Fear The Walking Dead saison 3 épisode 4 : 100


Retrouvez sur cette page le résumé complet de l’épisode 4 de Fear The Walking Dead saison 3, écrit par Alan Page et réalisé par Alex Garcia Lopez. Il s’agit d’un résumé détaillé avec spoilers.

Fear The Walking Dead saison 3 épisode 4

Cet épisode révèle ce qui est arrivé à Daniel Salazar, que l’on croyait mort depuis l’épisode 7 de la saison 2 où il avait mis le feu à de l’essence dans la propriété de Thomas Abigail. Presque toutes les scènes sont sous-titrées, même dans la version originale diffusée sur AMC, car les personnages s’expriment en espagnol pendant une bonne partie de l’épisode.

Dans la région de la propriété de Thomas Abigail

On redécouvre le superbe décor au sein duquel était nichée la propriété de Thomas Abigail et l’on voit vite une silhouette se profiler sur la route, boitant comme un infecté : celle de Daniel Salazar, qui est parvenu à fuir le brasier, et boîte désormais péniblement. Il voit une énorme ville se profiler à l’horizon. En sueur, assoiffé, blessé à la jambe, il a énormément de mal à avancer et la soif commence à lui donner des hallucinations.

Il aperçoit une bouteille d’eau dans une voiture mais elle est désespérément vide. Il entend des voix qui lui disent qu’elle est partie (probablement une référence à sa femme Griselda), qu’il fallait bien qu’il perde à un moment donné. Il se retrouve soudain coincé derrière un camion alors qu’un groupe d’infectés passe à proximité. Soudain, une femme le repère et se dirige vers lui. Malgré l’infection, elle marche beaucoup plus vite que Daniel qui parvient à grand peine à se réfugier sous un camion.

Alors qu’elle s’apprête à se saisir de lui par la jambe, un chien se met à aboyer, faisant fuir la jeune femme infectée. Daniel est à moitié inconscient et voit soudain des jambes s’approcher de l’endroit où il est caché.

La jeune femme infectée
La jeune femme infectée

On dépose un corps juste sous ses yeux, avec un grand clou déjà à moitié planté dans le front. La personne ayant déposé le corps récite brièvement une prière qui fait référence à l’extrême-onction puis enfonce le clou dans le crâne. Ensuite, elle s’empresse de tirer le corps de Daniel du dessous du camion. L’homme ne semble pas savoir si Daniel est infecté ou non, il faut dire qu’il est en piteux état.

Quelque peu inquiet, Daniel demande : « Que voulez-vous ? Partez ! » Mais l’homme lui dit de se détendre et lui demande de quoi il a besoin. Il voit immédiatement que Daniel est gravement brûlé à la jambe et qu’il a l’air très secoué. Daniel répond que la femme infectée a failli l’avoir, n’importe qui serait secoué en pareilles circonstances !

L’homme note que vu l’état de sa jambe, ça a peut-être découragé l’infectée de s’en prendre à lui. Il demande à Daniel son prénom et lui donne le sien : il s’appelle Efrain. Efrain note que Daniel est en train de mourir et ce dernier n’a qu’un mot à la bouche : il veut de l’eau.

« J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle », annonce Efrain. « La bonne, c’est que j’ai de l’eau et que je serai heureux de vous en donner. Mais la mauvaise nouvelle, c’est que nous allons devoir marcher ». Efrain aide Daniel à se remettre debout et le soutient afin de l’aider à rejoindre la grille qui protège l’entrée d’une galerie commerçante. Ils se glissent tout deux à l’intérieur et le regard de Daniel est immédiatement attiré par une fontaine d’apparat présente dans la galerie. Efrain lui indique rapidement que celle-ci est complètement à sec. « Où est l’eau ? » demande-t-il. « Elle ne devrait pas tarder » répond l’homme sans plus d’explications, un téléphone à la main.

Daniel lui demande qui il est exactement et il répond avec humour qu’il est le cinquième Beatle. « Espèce de con », rétorque Daniel qui n’est pas d’humeur à plaisanter. Mais soudain, on entend un bruit et Efrain commente « Ça y est, la voilà ». De l’eau se met à couler de la fontaine et Daniel se jette dessus furieusement. Il boit quelques gorgées puis Efrain s’empresse à tour de remplir un gros jerrican. Il déclare à Daniel qu’il connaît quelqu’un qui peut l’aider mais qu’il va devoir tenir le coup.

