Fear The Walking Dead saison 3 épisode 8 : Les enfants du courroux


Retrouvez sur cette page le résumé complet de l’épisode 8 de Fear The Walking Dead saison 3, écrit par Jami O’Brien et réalisé par Andrew Bernstein. Il s’agit d’un résumé détaillé avec spoilers.

Fear The Walking Dead saison 3 épisode 8

Le destin d’Ofélia (Flashback)

Au début de l’épisode, on découvre ce qui est arrivé à Ofelia Salazar depuis qu’on a perdu sa trace après son départ de l’hôtel de Rosarito. On la voit marcher le long de la frontière avec un tout petit bidon d’eau, au beau milieu du désert et soudain, elle se fait tirer dessus et doit se cacher en abandonnant son eau.

On découvre que c’est la famille Otto qui s’en est prise à elle, ce qui explique pourquoi Jeremiah Otto semblait la connaître. C’est bel et bien le cas et lorsqu’il l’a trouvée dans le désert ce jour-là, il lui a pris son couteau et l’a emmenée dans son véhicule, lui parlant espagnol jusqu’à ce qu’il réalise qu’elle était Américaine.

Malgré ses explications indiquant qu’elle souhaitait simplement retrouver son fiancé à Santa Fe (ce qui laissait entendre qu’elle n’avait pas de mauvaises intentions), il l’a abandonnée en plein désert… en lui donnant simplement le conseil de se protéger du soleil et de marcher plutôt de nuit. Quand elle lui a demandé de l’emmener avec lui, il a répondu qu’il ne pouvait pas, parce qu’il rentrait chez lui et que « On n’en a pas, là-bas, des gens comme toi », faisant clairement référence à son teint basané. Il lui a ensuite cruellement souhaité une « bonne rando ».

Elle a continué à marcher, la peau brûlée par le soleil, assoiffée, ayant des hallucinations où elle voyait son père… et c’est Walker qui l’a secourue, la conduisant au Black Hat Motel sur les terres de la réserve indienne. Il lui a offert de la nourriture et une opportunité de se reposer.

Ofelia Salazar en difficulté dans le désert
Ofelia Salazar en difficulté dans le désert

Retour au Broke Jaw Ranch

Dans le ranch, le chaos est total et Madison parvient à rejoindre Ofelia alors qu’elle est en train de monter à bord de l’un des véhicules. Elle veut savoir ce qu’Ofelia a fait pour causer l’empoisonnement des gens du ranch et se met à secouer la jeune femme.

Le lendemain, l’étendue du désastre se révèle pleinement. Les survivants sont obligés de se débarrasser des corps des nombreuses personnes qui ont péri et d’essayer d’identifier les gens qui pourraient être touchés par l’infection. Jake et Alicia tiennent une sorte de permanence médicale dans une tente très bien équipée. C’est là que Nick est allongé, en sueur. Tous les malades sont menottés à leur brancard à titre préventif et lorsqu’il entre dans la tente, Jeremiah Otto voit que la mesure est utile car l’un d’entre eux s’est transformé, il est obligé de lui tirer dessus.

Madison informe Jeremiah Otto qu’Ofelia a empoisonné les gens du ranch en mettant une poudre dans le café la veille… mais la jeune femme a affirmé ne pas savoir de quoi il s’agissait exactement. Les bleus dont Ofelia souffrait quand elle a été rudement déposée devant le ranch en moto n’étaient qu’un stratagème, en réalité elle était toujours dans le camp des Indiens. Nick est brûlant, ils ont bien des antibiotiques mais comme on ne sait rien du virus provoqué par la poudre, difficile de le soigner. Madison ordonne qu’on lui donne les antibiotiques et qu’on le maintienne en vie, puis elle quitte la tente.

