Fear the Walking Dead saison 2 épisode 12 : Statue de sel


Retrouvez sur cette page le résumé complet de l’épisode 12 de Fear The Walking Dead saison 2, écrit par Carla Ching et réalisé par Gerardo Naranjo. Il s’agit d’un résumé détaillé avec spoilers. Le titre de l’épisode fait référence à l’histoire biblique de la femme de Loth, changée en statue de sel.

Fear The Walking Dead saison 2 épisode 12

Dans la Colonie de Tijuana, au Mexique

Francisco, accompagné d’une femme et d’une petite fille que l’on imagine être sa famille, se faufile discrètement dans la Colonie avec un énorme sac sur le dos. Ils avancent sans se faire repérer car le guetteur censé monter la garde s’est endormi.

Ils arrivent face à la clôture qui sépare la Colonie des infectés. La petite fille est très inquiète et commence à pleurnicher. Son père la rassure en lui disant qu’il est important qu’ils partent dans le calme. Sa mère l’embrasse. Toujours à pas de loup, ils courent à vive allure en direction du bus qui sépare les deux mondes.

Le père demande à sa fille de ne pas regarder, il ouvre la porte du bus, poignarde un infecté dans la tête et hisse son corps dans le bus tandis que sa femme referme la porte. Ils peuvent ainsi tranquillement se tartiner de sang afin d’avancer parmi les infectés dont le nombre est impressionnant.

L’intention de Francisco est claire. Il veut fuir la Colonie et explique à sa fille qu’il veut se réfugier dans une autre colonie située à El Descanso. Il espère y arriver avant le coucher du soleil. Sa décision n’est guère surprenante car après tout, la Colonie est tributaire d’un gang pour s’approvisionner en eau et en vivres… avec pour seule monnaie d’échange des médicaments dont le stock diminue à vue d’oeil !

Mais soudain, ils entendent le bruit d’une voiture sur la route. Ils tentent de se dissimuler contre un grillage. Malheureusement, il est trop tard et les occupants de la voiture les ont repérés. Il s’agit de membres du gang qui contrôle les vivres dans la région. Francisco a beau être un déserteur, il ne veut pas révéler aux hommes l’emplacement de la Colonie. Hélas, l’homme du gang le reconnaît car il l’a déjà vu dans le supermarché. Il commence à réclamer de l’oxycodone. Francisco affirme qu’il n’en a pas car il a quitté la Colonie mais l’homme refuse de le croire.

Les infectés de la Colonie dans Fear The Walking Dead
Les infectés de la Colonie dans Fear The Walking Dead

Sur la route

On retrouve quelqu’un dont on ignorait jusqu’à maintenant le devenir : Ofelia. Elle a visiblement pris la fuite avec le pick-up. Elle s’arrête près d’une zone qui semble habitée et va chercher un marteau dans la boîte à outils qui se trouve à l’arrière du véhicule. Puis elle s’approche d’un hôtel-restaurant, Poco Cielo, et pousse la porte non sans hésitation. Une infectée se trouve derrière et Ofelia s’empresse de l’éliminer.

Elle traverse ensuite l’hôtel jusqu’à se retrouver face à l’océan. Dans un flashback, elle entend la voix de l’homme qu’elle aimait, William. Souvenez-vous, on avait appris dans l’épisode 9 qu’elle avait failli l’épouser avant que ce dernier ne décide de déménager à Santa Fe. Ofelia n’avait pas pu le suivre car elle devait s’occuper de ses parents.

On découvre que c’est dans ce restaurant au bord de la mer qu’elle a appris que William avait choisi d’accepter la proposition d’emploi qui lui était faite à Santa Fe. C’est aussi là qu’il l’a demandée en mariage. Elle était prête à le suivre mais consciente de ce que ça impliquait pour ses parents, sa mère ne parlant pas anglais et son père étant confiné chez lui.

William lui avait proposé de parler à ses parents et de demander sa main à son père mais elle avait refusé. William semblait considérer Daniel comme un homme bien mais Ofelia lui avait répondu qu’il ne l’avait vu que deux fois et que Daniel était dans ses bons jours. Elle avait proposé d’en parler plutôt à sa mère. On le sait, le mariage n’a finalement jamais eu lieu.

