La Servante Écarlate : saison 2 épisode 1 – June


L’épisode 1 de la saison 2 de la série La Servante Écarlate (The Handmaid’s Tale) a été diffusé le 25 avril 2018 sur Hulu. Il est réalisé par Mike Barker et prend appui sur un scénario signé Bruce Miller. Si la série trouve son origine dans le roman de Margaret Atwood (« The Handmaid’s Tale » en version originale, La Servante Ecarlate en français), cette saison 2 se détache du roman.

Vous retrouverez ci-dessous le résumé complet de l’épisode 1 de la saison 2 de La Servante Écarlate, qui dure environ 56 minutes. Il s’agit d’un récap très détaillé, qui raconte tout ce qu’il faut retenir de l’épisode. Par conséquent, si vous ne l’avez pas encore regardé, soyez conscient que ça risque de vous gâcher la surprise ;)

Vous pouvez aussi relire les résumés de la saison 1 pour vous remettre The Handmaid’s Tale en tête !

La Servante Écarlate saison 2 épisode 1

La pendaison

On retrouve DeFred enfermée dans ce qui est visiblement un véhicule en mouvement, totalement grillagé. Soudain, une petite lucarne de lumière s’ouvre brièvement et laisse entrer le soleil mais se referme tout aussi vite, plongeant à nouveau DeFred dans l’obscurité. Elle ne sait pas où on l’emmène. Le moindre bruit autour d’elle paraît terrifiant, a fortiori quand elle entend de nombreux aboiements de chiens.

On la fait sortir sans ménagement du véhicule et on lui couvre la bouche avec un bandeau, d’autres Servantes Écarlates sont en train de connaître le même sort et de très nombreux véhicules sont rassemblés. Les femmes sont regroupées sans ménagement au centre, dans un brouhaha général d’aboiements et de cris. Toutes ont les mains liées et des baillons qui les empêchent de communiquer.

DeFred essaie de glaner quelques indices autour d’elle tout en continuant à marcher. Soudain, le couloir dans lequel on les entraîne débouche sur un stade (Fenway Park à Boston) et la jeune femme découvre avec horreur qu’une potence est dressée sur l’herbe. De nombreuses cordes y pendent, attendant les prochaines exécutions. On force les Servantes à monter sur la potence dans un affolement général.

Chacune va se placer devant une corde, toutes les femmes sont évidemment dans un état de panique indescriptible.

La Servante Écarlate saison 2 épisode 1 - La pendaison
La Servante Écarlate saison 2 épisode 1 – La pendaison

Nick avait pourtant incité DeFred à lui faire confiance… L’a-t-il lourdement trahie ? Près d’une quarantaine de femmes ont ainsi été arrêtées et se font passer la corde au cou. Cette fois-ci, la fin semble si proche que DeFred ne peut s’empêcher de joindre les mains et de laisser les larmes couler sur son visage. A ses côtés, Alma (DeRobert) est tellement paniquée qu’elle fait pipi sur elle.

Le bourreau a actionné le levier, signe que la plateforme sur laquelle elles se tiennent va bientôt s’abaisser, déclenchant leur pendaison… La parole « Par Sa Main » est prononcée et le bourreau presse le levier… mais à la grande surprise des femmes, la plateforme ne fait que bouger de quelques centimètres. DeFred prend une profonde respiration et voit Tante Lydia arriver dans le stade.

Tout ceci n’était en fait une vaste mise en scène pour effrayer les femmes et leur faire payer leur désobéissance quand elles ont refusé de lapider Janine après sa tentative de suicide. Lydia leur rappelle l’importance de la piété tandis qu’on aide les femmes à se départir du nœud coulant qu’elles portent.

« Notre Père qui es aux Cieux… sérieusement ? » ne peut s’empêcher de penser DeFred.

Générique

Traitement de faveur ?

On replonge dans le passé de DeFred, que l’on voit aider Hannah à se préparer pour l’école. June indique à Luke qu’elle doit passer à la pharmacie car elle a besoin de paracétamol. Il répond qu’il a besoin de déodorant et de piles… et elle lui rappelle qu’il doit signer pour son renouvellement de pilule, elle arrive au bout de sa plaquette et n’a pas le droit de renouveler sa prescription sans l’accord de son mari. Évidemment, Luke n’y voit aucun inconvénient et semble même trouver la situation assez lunaire.

