago – The Handmaid’s Tale saison 4 épisode 4

June décide de sauter à l’intérieur de la citerne, rejointe rapidement par Janine. Elles doivent brièvement plonger pour échapper aux regards d’un homme venu vérifier qu’il n’y avait rien d’anormal dans la citerne et refermer au passage la trappe supérieure restée ouverte suite au passage des Servantes.

Le train se met en branle, rendant la situation des deux femmes périlleuses : en effet, elles ne semblent pas avoir pied, surnageant dans un liquide laiteux et froid. Les mouvements du train provoquent de véritables vagues à la surface de l’eau. June suggère de trouver une solution pour vider la citerne, sous peine de risquer la noyade.

Assez rapidement, elle déniche un levier sous l’eau et la citerne commence à se vider de son chargement, leur permettant de souffler un peu.

La demande de Serena

Au Canada, Rita a pétri avec soin une pâte maison pour préparer du pain… qu’elle apporte à Moira sur la table, en lui expliquant qu’elle voulait la remercier de sa gentillesse.

Moira lui avoue qu’elle n’a retrouvé aucune trace de la sœur de Rita ou de son neveu parmi les gens répertoriés comme faisant partie des camps de réfugiés. Moira suggère qu’ils ont peut-être passé la frontière avec un nom d’emprunt car les Catholiques avaient apparemment de bons réseaux pour établir de faux passeports.

Rita sent que Moira ne lui a pas tout dit. La jeune femme avoue alors avoir reçu une requête du tribunal : Serena Joy aimerait échanger avec Rita. L’ancienne Martha n’a qu’une question à la bouche : pourquoi ? Mais Moira ignore les raisons de cette curieuse demande.

Rita pense que c’est lié à sa récente déposition, où elle a révélé tout ce qu’elle savait. Moira estime que Serena est à sa juste place en prison, tandis que Rita semble avoir un autre avis sur la question : elle pense que Serena est incarcérée uniquement parce qu’elle voulait récupérer Nichole.

Elle reste pensive, Moira laisse entendre qu’accepter une rencontre avec Serena lui permettrait peut-être de tourner la page. « Je connais des tas de filles qui tueraient pour avoir cette chance », commente-t-elle.

Plus tard, alors que la neige tombe sur le pays, Serena, toute vêtue de blanc et portant comme toujours d’élégants escarpins, reçoit une visiteuse, Rita. L’ex-Épouse salue l’ex-Martha par une formule rituelle de Gilead. « Madame », répond simplement Rita.

Serena la remercie chaleureusement d’être venue et l’invite à s’assoir, en expliquant qu’elle essaie de ne pas rester debout trop longtemps. Elle explique que Rita doit se demander pourquoi elle a souhaité cette entrevue… et tend alors à la jeune femme une photo de son échographie.

Elle ne comprend pas le message alors Serena pose ses mains sur son ventre d’un geste protecteur et loue le Seigneur pour sa grandeur. Rita paraît heureuse d’apprendre la nouvelle, qu’elle qualifie de « miracle »… mais avoue néanmoins à Serena qu’elle pensait le Commandant Waterford stérile.

Serena répond alors qu’il faut rendre grâce à l’eau et à l’air pur de Gilead… et à Dieu, bien sûr. Elle explique que c’est ce dont ils avaient toujours rêvé. Naturellement, Rita suppose alors que le Commandant est « dans tous ses états ». Le visage de Serena se ferme. Elle répond qu’elle ne le lui a pas annoncé et n’a pas l’intention de le faire. Elle pense qu’apprendre sa grossesse au moment où elle pensait se séparer de lui n’est pas un hasard.

Elle pense que Rita va pouvoir l’aider à prendre soin du petit, et révèle qu’elle attend un petit garçon. Serena lui dit qu’elle lui a manqué, qu’elle a toujours été « une bénédiction » pour elle. Serena lui offre l’échographie et la remercie d’être son amie.

Rita hoche la tête et esquisse un sourire, puis accepte la proposition de Serena de prier avec elle.

Serena annonce sa grossesse - The Handmaid's Tale épisode 4 saison 4
Serena annonce sa grossesse – The Handmaid’s Tale épisode 4 saison 4

Des tensions éclatent entre Janine et June

Malgré le bruit, Janine s’est endormie dans le wagon-citerne désormais presque vide, bercée par le rythme du train. June essaie de la réveiller car il fait trop froid et qu’elle risque de tomber en hypothermie. Lorsqu’elle y parvient, elle tente d’avoir des paroles rassurantes pour Janine, de lui dire qu’elles vont s’en sortir à Chicago grâce à Mayday.