Retour dans le présent. Ofelia prend le temps de consulter une carte mais aussi de siphonner les réservoirs des voitures qui contiennent encore de l’essence afin de remplir un gros jerrican. Envisage-t-elle d’essayer de retrouver William ? L’avenir le dira.

Ofelia avec le pick-up
Ofelia avec le pick-up

Dans l’hôtel au bord de la plage, près de Rosarito

L’hôtel où a trouvé refuge le groupe de Madison n’est en réalité pas très éloigné de Tijuana – où vit Nick. Les réfugiés semblent vivre une situation idyllique.

En effet, ils ont renforcé les entrées de l’hôtel, se sont lancés dans la culture d’un potager, Strand trouve même le temps de se servir un verre au bar tandis que d’autres membres du groupe pêchent depuis la jetée et qu’Alicia profite d’une leçon de surf avec Hector. Elle ne s’en sort pas très bien et ça lui rappelle les moments où son frère se moquait d’elle car elle chutait sans arrêt. Hector lui répond que les grands frères font ça pour rappeler à leur petite sœur qui est le boss.

Alicia répond que Nick avait tendance à faire des choses un peu folles, comme sauter très haut depuis une balançoire ou depuis une remontée mécanique. Sa mère avait toujours peur de les laisser seuls car en général, ça se terminait par une fracture ou par des points de suture. Hector demande où il est maintenant et Alicia répond qu’elle n’en sait rien. Elle pense toutefois qu’il n’est pas mort. Hector lui demande si Nick lui manque et Alicia répond que c’est la personne qu’il était avant qui lui manque, elle n’est pas sûre de regretter la personne qu’il est devenu.

Hector a lui aussi un frère… et le monde est petit car il se trouve à Tijuana avec des trafiquants de drogue. Il le considère comme perdu. Madison leur apporte des verres sur la plage. Il y a même de la glace car elle et Elena ont réussi à faire fonctionner le générateur de l’hôtel. Madison repart avec Alicia.

Dans la Colonie de Tijuana

Luciana a visiblement passé la nuit avec Nick car elle se trouve en soutien-gorge dans sa maisonnette quand soudain, quelqu’un frappe à la porte. En ouvrant, elle tombe sur un homme et semble surprise car elle le croyait parti voir le gang qui contrôle l’entrepôt voisin. L’homme lui annonce que Francisco est parti. Nick arrive derrière Luciana, une brosse à dents à la main. Il suggère que Francisco est peut-être parti à l’entrepôt sans l’attendre. L’homme répond que Francisco n’est pas le seul absent, sa famille manque aussi à l’appel. Sa désertion ne fait aucun doute.

C’est un gros coup dur car, comme le rappelle Luciana, Francisco a participé à la création de la Colonie et travaillait pour Alejandro à la pharmacie. Il a vu ce qui est arrivé à Pablo, le frère de Luciana. La jeune femme comprend malgré tout sa décision car elle laisse entendre qu’il existe d’autres colonies qui s’en sortent beaucoup mieux qu’eux. L’urgence immédiate, c’est qu’ils ont quand même besoin d’eau et donc d’aller négocier avec le gang au supermarché. Mais l’homme refuse d’y aller sans Francisco qui est son partenaire habituel. Nick propose de l’accompagner.

Dans l’hôtel au bord de la plage, près de Rosarito

Dans une chambre de l’hôtel, on discute des stratégies de survie. Alicia propose de créer un marquage pour identifier les voitures qui ont encore de l’essence mais insiste sur la nécessité de rationner celle-ci. Strand suggère pour sa part d’éteindre les générateurs la nuit afin de ne pas attirer l’attention sur eux. Madison ajoute qu’il faut se limiter à les faire fonctionner quelques heures par semaine, afin de faire de la glace ou de faire bouillir de l’eau. Soudain, ça frappe à la porte et Elena indique qu’il s’agit d’Hector. Elle demande à quelqu’un d’aller ouvrir et c’est Victor Strand qui se porte volontaire.