June laisse entendre qu’elle n’est pas obligée de continuer à prendre la pilule… et ils évoquent l’idée de faire un deuxième bébé mais Hannah les interrompt, prête à partir pour l’école. Juste avant qu’elles ne franchissent la porte, Luke glisse à sa femme « Ne la prends pas, ne la renouvelle pas » et ils échangent un regard complice et plein d’amour.

Retour au présent, sous une pluie battante. L’acte de rébellion des filles est lourd de conséquences car la punition ne se limite pas à la « fausse pendaison ». Elles sont désormais obligées de tenir une pierre à bout de bras, insultées par Tante Lydia qui ne peut que les fustiger pourleur ingratitude et les réprimander en leur infligeant des décharges électriques. June a du mal à garder le bras tendu.

Lydia estime que les Servantes doivent accomplir la volonté de Dieu. Il est si difficile de tenir la pierre en gardant le bras tendu que tous les muscles se tétanisent et que les femmes commencent à trembler. Soudain, quelqu’un vient murmurer quelque chose à l’oreille de Tante Lydia. Soudain, celle-ci éclate de rire sous son parapluie et s’exclame : « DeFred nous a caché un secret ! »

La Servante Écarlate saison 2 épisode 1 - Les filles punies sous la pluie
La Servante Écarlate saison 2 épisode 1 – Les filles punies sous la pluie

Puis Lydia poursuit : « Elle a été touchée par Sa lumière divine ». En termes plus triviaux, elle est enceinte. Lydia va retirer la pierre de la main de DeFred et invite toutes les filles à scander « Louée soit Sa miséricorde ». Puis elle aide DeFred à se relever et demande aux filles de manifester un peu plus d’enthousiasme face à ce miracle.

On fait sortir DeFred de la cour où les filles étaient soumises à la punition mais les autres Servantes Écarlates restent sous la pluie à expier leur faute.

Lydia ordonne que l’on retire les habits mouillés de DeFred afin de prendre soin d’elle… et on la voit craquer un bref instant. Cette femme est un curieux mélange de piété sans fond, d’émotion qui laisse penser qu’elle veut le bien de « ses filles » et de dureté innommable et hideuse.

Lydia introduit une clé dans une serrure. Derrière ? Une longue corde… Est-ce une corde à laquelle elle va se pendre ? Non. C’est une corde à laquelle elle s’accroche de tout son poids pour sonner une cloche qui annonce la bonne nouvelle : une Servante est enceinte.

DeFred, vêtue de vêtements secs, a été conduite dans un dortoir d’où elle entend la cloche sonner gaiement.

On la retrouve plus tard assise à une table dans une pièce déserte. Lydia lui apporte une soupe bien chaude, le repas idéal quand il pleut à verse. Elle l’incite à commencer mais June rétorque qu’elle n’a pas faim. Lydia s’assied en face d’elle et lui explique qu’il est fréquent de perdre l’appétit pendant les premières semaines d’une grossesse, il faudra qu’elle se force un peu.

La femme ajoute qu’ils vont tout faire pour prendre soin d’elle et lui offrir un environnement agréable, avec du repos, de bons repas, de l’exercice physique. June sait très bien que derrière ce discours bienveillant, le système ne se préoccupe en réalité que d’une seule chose : qu’elle donne naissance à un enfant en bonne santé.

DeFred promet d’essayer de bien se comporter et Lydia la « taquine » sur son côté rebelle, arguant qu’elle dépense beaucoup d’énergie pour rien. « Janine n’est pas rien », rétorque DeFred. Lydia approuve mais demande à DeFred si selon elle, elle a rendu service à Janine en refusant de la lapider : elle aurait pu connaître une mort prompte et rejoindre Dieu… Une idée inconcevable pour DeFred, qui explique qu’on ne peut pas lapider une amie.

