La Servante Écarlate saison 3 épisode 8 : Inapte


Vous voulez savoir tout ce qui s’est passé dans l’épisode 8 de la saison 3 de The Handmaid’s Tale (La Servante Ecarlate). Découvrez un résumé complet de l’épisode, réalisé par Mike Barker sur un scénario de Kira Snyder.

Ce récap détaillé vous révèle les péripéties de l’épisode… donc ne lisez que si vous voulez tout savoir !

La Servante Écarlate saison 3 épisode 8

L’heure du Témoignage

Les Servantes sont rassemblées pour un heureux événement : la naissance d’un bébé mis au monde par DeAndy. La voix-off nous raconte que la Martha d’Hannah s’appelait Frances. Dans sa vie d’avant, elle était directrice commerciale dans une société produisant du matériel pour la scène. Elle aidait les enfants à faire leurs devoirs après l’école, était en train d’économiser pour se payer un voyage aux Galapagos. « Frances aimait ma fille. Frances… est morte. Et Hannah a disparu », conclut June.

DeMatthew s’approche d’elle mais Alma lui conseille de ne pas adresser la parole à June. Puis une autre Servante bouscule DeMatthew alors qu’elle s’approche de DeAndy avec une pile de serviettes propres, qu’elle tend à Lydia. Visiblement, tout le monde lui fait payer cher sa trahison et elle retient ses larmes avec peine.

On lui propose un verre d’eau… mais la Servante qui le lui tend – Brianna – crache dedans avant de le lui donner. June a un petit sourire en coin tandis que Brianna reprend le rituel de la naissance comme si de rien n’était.

June lors de l'accouchement de DeAndy
June lors de l’accouchement de DeAndy – Saison 3 épisode 8

Janine, qui a assisté à cet épisode, quitte un instant son poste et va dire à June qu’elle la trouve méchante. June lui répond que DeMatthew a causé l’exécution d’une femme et n’en éprouve aucun remords. « Elle aurait dû fermer sa grande gueule », commente June, toujours aussi furieuse. Janine essaie de justifier les actes de DeMatthew : elle n’a fait qu’obéir aux ordres de Tante Lydia, faut-il la blâmer pour autant ?

Janine reprend son poste et peu après, Tante Lydia annonce que les contractions de DeAndy ont cessé. Pour l’instant, elles vont la laisser se reposer. Un bruit de matériel se fait entendre : des objets sont tombés au sol et aussitôt, les Servantes accusent DeMatthew d’être une empotée. Lydia vient trouver June, et lui ordonne de demander à « ses copines » de se calmer. Elle a bien saisi que toutes les Servantes se liguaient contre DeMatthew.

June feint de ne pas être au courant et demande à Lydia de quoi elle peut la menacer : de lui couper la langue ? De lui brûler le bras ? Elle insinue que ça l’empêcherait de passer à la télé pour récupérer Nichole, ce serait fâcheux pour les tentatives de négociation de Gilead avec le Canada…

Lydia lui ordonne de remonter dans la voiture, et ajoute qu’elle ne rentrera pas chez elle tout de suite.

Elle est conduite au Centre Rouge, où elle se retrouve au milieu d’un cercle de Servantes pour le rituel du Témoignage : elles la blâment toutes en répétant « C’est de sa faute, sa faute, sa faute » pour la mort de la Martha et June reconnaît sa responsabilité. Lydia lui demande si elle se croit dénuée de tout péché et elle répond que personne ne l’est, ce qui semble satisfaire la Tante.

Lydia explique ensuite qu’égoïstement, June n’a pas songé au fait qu’elle nuisait à une autre personne : « Agnès ». La Martha s’occupait d’Hannah, prenait bien soin d’elle et indirectement, June lui a fait perdre cette présence bienveillante. A qui la faute ? Cette fois-ci, June a du mal à retenir ses larmes lorsqu’elle répond « C’est de ma faute ». Tante Lydia insiste : la famille d’Agnès a dû déménager, elle a dû quitter son environnement familier, son école, ses amis… pour un monde « plus vide et plus froid ».

