Fear The Walking Dead saison 3 épisode 13 : This Land Is Your Land


Retrouvez sur cette page le résumé complet de l’épisode 13 de Fear The Walking Dead saison 3, écrit par Suzanne Heathcote et réalisé par Meera Menon. Il s’agit d’un résumé détaillé avec spoilers.

Fear The Walking Dead saison 3 épisode 13

Prisonniers du bunker

Lorsque le ranch s’est retrouvé envahi par les infectés, Alicia et une partie des habitants sont parvenus à trouver refuge dans le bunker souterrain. Il y règne une chaleur étouffante et ils disposent de réserves limitées. Alicia paraît désemparée et commence à distribuer des bouteilles aux réfugiés pour qu’ils s’hydratent. Un homme demande où est passée sa femme et l’on devine hélas que si elle ne se trouve pas dans le bunker, c’est probablement qu’elle a été victime de l’infection à l’extérieur.

Ce n’est pas le seul problème à régler. Alicia remarque qu’un homme – Blake – est en train de s’inspecter le ventre, il a visiblement une blessure sanglante à cet endroit. La jeune femme n’a pas le temps de réagir car Ofelia vient la chercher pour lui indiquer que la ventilation du bunker ne fonctionne pas, elle est totalement bouchée. L’homme blessé explique que c’est la seule aération disponible. Ils sont trop nombreux dans le bunker et l’air ne passe pas : ils risquent de mourir étouffés.

À l’extérieur, Troy essaie de creuser à mains nues une tombe pour enterrer Jake. Nick lui fait remarquer qu’ils n’ont pas le temps pour ça, malheureusement. Ils vont devoir le laisser là où il est. Troy se lamente sur le fait que c’était le meilleur d’entre eux et que c’est pour cette raison qu’il est mort car seuls les tueurs peuvent survivre et… Il n’a pas le temps de finir cette belle tirade car Nick le coupe sèchement en lui disant d’arrêter de jouer les tragédiens, après tout c’est par sa faute que Jake est mort car il a attiré une horde d’infectés dans la direction du ranch.

Gagner du temps…

Alicia, Ofelia et quelques réfugiés font le point sur leur situation et concluent qu’il leur reste moins de deux heures avant de mourir étouffés à cause du manque d’oxygène. Il faudrait au moins une heure pour atteindre la zone où une réparation serait envisageable… Alicia fait alors une suggestion étonnante : ils tiendraient plus longtemps s’ils étaient moins nombreux dans le bunker.

Ils en viennent à la conclusion qu’il faudrait examiner chaque personne et se débarrasser de tous ceux qui ont été mordus… car ils vont déclarer l’infection tôt ou tard. Évidemment, ça pose un énorme risque d’émeute, sans compter que personne ne va vouloir se dénoncer spontanément… Alicia s’oppose à Crazy Dog lorsque celui-ci propose d’imposer un examen physique à tout le monde.

Elle décide de se faire le porte-parole du groupe et s’adresse alors à tous les réfugiés rassemblés dans le bunker. Avec beaucoup de franchise, elle leur explique la situation : l’aération est bouchée et faute de solution, ils vont tous périr asphyxiés. Le temps joue contre eux… et elle demande à tous ceux qui ont été mordus de faire un pas en avant.

Au départ, personne ne bouge car les victimes savent très bien que ça signe leur arrêt de mort même si, en réalité, elles n’auraient bénéficié que d’un bref répit avant de « succomber » à l’infection. Blake finit par faire un pas en avant sans qu’Alicia – qui a pourtant vu sa blessure – ait besoin de le dénoncer et son exemple inspire un autre homme, puis une femme… Leur sacrifice sera-t-il suffisant ?

Alicia Clark prend la parole devant les réfugiés - Fear The Walking Dead épisode 13 saison 3
Alicia Clark prend la parole devant les réfugiés – Fear The Walking Dead épisode 13 saison 3

Idées de libération

À l’extérieur du bunker, Nick et Troy se demandent comment venir en aide aux habitants qui sont pris au piège de l’abri souterrain. Les infectés sont trop nombreux pour que les deux hommes puissent simplement se frayer un passage jusqu’au bunker. Ils vont devoir trouver un moyen de faire diversion pour les attirer dans une autre direction pendant qu’ils iront secourir tout le monde.

Troy propose alors qu’ils mettent le feu à toutes les réserves d’essence du ranch, entassées au même endroit (Jeremiah Otto a commis quelques erreurs de stratégie, visiblement, qui se révèlent utiles au moment opportun !). Ça créerait une énorme explosion qui suffirait sans doute à détourner l’attention des infectés, leur permettant d’atteindre le bunker pour libérer les prisonniers. Évidemment, Nick et Troy ignorent à quel point ils vont devoir agir vite.