Sauf que ce n’est pas Hector mais Ilene, qui lui plante un couteau dans le ventre avant même qu’il n’ait le temps de réagir. Elle est en larmes et lui reproche d’avoir tué sa fille Jessica. Souvenez-vous, Jessica avait été infectée et Victor s’était chargé de l’achever afin qu’elle ne reste pas dans cet état. Ilene s’éloigne et Victor a tout juste le temps d’appeler Madison au secours avant de s’écrouler au sol. Tous se rassemblent autour de lui et essaient de nettoyer la plaie et de lui parler. On apprend qu’Ilene est dans sa chambre avec des gens autour d’elle pour la surveiller. L’une des personnes du groupe, Andres, propose son aide. Il avait commencé des études de médecine avant le début de l’infection et même s’il a à peine entamé sa formation, il propose de faire son possible pour aider.

Il déchire la chemise de Strand et examine la blessure. Il réclame de l’antiseptique, de l’alcool et des compresses ainsi que des antibiotiques afin de le soigner au mieux. Elena indique qu’il y a un kit de premiers secours dans une chambre voisine. Oscar essaie d’expliquer le geste d’Ilene. Évidemment, tous les proches de Strand sont inquiets à l’idée qu’elle ne recommence pour se venger de tous les gens qu’elle estime coupables de la mort de sa fille. Oscar est convaincu qu’elle ne recommencera pas. Madison invite tout le monde à reporter cette discussion à plus tard car la priorité est de s’occuper de Victor et non de discuter du sort d’Ilene.

Andres est plutôt rassurant. Il indique qu’aucun organe ne semble avoir été touché. Ils n’ont que de l’ibuprofène pour aider Strand à faire face à la douleur et le kit de premiers secours se révèle très décevant car il ne contient pas le nécessaire pour suturer la plaie et aider Victor à compenser le sang qu’il a déjà perdu. Sans transfusion, l’érythropoïétine est la meilleure option pour le sauver. Comme il n’y en a pas à l’hôtel, ils commencent à envisager d’aller explorer les pharmacies des environs. Dans la ville la plus proche, Rosarito, toutes les pharmacies ont déjà été pillées et il n’y a plus rien. Elena indique qu’elle connaît un autre endroit mais c’est plus loin. Il faudra y aller en voiture.

Fear The Walking Dead - Victor Strand aidé par Elena et Madison
Fear The Walking Dead – Victor Strand aidé par Elena et Madison

Dans la Colonie de Tijuana

En arrivant dans la pharmacie, Alejandro trouve Nick et Luciana qui l’attendent. Il leur demande ce qui se passe et Luciana explique que Francisco est parti. Alejandro veut savoir s’ils étaient au courant de son projet de désertion. Il ajoute que la colonie a perdu 2 personnes en l’espace de 2 semaines. Elles jouaient toutes les deux un rôle d’éclaireur en sortant à l’extérieur de la colonie. Alejandro leur en veut d’être partis sans dire au revoir et sans aucun remerciement.

Nick comprend un peu le geste de Francisco. Il explique que sa fille était malade, que l’infirmerie était pleine et l’eau rare. Il comprend que l’homme ait pu vouloir trouver mieux ailleurs pour son enfant. Mais Alejandro estime que ce sont les moments difficiles qui constituent le véritable test. Il ordonne à Luciana de parler aux autres éclaireurs et de faire en sorte que l’incident soit traité avec discrétion.

Dans l’hôtel au bord de la plage, près de Rosarito

Madison s’apprête à partir pour aller chercher des médicaments afin de soigner Victor. Celui-ci souffre terriblement et on lui a apporté un verre d’alcool fort afin d’essayer d’altérer sa perception de la douleur. Pendant ce temps, Andres donne des consignes à Alicia pour s’occuper de Victor correctement. Il l’incite à comprimer la plaie. Madison et Victor évoquent le cas d’Ilene. Évidemment, la situation est compliquée car ils estiment tous les deux qu’elle est dangereuse, qu’elle a totalement perdu l’équilibre à la mort de sa fille et qu’elle peut recommencer à tout moment à devenir violente. Madison se demande si l’exclure de l’hôtel compromettrait vraiment les relations au sein de leur groupe. Victor n’a pas la réponse.