En quête de secours

Un peu plus tard, on voit Efrain sur un vélo, auquel est attachée une sorte de carriole dans laquelle il a installé Daniel. Le jerrican d’eau est lui aussi fixé au vélo. Les cahots de la route font souffrir le martyr à Daniel et en traversant un parking, ils doivent slalomer entre les infectés qui sont fort heureusement moins rapides. Efrain se débarrasse de l’un d’entre eux à coups de batte de baseball.

Tijuana envahie par les infectés
Tijuana envahie par les infectés

Au milieu de la ville désaffectée, Efrain finit par tomber sur un groupe de personnes parfaitement saines. Elles étaient inquiètes de ne pas le voir arriver et il explique que la rue « Revoluciòn » de Tijuana était totalement envahie par les infectés, le forçant à faire un détour. Daniel a tellement mal à la jambe qu’il peine à réprimer des cris à chaque fois qu’il bouge mais tous s’accroupissent derrière une benne car il ne faut surtout pas attirer l’attention, d’autant que l’on voit un pick-up passer à petite vitesse, semblant rechercher des gens dans les rues. Efrain note que les personnes en question passent de plus en plus souvent puis il constate que Daniel a perdu connaissance.

Dans un état second, Daniel entend une voix qui explique que le tissu de son pantalon est collé à la peau brûlée de sa jambe et qu’il va falloir décoller tout ça pour pouvoir nettoyer la plaie car la jambe est en train de pourrir. Une voix féminine explique qu’il risque de perdre sa jambe malgré tout. « J’ai vu pire », déclare Efrain. « S’il te plaît, Lola ». On constate qu’ils ont trouvé refuge dans une pièce lumineuse et ne sont plus dans la rue.

Daniel reprend peu à peu conscience et déclare : « Elle est partie »… « Mon cheval fou qui courait plus vite qu’un train ».

« Qui est parti, M. Daniel ? » interroge la jeune femme. Daniel s’empare du bras de Lola et la supplie de l’aider parce que « c’est coincé et qu’il n’arrive pas à le faire sortir ». « Vous êtes un fan de Bronco ? » demande-t-elle. « Je les déteste ».

Efrain tend un coupe-chou à Lola. Daniel commence par demander ce qu’ils vont lui faire mais il comprend rapidement qu’ils vont être obligés de décoller la peau morte de sa jambe afin de nettoyer la plaie et d’essayer d’empêcher une infection de se répandre. Il déclare qu’une telle opération exige « une main ferme » et Lola lui répond simplement d’essayer de ne pas crier afin de ne pas attirer les infectés vers l’endroit où ils se trouvent.

Efrain fait boire de l’alcool à Daniel pour l’aider à supporter la douleur puis Lola se met au travail. Daniel ne peut s’empêcher de crier et Efrain lui pose une main sur la bouche.

Lola vient en aide à Daniel
Lola vient en aide à Daniel

Plus tard, aux abords de l’abri d’Efrain

Daniel, qui marche avec une béquille, recherche avec Efrain des ressources nécessaires à leur survie dans une sorte de large canal complètement à sec. Soudain, alors qu’il s’est arrêté pour contempler un livre, il entend Efrain lui dire d’accélérer et voit ce dernier aux prises avec un infecté. Daniel aide son compagnon de route à trouver un long clou et après avoir récité une brève prière, Efrain plante le clou dans la tête de l’infecté. Il commente avec humour qu’il aurait dû être charpentier.

Ayant été témoin de sa prière, Daniel lui demande s’il était prêtre avant. Efrain répond qu’il a fait beaucoup de choses avant « d’entendre l’appel »… mais en prononçant ces mots, il lève la flasque qui contenait a priori de l’alcool puisque c’est de cette flasque qu’il avait fait boire Daniel avant l’intervention sur sa jambe. Il fait donc probablement référence à l’alcoolisme plus qu’à un quelconque appel divin ! Il propose à Daniel de boire également mais ce dernier refuse.

Efrain conduit ensuite Daniel vers l’endroit où il habite et partage avec lui son repas. Le refuge paraît modeste mais il a de la lumière et des vivres, ce qui est déjà beaucoup dans ce contexte. Daniel note à quel point l’homme a été bienveillant à son égard et à quel point il l’a aidé alors qu’il n’était pas obligé de le faire. Efrain semble trouver ça parfaitement naturel et soudain, Daniel lui pose une question surprenante : il lui demande quelle est la dernière fois qu’un professionnel lui a coupé les cheveux. Il faut dire que l’homme a une tignasse plutôt longue !