Lydia secoue la tête et explique que Janine est en route pour les Colonies et qu’elle va souffrir énormément, tout ça à cause de DeFred. De même, toutes les filles qui ont participé à la rébellion sont lourdement punies et DeFred n’échappe à ce sort que parce qu’elle est enceinte et donc protégée. Lydia pense qu’elle a fait un choix facile, car désobéir est facile quand on ne risque rien.

Elle pousse le plateau du déjeuner vers DeFred qui, sans mot dire, le repousse vers elle en répétant qu’elle n’a pas faim. Qu’il est bon d’avoir le luxe de désobéir !

Lydia la fait sortir de table assez énergiquement et lui propose d’aller se promener. Mais évidemment, la promenade n’a rien d’un parcours de santé : Lydia conduit DeFred dans une pièce plongée dans la pénombre, où elle découvre une Servante, « DeWyatt », enchaînée et enceinte. Lydia allume la lumière et explique de DeWyatt se rebellait beaucoup dans sa famille, a tenté d’avaler du déboucheur liquide… donc a été soustraite à ses « propriétaires » et enchaînée ici. DeWyatt adresse à DeFred un regard désespéré.

DeFred comprend le message… et accepte de prendre un repas à la cafétéria, surveillée de près par Tante Lydia. On devine des silhouettes qui passent derrière les fenêtres du réfectoire…

DeFred en train de manger sous la surveillance de Tante Lydia
DeFred en train de manger sous la surveillance de Tante Lydia

Soudain, les portes s’ouvrent et les servantes entrent en file indienne, trempées et gelées. Elles doivent former deux lignes… et parmi elles, Lydia désigne « DeRobert », qui va passer en premier. Quel nouveau châtiment l’attend ?

C’est un châtiment terriblement cruel : on la menotte à une plaque de cuisson puis on ouvre le gaz et on allume la flamme. DeRobert est obligée de subir la brûlure pendant un temps horriblement long tandis que les autres filles assistent à la scène, aussi impuissantes qu’horrifiées. DeFred, elle, est dos à la cuisine donc ne voit pas le châtiment mais en devine simplement l’atrocité.

Bons parents

Retour dans le passé. June contemple la vie dans les rues de Boston depuis une fenêtre (sur son lieu de travail visiblement), quand un homme vient la trouver en lui apportant son sac à main car son téléphone sonne. Ils échangent quelques mots sur le travail pendant que June cherche son téléphone et découvre que l’appel manqué provient de l’école de sa fille.

Elle rappelle aussitôt. L’école l’informe qu’Hannah n’est pas très en forme, elle a de la fièvre. June indique qu’elle a donné un peu de paracétamol à la petite le matin même. L’école répond qu’elle ne doit plus avoir de fièvre depuis 48 heures pour être acceptée à l’école. June prévient qu’elle va venir la chercher d’ici 15 minutes et demande que Mme Dhanji (l’institutrice) prévienne Hannah qu’elle arrive.

Elle apprend alors qu’Hannah ne se trouve plus à l’école. Ils ont appelé une ambulance, en vertu du règlement. June est sidérée : une ambulance, pour une simple fièvre ? Elle a été conduite à l’hôpital. Agacée, June quitte son travail pour aller récupérer sa fille.

Hannah ne se sent pas bien mais paraît heureuse de retrouver sa mère. Une femme présente aux côtés de l’enfant, peut-être une infirmière, indique que le docteur va venir la voir : il s’agit sûrement d’un simple virus, ils attendent juste les résultats des examens et Hannah devrait pouvoir rentrer chez elle. Néanmoins, la femme a quelques questions à poser à June et s’isole avec elle dans le couloir.

Elle veut savoir si Hannah est sa fille biologique, note que l’école a eu beaucoup de mal à la contacter. June répond qu’elle était au travail et que son téléphone était rangé. La femme lui demande si elle travaille à temps plein, elle explique qu’elle a repris 10 mois après la naissance d’Hannah. « Ça a dû être dur de la quitter », note la femme. June acquiesce.

La femme veut savoir si Lucas Bankole, son mari, travaille lui aussi à temps plein, où il se trouve, comment ils gèrent les situations où Hannah ne peut pas aller à l’école, si June lui a donné un médicament pour faire baisser la fièvre… et si elle a cherché par ce biais à contourner le règlement de l’école afin de pouvoir aller travailler. June répond qu’Hannah était juste un peu chaude, pas franchement malade.