Madison part en voiture avec Ofelia. La jeune femme se défend d’avoir voulu tuer qui que ce soit et affirme que la poudre était simplement destinée à rendre les soldats malades pour que les Indiens puissent venir reprendre le ranch sans verser de sang. Ofelia parle d’eux comme faisant partie de leur camp et Madison lui rappelle qu’à une époque, elle était de l’autre côté. Ofelia lui dit qu’elle n’avait qu’à pas rejoindre les Otto. Pour Madison, il s’agit clairement d’un cas de syndrome de Stockholm. « Nick risque de mourir ! » commente-t-elle, tenant toujours Ofelia sous la menace d’une arme. « Tu faisais partie de la famille ! » Ofelia répond avec froideur que sa famille n’est autre que la Nation.

Ils arrivent au motel des Indiens. Madison annonce qu’elle veut parler à Walker tout en menaçant Ofelia avec l’arme. On lui apprend qu’il se trouve dans le snack-bar local.

Madison arrive avec Ofelia au snack bar de la réserve Black Hat
Madison arrive avec Ofelia au snack bar de la réserve Black Hat

Lorsqu’ils entrent, Walker est en train de manger et accueille Madison d’un simple « Madison Clark, bonjour ». Mais elle n’est pas d’humeur à échanger des formules de politesse. « Vous avez tué mon mari, empoisonné mon fils ». Walker rétorque que le ranch avait enfreint les termes du pourparler. « J’ai enfreint les termes du pourparler », corrige-t-elle, « parce que vous déteniez ma fille ». Madison ajoute qu’elle se fiche de sa querelle avec les Otto, elle veut seulement protéger ses enfants. Elle se dit même prête à mourir et à emporter Walker dans la tombe avec elle si ça permet de sauver son fils.

L’Indien hésite brièvement puis lui apprend que l’infection liée à la poudre n’est autre que l’anthrax, contre lequel il n’existe pas de traitement. Walker a pu développer la bactérie à partir d’yeux d’animaux. Walker reste admiratif de la force de caractère de Madison, qu’il juge bien supérieure à celle de tous les Otto réunis et pour cette raison, il décide de la laisser repartir.

Il lui pose une dernière question : « Quel âge a ton fils ? » « 19 ans », répond-elle. « S’il est fort, il survivra » promet l’Indien. Il lui conseille aussi de quitter le ranch avec sa famille en lui rappelant qu’il n’a rien contre elle. Elle répond qu’ils se sont trop battus et ont trop perdu pour fuir encore. « Alors vous mourrez », conclut Walker.

Victor Strand, l’éternel débrouillard

On découvre ensuite que Victor Strand est encore en vie, il est parvenu à fuir les infectés qui se trouvaient dans l’hôtel, il a même récupéré des vivres et explore les maisons abandonnées au bord de l’océan.

Plus improbable encore, il finit par retrouver son yacht, l’Abigail, sur une plage. Évidemment, une telle chance ne va pas sans quelques batailles à mener et lorsque Victor Strand monte à bord du bateau échoué, il découvre qu’il est plein d’infectés. Il se met à les éliminer à l’aide d’un harpon avant de récupérer une arme à feu, plus efficace pour finir le travail !

Victor Strand au bord de l'eau
Victor Strand au bord de l’eau

Nick bien malade

Au Broke Jaw Ranch, Nick vomit tripes et boyaux et Alicia vient à ses côtés, ce qui lui rappelle de vieux souvenirs de l’époque où il était en proie à son addiction et où elle devait s’occuper de lui. Madison revient en apportant la nouvelle que la mystérieuse maladie est causée par l’anthrax et elle explique qu’elle l’a appris en échangeant avec Walker.

Jake ordonne à Troy de rassembler la milice et à Madison de se tenir à l’écart car ce n’est pas elle qui commande. Visiblement, il n’est plus disposé à négocier sans violence compte tenu de ce que Walker vient de faire subir au ranch.