Mais la Servante lui rétorque que June parle au fond sans savoir… à moins qu’elle n’ait un « plan secret » dont elle n’a pas informé Janine. Janine s’emporte un peu contre June, en lui disant qu’elle n’est pas un champignon que l’on peut enfermer dans le noir et à qui l’on peut raconter des mensonges en pensant qu’elle ne va rien dire. « Tu n’en sais rien, si tout va bien ! » constate Janine.

La mort d’Alma et de Brianna pèse lourd sur son moral, elle estime que les deux femmes étaient « les plus gentilles » et que c’est peut-être pour cette raison que Dieu les a rappelées à Lui, alors qu’il a choisi de les laisser sur Terre, elles. Et surtout June. Janine se lève, pour la première fois elle semble lassée d’être considérée comme la « naïve de service ».

Janine explique que lorsqu’elles étaient à la ferme, les filles voulaient toutes attendre June, par amour sincère pour elle. Et elle veut savoir une chose : si c’est June qui a révélé leur cachette aux Yeux.

Les larmes aux yeux, June avoue que c’est le cas… et que si elle a parlé, c’est parce qu’ils détenaient sa fille, qui avait l’air morte de peur. Janine paraît extrêmement abattue par la nouvelle. « Tu aurais fait pareil », suppose June. La Servante rétorque que June n’en sait rien.

Le ton monte entre les deux femmes : June lui demande ce qu’elle aurait fait à sa place, quelque chose de « débile et dangereux », peut-être, qui aurait exigé une fois de plus que June vole à son secours ? Janine lui rétorque que c’est ce qu’elles sont en train de faire qui est débile et dangereux, partir sur le front d’une guerre dans un wagon réfrigéré rempli de lait !

Elle maintient qu’à la place de June, elle n’aurait rien dit. « Elles ne seraient pas mortes si tu n’avais pas parlé », assène-t-elle, impitoyable. Le choc est dur à encaisser pour June.

Elle finit par approcher son visage tout près de celui de Janine et lui souffle : « Il y a longtemps que j’aurais dû t’abandonner ».

Un échange tendu entre June et Janine - La Servante Écarlate saison 4
Un échange tendu entre June et Janine – La Servante Écarlate saison 4

On voit un flashback du passé, où Janine est en train de se changer dans sa voiture et avait reçu un appel lui demandant où elle était car elle était censée travailler. Elle avait bafouillé des excuses pour expliquer qu’elle s’était arrangée avec une collègue pour se faire remplacer, qu’elle devait aller quelque part.

Ce « quelque part » ? Une clinique où elle avait pris rendez-vous pour avorter, parce que sa grossesse n’était pas prévue au programme. Une femme l’avait questionnée : le père était-il au courant ? Non. Était-ce le petit ami de Janine ? « Ca dépend des jours », avait-elle répondu.

La femme lui avait suggéré d’informer a minima le père, car la paternité avait parfois le pouvoir de transformer un homme. Une idée qu’elle se refusait à envisager. La femme lui avait alors demandé si elle était croyante. Janine avait parlé de sa mère, méthodiste, une famille non pratiquante. Selon la femme de la clinique, ce n’était pas un hasard si elle avait été mise sur la voie de la maternité. « Non, c’était juste un accident de capote » avait répondu Janine, pragmatique :)

La femme s’était alors lancée dans un discours anti-avortement, lui décrivant avec une grande violence la procédure, les risques d’infection pour la femme débouchant sur une infertilité, promettant à Janine que le corps d’une femme n’était pas fait pour se débarrasser ainsi d’un bébé, que toutes les femmes avortant finissaient par le regretter.

Les larmes aux yeux, Janine avait fini par lui dire de la fermer mais la femme lui avait répondu qu’elle avait sûrement l’habitude d’être sous-estimée, qu’elle se croyait peut-être incapable d’assumer un enfant mais qu’elle était forte et capable de le faire. Un discours qui avait finalement touché Janine.

Rita face à Fred Waterford

Rita reçoit la visite de Mark Tuello, qui lui remet des éléments de la part de l’avocate de Serena Waterford en prévision de son témoignage. Rita paraît très surprise.

Tuello se sent alors obligé de clarifier : les avocats de Serena pensent que Rita sera prête à confirmer la version avancée par l’ex-Épouse, à savoir que l’implication de Serena dans la grossesse de June n’était que le fruit de toutes les pressions qu’elle devait subir au sein du régime de Gilead de la part de son mari. En résumé, Serena espère que Rita l’aidera à rejeter la faute sur Fred Waterford.

« A la croire, vous êtes très proches », commente Mark Tuello. Rita lui demande alors s’il sait qu’à Gilead, elle était « la propriété » de la famille Waterford. Elle possédait un matricule, un vulgaire numéro comme si elle n’était qu’une voiture.