La femme laisse entendre très clairement que son interrogatoire a pour but de savoir si les parents sont aptes à s’occuper d’Hannah car « les enfants sont précieux ». Elle ne cesse d’appeler June « Mme Bankole » bien que June indique qu’elle s’appelle « June Osborn ».

La fuite

Au présent, DeFred doit subir un examen pour le suivi de sa grossesse et retrouve Serena Waterford dans la salle d’examen. Serena lui dit d’un ton glacial qu’elle ne tolérera plus d’acte de rébellion et de coups tordus. DeFred, un peu perverse, lui glisse qu’il ne faut pas qu’elle s’énerve car « c’est mauvais pour le bébé ».

Fred Waterford les rejoint, le médecin également, et l’examen débute. Le médecin note que la muqueuse utérine s’est épaissie. C’est une bonne chose. On voit déjà les premiers contours du futur enfant.

Fred Waterford regarde l’écran avec attention et Serena le rejoint, peinant à s’imaginer son futur enfant, profondément bouleversée tant son désir de bébé est grand.

Les Waterford lors de la première échographie - The Handmaid's Tale saison 2
Les Waterford lors de la première échographie – The Handmaid’s Tale saison 2

Le médecin leur adresse ses félicitations puis sort avec Fred pour régler quelques détails tandis que Serena retourne auprès de DeFred, ce qui la tire de sa transe. « Que Dieu te bénisse », lui murmure Serena avant de sortir à son tour.

L’homme qui assistait le médecin dit à June « Bénis soit le fruit ». « Merci. Sous son Œil » répond-elle en se relevant de la table d’examen. L’homme lui glisse alors une phrase étonnante : « Bonne route, June ».

Comment connaît-il son véritable prénom ? Que signifie cette brève interaction ?

June va remettre son manteau rouge et ses bottes… et soudain, elle entend un bruit métallique à l’intérieur de la chaussure et découvre une clé portant un petit carré rouge. June lève la tête et commence à regarder autour d’elle. Elle semble comprendre quelque chose et s’empresse de finir de s’habiller.

Elle repère une serrure avec un autre petit carré rouge… elle n’a que quelques secondes pour prendre une décision et elle introduit la clé dans la serrure. La porte s’ouvre sur un escalier… dans lequel se trouve un autre carré rouge.

On lui a balisé le chemin… mais où mène-t-il ? June descend les escaliers à vive allure, essayant de repérer les nouveaux indices semés sur le passage. Elle ramasse une torche et s’enfonce dans un long couloir obscur, en courant cette fois-ci. Elle ne doit surtout pas rater le prochain indice. Elle tombe sur une autre porte… mais il n’y a pas de carré rouge alors elle doit revenir sur ses pas… et enfin, elle trouve ce qu’elle cherchait.

Un camion réfrigéré, transportant de la viande de porc. Elle s’y engouffre et quelqu’un referme la porte derrière elle… puis le camion démarre.

Pendant ce temps, Fred Waterford a constaté la disparition de sa Servante et, de retour chez lui, il prend le contrôle des opérations de recherche en expliquant par téléphone que retrouver cette Servante enceinte est une priorité pour lui. Serena l’écoute téléphoner puis grimpe l’escalier qui mène à la chambre de DeFred. Elle va s’asseoir sur le rebord de fenêtre où June s’asseyait elle-même par le passé…

Actes de résistance

De son côté, June se trouve toujours dans le camion parmi les carcasses de porc… et elle a très froid. Sans compter qu’elle ne sait toujours pas où on la conduit, ni qui est derrière cette spectaculaire évasion. Assise au fond du camion, elle replonge dans ses souvenirs du passé.

Elle avait enfin pu rentrer à la maison avec sa fille Hannah… et en arrivant, elle avait trouvé Luke en train de regarder la télé. Un attentat terroriste venait de survenir et Luke n’arrivait pas à décoller ses yeux du poste. Il avait alors expliqué qu’une trentaine d’hommes armés avaient ouvert le feu depuis les galeries du Capitole, causant un grand nombre de morts… et la mise en application de la loi martiale. C’était la première étape de la prise de pouvoir par le régime de Gilead.