Mourir… mais comment ?

Ofelia et Crazy Dog s’engouffrent dans le conduit d’aération avec une mission simple : aller le déboucher par tous les moyens. Alicia se retrouve seule face au petit groupe d’habitants qui ont été mordus par les infectés. Ils sont évidemment extrêmement inquiets sur leur sort mais Blake a sorti des sédatifs présents dans la réserve, qui devraient les assommer et les aider au moment de l’ultime sacrifice. L’un des hommes note qu’il n’y aura pas assez de munitions pour tous les abattre d’un coup de feu. Que va-t-il arriver à ceux qui passeront en dernier ? Devront-ils se faire poignarder ?

La situation est terrible et Alicia affiche un calme profond même si on sent poindre une tension indescriptible sous son attitude paisible. A une femme qui craint terriblement la mort, une autre – Christine – affirme que grâce à la morphine, elle n’aura même pas le temps d’avoir peur. D’autres aimeraient attendre encore un peu, espérant que l’infection ne les affectera peut-être pas car leur blessure est superficielle. Pour finir, c’est un Indien qui se porte volontaire pour passer en premier.

Il s’isole dans un coin du bunker à l’abri des regards avec Alicia… et Blake apporte les sédatifs. La jeune femme continue à afficher la même douceur pour que l’homme parte dans les meilleures conditions possibles. Elle lui injecte la morphine puis ils le tournent délicatement sur le côté et Alicia lui plante un couteau dans le dos, très vite. Un silence de mort règne dans le bunker… mais soudain, la jeune femme craque après avoir accompli le geste fatidique. Elle sort du petit coin isolé où l’homme est mort et va laisser éclater sa détresse, faisant tomber le couteau au sol.

C’est Christine qui vient la trouver et ramasse le couteau avant de le lui rendre en lui disant que ces gens ont besoin d’elle parce qu’elle est forte, elle ne peut pas les lâcher maintenant et va devoir accomplir pour eux cet ultime geste de délivrance.

Nick et Troy mettent leur plan sur pied

Nick et Troy doivent d’abord trouver un moyen d’accéder à l’étable où est stockée l’essence. Pour ce faire, Nick s’empare du fusil qu’utilisait Troy pour diriger les infectés et tire un coup, ce qui les pousse tous à se diriger au même endroit.

Nick Clark (Frank Dillane) prêt pour l'assaut
Nick Clark (Frank Dillane) prêt pour l’assaut

Troy en profite pour foncer au volant du pick-up en direction de l’étable et visiblement, il prend un plaisir fou à filer droit sur les infectés et à les voir s’écraser sur le capot de la voiture, répandant du sang partout… sauf qu’à trop faire l’idiot, le pick-up finit par s’encastrer dans un camping-car… et ils se retrouvent pris au piège du véhicule. Nick se fait dérober le fusil par un infecté par la fenêtre, ils sont obligés de fuir à pied en catastrophe en abandonnant le pick-up et trouvent refuge dans un hélicoptère.

Troy est mort de rire… et Nick lui-même ne peut s’empêcher d’esquisser un sourire compte-tenu de l’absurdité de la situation.

Le dernier homme

Dans le bunker, Alicia et Jake sont venus à bout de leur macabre mais nécessaire besogne et un tas de corps humains se trouve à deux pas d’eux. Il y avait finalement pas mal de monde touché par des morsures au moment de l’attaque du ranch. Il ne reste qu’une personne à éliminer : Blake lui-même. La tâche est terriblement difficile pour Alicia et c’est Blake qui doit la convaincre de la nécessité de l’accomplir. Il retrousse sa manche afin de recevoir lui aussi l’injection de morphine.

On voit ensuite Alicia qui rejoint les autres réfugiés du bunker, qui la dévisagent tous dans un silence de mort.

Pendant ce temps, les deux plombiers de l’extrême progressent dans le conduit d’aération jusqu’au moment où Ofelia découvre un trou : pour continuer à avancer, ils vont devoir se retourner dans l’étroit boyau pour passer les pieds devant. Le problème, c’est que Crazy Dog se retrouve coincé au cours de l’opération et commence à paniquer et à hyperventiler. Ofelia lui impose un rythme de respiration précis pour l’aider à se calmer.

Un peu de réconfort

Christine et Alicia se sont isolées et discutent paisiblement après toutes les émotions vécues. Christine raconte que son premier mari se trouvait dans l’une des tours du World Trade Center lorsque l’attentat a eu lieu. Elle a tenté de le joindre une centaine de fois sur son portable, en vain, juste parce qu’elle nourrissait l’espoir d’entendre sa voix une dernière fois. Elle explique à Alicia que grâce au geste terrible qu’elle a dû accomplir, ils ont tous gagné quelques heures de vie supplémentaires et l’espoir est tout ce qui reste quand la situation est désespérée.