Alicia, Troy et Jake sortent pour discuter et Madison échange quelques mots avec Nick, qui lui confie qu’il a l’impression d’avoir été percuté par un camion. Dehors, les discussions sont tendues. Jake a tendance désormais à suivre l’avis de Madison, selon lequel il ne faut pas faire confiance à Walker… et cette fois-ci, c’est Alicia qui est prête à négocier. Il leur faut simplement un levier de négociation, maintenant qu’ils ont donné de l’eau aux Indiens… et la jeune fille a une idée très précise de ce qu’ils pourraient proposer à Walker en échange d’une sortie de crise sans bain de sang.

Madison prend soin de Nick malade
Madison prend soin de Nick malade

Champagne !

Décidément, rien n’arrête Strand ! Il a découvert une bouteille de champagne dans le bateau. Même si l’Abigail n’est pas en état de reprendre la mer, le yacht a au moins le mérite de lui offrir un refuge temporaire… et une veste plus élégante que sa tenue actuelle !

Agitation au Broke Jaw Ranch

Jake prend soin des malades et vient voir Nick. Ce dernier a l’impression d’aller mieux grâce à la perfusion qu’il a reçue et suggère à Jake de le détacher car il ne risque plus de se transformer… D’autres ont besoin du lit, Jake lui-même par exemple, qui aurait grand besoin de prendre du repos. Nick lui dit qu’il est un type bien et insiste pour être détaché : que Jake prenne son lit ou pas, il veut partir et peut se battre si jamais le ranch est attaqué.

Le jeune homme demande également des nouvelles de Jeremiah Otto, qu’on n’a pas vu depuis un moment. « Il t’aidera pas, il est en train d’enterrer les morts », répond Jake… avant d’ajouter que c’est à cause de lui qu’ils se retrouvent dans une telle situation.

Jeremiah Otto, justement, assiste à l’enterrement de tous ceux qui sont tombés suite à la soirée d’horreur de la veille. Les corps ont été placés dans de vastes fosses communes. On voit Nick se diriger vers son logement et commencer à chercher quelque chose sous les lattes du parquet, à l’endroit où Jeremiah Otto avait tiré dans le sol.

De son côté, Ofelia va retrouver Walker dans la chambre qu’il occupe et elle lui parle de sa relation passée avec la famille Clark. Elle explique qu’elle tenait à eux, à Nick en particulier. Elle est extrêmement mécontente qu’il ne lui ait pas dit la vérité sur la nature de la poudre, l’anthrax, faisant d’elle une tueuse à son insu. Il laisse entendre qu’elle a « sauvé des vies et sauvé la Nation » et que d’une certaine manière, elle a payé la dette qu’elle avait envers lui pour lui avoir sauvé la vie dans le désert.

Lorsqu’il l’a découverte, elle était proche de la mort, la peau ravagée par le soleil. C’est le cheval de l’Indien qui a senti un peu de vie en elle. « Tu avais vu la mort en face et tu n’avais pas peur », commente Walter. « Alors je t’ai amenée ici ».

Soudain, on entend des hurlements : « Au feu ! Au feu ! » On découvre que Troy et sa milice ont mis le feu à des tipis. Pendant ce temps, Madison et Alicia en profitent pour attacher la caravane contenant tous les ossements des ancêtres de Walker à un véhicule afin de l’emmener. Une véritable opération de sabotage !

De son côté, Nick continue à creuser et sa pelle finit par heurter quelque chose de dur. Puis il va trouver Jeremiah Otto, qui a encore un verre à la main, pour lui faire part de quelques découvertes dérangeantes. « On dirait un fantôme venu me hanter », commente le vieil homme… qui n’est pas si loin de la vérité !

« Tu as tiré dans mon parquet en parlant de sang », commence Nick, faisant référence au moment où, ivre, Jeremiah avait bien failli lui tirer dessus. Il prétend qu’il était ivre, que c’était une métaphore… mais Nick sort un crâne d’un sac et demande à qui appartenait le crâne en question.