Madison ordonne que l’on garde Ilene enfermée jusqu’à nouvel ordre. La décision ne fait pas l’unanimité mais Madison explique qu’il ne peuvent pas se permettre de tolérer la violence à l’intérieur de leur groupe et que soit ils l’enferment, soit ils doivent la mettre dehors. Elle ajoute même que par la suite, toute personne ayant recours à la violence sera exclue de leur groupe, qui qu’elle soit. Tout le monde acquiesce.

Dans la Colonie de Tijuana

Alejandro a réuni la colonie et leur fait un discours les incitant à se faire confiance mutuellement, à rester forts, à rester à ses côtés. Il rappelle aussi que le monde qui se trouve derrière le mur est terrible. C’est un monde d’apocalypse. Selon lui, c’est en se serrant les coudes qu’ils parviendront à rester en vie. Nick et Luciana assistent à son discours et constatent à quel point Alejandro semble tourmenté.

Luciana va lui annoncer qu’ils sortent de la colonie pour aller voir le gang. Alejandro lui demande si elle a parlé aux éclaireurs et elle répond qu’elle le fera à son retour. Mais l’homme est sur la défensive et s’étonne qu’elle ait envie de partir maintenant voir le gang. Elle répond qu’elle veut y aller rapidement car les membres du gang s’attendaient à voir Francisco et Reynaldo il y a déjà plusieurs heures. Elle a peur de les faire attendre. Mais Alejandro met en doute sa sincérité et s’inquiète à l’idée qu’elle pourrait vouloir, elle aussi, quitter la colonie. Le pharmacien ne démord pas de son idée. Il veut qu’elle parle aux éclaireurs immédiatement.

Nick tente de le ramener à la raison et lui rappelle que s’ils ne livrent pas l’oxycodone, les membres du gang tenteront de trouver la colonie. Alejandro est confiant quant au fait qu’ils ne la trouveront pas car à chaque visite à l’entrepôt, les éclaireurs font en sorte de ne pas être suivis. Rassuré par cette idée, le pharmacien indique que personne ne sortira de la colonie dans l’immédiat. Nick et Luciana échangent un regard inquiet.

Sur la route

Madison, Elena et Oscar montent dans la voiture et annoncent qu’ils seront partis pendant 2 heures chercher les médicaments destinés à Victor. Pendant ce temps, Alicia va rester à l’hôtel avec Hector et Andres afin d’essayer de maintenir le blessé en vie. Juste avant le départ, Madison surprend une dispute entre Hector et Elena. Une fois dans la voiture, Madison interroge la femme sur les raisons de ce différend. Elena explique qu’elle a demandé à Hector de les accompagner mais qu’il a refusé.

Elena espérait qu’il pourrait l’aider à convaincre Antonio, le frère d’Hector, de venir se réfugier à l’hôtel avec eux. C’est le fameux frère qu’Hector a mentionné à Alicia en indiquant qu’il vivait avec des trafiquants de drogue. On apprend qu’il s’est installé avec les autres trafiquants dans l’entrepôt où ils se rendent. Antonio voulait au départ que le reste de sa famille se joigne à lui car il pensait que le gang pouvait les protéger. Elena lui a proposé au contraire de venir avec elle et Hector mais Antonio a choisi de rester avec le gang. Apparemment, Hector ne pardonne pas cette trahison.

La voiture croise de longues étendues relativement désertes où quelques rares infectés errent sur le bord de la route. Madison invite Elena à ne pas laisser tomber Antonio. Il va sans dire que l’histoire vécue par Antonio fait étrangement écho à ce qu’elle a vécu avec son propre fils Nick.

Dans la Colonie de Tijuana

Nick rejoint Luciana et elle est en colère. Le jeune homme pense que l’attitude d’Alejandro s’explique par le fait qu’il soit effrayé mais Luciana lui répond que le pharmacien ne l’est jamais. Nick pense qu’ils devraient lui désobéir et aller quand même voir le gang. Dans le meilleur des cas, ils s’en sortiront avec un échange défavorable mais qui leur permettra quand même d’emporter un peu d’eau. Dans le pire des cas, le gang va se lancer à leur recherche avec toutes les conséquences catastrophiques que cela peut avoir.