Christine raconte ensuite qu’elle a rencontré son second mari lors d’une réunion de victimes, il était secouriste et était intervenu lors de la catastrophe. Il la faisait rire et elle conseille à Alicia de choisir son compagnon en fonction de ce critère ! La jeune femme lui demande justement comment elle a atterri dans le ranch et Christine explique que son second mari, Jerry, était persuadé que l’attentat du World Trade Center marquait le début de la fin.

Elle a fini par le croire elle aussi et c’est comme ça qu’ils ont trouvé refuge dans le ranch, persuadés que c’était la solution idéale. Avec le recul, elle regrette de s’être coupée du monde pendant plusieurs années alors qu’elle aurait pu voyager et vivre plein de choses. Elle demande à Alicia de jurer qu’elle ne prendra pas de décision basée sur la peur car la peur est une mauvaise conseillère.

Pendant ce temps, bien que l’urgence de la situation soit extrême, Ofelia et Crazy Dog se sont accordés quelques instants de répit avant de reprendre leur progression dans le conduit d’aération. Crazy Dog confie à Ofelia qu’il a ce genre de crise de panique depuis qu’il a servi en Irak. Ofelia le comprend bien car son propre père a été hanté à jamais par ce qu’il a vu en temps de guerre.

Crazy Dog explique qu’il a un jour fait ce type de crise de panique devant son fils, ce qui a terrifié l’enfant. C’est l’une des dernières fois où il l’a vu. Ça faisait longtemps qu’il n’avait pas dû affronter ça et il ne pensait pas que ses angoisses se réveilleraient ainsi lors de cette mission de sauvetage.

Malheureusement, ils n’ont guère le temps de s’appesantir plus longuement sur le passé car ils doivent reprendre leur progression.

De leur côté, Christine et Alicia sentent que leurs forces les abandonnent peu à peu, elles ont les yeux clos et partagent à tour de rôle des souvenirs heureux de leur vie. Alicia se souvient notamment avoir chanté le titre « This Land Is Your Land » en colo (« Cette terre est votre terre » en français, une célèbre chanson folklorique américaine écrite par Woody Guthrie). Christine enchaîne avec un souvenir à elle… mais Alicia est morte de rire, elle raconte alors l’anecdote autour de la chanson.

C’était la fin de la colonie de vacances et les enfants avaient prévu un spectacle au cours duquel elle devait interpréter le titre, accompagnée au synthé par un animateur. Mais face au public, elle a totalement perdu ses moyens et est restée complètement muette. Horrifié, Nick a alors voulu lui venir en aide et monter sur scène pour chanter à sa place… sauf qu’il avait lui aussi oublié les paroles, il s’est donc mis à brailler à tue-tête « This Land Is Your Land » en boucle. Il a fini par bénéficier d’une standing ovation du public. Alicia note que tout le monde l’adorait.

Christine lui demande s’ils étaient proches et elle confirme que c’était le cas quand ils étaient enfants… mais que les choses ont changé. Alicia a cessé de rire désormais. Elle explique qu’elle l’admirait énormément à l’époque. Elle commence à être victime d’étourdissements à cause du manque d’oxygène.

En regardant autour d’elle, la vision brouillée, elle constate que Christine a perdu connaissance et que tous les autres réfugiés du bunker semblent inconscients ou déjà morts. La panique la gagne, elle essaie de se lever mais tout vacille autour d’elle.

Christine et Alicia - Fear The Walking Dead saison 3
Christine et Alicia – Fear The Walking Dead saison 3

La tension monte

De leur côté, Nick et Troy sont toujours pris au piège dans l’hélicoptère contre lequel se presse une foule d’infectés. Nick décide de lancer les rotors et les hélices dégomment efficacement quelques infectés… mais d’autres font exploser les vitres de l’hélicoptère à force de faire pression dessus.

Alicia, de son côté, fredonne « This Land Is Your Land » et se rend compte qu’elle est en train de mourir… lorsque soudain, elle réalise qu’un énorme danger la guette. Une femme, morte, s’est transformée… et on voit du mouvement parmi les corps au sol. Les réfugiés qui ont succombé d’asphyxie risquent visiblement de se réveiller dans un autre état.

Alicia parvient in extremis à éliminer la femme pour de bon mais l’effort trop intense lui fait perdre connaissance.