Depuis que l’infection a commencé, on a eu le temps d’oublier que Daniel était initialement coiffeur et que c’est comme ça qu’il a croisé la route de la famille Clark dans la saison 1 de la série. Daniel lui offre alors sa première coupe de cheveux depuis très longtemps en guise de remerciement.

Efrain lui demande quand il va s’enfuir, comme s’il savait que Daniel n’était pas du genre à se laisser entretenir indéfiniment. Il déclare à Daniel que quelque chose en lui est en train de pourrir et qu’il ne fait pas référence à sa jambe mais quelque chose de bien pire. « Je ne suis pas un homme bon » confirme Daniel. « J’ai fait des choses terribles et j’ai peur que le temps soit venu de payer mes dettes ». Efrain lui demande d’en dire plus et Daniel révèle qu’il a tué 96 personnes. « Sainte mère de Dieu ! » s’exclame Efrain. Il devine que pourtant, ce n’est pas ce qui pèse le plus sur le moral de Daniel.

Il lui tend la grosse bouteille d’alcool dans laquelle il boit et cette fois-ci, Daniel accepte quelques gorgées. Il explique alors qu’il a quitté le Salvador avec sa femme et sa fille quand celle-ci était bébé pour s’installer à Los Angeles. Nouvelle vie, nouveau pays, nouvelle profession de coiffeur. Il a toujours caché la vérité à sa fille sur ses crimes. Efrain pense qu’il a bien fait car c’était le fardeau de Daniel et non celui de son enfant. Daniel confie qu’il espère retrouver Ofelia, sa fille.

Il raconte qu’il se trouvait dans une propriété et qu’il essayait de la protéger mais qu’il n’avait pas toute sa tête. Quand il a repris ses esprits, il y avait le feu et il entendait sa voix l’appeler mais il était prisonnier, des flammes partout autour de lui. Il s’est battu pour sortir et sans savoir comment, il y est parvenu avant de perdre connaissance et quand il s’est réveillé, personne n’était en vie autour de lui. Tout avait brûlé. Daniel avoue qu’il ne sait pas s’il a brûlé sa fille dans son accès de folie ou pas. Il supplie Efrain de lui donner le pardon, un peu comme il le fait avant de planter un clou dans la tête des infectés.

Efrain commence par lui dire qu’il n’a pas ce pouvoir mais comme Daniel insiste, il le fait. Puis il commence ce qui est visiblement l’une de ses phrases fétiches : « j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle ». Il explique que la bonne nouvelle, c’est qu’il ne reste plus personne dans ce monde pour le juger. Quant à la mauvaise nouvelle, Efrain n’a pas le temps de la donner car il s’endort au beau milieu de sa phrase. Daniel relève la tête et constate que son hôte s’est endormi. Il le couvre gentiment puis profite de l’occasion pour fuir l’abri en emportant une lanterne avec lui.

Dehors, l’orage gronde et l’on voit Daniel progresser avec difficulté dans le canal à sec, se servant de sa béquille pour éliminer un infecté. Un deuxième s’approche de lui et lorsque Daniel le frappe une première fois, sa béquille se brise. Il décide alors de s’en remettre à la grâce divine et s’agenouille en commençant à réciter le « Je vous salue Marie ». Prière exaucée puisqu’un éclair tombe sur l’infecté et l’élimine promptement.

Bien plus tard, le jour s’est levé et on voit deux hommes discuter à la sortie d’un conduit de drainage. L’un affirme qu’il a couvert l’autre quand il est parti voir sa petite amie et ne semble pas vouloir entrer dans le conduit, estimant que l’autre doit se dévouer à son tour. Ils décident de jouer ça à pile ou face, le perdant devant entrer dans le conduit pour en sortir un corps qui semble-t-il est en train de pourrir. Mais l’homme ne s’en sort pas tout seul et l’autre lui vient en aide. Il tire le corps à l’extérieur et soudain, il y a un mouvement dans cet amas de chairs… en fait, il y a un homme bien vivant dans le conduit : Daniel.