Jeremiah Otto essaie de faire diversion en répondant que c’est une longue histoire mais Nick veut l’entendre. Il se ressert un verre. Alors le vieil homme commence à raconter que lorsque ses enfants étaient petits, les Indiens ont affirmé que le ranch se trouvait sur leurs terres, que c’était une terre sacrée. Des terres qui avaient pourtant été vendues à la famille Otto. En guise de représailles, les Indiens ont alors tué le bétail des Otto… qui ont répliqué en tuant trois Indiens.

Un soir, les quatre pionniers du ranch (Vernon, Russell, Phil et Jeremiah) ont campé près du bétail pour guetter les Indiens… et lorsqu’ils sont arrivés, ils ont tiré sur eux. L’un d’entre eux était l’oncle de Walker… et le crâne découvert par Nick appartient en l’occurrence au père de Walker, tué dans un second temps car il voulait savoir ce qui était arrivé à son frère.

Jeremiah essaie d’intimider Nick en l’incitant à ne pas chercher à déterrer les morts, lui rappelant qu’il n’est qu’un simple invité dans le ranch. Mais Nick, plein de défiance, lui dit que la terre appartient aux Indiens. « Elle appartient à qui sait la garder », rétorque le vieil homme. Nick lui répond que les Indiens vont attaquer et qu’on verra bien, alors, qui gardera la terre.

Le lendemain matin, les hommes de Walker commencent à se rassembler autour du ranch, Madison ayant de son côté la caravane de reliques indiennes comme levier de négociation. Jeremiah arrive pour demander ce qui se passe et Troy lui explique que c’est une monnaie d’échange destinée à permettre à Jake de négocier. Jeremiah n’y croit pas, percevant la caravane comme « une roulotte pleine de merdouilles ».

Les habitants du Broke Jaw Ranch
Les habitants du Broke Jaw Ranch

Nick va montrer le crâne qu’il a découvert à Madison et Alicia. Alicia demande si Jake est au courant. « Il a des soupçons », répond Nick. Alicia conclut qu’ils sont du mauvais côté de la bataille. La situation est compliquée car les Indiens sont liés à la mort de Travis… et les Otto ne sont pas aussi innocents qu’ils semblaient l’être au départ.

Nick profite de la conversation pour lâcher que c’est Troy qui a tué la famille Trimbol et que Madison était au courant et l’a couvert. Alicia est horrifiée d’apprendre que sa propre mère a protégé le meurtrier de son amie Gretchen. Elle demande à Madison de s’expliquer, l’accusant d’être sans cœur, de n’avoir aucun sentiment.

La colère d’Alicia est telle que de vieilles histoires du passé ressortent : « C’est toi qui as poussé papa à la dépression ! » hurle-t-elle. Madison rétorque qu’elle pourrait se permettre d’avoir des sentiments si son seul but n’était pas de protéger ses enfants. « Tu n’as aucune idée du fardeau que je porte », ajoute-t-elle.

Strand sur l’Abigail

Strand est réveillé par le son de la radio du bateau qui fonctionne encore… et chose complètement improbable, il entend un message d’un cosmonaute russe en direct du Soyouz. Strand se présente et explique qu’il se trouve au Mexique. Il demande au cosmonaute s’il est au courant de ce qui se passe en Amérique du Nord. L’homme répond en ironisant sur le fait que c’est bien typique d’un Américain de s’inquiéter uniquement de son propre pays.

Strand comprend que l’infection n’a pas touché que les États-Unis. Le cosmonaute lui confirme qu’il a vu les lumières s’éteindre trois jours avant son retour et « qu’il lui parle depuis sa tombe ». Victor est désolé et essaie de le consoler en lui disant qu’au-moins, il aura été dans l’espace, ce que plus personne ne fera sans doute jamais par la suite. L’homme rétorque qu’il échangerait bien tout ça contre un dernier verre de vodka.

