Fear The Walking Dead saison 2, épisode 3 : Ouroboros


Retrouvez sur cette page le résumé complet de l’épisode 3 de Fear The Walking Dead saison 2, écrit par Alan Page et réalisé par Stefan Schwartz. Il s’agit d’un résumé détaillé avec spoilers. L’épisode 3 fait le lien avec la mini-série Flight 462 : les créateurs de The Walking Dead ont en effet créé une courte série racontant la situation à bord d’un avion, le vol 462, confronté à l’épidémie zombie. Elle était diffusée en même temps que The Walking Dead… et souvenez-vous, dans l’épisode 3 saison 1 de Fear The Walking Dead, Nick Clark voyait passer cet avion dans le ciel.

Le titre de l’épisode, « Ouroboros », désigne un serpent ou un dragon qui se mord la queue, signe d’éternel recommencement…

Fear The Walking Dead saison 2 épisode 3

Dans l’eau

En pleine mer, les survivants d’un crash aérien se débattent dans l’eau. Le vol 462, que Nick avait vu passer, n’avait pas pu se poser à Los Angeles et après la mort d’un passager, les choses avaient rapidement dégénéré à bord de l’avion, qui s’est maintenant crashé dans l’océan. On voit des débris sur plusieurs dizaines de mètres à la ronde, certains en flammes.

Dans l’eau, une jeune femme prénommée Alex a survécu et est remontée par d’autres survivants à bord d’un canot de sauvetage (Note : dans Flight 462, cette même jeune femme était prénommée Charlie, le prénom semble avoir été changé). Ils remontent un homme et constatent qu’il paraît avoir été mordu à la jambe. L’un des survivants lui donne un coup en pleine tête avec une pagaie. Plus personne ne veut prendre de risque quand un cas d’infection risque d’éclater.

Jake, un autre survivant, est mal en point : il est gravement brûlé et les quelques survivants entassés dans le canot pensent qu’il va mourir. A la nuit tombée, l’un des hommes s’apprête à lever la pagaie pour le frapper mais Alex se réveille et l’en empêche. Ils se retrouvent à trois sur le canot : Jake, couché, défiguré par ses brûlures ; Alex ; un autre homme. Ce dernier veut absolument ramener le canot vers la terre ferme car il pense qu’ils vont mourir de faim en pleine mer. Alex ne veut pas et l’homme insiste, lui disant qu’il faut faire ce qui est le mieux pour Jake.

Il ajoute qu’il ne comprend pas pourquoi elle tient à ce point à le sauver. Il déclare que Jake est brûlé jusqu’à l’os et suggère que le tuer serait un acte de compassion. Il laisse entendre que si elle ne le fait pas, il s’en chargera… mais ne termine pas sa phrase. Jake murmure « C’est bon, Alex, c’est bon ». Sa respiration sifflante ressemble étrangement aux signes de l’infection mais elle pourrait aussi être liée à ses brûlures.

A bord d’Abigail

Strand tente de passer un appel mais son interlocuteur ne répond pas. Il finit par l’avoir et lui annonce qu’il arrive. Ils ne sont pas très loin des côtes, où l’on distingue encore des incendies. Dans la cabine, Madison caresse doucement le dos de Travis qui ne parvient pas à dormir. Il finit par l’embrasser et commence à lui faire l’amour lorsqu’un bruit sourd retentit et qu’on entend les moteurs du bateau s’arrêter.

Travis et Madison se retrouvent dans le salon du bateau avec Daniel et Travis tente de déterminer l’origine de la panne. Il suppose que quelque chose bloque l’entrée d’eau qui sert à refroidir le moteur. Il va falloir plonger pour aller voir ce qui bloque… et le déblayer pour qu’Abigail puisse repartir. Strand est nerveux.