Les deux hommes l’emmènent dans leur refuge et ils sont bien embêtés par la situation : ils voudraient faire sortir Daniel de là mais ont peur qu’on les accuse de l’avoir fait rentrer clandestinement. Soudain, Lola entre dans la pièce et dit à l’homme qu’il a eu raison de cacher Daniel car si on le trouve, on va le tuer et eux avec. La question reste entière : que vont-ils faire de lui ?

Aux abords du barrage

Lola conduit un véhicule qui emmène Daniel vers le barrage Gonzalez. Elle explique que celui-ci est actif grâce à des groupes électrogènes fonctionnant au gaz. Daniel s’étonne qu’avec un barrage pareil à proximité, les gens meurent de soif à ce point. Lola explique alors que lorsque Tijuana a été touchée par l’infection, le président de la municipalité, Dante Esquivel, a pris le contrôle du barrage.

Lola explique que Dante est son nouveau patron et qu’il distribue l’eau « à sa manière ». Lola le conduit vers des vestiaires et il essaie de l’interroger sur le degré de contrôle qu’ils peuvent avoir sur l’eau mais elle refuse de lui répondre et lui dit simplement qu’il doit faire comme s’ils ne s’étaient jamais rencontrés avant. Elle donne à Daniel des vêtements de travail et lui intime l’ordre de faire comme s’il était venu supplier qu’on le fasse travailler.

Soudain, quelqu’un entre dans la pièce et demande ce que Daniel fait là. Lola s’adresse à l’homme en le désignant comme « JC », expliquant qu’il est le chef de la sécurité de Dante. Elle explique à ce fameux JC que Daniel est le nouveau gardien. Ce dernier ne semble pas ravi et lui demande depuis quand il y a besoin d’autant de gardiens. Elle répond qu’à cause de l’orage, il y a beaucoup de corps dans les conduits et que ses hommes ont déjà fort à faire. Il entend bien en informer le patron mais Lola rétorque : « Vous savez quel est l’impact de corps en décomposition sur l’eau potable ? Non, parce que votre travail c’est la sécurité. Le mien est le traitement de l’eau ». Elle lui ordonne d’aller faire son travail et de la laisser faire le sien en paix.

Daniel Salazar, le retour - Fear The Walking Dead saison 3 épisode 4
Daniel Salazar, le retour – Fear The Walking Dead saison 3 épisode 4

Daniel va aider les hommes à sortir des corps des conduits et il en profite pour observer le déroulement de la fameuse distribution d’eau. Comme il n’a pas l’air très enthousiaste, ses collaborateurs lui rappellent qu’il faut mieux être de ce côté de la barrière que de l’autre et qu’il n’y a pas beaucoup d’alternatives : soit il faut faire ce travail, soit on se fait manger ou tirer dessus…

Plus tard, Daniel est en train de déjeuner à la cantine des employés du barrage quand Dante fait son entrée dans la pièce. Tout le monde s’empresse de se lever mais Daniel ne bouge pas et poursuit son repas, ce que JC ne manque pas de remarquer. L’homme vient auprès de Daniel et lui fait remarquer qu’il ne s’est pas levé quand le boss est entré. Daniel continue à manger et rétorque qu’il ignorait qu’il s’agissait du patron. JC lui réexplique les règles, à savoir qu’il faut se lever quand le boss entre et qu’il faut aussi le regarder en face quand il est en train de lui parler. Agacé par l’attitude de Daniel qui continue sa vie comme si de rien n’était, JC finit par mettre les mains dans son assiette, Daniel s’en prend à lui et JC sort une arme qu’il braque sur lui.

Toute cette agitation attire l’attention de Dante qui revient dans la pièce. JC accuse Daniel de lui avoir planté une fourchette dans la main et Daniel rétorque qu’il était simplement en train de manger. Dante lui demande son nom et quand Daniel le donne et explique qu’il est originaire du Salvador, Dante le reconnaît. Il l’appelle « Sergent Salazar » puis « Lieutenant Salazar ». Il s’approche de lui et retourne la lèvre inférieure de Daniel sur laquelle apparaît un tatouage : les lettres « S.N. », une abréviation qui fait référence à la Sombra Negra, des escadrons de la mort formés de militaires et de policiers, qui traquent des criminels et des membres de gangs au Salvador afin de rendre justice eux-mêmes.