« Et du champagne ? » demande Strand. L’homme répond en citant les derniers mots de Tchekhov (« Je meurs, ça fait longtemps que je n’ai pas bu de champagne »). Strand et lui commencent à jouer aux devinettes avec les dernières paroles célèbres de personnalités (Marx, Wilde, etc). Et soudain, la communication est coupée alors que Victor s’apprête à partager avec lui un verre virtuel du Dom Pérignon qu’il a découvert dans le bateau.

Victor parvient à récupérer la connexion et l’homme l’encourage à ne pas perdre espoir… et à ne pas attendre sa dernière heure pour profiter du champagne. « Buvez un verre pour moi ». Cette fois-ci, la communication est définitivement coupée.

Strand profite d'un cigare et du champagne
Strand profite d’un cigare et du champagne

Négociations au Broke Jaw Ranch

Madison sert d’émissaire pour aller discuter avec Walker. Il ne comprend pas pourquoi elle a choisi de s’allier à la famille Otto. « On ne choisit pas toujours », répond-elle. Elle propose un échange : elle lui rend ses reliques, ils partagent leurs ressources… et en échange, on les laisse rester dans le ranch. « C’est une terre indienne où le sang indien a coulé ».

Madison explique qu’elle comprend ce qu’il ressent car son fils lui a raconté l’histoire. Elle lui a apporté quelque chose « pour sa collection ». Le crâne de son père. Madison explique qu’on a trouvé l’ossement enterré sous la vieille maison du ranch. Walker estime que ce n’est pas suffisant par rapport aux souffrances qu’il a endurées. « Ce n’est pas mon père. C’est l’échec moral du vieux Blanc », dit-il froidement en la laissant reprendre le crâne.

Madison revient vers le reste du groupe avec un ultimatum : Walker veut récupérer le ranch, se fiche des reliques… et il leur donne jusqu’au coucher du soleil le lendemain pour obtempérer, faute de quoi ils mourront tous.

Madison en pleine négociation avec Walker
Madison en pleine négociation avec Walker

Adieu Abigail

Strand passe en revue tous les corps qu’il a abattus pour reprendre possession de son bateau afin de récupérer des armes. Une fois cette mission effectuée, il met le feu à l’Abigail. Il enfile des lunettes Aviator et les flammes se reflètent dans les verres, tandis qu’il s’éloigne en laissant le yacht brûler.

Les Clark font leurs bagages

Nick regarde Alicia qui est en train de rassembler ses affaires. Madison arrive et, s’asseyant sur le lit, évoque la ville de Montgomery où elle a grandi et où ils n’ont jamais mis les pieds. Même à la mort de sa mère, comme le note Alicia. « Il y avait un homme là-bas. Un élu. Il avait une femme magnifique et une petite fille solitaire. Tout le monde aimait cet homme parce qu’il retenait [tout de leur vie] », commence-t-elle à raconter.

Elle laisse entendre qu’en coulisses, l’homme en question manipulait les résultats des élections à son avantage. Et qu’il ne savait jamais dire non à un verre. Sa petite fille menait une vie difficile, sa femme également. Jusqu’au jour où, poussée à bout, en ayant marre de panser les blessures de sa mère, la petite fille a pris son petit-déjeuner, s’est brossé les dents… avant d’aller chercher l’arme de son père dans son placard et de lui tirer dessus pendant qu’il cuvait son vin. On comprend que Madison raconte à ses enfants sa propre histoire.

« Ma mère m’a regardée comme vous me regardez aujourd’hui », observe-t-elle. Elle explique qu’elle savait que ça la suivrait toute sa vie, qu’elle le referait si c’était à refaire pour protéger sa mère et, aujourd’hui, pour protéger ses enfants. Elle annonce qu’elle va aller parler à Jeremiah Otto pour le convaincre de faire la paix avec l’ennemi et de ravaler sa fierté.