Strand veut que Travis y aille tandis que Madison craint le risque encouru car on ne sait pas ce qui se cache sous le bateau. Daniel note que plus ils attendent, plus le risque est grand. « Travis, attends au moins le lever du jour », supplie-t-elle. Mais il est déterminé à plonger immédiatement, revêt une combinaison et du matériel de plongée puis se jette à l’eau… La mer est pleine de débris et soudain, il tombe sur le corps d’un homme, dont le bras s’est coincé dans l’entrée d’eau… Un corps que l’on reconnaît bien puisque c’était celui du passager du canot de sauvetage qui accompagnait Jake et Alex. Travis panique.

On le retrouve un peu plus tard dans la salle des machines de l’Abigail, avec Strand qui le traite comme s’il était son mécanicien, le laissant nettoyer les boues nauséabondes qui lui donnent des haut-le-cœur et encombrent le système de filtration du bateau. Travis explique qu’il va falloir tout nettoyer de fond en comble pour voir si le système de filtration fonctionne encore. « Ça prendra combien de temps ? » demande Strand. Travis commence à expliquer qu’il n’est pas spécialiste mais avant qu’il ne se perde dans des détails, Strand répète froidement : « Combien de temps ? » Puis il ajoute « On n’a pas toute la journée ! »

Travis, agacé par son attitude, finit par lui dire qu’il n’est pas sa boniche. « Clairement », répond Strand qui s’apprête à quitter la salle. Puis il se reprend, s’excuse et fait une habile pirouette pour complimenter Travis sur ses talents de mécanicien, lui disant qu’il est utile, avant de conclure par un « Répare ce p***** de bateau ». Travis n’est pas dupe…

Travis tente de réparer Abigail

Daniel rejoint Ofélia dans une cabine où elle est en train de refaire son pansement. Daniel constate que la plaie est en train de s’infecter et qu’elle a de la fièvre, Ofélia explique qu’elle n’a plus d’antibiotiques. Elle aimerait demander des cachets à Madison mais Daniel ne veut pas qu’elle demande aux autres des médicaments, il souhaite que son problème reste « en famille » et lui rappelle qu’on ne peut compter que sur soi-même dans une situation comme la leur. Si Madison devait choisir entre Ofélia et sa propre fille, elle choisirait sa fille.

Sur le pont supérieur, Alicia interpelle sa mère en courant (ce qui lui vaut un reproche de Strand parce qu’elle court sur le pont) : elle a repéré aux jumelles l’épave de l’avion, écrasée sur les côtes. Elle voit des valises. Nick regarde à son tour, suivi de Chris. Tous les trois veulent prendre le Zodiac pour aller récupérer un maximum de choses autour de la carcasse : des vêtements, des médicaments, tout ce qui pourra être utile à leur survie. Alicia déclare qu’elle en a assez d’être « assise à la table des enfants » car malgré leur jeune âge, eux aussi ont vécu des événements difficiles depuis que l’infection se propage. Travis arrive et demande ce qui se passe. Ils lui font part de leurs plans et il désapprouve… mais Alicia précise « On n’est pas en train de demander la permission ». Daniel calme le jeu, déclare qu’Alicia a raison et propose de les accompagner. « S’il se passe quoi que ce soit, on rentre en vitesse ».

Tout le monde s’entasse dans le Zodiac, ils ont fait une liste des choses à rapporter (nourriture, vêtements, etc) et Ofélia leur donne la liste de médicaments dont elle a besoin, personne ne la prend… mais Nick arrive et, avec le sourire, lui dit qu’il s’en occupe. Madison leur donne des conseils sur ce qu’il faut ramener, insistant sur l’importance des vêtements chauds car les nuits sont fraîches en mer. Daniel ajoute « Il fera meilleur au Mexique ». Sa phrase surprend Madison qui veut savoir pourquoi il mentionne le Mexique. Daniel l’entraîne à l’écart et lui explique qu’il est tombé sur une carte en fouillant dans les affaires de Strand, qui évoque Baja (la Basse-Californie, un état mexicain). Madison se demande ce qui se cache derrière cette destination, Daniel lui suggère de poser la question. « Pourquoi tu ne l’as pas fait ? » demande Madison. Daniel répond que la conversation aurait probablement mal tourné.