June était allée coucher Hannah et soudain, Luke était revenu, annonçant qu’une autre explosion venait de survenir à la Maison Blanche.

Retour au présent. June est de plus en plus gelée… mais le camion finit par s’arrêter. Un homme vient ouvrir la porte et aide June à descendre : c’est le boucher du centre commercial, qui avait remis à June une pile de courrier. Il fait visiblement partie du mouvement de résistance et s’empresse de faire entrer June dans un bâtiment. Il lui ordonne de ne pas sortir : quelqu’un va venir la chercher.

Elle le serre dans ses bras de toutes ses forces tant elle est reconnaissante. Il ne dit rien et repart aussitôt.

June n’a pas longtemps à attendre… car un visage familier apparaît aussitôt face à elle. Elle lui saute dans les bras et l’enlace avec une immense tendresse. C’est Nick. Il lui annonce qu’ils se trouvent à « Back Bay » (un quartier de Boston au bord de la rivière Charles).

Retrouvailles entre Nick et DeFred - La Servante Ecarlate saison 2 épisode 1
Retrouvailles entre Nick et DeFred – La Servante Ecarlate saison 2 épisode 1

Ils n’ont pas de temps à perdre car les Waterford sont à la recherche de DeFred. Nick lui ordonne de se déshabiller et lui apporte des vêtements. Il indique également qu’elle doit se couper les cheveux. Pour l’instant, il ne peut pas la faire sortir de la ville mais il lui promet que quelqu’un va venir la chercher et qu’elle pourra rester avec lui jusqu’à ce que la voie soit libre.

Cette périlleuse situation va donc encore devoir se prolonger un moment…

June va placer ses habits dans un poêle, y verse de l’essence et craque une allumette pour y mettre le feu et brûler les traces de sa servitude.

June - La Servante Ecarlate saison 2 épisode 1
June – La Servante Ecarlate saison 2 épisode 1

Puis Nick lui apporte des ciseaux pour qu’elle se coupe les cheveux, ce qu’elle s’empresse de faire. Soudain, alors qu’elle rassemble ses mèches, ses doigts frôlent la bague rouge qu’elle porte à l’oreille, signe de son appartenance aux Servantes Écarlates… et elle décide de la trancher. La douleur est atroce, le sang coule abondamment mais symboliquement, elle est désormais libre… et cette idée lui donne la force de se relever et d’aller jeter la bague rouge dans les flammes.

« Je m’appelle June Osborn. Je viens de Brookline, dans le Massachusetts. J’ai 34 ans. Je mesure 1m61 pieds nus. Je pèse 54 kilos. Mes ovaires sont fonctionnels. Je suis enceinte de cinq semaines. Je suis libre », dit-elle en voix off.

Résumés de La Servante Écarlate saison 2 | The Handmaid’s Tale

    Episode 1 : June (25 avril 2018)
    Épisode 2 : Non-femmes (25 avril 2018)
    Épisode 3 : Bagages (2 mai 2018)
    Épisode 4 : Les autres femmes (9 mai 2018)
    Épisode 5 : Graines (16 mai 2018)
    Épisode 6 : Porter le premier coup (23 mai 2018)
    Épisode 7 : Après (30 mai 2018)
    Épisode 8 : Le travail des femmes (6 juin 2018)
    Épisode 9 : Smart Power (13 juin 2018)
    Épisode 10 : La Dernière Cérémonie (20 juin 2018)
    Épisode 11 : Holly (27 juin 2018)
    Épisode 12 : Postpartum (4 juillet 2018)
    Épisode 13 : La Parole (11 juillet 2018)

Sommaire : tous les résumés des épisodes de La Servante Ecarlate


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

2 commentaires sur “La Servante Écarlate : saison 2 épisode 1 – June

  • Maria

    Hola!!, me gusta mucho la serie , está super bien , me gustaría que al final eso de los guardias acabase , buena pareja nick y defreed

    Répondre à Maria
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.