Elle n’en dit pas plus.

Rita face à Mark Tuello - The Handmaid's Tale saison 4
Rita face à Mark Tuello – The Handmaid’s Tale saison 4

Plus tard, on découvre que Rita est allée rendre visite à Fred Waterford. Il peine à la reconnaître au départ et lui demande comment elle va, si elle a retrouvé sa famille. « Sauf votre respect, je crois que je préfère ne rien dire », répond-elle. Fred essaie de créer une connivence, lui disant que c’est agréable de voir un visage amical… mais elle le remet en place.

« Nous ne sommes pas amis ». Il finit par lui demander l’objet de sa visite. Elle lui remet un courrier et lui dit que c’est à lui de gérer sa famille désormais, un point dont elle se réjouit chaque jour. Il ne semble pas comprendre son animosité, insistant sur le fait qu’il ne s’est jamais montré cruel à son égard.

« Je prierai pour votre fils », répond-elle avant de quitter la pièce. Fred reste incrédule et se décide à ouvrir l’enveloppe qu’elle lui a donné : elle contient l’échographie de Serena.


L’arrivée à Chicago

Soudain, la torpeur qui règne dans le wagon-citerne est perturbée par l’arrêt brutal du train où se trouvent Janine et June. On entend alors des coups de feu. June décide qu’il faut sortir. Pourquoi ? Car si des gens attaquent un train de Gilead, ça signifie qu’ils sont contre Gilead… et que ce sont ces gens-là qu’elles cherchent à contacter.

Avec l’aide de Janine, June parvient à se hisser jusqu’à la trappe située au plafond et à l’ouvrir pour sortir du train. Autour, elle constate que des corps gisent dans l’herbe. June se fait aussitôt repérer par l’une des personnes ayant attaqué le train, qui la met en joue. Elle la rassure en lui disant qu’elle n’est pas armée.

On se demande alors comment elle va faire pour aider Janine à sortir à son tour du wagon, qui ne possède pas d’échelle… mais à la seule force de ses bras, June l’aide à se hisser à l’extérieur.

La femme les maintient en joue et leur ordonne de descendre. Tandis qu’un homme les fouille pour déterminer si elles portent une arme, June explique qu’elles se sont enfuies et cherchent à rejoindre Chicago et à trouver un endroit sûr.

La femme ne semble pas arriver à prendre une décision seule donc elle appelle « Steven », qui paraît agacé de voir les deux Servantes, qui ajoutent une dose de complexité à la situation. « Pourquoi je prendrais ce risque ? » demande-t-il. « On fera tout ce que vous voudrez », promet June.

Janine ne sent pas vraiment ces gens et elle ne se cache pas de le dire à June… mais elle n’a guère le choix que de suivre le mouvement. A l’invitation de Steven, elles grimpent dans un véhicule et c’est ainsi qu’elles entrent à Chicago.

Une ville bombardée, où les rares habitants présents dans les rues ne semblent pas sereins. L’expression qui se lit sur le visage des deux femmes laisse entendre qu’elles ne s’attendaient pas vraiment à un tel paysage de désolation.

L'arrivée à Chicago - The Handmaid's Tale saison 4
L’arrivée à Chicago – The Handmaid’s Tale saison 4

Elles sont conduites vers un bâtiment industriel peu accueillant, où des couloirs mal éclairés par quelques ampoules débouchent sur un grand hall baigné d’une lumière naturelle qui filtre par des fenêtres sales. Il y a là pas mal de gens affairés. Steven les conduit dans son bureau, à l’étage, et leur demande comment elles ont procédé concrètement pour s’échapper. Il pensait que l’on gardait les Servantes attachées.

« On aura tout vu, des esclaves sexuelles aux États-Unis ! » commente Steven, semblant confirmer ainsi qu’il est bien de leur côté. « Ce n’est pas les États-Unis », répond June, qui établit une différence entre le pays qu’elle a connu et le régime imposé par Gilead.

L’homme, s’il est dans leur camp, ne leur cache pas que la situation à Chicago est très compliquée. Janine manque de s’évanouir tant elle a faim mais lorsque June suggère qu’on leur donne à manger, l’homme lui rappelle qu’il n’est pas une œuvre de charité. Elle rétorque qu’elles peuvent toutes deux leur être utile : « Vous n’avez aucune idée de ce qu’on a fait ».

Steven ordonne alors à la femme qui est à ses côtés, Theresa, de leur trouver des vêtements « neutres » et de quoi manger. « Laquelle de vous deux va rester avec moi ? » demande Steven.