Elle trouve le vieil homme en train de clouer des planches sur les fenêtres, déterminé à faire de sa maison le dernier bastion pour se réfugier. Après tout, tous les vivres se trouvent dans le sous-sol et s’il faut s’enfermer dans la maison pour survivre, il est prêt à en arriver là et à accueillir la famille Clark à ses côtés. Il lui sert un verre et la remercie pour sa présence aux côtés de ses garçons, en particulier Troy. Madison trinque avec lui puis fait une révélation surprenante.

Elle avoue que malgré ce qu’elle a dit à Jake sur l’absence d’accord avec les Indiens, il y a bien eu un accord en réalité. Il existe un moyen de faire la paix. Que Jeremiah meure. Il rappelle qu’il l’a aidée. Elle lui dit que pour cette raison, elle ne le tuera pas… mais lui suggère de se donner la mort lui-même. Évidemment, il refuse de céder si facilement : il a survécu à deux femmes, à Phil, à Russell, ce n’est pas pour mourir comme ça.

« Mes enfants ne mourront pas à cause d’un vieux con à la fierté mal placée », conclut Madison. C’est finalement Nick qui entre et tire sur le vieil homme en utilisant le revolver que Jeremiah Otto lui avait donné.

Ils s’empressent de maquiller la scène en suicide. Troy et Jake arrivent à leur tour et découvrent la scène. Ils chargent le corps de leur père dans un véhicule, observés par Madison, Nick et Alicia, puis prennent le départ pour aller trouver Walker.

À la fin de l’épisode, on voit Madison s’approcher d’un cercueil et, plus tard, retrouver Walker et lui remettre un sac. Lorsqu’il l’ouvre, il découvre la tête de Jeremiah Otto à l’intérieur. Il se contente de hocher la tête et s’éloigne… et elle fait de même.

Cet épisode clôturait la première moitié de la saison…

Tous les résumés de Fear The Walking Dead saison 3

  Episode 1 : L’oeil de l’observateur
  Episode 2 : Nouvelle frontière
  Episode 3 : Teotwawki
  Episode 4 : 100
  Episode 5 : Brûler dans l’eau, se noyer dans les flammes
  Episode 6 : Terre rouge
  Episode 7 : Le dévoilement
  Episode 8 : Les enfants du courroux
  Episode 9 : Minotaure
  Episode 10 : Le sourcier
  Episode 11 : La Serpiente
  Episode 12 : Gardien du Frère
  Episode 13 : This Land Is Your Land
  Episode 14 : El Matadero
  Episode 15 : Les choses que le mal a commencées
  Episode 16 : Promenade en traîneau

Sommaire : tous les résumés des épisodes de Fear The Walking Dead


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lorsque vous postez un commentaire sur le blog, le nom indiqué dans la case "Prénom" ainsi que votre message apparaîtront publiquement. Votre adresse e-mail restera confidentielle.

5 commentaires sur “Fear The Walking Dead saison 3 épisode 8 : Les enfants du courroux

  • Luc

    Juste pour dire que ta façon de retranscrire chaque détail d’importance ne serait ce que minimale de chaque épisode, est excellente. Beau boulot et merci !

    Répondre à Luc
  • Nolwenn

    Bonjour, j’aimerai un renseignement si quelqu’un savait qu’elle est la chanson dans l’épisode 8 de la saison 3 donc, au moment de l’échange des reliques ? Il n’y a pas de parole et c’est un son assez « sourd », excusez moi je ne sais pas vraiment décrire..j’ai essayé avec l’application Shazam et ça n’a rien donné donc si qq saurait ça m’aiderait merci à vous! :)

    Répondre à Nolwenn
    • Allée des Curiosités

      Hello Nolwenn, je ne connais pas la réponse pour ma part donc j’espère qu’un visiteur de passage pourra te renseigner ;)

      Répondre à Allée
    • Nolwenn

      Et bien merci d’avoir répondu tout de même! :)

      Répondre à Nolwenn
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.