Daniel et Madison
Daniel et Madison

Sur la côte

Le Zodiac prend la mer et les passagers de l’Abigail hissent le bateau sur le rivage avant de s’approcher du fuselage détruit. Ils commencent à fouiller les débris en quête de vêtements et de médicaments. Daniel leur ordonne de faire vite : remplir leurs sacs et revenir. Chris s’éloigne du groupe tandis que Nick, Alicia et Daniel commencent à fouiller les affaires des passagers qui semblent encore intactes après le crash.

A bord d’Abigail

Pendant ce temps, sur le bateau, Travis a revêtu une nouvelle fois l’équipement de plongée et se jette à l’eau tandis que Madison le supplie d’être prudent. Ils doivent faire repartir le bateau à tout prix. Elle observe la côte aux jumelles puis tente avec inquiétude d’apercevoir ce qui se trame sous l’eau. Elle finit par voir un horrible bouillonnement ensanglanté… et un corps qui remonte à la surface : celui de l’homme qui était dans le canot pneumatique avec Jake et Alex… dont le bras a été arraché. Travis a réglé la moitié du problème, ne reste plus qu’à dégager toute la boue qui bloque le système de filtration.

Sur la côte

Nick trouve un couteau qu’il glisse discrètement dans sa poche… et un chapeau qu’il pose sur la tête d’Alicia. Elle lui tend une chemise sale ayant visiblement appartenu à l’équipage de l’avion, Nick l’enfile. Elle est trop grande, pleine de taches et la vision ne peut qu’amuser Alicia.

Pendant ce temps, Chris tombe sur la partie la plus importante du fuselage et malgré le danger, décide de pénétrer à l’intérieur… non sans avoir ramassé un gros morceau de métal au préalable. Il tombe sans surprise sur un infecté portant un masque à oxygène, attaché à son siège, et s’empresse de lui donner un grand coup sur la tête pour faire taire ses râles. Soudain, le voisin de siège de l’infecté ouvre les yeux, il semble gravement blessé mais pas touché par l’infection et murmure à Chris « Aidez-moi… »

Chris découvre la carcasse du vol 462
Chris découvre la carcasse du vol 462

A bord d’Abigail

Madison décide de se confronter à Strand. « Le Mexique ? » demande-t-elle en pénétrant dans la cabine du capitaine. Strand n’apprécie pas du tout que quelqu’un ait fouillé dans ses affaires et une fois de plus, le sujet resurgit : il déclare que c’est à lui qu’ils doivent leur survie tandis que Madison lui rappelle que c’est aussi grâce à eux qu’il s’en est sorti… et que par conséquent, ses intentions la concernent. Elle insiste tant que Strand finit par raconter qu’à Rosarito en Basse-Californie existe un endroit avec des collines… et, à cet endroit, une maison. Elle possède des murs en béton, un système de filtration de l’eau perfectionné et Strand explique qu’à ce jour, c’est le seul endroit sûr qu’il connaisse… et le seul plan qu’il ait.

Madison souligne qu’il avait initialement parlé de San Diego. « Pourquoi mentir ? » Strand reste évasive… Il reproche à Madison d’attendre qu’il lui fasse confiance mais de ne pas lui faire confiance en retour. Il explique ensuite que sur l’eau, le principal danger ce sont les gens : les étrangers, mais aussi les amis. « Il s’agit de ma FAMILLE ! » tempête Madison. « Justement », répond Strand.

Elle arrive à lui faire admettre qu’ils doivent tous se serrer les coudes pour s’en sortir… tout en lui disant que si elle a le moindre doute à son sujet, elle n’hésitera pas à le passer par-dessus bord.