Pendant ce temps, Ofelia et son comparse sont arrivés au bout du conduit d’aération. Pas étonnant que l’air ne passe plus : un infecté est coincé dans le tuyau ! Ils jettent leurs dernières forces dans la bataille et enfin, le conduit se débouche et l’air frais s’engouffre à nouveau dedans.

Dans le bunker, Alicia reprend connaissance et se retrouve face à plusieurs infectés. Armée de son seul couteau, elle va devoir se débarrasser d’eux avant que la situation ne dégénère franchement. Elle semble avoir du mal à s’en prendre à Christine, nourrissant peut-être l’espoir que celle-ci soit juste inconsciente, et préfère traîner son corps dans l’armurerie.

Elle s’y barricade, saisit des armes et commence à tirer sur les infectés du bunker.

Sauvetage inattendu

De leur côté, Nick et Troy sont dans une situation désespérée. Troy a son arme, dans laquelle il ne reste qu’une seule balle : c’est lui ou c’est Nick. Soudain, une lumière aveuglante les inonde.

Alicia lutte de toutes ses forces contre les infectés lorsqu’elle tombe nez à nez avec une personne totalement inattendue : sa mère, Madison. Celle-ci est visiblement parvenue à tirer Nick et Troy d’affaire, puis à aller secourir sa fille.

Alicia a du mal à se résoudre à la mort de Christine mais finit par lui planter un couteau dans la tête pour lui épargner l’infection. Ils doivent tous partir à présent. Elle est couverte de sang, un témoignage de l’horreur qu’elle a dû affronter toute seule.

Plus tard, on la voit se reposer sur les sièges du camion-citerne. Madison et Strand ont l’intention d’aller faire des provisions puis de rejoindre le barrage pour s’y installer. On comprend qu’ils ont fait sauter les réserves d’essence. Madison annonce à Ofelia que son père est en vie. Walker confirme et la jeune femme fond en larmes. Ils ne peuvent pas traîner car l’explosion est en train d’attirer d’autres infectés.

Alicia émerge du camion. Madison et Nick la serrent tous les deux dans leurs bras et elle pose la question fatidique : où est Jake ? Nick secoue la tête et elle comprend la tragique conclusion de cette séquence d’horreur. Elle veut savoir comment c’est arrivé, Nick explique alors qu’il a été mordu. Alicia demande d’où venait la horde d’infectés et Nick décide de couvrir Troy en affirmant que ce dernier a essayé de les prévenir de l’arrivée de la horde mais que c’était trop tard.

Alicia Clark, rescapée de l'enfer
Alicia Clark, rescapée de l’enfer

Madison fait part de leur plan : retrouver Daniel au barrage. Mais Alicia ne veut pas en entendre parler. Elle en a assez que tout le monde cherche un endroit sûr alors que cette notion n’a plus aucun sens dans le monde dans lequel ils vivent désormais. Elle explique à sa mère qu’elle ne laissera pas ses décisions être dictées par la peur (suivant en ce sens les conseils de Christine). Oui, on peut survivre en groupe mais elle sait désormais que l’on peut aussi mourir en groupe. Elle veut faire ses propres choix et fait part de sa décision d’aller vivre dans la cabane où Jake voulait l’emmener. Seule.

Madison a beaucoup de mal à laisser partir sa fille mais elle comprend qu’elle n’a guère le choix. Nick propose de la suivre pour vérifier que tout va bien puis de rejoindre sa mère au barrage. Madison lui demande d’emmener Troy avec lui. Non seulement il ne sera pas seul mais en plus, Walker ne veut pas de Troy, raison de plus pour l’éloigner !

Au son de la chanson This Land Is Your Land, l’épisode s’achève, Troy conduisant la voiture avec Nick à ses côtés, Strand le camion-citerne avec Madison et Walker à ses côtés, Ofelia et Crazy Dog assis à l’arrière. Alicia, enfin, est seule au volant, pleine de sang et les yeux humides…

Tous les résumés de Fear The Walking Dead saison 3

  Episode 1 : L’oeil de l’observateur
  Episode 2 : Nouvelle frontière
  Episode 3 : Teotwawki
  Episode 4 : 100
  Episode 5 : Brûler dans l’eau, se noyer dans les flammes
  Episode 6 : Terre rouge
  Episode 7 : Le dévoilement
  Episode 8 : Les enfants du courroux
  Episode 9 : Minotaure
  Episode 10 : Le sourcier
  Episode 11 : La Serpiente
  Episode 12 : Gardien du Frère
  Episode 13 : This Land Is Your Land
  Episode 14 : El Matadero
  Episode 15 : Les choses que le mal a commencées
  Episode 16 : Promenade en traîneau

Sommaire : tous les résumés des épisodes de Fear The Walking Dead


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.