Lydia la qualifie d’imbécile méchante et égoïste et ne comprend pas qu’on puisse choisir une femme comme ça comme modèle, alors qu’il existe d’autres Servantes pieuses et honorables. June lève soudain la main et se voit accorder le droit de parler. Elle déclare, dos à Lydia, qu’elle a autre chose à apporter à son témoignage… puis, après un petit sourire aux filles, se retourne et affiche un visage innocent pour annoncer à Tante Lydia que « DeMatthew ne veut pas de son bébé ».

Évidemment, la Servante concernée affirme que c’est faux… puis admet qu’elle « n’a ressenti ça que pendant une seconde ». Lydia demande à June de venir s’asseoir à la place de DeMatthew, qui va au centre du cercle. Elle insiste : elle n’a eu ce ressenti qu’une seconde, peut-être parce que le bébé est une fille alors qu’elle n’a eu que des garçons avant, qu’elle a donc ressenti de la peur… Peur devant « ce qui l’attendait ».

Lydia lui rappelle que seul Dieu sait ce qui attend l’enfant. « Elle croit qu’elle sait mieux que Dieu », ironise-t-elle. La détresse de la Servante est totale, elle assure qu’elle aime son enfant et panique de plus en plus tandis que les autres femmes la pointent du doigt en répétant « Pécheresse ! Pécheresse ! Pécheresse ! »

Lydia, voyant son désespoir, se contente de lui dire de ne pas faire sa pleurnicheuse, un mot que toutes les Servantes se mettent aussitôt à répéter en chœur : « Pleurnicheuse ! Pleurnicheuse ! Pleurnicheuse ! » Lydia vient essuyer les larmes de DeMatthew. « Tu te sens mieux, maintenant, n’est-ce pas ? » La Servante, qui n’a pas du tout l’air d’aller mieux, donne pourtant une réponse positive.

June pendant le Témoignage au Centre Rouge - Saison 3 de The Handmaid's Tale
June pendant le Témoignage au Centre Rouge – Saison 3 de The Handmaid’s Tale

Le passé de Tante Lydia

On découvre soudain Tante Lydia… à l’époque où elle s’appelait Lydia Clements et où elle enseignait dans une école. On la voit prendre soin d’un petit garçon, que sa mère a apparemment oublié de revenir chercher. Le principal de l’établissement s’étonne de la voir encore là et l’agent de sécurité vient les informer qu’il va falloir quitter les lieux. Lydia annonce qu’en l’absence de la mère et vu le froid qui règne dehors, elle va emmener l’enfant chez elle.

Elle chuchote au principal que l’enfant n’avait qu’un paquet de chips pour seul déjeuner et lui demande s’il a faim. « Un peu », avoue le petit garçon. Lydia cite la Bible avec le sourire quand elle s’adresse au principal mais tout ceci est bien innocent comparé à son rôle au sein du régime de Gilead.

Elle laisse un nouveau message à la mère de Ryan, Noëlle, pour lui indiquer qu’elle conduit l’enfant chez elle. Mais elle n’en a pas le temps car Noëlle arrive subitement, expliquant qu’elle est désolée et a été retenue par son travail. Elle promet de nourrir son fils en « s’arrêtant au fast-food » sur le chemin.

De toute évidence, Lydia considère que ce n’est pas une nourriture appropriée pour le dîner d’un enfant… à plus forte raison quand Ryan se plaint d’y être déjà allé la veille. Il veut du chili, le plat que Lydia semble préparer à merveille et lui a promis. Lydia propose alors de l’inviter à dîner avec sa mère qui, après sa réticence initiale, accepte.