Dante réprimande JC en lui disant qu’il doit faire attention aux personnes à qui il s’en prend. Ici, il a affaire à un tueur, à quelqu’un qui a été formé par la CIA, qui s’est battu dans une guerre civile et qui a tué plus de communistes qu’il ne peut en compter. Lola paraît horrifiée de découvrir le passé de Daniel mais Dante, au contraire, lui réserve une place de choix parmi ses invités.

Chez Dante

Plus tard, Dante se trouve dans sa propriété et explique à Daniel qu’il y a beaucoup de « rats » qui essaient de venir lui voler son eau. Il serait prêt à en aider certains mais le problème, c’est que s’il commence à le faire, ça va attirer plein d’autres gens et il cherche avant tout à maintenir l’ordre. Il n’est pas dans un système communiste, ce qu’il explique à Daniel depuis une terrasse qui donne sur le barrage.

Puis Dante demande à Daniel ce qu’il souhaite, ce dont il a besoin. Daniel hésite à parler librement mais finit par demander à l’homme s’il peut lui prêter une jeep. Dante paraît surpris et Daniel lui explique qu’il essaie de retrouver quelqu’un. Dante est prêt à l’aider mais il estime aussi que Daniel a besoin de jouer un rôle en accord avec sa stature et il est prêt à l’aider en ce sens. Il donne sa parole et tend la main à Daniel.

Un peu plus tard, on constate que Daniel est monté dans le pick-up avec JC et les autres hommes. On découvre que ce sont précisément les hommes dont Efrain cherchait à se cacher. Ils arpentent la ville de Tijuana à la recherche d’un voleur et évidemment, Daniel sait très bien de qui il s’agit. Soudain, les hommes repèrent la grille qui dissimule l’entrée du centre commercial où Efrain était caché. Sans se poser de questions, ils foncent dedans avec le pick-up pour enfoncer la grille et ils roulent dans la galerie commerçante.

En descendant du véhicule, ils tombent sur la fontaine et constatent qu’elle est à sec. Mais Daniel aperçoit une horloge sur le mur et sait très bien ce qui va se passer : l’eau va finir par couler car elle coule toujours à la même heure, c’est pour cette raison qu’Efrain consultait un téléphone près de la fontaine quand il y avait conduit Daniel.

Pour distraire JC et les autres, Daniel décide d’attirer leur attention sur la cachette qu’occupait Efrain. Le stratagème est efficace dans la mesure où les hommes détournent leur attention de l’endroit où se trouve la fontaine au moment précis où les premières gouttes d’eau commencent à en sortir.

Aux abords du barrage

Plus tard, de retour au barrage, Daniel explique à Lola qu’il a dû dévoiler la cachette d’Efrain pour protéger la fontaine. Elle est furieuse mais il lui explique qu’il sait comment les choses se passent : ce n’est qu’une question de temps pour que les hommes découvrent l’existence de la fontaine, qu’ils capturent Efrain et remontent jusqu’à elle, avant de les tuer tous les deux. Daniel explique qu’il a essayé de la protéger mais elle refuse de renoncer à son trafic avec la fontaine car elle sait que si elle arrête d’y envoyer de l’eau, les réfugiés qui se cachent à Tijuana mourront de soif.

Daniel lui dit que si elle est découverte, il ne pourra malheureusement rien faire pour elle. Elle continue à l’insulter et il lui explique qu’il cherche simplement à la mettre en garde, la décision reste ensuite entièrement la sienne… mais de son point de vue, elle cherche à aider des gens qui sont de toute façon promis à la mort.

Daniel Salazar sur le site du barrage
Daniel Salazar sur le site du barrage

C’est peu après cette conversation que Daniel est témoin de l’arrivée mouvementée de Victor Strand aux abords du barrage et de sa capture. On voit Daniel lui apporter de l’eau dans sa cellule, en ayant cette fois-ci une autre perspective sur la scène que dans l’épisode précédent.

Daniel demande aussitôt à Victor où est Ofelia et Strand explique qu’elle est vivante et se trouve dans un hôtel de Rosarito… alors qu’il sait très bien qu’Ofelia n’y est plus. Il affirme qu’ils ont quitté la propriété d’Abigail avec Madison, Alicia et Ofelia et que cette dernière est en vie, dans l’hôtel sur la côte. Il propose d’aider Daniel à y aller à condition qu’il l’aide à sortir. Ils peuvent y être le lendemain matin s’ils partent rapidement et Victor ajoute qu’Ofelia « l’attend ». Sauf que Daniel n’est pas né de la dernière pluie et la dernière phrase de Victor lui fait prendre conscience qu’il ment. « Fils de pute », dit-il à Strand. « Tu es prêt à dire n’importe quoi pour sauver ta peau ».