Sur la côte

Daniel trouve un chapelet dans les décombres et Nick arrive, la chemise de pilote toujours sur le dos mais mieux ajustée cette fois. Il a trouvé une chemise pour Daniel et des médicaments pour Ofélia. Daniel note que ce n’est pas bien de dépouiller les morts.

Nick dans sa chemise de pilote
Nick dans sa chemise de pilote

Voyant que Daniel a lui aussi mis la main sur des médicaments, Nick lui dit « Cette m**** ne fera pas l’affaire ». Il commence à trier les médicaments, expliquant à Daniel qu’il faut trouver ceux qui finissent par « cilline » et « codone » car ce sont des antibiotiques… Soudain, Daniel constate l’absence de Chris et part à sa recherche en ordonnant à Nick de rester avec sa sœur.

Chris est toujours dans le fuselage, avec plusieurs infectés attachés à leur siège. Il essaie d’aider le grand blessé à se dégager de son siège… et soudain, en le retournant, il constate que l’homme est fichu : il a un trou béant dans le dos dont les os s’échappent. L’homme n’a aucune chance de s’en sortir et continue à supplier Chris de le tuer pour qu’il ne souffre plus. Chris hésite longuement et finit par lui asséner de grands coups avec son morceau de métal, comme s’il libérait toute la pression accumulée suite à la mort de sa mère.

Daniel, pendant ce temps, continue à le chercher… et Alicia commence à s’inquiéter de ne pas le voir revenir. Elle s’éloigne et Nick lui dit « Attends, Alicia ». Il a repéré un autre bagage… et trouve dedans exactement ce dont Ofélia a besoin : des antibiotiques.

A bord d’Abigail

Madison rejoint Travis dans la cale, il est toujours en train de réparer le système de filtration. Madison lui fait part de ce qu’elle a appris : Strand a une maison en Basse-Californie. Travis note avec ironie que l’homme n’en a jamais parlé avant. « C’est notre meilleure option », explique-t-elle. « On devrait lui faire confiance ». Travis demande avec la même ironie : « Est-ce qu’on a vraiment le choix ? » Bien entendu, non. Madison remarque Victor Strand les a toujours aidés jusqu’à présent et que s’ils ne gardent pas cette seule destination en tête, c’est comme s’ils se limitaient à dériver en attendant la mort. Elle a besoin que Travis la soutienne et il le fait tout en disant « Je ne sais pas où on va ». Elle croit qu’il parle de la maison… et il corrige « Non, ce n’est pas ce que je voulais dire ».

Sur la côte

Daniel continue à chercher Chris et arrive au pied d’une grande colline de sable. Il voit soudain quelqu’un descendre la colline en courant, dans un état de panique. Il pense d’abord qu’il s’agit de Chris mais réalise à mesure que la personne s’approche que ce n’est pas le cas. C’est Alex, qui était avec Jake dans le canot. Elle dit à Daniel : « Courez, ils arrivent » puis s’enfuit. Daniel voit alors la crête de la dune de sable pleine d’infectés qui marchent dans sa direction. Il arme son revolver.

Daniel Salazar - Fear The Walking Dead
Daniel Salazar – Fear The Walking Dead

L’attention de Nick est attirée par un râle. Il s’approche d’un groupe et y découvre un infecté enterré jusqu’à la taille. Des crabes sont en train de l’escalader et de lui dévorer le corps tandis que le zombie essaie de se dégager de son piège de sable. Évidemment… Nick glisse en se tenant trop près du bord et tombe juste à côté de l’infecté affamé… qui se jette sur lui sans autre forme de procès. Nick parvient à sortir de sa poche le couteau qu’il avait trouvé dans les décombres de l’avion et le plante dans le crâne de l’homme jusqu’à ce qu’il s’immobilise. Mais il voit alors un autre infecté se précipiter dans le gouffre.