Luciana pense qu’Alejandro sait exactement ce qu’il fait. Le ton monte au sein du jeune couple et Luciana finit par insulter Nick en lui reprochant son manque de reconnaissance envers Alejandro qui lui a sauvé la vie. Elle estime qu’ils doivent tous deux la vie au pharmacien. Mais Nick rétorque que s’il est resté, c’est à cause d’elle. Elle lui répond que dans ce cas, c’est elle « la boss » et qu’elle a décidé qu’ils resteraient dans la colonie sans désobéir à Alejandro. Les amoureux se réconcilient aussi vite qu’ils se sont fâchés et échangent un baiser.

Fear The Walking Dead - Luciana et Nick s'embrassent
Fear The Walking Dead – Luciana et Nick s’embrassent

A l’entrepôt tenu par le gang à Tijuana

Pendant ce temps, Madison, Elena et Oscar sont arrivés à l’entrepôt. Le même entrepôt que celui où la Colonie s’approvisionne. Elena demande où est Antonio et explique qu’elle a quelque chose qui pourrait l’intéresser. Les deux hommes armés qui gardent l’entrée rentrent brièvement dans l’entrepôt puis reviennent annoncer que les deux femmes peuvent entrer, mais pas Oscar qui doit rester à l’extérieur. Elles n’ont guère le choix et acceptent ce marché.

Dans la Colonie de Tijuana

Nick va voir Alejandro qui se repose, installé dans un fauteuil. Le pharmacien demande comment va Luciana, Nick répond que ça va avant de prendre des nouvelles d’Alejandro. Ce dernier s’en veut d’avoir douté d’elle. Nick est venu tenter d’infléchir la position du pharmacien car il est persuadé que s’ils ne vont pas à l’entrepôt maintenant, le gang va se lancer à leurs trousses. Mais Alejandro reste convaincu qu’ils sont à l’abri.

D’abord, parce qu’ils sont plus nombreux, ensuite parce que la colonie est très protégée grâce à la présence du mur. Nick pense au contraire que ça ne les arrêtera pas s’ils sont vraiment déterminés à venir. Les deux hommes commencent à se disputer. Alejandro affirme qu’il se soucie juste de leur survie et Nick lui reproche de vouloir que les gens le suivent aveuglément. Le pharmacien explique qu’il veut seulement qu’il existe une confiance mutuelle et laisse entendre qu’il considère Nick comme un fils. Le jeune homme reste muet.

A l’entrepôt tenu par le gang à Tijuana

Dans l’entrepôt, Madison et Elena ne savent pas qu’elles se trouvent à une très courte distance de la colonie où Nick a trouvé refuge. Antonio va voir Elena et lui reproche d’être venue avec une américaine. Madison explique qu’elles viennent seulement chercher ce qui se trouve sur la liste établie par Andres. En guise de monnaie d’échange, elles ont apporté du poisson fraîchement pêché, conservé dans une glacière. Antonio est satisfait, notamment en voyant la glace. Il demande s’il est possible d’en obtenir davantage et Madison confirme que c’est envisageable. Antonio laisse entendre que Marco, un autre membre du gang, en voudra plus.

Elena en profite pour lui glisser que son frère a demandé de ses nouvelles. Antonio veut savoir pourquoi il n’est pas venu. Elle n’a pas de réponse à lui apporter. Les deux femmes sont témoins de l’interrogatoire de Francisco par Marco. Francisco refuse de révéler l’emplacement de la colonie. Tous les échanges ont lieu en espagnol et, curieuse, Madison demande à Elena de traduire. Marco est furieux contre Francisco car il devait recevoir de l’oxycodone de la part de la colonie aujourd’hui et que personne n’est venu. Francisco est convaincu qu’un autre éclaireur va venir à sa place.

Elena traduit à Madison qu’ils parlent d’une certaine Luciana et d’un jeune américain mal coiffé. La description attire aussitôt l’attention de Madison. Surtout quand Elena ajoute que le jeune américain en question semble livrer de la drogue au gang. Madison réalise qu’il s’agit probablement de son fils et elle se met à courir dans la direction de Marco tandis qu’Elena tente de l’en empêcher. Sans se soucier du danger, elle débarque dans la pièce où a lieu l’interrogatoire et demande plus d’informations sur le jeune homme en question.