Après le repas, Noëlle raconte son quotidien de serveuse dans un bar, les hommes qui lui touchent les fesses et pensent que son amabilité est une invitation. Elle jure devant son fils, tout en affirmant qu’elle essaie de ne pas dire de gros mots devant lui… Elle raconte que c’est la raison de son retard : elle a renversé volontairement un cocktail sur un client indélicat et son chef l’a retenue pour lui faire la morale après son service.

Lydia lui suggère de trouver un autre métier mais là encore, elle le fait avec bienveillance. Elle se confie elle-même, en racontant qu’elle a été mariée mais que « ce n’était pas le bon ». Lydia complimente l’intelligence du petit garçon et Noëlle se désole de ne pas pouvoir offrir mieux à son fils. Mais Lydia répond qu’elle pourrait lui offrir bien mieux…

Naissance douloureuse

Retour au présent, dans le Centre Rouge. Lydia passe en revue les Servantes qui gardent la tête baissée et les fait peu à peu sortir du rang : Janine, Alma, DeMatthew puis June, qu’elle remercie d’avoir révélé la vérité au sujet de la grossesse non désirée de DeMatthew. « Qui sait ce qui aurait pu se passer ? » commente la Tante.

De retour au domicile du Commandant Lawrence, ce dernier s’étonne de la voir rentrer si vite de l’accouchement et elle explique que ce n’était pas encore le moment pour DeAndy de donner la vie. June lui demande s’il a du nouveau concernant Hannah et les Mackenzie mais il lui répond de ne plus lui poser la question. Il lui ordonne de monter dans sa chambre et lui ferme la porte au nez.

Le Commandant Lawrence - La Servante Ecarlate saison 3 épisode 8
Le Commandant Lawrence – La Servante Ecarlate saison 3 épisode 8

June est très abattue. Cette nuit-là, elle ne dort pas quand la Martha vient la chercher et lui annonce que la Natomobile l’attend en bas de la maison. Elle retourne au domicile de DeAndy car cette fois-ci, l’heure de l’accouchement a sonné. Pendant les contractions, elle ne peut s’empêcher de penser à une comptine que les enfants chantonnaient en imaginant différents métiers possibles… jusqu’à ce que le hasard arrête la chanson sur un métier en particulier. La liste s’est bien raccourcie pour les femmes de Gilead : Martha, Jézabel, Servante, Épouse…

L'accouchement de DeAndy - Saison 3 de The Handmaid's Tale
L’accouchement de DeAndy – Saison 3 de The Handmaid’s Tale

La jeune Servante accouche d’un enfant mort-né, le cordon ombilical autour du cou… Le choc est terrible, tant pour l’Épouse que pour les autres Servantes.

De retour chez elle, June s’avoue « soulagée » que le bébé de DeAndy n’ait pas survécu. Le Commandant Lawrence vient la trouver et lui demande des nouvelles du bébé, il veut savoir si c’est un garçon ou une fille car il sait que sa femme lui posera la question. « Un mort », répond June, factuelle et brutale. Le Commandant lui suggère de ne pas le révéler à sa femme et invite June à lui tenir compagnie.

Il semble ne plus lui en vouloir suite à la sortie avortée à l’école d’Hannah. « Tu lui fais du bien », conclut-il. Mais June se montre glaciale avec lui : elle lui reproche de faire semblant de se soucier du bonheur de sa femme alors qu’au fond, il s’en fiche, que Gilead est en train de la détruire et qu’il pourrait l’aider à sortir de là par un simple coup de fil. Mais au lieu de le faire, il préfère la garder en otage. « Vous ne la protégez pas, vous êtes en train de la tuer », conclut-elle.

Il encaisse le choc et, gardant son calme, lui répond qu’elle doit se sentir mieux maintenant qu’elle a dit tout ça. Puis il s’éloigne.