Strand essaie de ramener Daniel à la raison mais Daniel lui répond qu’Ofelia est morte, que son père est mort et que lui est tout à fait à sa place dans sa cellule, qu’il y pourrira comme les infectés. Puis Daniel s’éloigne en entendant une voix qui l’interpelle en lui disant que Dante le cherche.

Il arrive dans une pièce où un homme est en train de se faire frapper sur une chaise. C’est le voleur de Tijuana qui a été attrapé. Daniel découvre qu’Efrain est assis sur la chaise. La situation est terriblement délicate car Dante veut que Daniel l’aide à torturer le prisonnier afin de le faire parler pour qu’il révèle qui l’aidait à voler ses ressources… et autant dire qu’il a tout ce qu’il faut sur place pour une torture en bonne et due forme. Sauf que si Efrain parle, il peut mettre Lola en danger. Et s’il ne parle pas, c’est Daniel qui devra le tuer. Daniel peut cependant lui épargner la torture et lui offrir une mort rapide. Pour Efrain, ce ne sont pas des options très alléchantes, évidemment.

Daniel lui demande de le pardonner. « Encore ? » note Efrain. Daniel le frappe très violemment mais il ne dit rien. Il s’empare d’une pioche et s’apprête à frapper le prisonnier quand Lola, présente dans la pièce, se précipite vers lui et écarte Daniel, révélant ainsi son implication dans le vol de l’eau.

À l’extérieur, les prisonniers ont été conduits sur le barrage : Efrain, Lola, mais aussi Strand, parmi d’autres. Ils vont bientôt être tués pour avoir volé et alors qu’un homme supplie qu’on épargne sa vie, les gardes le précipitent dans le vide. Daniel se dirige vers Lola et la conduit vers Dante. Lorsque ce dernier demande à Daniel s’il est prêt, il sollicite l’aide de JC.

Dante et son acolyte - Fear The Walking Dead saison 3 épisode 4
Dante et son acolyte JC – Fear The Walking Dead saison 3 épisode 4

Tout se passe alors très vite : Daniel s’empare du revolver de JC avec lequel il le tue, avant de tirer sur l’autre garde puis sur Dante. Il donne ensuite l’arme à Lola et lui demande pardon. Elle lui tend la main.

Tous les résumés de Fear The Walking Dead saison 3

  Episode 1 : L’oeil de l’observateur
  Episode 2 : Nouvelle frontière
  Episode 3 : Teotwawki
  Episode 4 : 100
  Episode 5 : Brûler dans l’eau, se noyer dans les flammes
  Episode 6 : Terre Rouge
  Episode 7 : Le dévoilement
  Episode 8 : Les enfants du courroux
  Episode 9 : Minotaure
  Episode 10 : Le sourcier
  Episode 11 : La Serpiente
  Episode 12 : Gardien du Frère
  Episode 13 : This Land Is Your Land
  Episode 14 : El Matadero
  Episode 15 : Les choses que le mal a commencées
  Episode 16 : Promenade en traîneau

Sommaire : tous les résumés des épisodes de Fear The Walking Dead


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

2 commentaires sur “Fear The Walking Dead saison 3 épisode 4 : 100

  • Thomas237

    Encore un très bon épisode pour cette saison 3. Je me demande juste à quel moment Daniel prend la décision d’éliminer Dante et les gardes pour sauver Lola et Efrain. Le premier mort qui est jeté du haut du barrage est peut-être nécessaire pour ne pas éveiller la méfiance de Dante, qu’il peut ensuite plus facilement surprendre …

    Répondre à Thomas237
    • Allée des Curiosités

      Je trouve qu’on a perçu très tôt chez lui une volonté de protéger Efrain… et du coup, ce qui m’intrigue est plutôt la façon dont vont réagir les autres membres de la clique de Dante. Si la décision de Daniel a été prise au dernier moment, ça risque d’être le chaos :) A l’inverse, s’il a anticipé les conséquences, on devrait avoir des surprises…

      Répondre à Allée
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.