De son côté, Alicia finit par trouver le fuselage de l’avion… et Chris, qui en sort un peu choqué. « Tu es blessé ? » murmure Alicia en voyant qu’il est couvert de sang. « Oh, non, ce n’est pas moi », répond-il. Alicia devine qu’il a dû tuer quelqu’un. Soudain, des coups de feu se font entendre très clairement. Même Madison, restée à bord de l’Abigail, les entend et s’empare aussitôt des jumelles. Elle découvre une scène d’horreur : des infectés partout.

Daniel, Alicia, Chris et Alex se retrouvent acculés sur la plage, les infectés avançant droit vers eux… et sans Nick. Tous se mettent à livrer un combat féroce contre la horde de zombies.

A bord d’Abigail

Travis est en train de déboucher la tuyauterie, plongeant la main dans une boue dégoûtante… et en sortant une main humaine coupée. Enfin, l’eau du système de filtration du bateau semble s’éclaircir !

Sur la côte

La bataille est féroce et soudain… au beau milieu des infectés, Alicia voit avec horreur un Nick couvert de sang… qui semble marcher comme eux, se retourne même vers l’un d’entre eux pour échanger quelques mots râles. Il a visiblement trouvé l’astuce pour leur échapper, en se faisant passer pour l’un d’entre eux. Son intelligence permet à tout le groupe de fuir vers le Zodiac. Ils finissent par le remettre à l’eau. Alex annonce qu’ils vont devoir faire un arrêt : ils récupèrent Jake qui dérive toujours sur son canot pneumatique.

A bord d’Abigail

Strand, qui observe la situation à distance, confirme à Madison qu’ils sont sains et saufs dans le Zodiac mais ajoute : « Il y en a d’autres ». En effet, le Zodiac a arrimé le canot pneumatique et le tracte jusqu’à l’Abigail. Mais tandis que les passagers remontent à bord, Strand refuse catégoriquement qu’Alex monte avec eux. Il affirme qu’il n’y a pas assez de place. Une dispute éclate et Madison, comme convenu avec Strand, le soutient : elle explique au groupe qu’ils vont au Mexique, où Strand possède une maison avec des vivres, de l’électricité, etc. Alicia est horrifiée par leur refus d’aider ces gens, elle explique qu’ils ont besoin de médicaments car Jake est en train de mourir.

Travis finit par proposer une solution intermédiaire : Alex et Jake ne monteront pas sur le bateau mais l’Abigail tractera leur canot pneumatique. Ils leur apportent de l’eau et quelques vêtements.

Nick rejoint Ofélia sur le pont, portant toujours sa chemise pleine de sang. Il lui donne le chapelet trouvé sur la plage tandis qu’elle lui dit « Nick, tu sens la mort ». A nouveau, une certaine alchimie se joue entre eux…

Ofelia tenant le chapelet rapporté par Nick
Ofelia tenant le chapelet rapporté par Nick

Sur le canot, Alex réconforte Jake en lui disant qu’il ne pourra jamais avoir plus mal qu’en ce moment… sauf que Strand arrive subitement à l’arrière de l’Abigail et coupe d’un geste sec la corde qui tractait le canot pneumatique. Madison se sent trahie…

Tous les résumés de Fear The Walking Dead saison 2

  Episode 1 : Monstre
  Episode 2 : Nous chutons tous
  Episode 3 : Ouroboros
  Episode 4 : Du sang dans les rues
  Episode 5 : Captifs
  Episode 6 : Sicut cervus
  Episode 7 : Shiva
  Episode 8 : Grotesque
  Episode 9 : Los Muertos
  Episode 10 : Ne pas déranger
  Episode 11 : Pablo & Jessica
  Episode 12 : Statue de sel
  Episode 13 : Date du décès
  Episode 14 : Colère Divine
  Episode 15 : Vers le nord

Sommaire : tous les résumés des épisodes de Fear The Walking Dead


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.