Changement de décor : Tante Lydia est en train d’examiner différents dossiers, pour choisir la Servante la plus adaptée à chaque famille. Elle parle des Carver, sujets à la colère, à qui il faut une fille douce. Une autre Tante propose Sonya… mais cette Servante est noire et les Carver refusent apparemment une femme de couleur (Gilead n’ayant pas miraculeusement fait disparaître le racisme). Vivian est finalement choisie… et Lydia indique que Sonya conviendrait à la famille Holbeck.

Les Allston ont quant à eux déjà annoncé qu’ils ne voulaient plus de DeAndy, il va donc falloir la replacer dans une autre famille quand elle sera en état de « reprendre du service ». Lydia se désole que la réputation de DeAndy soit ternie par cet « échec » car c’est une fille adorable, elle ne comprend pas qu’elle donne naissance à un enfant mort-né alors que dans le même temps, une rebelle comme June se voie gratifier de deux enfants. « J’ai tout tenté avec elle », conclut la Tante. « Il y a un ver dans le fruit ».

Lydia et Jim

Retour dans le passé. On constate que Lydia et Noëlle se sont rapprochées et ont tissé un lien qui pousse la mère célibataire à fêter Noël avec son fils chez Lydia. Elle offre un livre à Ryan et il la remercie en l’appelant « Tante Lydia ». Noëlle et Ryan lui ont aussi acheté un cadeau : une palette de maquillage et d’autres produits de beauté… car Noëlle pense qu’elle devrait sortir davantage, qu’une femme comme elle ne devrait pas rester seule car elle a beaucoup d’amour à donner.

Lydia paraît réticente à accepter le cadeau, elle dit à Noëlle qu’elle aurait dû garder son argent mais la jeune femme répond qu’elle a eu des prix et qu’elle a choisi la couleur rien que pour elle. Elle se met à maquiller Lydia avec un plaisir non dissimulé, comme si elles étaient deux collégiennes. Ce faisant, Noëlle lui glisse plein de conseils sur le maquillage qu’elle a acheté : comment appliquer le fond de teint par exemple, ou le blush. Lydia semble y trouver du plaisir.

Noëlle explique qu’elle a rencontré un homme, un informaticien. Seul problème, il est marié mais promet de quitter sa femme. Elle affirme qu’elle « fait des efforts » et Lydia répond que c’est ce qui compte. Noëlle lui maquille les yeux et lui dit qu’elle aussi, elle devrait en faire pour essayer de rencontrer quelqu’un.

Lydia se fait maquiller par Noëlle - The Handmaid's Tale saison 3
Lydia se fait maquiller par Noëlle – The Handmaid’s Tale saison 3

Ses paroles portent leurs fruits car on découvre Lydia arrivant dans une soirée, maquillée, vêtue d’un haut à paillettes. Elle y rejoint le principal de l’école où elle travaille… pour une soirée de réveillon du Nouvel An en commun. Il lui raconte que son réveillon précédent n’était pas aussi festif, avec son plat de pâtes et son coucher à 22h. Il la convainc d’accepter une coupe de champagne.

On apprend au fil de leur conversation qu’elle a été formée au droit de la famille, elle n’a pas toujours été enseignante. Ils s’avouent qu’ils s’apprécient mutuellement, récitent le bénédicité avant de manger, témoignage d’une foi commune. La soirée se poursuit par un karaoké où Jim, le principal, entonne « Islands in the Stream » et convainc Lydia de venir chanter avec lui. Puis ils enchaînent avec un tendre slow… mais à minuit, alors qu’elle croit qu’il va l’embrasser, il choisit un chaste baiser sur la joue.

Ce qui ne l’empêche pas de terminer la soirée chez Lydia. Il constate qu’elle a fait un sapin de Noël et avoue que ce n’est pas le cas chez lui. Sa femme est décédée il y a trois ans et son fils ne pouvait pas venir. Il a passé un Noël tranquille et Lydia avoue que si elle l’avait su, elle l’aurait invité. Ce n’est que partie remise, ils feront ça l’année suivante.