Elena tente de lui rappeler pourquoi elles sont venues ici au départ, pour récupérer de quoi soigner Victor. Mais Madison est obnubilée par le sort de son fils et elle ordonne à Elena de jouer les interprètes. Madison explique qu’elle a un fils prénommé Nick, qui correspond à cette description, elle supplie Francisco et sa femme Ana de lui dire si le jeune Américain porte ce prénom. Elle perd littéralement son sang-froid. Marco indique que la prochaine fois qu’il reverra Nick, il lui coupera les c*******. Antonio conseille à Elena de ne jamais revenir dans l’entrepôt et précise qu’ils ne vont plus y rester longtemps de toute façon. Il refuse une nouvelle fois de se joindre à eux dans l’hôtel.

Marco interroge Francisco et Ana
Marco interroge Francisco et Ana

Dans la Colonie de Tijuana

Dans la colonie, Nick ne se doute pas de la menace qui plane sur lui et va trouver Reynaldo, l’éclaireur qui accompagnait Francisco dans ses expéditions. Nick s’adresse à lui en espagnol et Reynaldo le complimente sur ses progrès. Il essaie de le convaincre d’aller voir le gang avec lui, contre l’avis d’Alejandro (et à l’insu de Luciana). En tant qu’ancien toxicomane, il sait sans doute à quel point le gang peut devenir dangereux s’il n’a pas la drogue qui lui avait été promise. Nick ajoute qu’ils ont besoin d’eau et qu’Alejandro n’a pas le pouvoir de faire tomber la pluie. Reynaldo trouve ça amusant que Nick ait envie de sauver tout le monde, il trouve ça typiquement américain. Il lui propose d’y aller le soir même.

Nick rejoint Luciana qui était en train de parler à d’autres habitants de la colonie. Après leur départ, elle explique qu’ils avaient besoin d’être rassurés et qu’elle, comme Nick, fait partie du cercle rapproché d’Alejandro. Ils se doivent de montrer l’exemple au reste de la colonie. Nick finit par lui sourire et lui suggérer d’aller boire un verre à l’intérieur, non sans un petit regard coquin.

Dans l’hôtel au bord de la plage, près de Rosarito

Andres s’apprête à recoudre la plaie de Victor sans anesthésie. Le blessé a perdu beaucoup de sang et a le bout des doigts bleus car son cœur n’a plus assez de sang pour irriguer tous les organes. Il demande s’il doit rédiger ses dernières volontés et Andres lui répond que les médicaments devraient l’aider.

Alicia vient auprès de lui afin de comprimer sa plaie et il la complimente sur ses capacités. Elle explique que selon elle, le non-verbal a beaucoup plus d’importance que les propos que l’on peut prononcer en présence d’un patient. Elle ne veut pas avoir des paroles rassurantes et prétendre que tout ira bien alors qu’en réalité, tout peut très mal tourner. Victor apprécie cette franchise et la jeune femme explique qu’elle a toujours fonctionné comme ça car personne n’a jamais pris de pincettes avec elle.

Victor lui demande pourquoi elle a un jour déclaré qu’elle s’était élevée toute seule. Elle répond qu’elle passait son temps à aider tout le monde. Elle jouait le rôle de médecin auprès de son frère Nick, elle s’est aussi occupée de son père. Et sa mère était débordée. Victor lui répond que désormais, elle a sa maman pour elle toute seule. Alicia rétorque que les choses ne se passent pas vraiment comme elle l’aurait souhaité. Elle n’est pas sûre que sa mère la voie vraiment. Victor l’incite à faire en sorte que ce soit le cas.

Dans la Colonie de Tijuana

Nick se rend sur les hauteurs de la colonie afin de surveiller l’horizon. Il est clairement inquiet à l’idée de voir débarquer le gang et ses inquiétudes sont justifiées. On découvre deux hommes du gang qui observent la colonie avec des jumelles et voient justement Nick face à eux. Nick les a aussi aperçus même si la distance est trop grande pour les identifier clairement.

Sur la route

Ofelia consulte sa carte puis sort son chapelet et le contemple. On découvre un nouveau flash-back.