June comprend subitement sa référence aux « esclaves sexuelles ». Il attend une rétribution physique en échange de son aide. June refuse que ce soit Janine qui s’y colle et reste seule avec Steven, qui a ouvert sa braguette et attend. « J’imagine que vous devez avoir l’habitude », commente-t-il. June approche ses mains tremblantes de son pantalon, une expression de dégoût sur le visage, mais ne répond rien.

« Je vous force à rien, vous savez », finit par lui dire Steven. « Vous pouvez partir, si vous préférez ». June se lève alors et lui dit : « Vous n’êtes pas Mayday ». « C’est quoi, Mayday ? » demande Steven. June comprend que même si Steven fait sans doute partie d’un groupuscule anti-Gilead, ce n’est pas celui qu’elle cherchait. Cela laisse aussi entendre que la Résistance à Chicago est fragmentée.

June rejoint Janine qui est en train de choisir des vêtements, et lui annonce qu’elles ne peuvent pas rester ici. « Il t’a attaquée ? » demande-t-elle. Elle ne semble pas avoir compris les allusions sexuelles et l’échange qui s’est joué entre June et Steven. June la rassure en lui disant simplement qu’elles doivent partir et trouver un endroit sûr. « Tu devrais quand même te changer avant qu’on parte », suggère Janine, qui a revêtu des habits de ville. June acquiesce.

Dans un nouveau flashback, on retrouve Janine dans un petit appartement, qui consulte le formulaire qu’on lui a remis à la clinique, et qui porte le titre : « Le droit d’une femme à savoir ». Son fils Caleb déboule dans la pièce. Pour rappel, on avait appris dans l’épisode 10 de la saison 3 que Caleb était mort dans un accident de voiture. June n’avait pas eu le courage de dire la vérité à Janine, préférant lui raconter que son fils avait été adopté par une famille californienne de Gilead où il avait une nouvelle maman adoptive très sympa.

Dans le flashback, on voit Janine bercer son fils… puis on la retrouve à la clinique, informant le médecin qu’elle souhaite toujours avorter. On croit initialement qu’il s’agit de la même clinique qu’au départ mais l’on va vite découvrir que ce n’est pas le cas.

Janine explique qu’elle a déjà un fils, qu’elle comptait reprendre des études universitaires, qu’elle n’a pas beaucoup de moyens et pas forcément assez pour élever un deuxième enfant. La femme médecin lui répond que les raisons de son choix lui appartiennent, tant qu’elle a pris sa décision seule. Le médecin est simplement tenu par la loi de l’informer des risques d’une IVG et liste quelques-uns de ces risques présumés, avant d’ajouter « mais je me dois de vous dire que c’est un ramassis de conneries ».

Janine évoque alors « l’autre clinique » où elle est allée, celle où une femme l’avait dissuadée fortement d’avorter. Le médecin lui explique que ce type de centre a pour seul but d’empêcher les femmes de mener à bien un avortement, puis remet à Janine une boîte de médicaments, en lui expliquant à quoi elle doit s’attendre pour cette fausse couche provoquée. Janine, soulagée, la remercie chaleureusement.

Janine à la clinique - The Handmaid's Tale saison 4
Janine à la clinique – The Handmaid’s Tale saison 4

Fin de l’épisode 4 de la saison 4

Rita mange des sushis et semble redécouvrir ce plaisir avec un intense bonheur. C’est la première fois dans cette saison 4 qu’on a le sentiment de la voir heureuse, comme si sa rencontre avec Serena et Fred lui avait effectivement permis de se libérer de quelque chose.

Elle ne sait pas que pendant ce temps, à Chicago, June se dénude, retire son habit de Servante et son bonnet, lâche ses cheveux, renouant un peu elle aussi avec la femme qu’elle était, avant Gilead.

En cette fin d’épisode 4 de la saison 4, Janine, elle, a fait un autre choix. Elle vient apporter à manger à June, lui annonce qu’elles peuvent rester et que Steven « a trouvé que son cache-œil était cool ». On comprend qu’elle a fait ce dont June s’est sentie incapable.

« Je suis désolée », glisse June. « C’est rien, mange », lui répond Janine.

June à la fin de l'épisode 4 de la saison 4
June à la fin de l’épisode 4 de la saison 4

Résumés de The Handmaid’s Tale saison 4 | La Servante Écarlate

    Episode 1 : Porcs (28 avril 2021)
    Episode 2 : Belladone (28 avril 2021)
    Episode 3 : Le passage (28 avril 2021)
    Episode 4 : Lait (5 mai 2021)
    Episode 5 : Chicago (12 mai 2021)
    Episode 6 : Vœux (19 mai 2021)
    Episode 7 : Retrouvailles (26 mai 2021)
    Episode 8 : Témoignage (2 juin 2021)
    Episode 9 : Progrès (9 juin 2021)
    Episode 10 : Sauvage (16 juin 2021)


Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.