Ils commencent à s’embrasser avec fougue sur le canapé mais Jim interrompt l’échange en avouant qu’il ne se sent pas prêt pour une nouvelle relation, c’est trop tôt après la mort de sa femme. Lydia a du mal à encaisser ce qu’elle prend pour un rejet et quand il lui dit qu’il aimerait la revoir, elle lui répond froidement qu’ils se verront à l’école.

Alors il s’en va et elle pleure toutes les larmes de son corps, assise sur le rebord de sa baignoire… puis frappe son miroir de toutes ses forces au point de le briser. Un peu extrême… A la hauteur, sans doute, de ce qu’elle espérait de cette soirée.

Changement de ton

Quand on retrouve Lydia, du temps s’est écoulé. Elle n’a plus les cheveux qui flottent librement sur ses épaules mais arbore un chignon plus strict… et elle indique qu’une personne « est incapable de garder un emploi ». Que son enfant arrive à l’école sans avoir mangé, n’a souvent rien pour le déjeuner, n’est parfois pas lavé. La famille ne va pas à l’église, la mère a eu plusieurs aventures en quelques mois… dont une avec un homme marié.

On comprend qu’elle est en train de demander que Ryan soit retiré à sa mère. « L’enfant est vulnérable à une influence corruptrice. La loi nous oblige à dénoncer la faiblesse morale, M. Thorne », déclare Lydia, subitement très procédurière et froide avec Jim. Gilead est passé par là…

Lydia signe sa déclaration et l’on apprend que Ryan a déjà été placé dans une famille d’accueil, avec plusieurs autres familles qui se portent candidates à son adoption. « Tant de gens ont tant d’amour à donner », conclut-elle.

Noëlle est ravagée par le chagrin et vient lui demander des explications, elle se sent d’autant plus trahie que Lydia leur avait fait une place dans sa vie. Lydia la remet en place sèchement en lui disant que ce qui arrive est de sa faute. « Vous foutez sa vie en l’air, espèce de salope sans cœur », hurle Noëlle. « Je vous pardonne », répond simplement Lydia.

Jim, qui a été témoin de la scène, ne semble pas partager la politique ferme de Lydia.

Stupeurs et tremblements

Lydia s’intéresse à nouveau de près au « dossier June » et note qu’il n’y avait aucun problème avec la Servante avant qu’elle ne mette les pieds dans le foyer Waterford. Elle s’y trouvait pendant toute « l’histoire avec Emily ». Elle en est à sa troisième compagne de courses… et DeMatthew est enceinte, il faut protéger le bébé de la famille Calhoun, qu’elle porte. Lydia conclut qu’il y a parfois un problème entre une Servante et son foyer. « Parfois, le ver vient du fruit et parfois, il vient du tonneau » conclut-elle, laissant entendre qu’elle veut soustraire June au foyer Lawrence car il n’exerce pas une bonne influence sur elle.

Lorsqu’elle voit arriver DeMatthew, June s’avoue qu’elle est heureuse de l’avoir fait souffrir et qu’elle veut tous les voir souffrir. Elle comprend ce qu’a pu ressentir la Servante qui avait provoqué une explosion mortelle.

Au supermarché, Janine l’accueille aussitôt en lui demandant comment elle se sent après le douloureux accouchement de DeAndy. June assure qu’elle va bien. Lydia l’interpelle : elle veut lui dire un mot. DeMatthew les observe du coin de l’œil, comme si elle avait peur que l’on parle d’elle. Mais Lydia annonce en réalité à June qu’elle veut lui faire quitter le foyer des Lawrence, qu’elle juge « dangereusement peu orthodoxe » entre l’épisode d’Emily et l’attitude de June.

June apprend qu'elle va devoir quitter le foyer Lawrence - The Handmaid's Tale saison 3
June apprend qu’elle va devoir quitter le foyer Lawrence – The Handmaid’s Tale saison 3

Elle n’en revient pas… mais réalise soudain en voyant la détresse de DeMatthew qu’elle peut faire tourner la situation à son avantage. Elle lui adresse un petit sourire, comme si elle confirmait qu’elle était en train de comploter avec Lydia… et il n’en faut pas plus pour pousser la Servante enceinte et à bout de nerfs à l’explosion.