Ofelia, un peu plus jeune, rentre chez elle et trouve sa mère en train de passer le balai. Elle s’empresse de lui prendre le balai des mains afin de la remplacer. Elle affirme qu’elle rentre d’un week-end entre copines, Griselda explique que de son côté, le week-end a été difficile, Daniel a été épouvantable. Il n’aime pas quand il y a du monde autour de lui mais il s’ennuie quand il n’y a personne. Ofelia demande à sa mère pourquoi elle a choisi Daniel. Griselda affirme que c’est Dieu qui a guidé son choix. Puis elle ajoute qu’elle est simplement tombée amoureuse.

Ofelia note que c’est un homme dur. Griselda répond qu’elle est elle-même une femme dure. Ils viennent tous deux d’un endroit où la vie était dure. Ils ont souffert ensemble, survécu ensemble et fui ensemble pour le bien de leur fille. Ils ne voulaient pas qu’elle grandisse dans un environnement violent qui fait faire des cauchemars à son père des années après. Ofelia se sent terriblement coupable que ses parents aient fait tous ces sacrifices pour elle et on comprend à quel point il devait être difficile pour elle d’évoquer la demande en mariage de William qui impliquerait qu’elle quitte le nid familial.

Retour au présent. Ofelia murmure à son chapelet qu’elle comprend mieux aujourd’hui ce que l’on peut faire par amour. On réalise qu’elle prend la route des États-Unis et qu’elle veut probablement aller retrouver William.

Dans l’hôtel au bord de la plage, près de Rosarito

Lorsque Madison, Elena et Oscar rentrent finalement à l’hôtel, la nuit est tombée. Alicia arrive, terriblement surprise que leur épopée qui devait durer deux heures ait finalement duré beaucoup plus longtemps. Elle demande à Elena ce qui s’est passé et le manager de l’hôtel explique que Madison a mis en péril leur mission après avoir entendu parler d’un jeune américain. Elena explique que Madison était convaincue qu’il s’agissait de son fils Nick alors que ça pouvait être n’importe qui.

Soudain, des lumières éclairent la nuit noire et les deux femmes constatent avec horreur que quelqu’un a allumé toutes les lumières de l’hôtel ainsi que son enseigne, ce qui rend l’endroit repérable à des kilomètres à la ronde. Alicia se précipite dans les escaliers et trouve sa mère devant le générateur. Elle lui ordonne d’éteindre immédiatement les lumières et tente de la ramener à la raison. Mais Madison a complètement perdu l’esprit à l’idée que son fils puisse se trouver à seulement une vingtaine de kilomètres de l’hôtel.

Madison lui répond qu’elle ne peut pas comprendre mais que pour une maman, son enfant reste toujours son enfant. Alicia lui rétorque qu’elle aussi, elle est sa fille. Pourquoi Madison donnerait-elle plus d’importance à Nick ? S’ensuit un horrible moment de silence où Madison ne trouve rien à lui répondre.

Alicia explique qu’elle ne comprend pas : Nick est parti de son plein gré vivre avec d’autres personnes que sa famille. Elle, elle est restée sans jamais trahir les siens. Elle ne comprend pas que sa mère mette en danger sa sécurité et celle de leur groupe pour un enfant qui les a quittés. Elle veut savoir pourquoi sa présence à elle n’est pas suffisante. Pourquoi Nick a plus d’importance. Et Madison ne trouve rien à répondre.

Non loin de l’hôtel, une personne a vu l’enseigne illuminée. C’est Travis. Et Chris ne l’accompagne pas.

Tous les résumés de Fear The Walking Dead saison 2

  Episode 1 : Monstre
  Episode 2 : Nous chutons tous
  Episode 3 : Ouroboros
  Episode 4 : Du sang dans les rues
  Episode 5 : Captifs
  Episode 6 : Sicut cervus
  Episode 7 : Shiva
  Episode 8 : Grotesque
  Episode 9 : Los Muertos
  Episode 10 : Ne pas déranger
  Episode 11 : Pablo & Jessica
  Episode 12 : Statue de sel
  Episode 13 : Date du décès
  Episode 14 : Colère Divine
  Episode 15 : Vers le nord

Sommaire : tous les résumés des épisodes de Fear The Walking Dead


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.