DeMatthew se met à frapper violemment Janine, puis explose une bouteille contre un Gardien qui essaie d’intervenir. Le voyant inconscient, elle s’empare de son pistolet et le pointe au hasard dans le magasin… visant June qui reste impassible et presque souriante devant ce qu’elle a déclenché. Mais soudain, elle décide de tourner l’arme vers Tante Lydia. Celle-ci en reste bouche bée : « Natalie ? » commence-t-elle.

DeMatthew perdant le contrôle - Saison 3 de La Servante Ecarlate
DeMatthew perdant le contrôle – Saison 3 de La Servante Ecarlate

Mais avant que DeMatthew ait le temps de tirer, un Gardien décide de l’abattre… Elle s’écroule, son sang éclaboussant Lydia et toute la scène. La Tante est horrifiée que l’on ait tiré sur une femme enceinte. June reste impassible tandis que l’on traîne le corps de la jeune femme vers la sortie, qui laisse une longue traînée de sang sur le carrelage blanc du supermarché.

Résumés de La Servante Écarlate saison 3 | The Handmaid’s Tale

    Episode 1 : Nuit (5 juin 2019)
    Episode 2 : Marie et Martha (5 juin 2019)
    Episode 3 : Utile (5 juin 2019)
    Episode 4 : Béni soit l’enfant (12 juin 2019)
    Episode 5 : Appelant inconnu (19 juin 2019)
    Episode 6 : Foyer (26 juin 2019)
    Episode 7 : Sous son œil (3 juillet 2019)
    Episode 8 : Inapte (10 juillet 2019)
    Episode 9 : Héroïque (17 juillet 2019)
    Episode 10 : Témoin (24 juillet 2019)
    Episode 11 : Menteurs (31 juillet 2019)
    Episode 12 : Sacrifice (7 août 2019)
    Episode 13 : Mayday (14 août 2019)

Sommaire : tous les résumés des épisodes de La Servante Ecarlate


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

5 commentaires sur “La Servante Écarlate saison 3 épisode 8 : Inapte

  • Mimi

    J’adore lire, alors j’attends chaque épisode avec impatience et curiosité. J’aime beaucoup les photos des personnages que vous y ajoutez à chaque épisode…Bravo!

    Répondre à Mimi
    • Marlène

      Merci beaucoup Mimi, c’est vraiment une série magnifique avec une photographie superbe.

      Répondre à Marlène
  • Anny

    J’attends avec impatience vos résumés de la Servante Ecarlate, BRAVO! je vous félicite car en vous lisant on s’aperçoit de certains détails que nous avions occultés dans le film…Dommage! qu’il n’y ait pas plus de résumés de séries tout comme les  » Les 100″ par exemple, ou bien  » la casa de papel » sur votre blog…
    Merci encore pour votre assiduité, bonne lecture à tous …

    Répondre à Anny
    • Marlène

      Merci Anny, je n’ai pas l’habitude de résumer des séries car c’est très long (souvent 2 à 3 fois la durée réelle de l’épisode selon la série) et que je regarde peu de séries de manière générale. Je l’ai fait sur Game Of Thrones parce qu’il y avait tellement de détails que ça m’aidait moi-même à retrouver le fil et à ne pas rater les références importantes… et sur La Servante Écarlate, parce que c’est la série que je regarde en ce moment.

      Répondre à Marlène
    • Anny

      Bravo! Continuez ainsi et bien que je visionne le film avant de lire votre résumé de l’épisode c’est avec un grand plaisir que je vous lis car vous donnez beaucoup de détails… Comme série que j’ai vue avec plaisir( et j’attends la suite) c’est « Outlanders »

      Répondre à Anny
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.